Edition du 21-04-2021

Accueil » Industrie » Produits » Stratégie

Médicaments orphelins: une étude de Thomson Reuters confirme leur viabilité économique

Publié le vendredi 24 août 2012

La division de la propriété intellectuelle et des sciences de Thomson Reuters a publié les résultats de son étude sur les médicaments orphelins mis au point pour traiter les maladies rares, notant qu’ils sont susceptibles de générer autant de revenus à long terme que les médicaments utilisés pour des problèmes de santé plus communs. Les médicaments orphelins sont devenus des blockbusters en 2011 et génèrent un chiffre d’affaires de plus de 50 milliards de dollars US.

Les résultats sont présentés dans le document de Thomson Reuters « The Economic Power of Orphan Drugs » et dans « Drug Discovery Today ». Les maladies rares, parmi lesquelles la fibrose kystique, la maladie de Wilson et l’hypercholestérolémie familiale homozygote, peuvent affecter jusqu’à plus de 200 000.

Les chercheurs en sciences de la vie de Thomson Reuters ont constaté que les vecteurs de développement tels que les mesures incitatives du gouvernement, les essais cliniques plus courts et les taux élevés de réussite en matière de réglementation rendaient les principaux médicaments orphelins tout aussi viables économiquement que les médicaments non orphelins, même si le nombre de patients qui en bénéficient est nettement inférieur à ceux qui bénéficient des médicaments non orphelins.

« Ces nouvelles données valident économiquement l’importance de cibler les maladies rares sur le marché pharmaceutique mondial », a déclaré Kiran Meekings, titulaire d’un doctorat, consultant en sciences de la vie chez Thomson Reuters et co-auteur du rapport. « Non seulement cette focalisation aide les personnes affectées par les maladies rares, 25 millions uniquement aux États-Unis, mais cela permet également de poursuivre l’objectif de la médecine de précision et justifie les retours élevés prévus sur l’investissement R&D, en particulier pour les médicaments ayant reçu de multiples approbations de maladies orphelines. »

On estime à 250 les nouvelles maladies rares identifiées chaque année. Ce rapport fournit des preuves nombreuses et tangibles que le développement des médicaments orphelins est un élément important de la stratégie biopharmaceutique R&D et qu’un certain nombre de médicaments orphelins ont déjà obtenu un statut de blockbuster.

« La valeur plus élevée des entreprises ayant développé une stratégie forte en matière de médicaments orphelins reflète le degré croissant d’optimisme pour le potentiel des ventes et du profit du marché des maladies rares », a déclaré Brian Lester, analyste senior et directeur général du groupe sciences de la vie pour la société de services financiers Manning & Napier. « Nous nous attendons à ce que le modèle économique des maladies orphelines conserve à l’avenir un avantage concurrentiel sur le modèle économique traditionnel des soins primaires. »

Les données ont été compilées par les consultants en sciences de la vie de Thomson Reuters qui ont effectué, en étroite collaboration avec Cory Williams, docteur en médecine chez Pfizer, une analyse économique des médicaments orphelins par rapport aux non-orphelins dans leur rapport de conclusions.

Thomson Reuters a comparé la valeur totale des médicaments orphelins de 1990 à 2030 grâce à la grande diversité de solutions d’information, parmi lesquelles Cortellis™, Integrity et Newport Premium™, tandis que les données comparatives de l’industrie ont été fournies par CMR International, une entreprise de Thomson Reuters chef de file de l’industrie en R&D pharmaceutique à l’échelle mondiale. Ces informations détaillées couvrent plusieurs disciplines et soutiennent la recherche pharmacologique ainsi que le cycle de développement.

Lire le rapport intégral de Thomson Reuters « The Economic Power of Orphan Drugs ». Voir « Orphan Drug Development: An Economically Viable Strategy for BioPharma R&D », article revu par des pairs paru dans Drug Discovery Today. Accéder à l’infographic (infographie) sur la viabilité économique des médicaments orphelins. Pour en apprendre davantage sur Thomson Reuters Life Sciences Professional Services, Integrity, Forecast, CMR International et Newport Premium de Thomson Reuters, consulter : http://ip-science.thomsonreuters.com/

Source : Thomson Reuters








MyPharma Editions

Myopathie de Duchenne : Généthon annonce le traitement d’un 1er patient dans le cadre de son essai clinique

Publié le 21 avril 2021
Myopathie de Duchenne : Généthon annonce le traitement d’un 1er patient dans le cadre de son essai clinique

Un premier patient a été traité à I-motion, la plateforme d’essais cliniques pédiatriques pour les maladies neuromusculaires situé à l’hôpital Trousseau, à Paris, dans le cadre de l’essai de thérapie génique mené par Généthon dans la myopathie de Duchenne.

