Edition du 25-09-2020

Accueil » Industrie » Produits » Stratégie

Médicaments orphelins: une étude de Thomson Reuters confirme leur viabilité économique

Publié le vendredi 24 août 2012

La division de la propriété intellectuelle et des sciences de Thomson Reuters a publié les résultats de son étude sur les médicaments orphelins mis au point pour traiter les maladies rares, notant qu’ils sont susceptibles de générer autant de revenus à long terme que les médicaments utilisés pour des problèmes de santé plus communs. Les médicaments orphelins sont devenus des blockbusters en 2011 et génèrent un chiffre d’affaires de plus de 50 milliards de dollars US.

Les résultats sont présentés dans le document de Thomson Reuters « The Economic Power of Orphan Drugs » et dans « Drug Discovery Today ». Les maladies rares, parmi lesquelles la fibrose kystique, la maladie de Wilson et l’hypercholestérolémie familiale homozygote, peuvent affecter jusqu’à plus de 200 000.

Les chercheurs en sciences de la vie de Thomson Reuters ont constaté que les vecteurs de développement tels que les mesures incitatives du gouvernement, les essais cliniques plus courts et les taux élevés de réussite en matière de réglementation rendaient les principaux médicaments orphelins tout aussi viables économiquement que les médicaments non orphelins, même si le nombre de patients qui en bénéficient est nettement inférieur à ceux qui bénéficient des médicaments non orphelins.

« Ces nouvelles données valident économiquement l’importance de cibler les maladies rares sur le marché pharmaceutique mondial », a déclaré Kiran Meekings, titulaire d’un doctorat, consultant en sciences de la vie chez Thomson Reuters et co-auteur du rapport. « Non seulement cette focalisation aide les personnes affectées par les maladies rares, 25 millions uniquement aux États-Unis, mais cela permet également de poursuivre l’objectif de la médecine de précision et justifie les retours élevés prévus sur l’investissement R&D, en particulier pour les médicaments ayant reçu de multiples approbations de maladies orphelines. »

On estime à 250 les nouvelles maladies rares identifiées chaque année. Ce rapport fournit des preuves nombreuses et tangibles que le développement des médicaments orphelins est un élément important de la stratégie biopharmaceutique R&D et qu’un certain nombre de médicaments orphelins ont déjà obtenu un statut de blockbuster.

« La valeur plus élevée des entreprises ayant développé une stratégie forte en matière de médicaments orphelins reflète le degré croissant d’optimisme pour le potentiel des ventes et du profit du marché des maladies rares », a déclaré Brian Lester, analyste senior et directeur général du groupe sciences de la vie pour la société de services financiers Manning & Napier. « Nous nous attendons à ce que le modèle économique des maladies orphelines conserve à l’avenir un avantage concurrentiel sur le modèle économique traditionnel des soins primaires. »

Les données ont été compilées par les consultants en sciences de la vie de Thomson Reuters qui ont effectué, en étroite collaboration avec Cory Williams, docteur en médecine chez Pfizer, une analyse économique des médicaments orphelins par rapport aux non-orphelins dans leur rapport de conclusions.

Thomson Reuters a comparé la valeur totale des médicaments orphelins de 1990 à 2030 grâce à la grande diversité de solutions d’information, parmi lesquelles Cortellis™, Integrity et Newport Premium™, tandis que les données comparatives de l’industrie ont été fournies par CMR International, une entreprise de Thomson Reuters chef de file de l’industrie en R&D pharmaceutique à l’échelle mondiale. Ces informations détaillées couvrent plusieurs disciplines et soutiennent la recherche pharmacologique ainsi que le cycle de développement.

Lire le rapport intégral de Thomson Reuters « The Economic Power of Orphan Drugs ». Voir « Orphan Drug Development: An Economically Viable Strategy for BioPharma R&D », article revu par des pairs paru dans Drug Discovery Today. Accéder à l’infographic (infographie) sur la viabilité économique des médicaments orphelins. Pour en apprendre davantage sur Thomson Reuters Life Sciences Professional Services, Integrity, Forecast, CMR International et Newport Premium de Thomson Reuters, consulter : http://ip-science.thomsonreuters.com/

Source : Thomson Reuters








MyPharma Editions

Vivet Therapeutics et Pfizer concluent un accord de fabrication relatif à une thérapie génique expérimentale pour la maladie de Wilson

Publié le 24 septembre 2020
Vivet Therapeutics et Pfizer concluent un accord de fabrication relatif à une thérapie génique expérimentale pour la maladie de Wilson

Vivet Therapeutics, une société de biotechnologie de thérapie génique spécialisée dans le développement de traitements pour des maladies hépatiques héréditaires, et Pfizer ont annoncé un accord de fabrication, en vertu duquel Pfizer fournira l’approvisionnement clinique pour un essai clinique de Phase I/II évaluant la thérapie génique expérimentale propriétaire de Vivet, le VTX-801, pour le traitement de la maladie de Wilson, un trouble hépatique rare et potentiellement mortel. L’essai devrait commencer début 2021. Les termes de l’accord n’ont pas été divulgués.

Theradiag annonce la création d’un nouvel établissement à Tours

Publié le 24 septembre 2020
Theradiag annonce la création d’un nouvel établissement à Tours

Dans la continuité de son partenariat avec l’Université de Tours annoncé en juillet concernant un accord spécifique de licence exclusive portant sur la fabrication de protéines virales du Covid-19 et un accord de collaboration globale, Theradiag, société spécialisée dans le diagnostic in vitro et le théranostic, a souhaité s’établir localement en Région Centre Val de Loire et a donc créé un établissement secondaire à Tours.

Carbogen Amcis annonce des investissements majeurs dont plus de 45 millions d’euros dans le Puy-de-Dôme

Publié le 24 septembre 2020
Carbogen Amcis annonce des investissements majeurs dont plus de 45 millions d'euros dans le Puy-de-Dôme

La société suisse Carbogen Amcis, spécialisée dans le développement des procédés chimiques à destination de l’industrie pharmaceutique ainsi que dans la production de principes actifs (PA) et de médicaments, a annoncé début septembre de nouveaux plans d’expansion en Suisse et en France.

Nutraceutiques : Nutri&Co réalise une levée de fonds de 4 millions d’euros

Publié le 24 septembre 2020
Nutraceutiques : Nutri&Co réalise une levée de fonds de 4 millions d’euros

Fondée en 2017, cette jeune société française spécialisée dans le domaine des compléments alimentaires vient de réaliser une levée de fonds de près de 4 millions d’euros auprès de la société d’investissement Creadev. En proposant aux consommateurs des produits de qualité supérieure, Nutri&Co affiche son ambition de devenir une des marques leaders du secteur européen des nutraceutiques. Un marché évalué à près de 16 milliards d’euros.

BioValley France : Stephan Jenn élu nouveau président du pôle de compétitivité santé du Grand Est

Publié le 23 septembre 2020
BioValley France : Stephan Jenn élu nouveau président du pôle de compétitivité santé du Grand Est

Stephan Jenn vient d’être élu à la présidence de BioValley France, le pôle de compétitivité santé du Grand Est, lors de l’Assemblée Générale qui s’est déroulée le 22 septembre 2020 à Strasbourg.

Celltrion : feu vert des autorités coréennes pour un essai pivot de phase II/III sur son candidat-traitement contre la COVID-19

Publié le 23 septembre 2020
Celltrion : feu vert des autorités coréennes pour un essai pivot de phase II/III sur son candidat-traitement contre la COVID-19

Le groupe Celltrion a annoncé aujourd’hui que le ministère coréen de la Sécurité des aliments et des médicaments (MFDS) a approuvé la demande IND de nouveau médicament expérimental, déposée par la société en vue d’un essai clinique pivot de phase II/III sur le CT-P59, le candidat-traitement de la COVID-19 sous la forme d’un anticorps monoclonal. Cet essai international évaluera l’innocuité et l’efficacité du CT-P59 chez les patients présentant des symptômes légers à modérés d’une infection au SARS-CoV-2.

Valbiotis sélectionnée pour présenter 3 études sur TOTUM-63 par l’EASD

Publié le 23 septembre 2020
Valbiotis sélectionnée pour présenter 3 études sur TOTUM-63 par l’EASD

Valbiotis, entreprise de Recherche & Développement engagée dans l’innovation scientifique, pour la prévention et la lutte contre les maladies métaboliques, annonce la sélection de 3 études sur TOTUM-63 par l’European Association for the Study of Diabetes (EASD), qui seront présentées lors du congrès annuel de l’association en septembre 2020.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents