Edition du 23-01-2019

Mutabilis reçoit quatre millions d’euros pour son projet européen HIVINNOV

Publié le mardi 18 septembre 2012

Mutabilis, société spin-off de l’INSERM et spécialisée dans la découverte de nouvelles approches thérapeutiques pour soigner les infections graves et nosocomiales, a annoncé aujourd’hui l’attribution d’un financement européen de quatre millions d’euros, dans le cadre du projet de recherche HIVINNOV, sur de nouveaux anti-rétroviraux anti-VIH.

Le projet de Mutabilis, « Generation of a new class of antiretrovirals targeting HIV-cellular cofactors interactions », acronyme HIVINNOV, concerne le développement, jusqu’en phase clinique IIa, de nouveaux anti-rétroviraux anti-VIH. La particularité de ces nouveaux anti-rétroviraux est qu’ils ne cibleront pas le virus directement, comme le font la plupart des anti-rétroviraux actuels, mais les interactions entre le virus et son hôte, qui sont indispensables à la réplication virale. Le programme, qui débutera en octobre 2012 par une réunion de lancement à Biocitech, doit durer trois ans et bénéficier d’un financement total de six millions d’euros.

Mutabilis, qui est partenaire, mais aussi coordinateur du projet, a lancé en juillet 2011 un consortium comprenant cinq laboratoires européens d’institutions académiques prestigieuses, considérés comme des leaders mondiaux dans le domaine des interactions virus-cellule hôte dans le domaine du VIH. Il s’agit de deux laboratoires anglais, l’University College London (UCL) et le Cancer Research Institute UK (CRUK), de l’Academic Medical Center de l’Université d’Amsterdam (AMC) aux Pays-Bas, de l’AIDS Units Clinical Institute de l’Université de Barcelone (FCRB) en Espagne et d’un ensemble de deux laboratoires français : l’Institut Cochin (géré par l’Inserm, le CNRS et l’Université Paris Descartes) et l’Institut Universitaire d’Hématologie (IUH) de l’Hôpital St-Louis (géré par l’Inserm, le CNRS et l’Université Paris Diderot).

Sur les 1 135 projets déposés dans le cadre des recherches sur le programme Santé du FP7 2012, dont dépendait l’appel d’offre auquel Mutabilis a répondu, 319 ont été retenus à la première étape (programme résumé), puis 121 ont été définitivement sélectionnés, soit un taux de succès de 10 pour cent environ.

Avec un budget global de 50,5 milliards d’euros pour la période 2007-2013, le septième programme-cadre (7e PC) européen regroupe sous un même toit toutes les initiatives de l’UE ayant trait à la recherche et joue un rôle important dans l’atteinte des buts concernant la croissance, la compétitivité et l’emploi. Le budget dédié à la coopération en santé est de 6,05 milliards d’euros. HIVINNOV a été sélectionné au sein de projets concernant la recherche pour la découverte de médicaments innovants et la mise au point de vaccins concernant les maladies infectieuses et parasitaires responsables des plus grands fléaux de santé publique dans le monde, touchant plus particulièrement, mais non exclusivement, les pays pauvres, à savoir l’infection par le VIH responsable du sida, le paludisme et la tuberculose.

« La commission a apparemment été très sensible aux avancées importantes de nos composés en développement, ainsi qu’à la qualité du consortium et des projets de recherche présentés, » indique le Dr. Richard Benarous, Directeur Scientifique de Mutabilis. « Ce succès devrait encourager l’ensemble des sociétés de Biocitech à porter davantage d’attention et à répondre à des appels d’offres européens qui privilégient souvent les collaborations entre PMEs innovantes et partenaires académiques européens. »

« Le financement du programme de recherche piloté par Mutabilis est une très bonne nouvelle dans un climat économique difficile, » ajoute Jean-François Boussard, le Président de Biocitech. « Cela démontre que les entreprises résidentes de Biocitech mettent en place des projets de développement ambitieux, collaborent avec les meilleures équipes européennes et contribuent ainsi au rayonnement de Biocitech et de l’écosystème francilien. »

Source : Biocitech








MyPharma Editions

Polepharma : Stéphane Calmar élu Vice-président Affaires Publiques

Publié le 22 janvier 2019
Polepharma : Stéphane Calmar élu Vice-président Affaires Publiques

Le conseil d’administration de Polepharma a élu, jeudi 17 janvier 2019, Stéphane Calmar à la vice-présidence Affaires Publiques du cluster pharmaceutique. Stéphane Calmar occupe aujourd’hui le poste de Directeur des Affaires Corporate des Laboratoires Novo Nordisk.

Samsung Bioepis : la FDA américaine approuve l’Ontruzant® aux États-Unis

Publié le 22 janvier 2019
Samsung Bioepis : la FDA américaine approuve l’Ontruzant® aux États-Unis

Samsung Bioepis a annoncé que l’agence américaine des médicaments (FDA) avait approuvé l’Ontruzant® (trastuzumab-dttb), un biosimilaire référençant le Herceptin® 1 (trastuzumab), pour toutes les indications éligibles, à savoir le traitement adjuvant du cancer du sein surexprimant HER2, du cancer du sein métastatique, et de l’adénocarcinome de la jonction œso-gastrique, ou du cancer gastrique métastatique, chez des patients qui n’ont pas reçu de traitement préalable pour une maladie métastatique.

GeNeuro : des résultats positifs de Phase 1 pour Temelimab dans une étude à hautes doses

Publié le 22 janvier 2019
GeNeuro : des résultats positifs de Phase 1 pour Temelimab dans une étude à hautes doses

GeNeuro, société biopharmaceutique qui développe de nouveaux traitements contre les maladies neurologiques et les maladies auto-immunes, telles que la sclérose en plaques (SEP) ou le diabète de type 1, a annoncé des résultats positifs de sécurité et de tolérance, dans le cadre d’une étude de Phase 1 évaluant l’administration à hautes doses de temelimab (GNbAC1) pour le traitement de la SEP et d’autres maladies auto-immunes.

Servier et Taiho Oncology présentent des données sur Lonsurf® au Symposium 2019 sur les cancers gastro-intestinaux de l’ASCO

Publié le 21 janvier 2019
Servier et Taiho Oncology présentent des données sur Lonsurf® au Symposium 2019 sur les cancers gastro-intestinaux de l’ASCO

Servier et Taiho Oncology, filiale de Taiho Pharmaceutical, ont annoncé conjointement que les données d’innocuité et d’efficacité, dans le sous-groupe de patients ayant subi une gastrectomie, de l’essai mondial de phase III TAGS évaluant LONSURF® (trifluridine/tipiracil, TAS-102) chez des patients atteints d’un cancer gastrique métastatique (CGm), étaient cohérentes avec les résultats d’études globaux publiés dans The Lancet Oncology.

Sanofi : le comité consultatif de la FDA se prononce sur Zynquista™ dans le diabète de type 1 de l’adulte

Publié le 18 janvier 2019
Sanofi : le comité consultatif de la FDA se prononce sur Zynquista™ dans le diabète de type 1 de l'adulte

Le Comité consultatif