COVID-19 : Valneva se tourne vers des discussions bilatérales pour la fourniture de son vaccin inactivé et adjuvanté

Publié le 21 avril 2021
COVID-19 : Valneva se tourne vers des discussions bilatérales pour la fourniture de son vaccin inactivé et adjuvanté

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre les maladies infectieuses générant d’importants besoins médicaux, a annoncé qu’elle se focaliserait maintenant sur des discussions bilatérales, pays par pays, pour fournir son candidat vaccin inactivé contre la COVID-19, VLA2001, et, en conséquence, ne donnerait plus la priorité aux discussions de fourniture centralisée actuellement en cours avec la Commission Européenne.

Inventiva : Martine Zimmermann nommée administratrice indépendante au Conseil d’Administration

Publié le 21 avril 2021
Inventiva : Martine Zimmermann nommée administratrice indépendante au Conseil d’Administration

Inventiva a annoncé la nomination de Martine Zimmermann comme administratrice indépendante de son Conseil d’Administration. A ce titre, elle remplacera Nawal Ouzren, qui a démissionné du Conseil d’Administration pour se consacrer pleinement à la croissance de Sensorion. La nomination de Martine Zimmerman sera soumise aux actionnaires pour ratification lors de la prochaine Assemblée Générale d’Inventiva.

Pierre Fabre et ValenzaBio : accord de licence et de commercialisation sur un anticorps anti-IGF-1R

Publié le 20 avril 2021
Pierre Fabre et ValenzaBio : accord de licence et de commercialisation sur un anticorps anti-IGF-1R

La société biopharmaceutique américaine ValenzaBio et le groupe pharmaceutique français Pierre Fabre ont annoncé la signature d’un accord de licence sur un anticorps antagoniste du récepteur du facteur de croissance de type 1 apparenté à l’insuline (IGF-1R), pour le traitement de l’orbitopathie dysthyroïdienne (TED), une maladie endocrinienne pour laquelle il n’existe actuellement pas de traitement spécifique.

Erytech : fin du recrutement de la 1ère cohorte d’une étude de Phase 1 avec eryaspase en 1ère ligne du cancer du pancréas

Publié le 19 avril 2021
Erytech : fin du recrutement de la 1ère cohorte d'une étude de Phase 1 avec eryaspase en 1ère ligne du cancer du pancréas

Erytech Pharma, société biopharmaceutique de stade clinique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé la fin du recrutement de la première cohorte, et le passage à la prochaine et potentiellement dernière dose dans une étude clinique de Phase 1, rESPECT, conduite par un investigateur (IST), avec son produit phare eryaspase dans le traitement de première ligne du cancer du pancréas.

Celyad Oncology : le Dr Charles Morris nommé au poste de Chief Medical Officer

Publié le 19 avril 2021
Celyad Oncology : le Dr Charles Morris nommé au poste de Chief Medical Officer

Celyad Oncology, une société de biotechnologie de stade clinique focalisée sur la découverte et le développement de thérapies cellulaires CAR T à base de lymphocytes T (Chimeric Antigen Receptor) pour le traitement du cancer, a annoncé la nomination du Dr Charles Morris au poste de Chief Medical Officer. Le Dr Morris conduira et assurera la direction stratégique de toutes les activités médicales, réglementaires ainsi que pour le développement clinique.

Sanofi : une seconde indication de Sarclisa® approuvée dans l’UE pour le traitement du myélome multiple en rechute

Publié le 19 avril 2021
Sanofi : une seconde indication de Sarclisa® approuvée dans l’UE pour le traitement du myélome multiple en rechute

Sanofi a annoncé que la Commission européenne (CE) a approuvé Sarclisa® (isatuximab) en association avec le carfilzomib et la dexaméthasone (association Kd), pour le traitement des adultes atteints d’un myélome multiple en rechute ayant reçu un à trois traitements antérieurs. Il s’agit de la deuxième approbation de la CE concernant Sarclisa en association avec un traitement standard en moins de 12 mois.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents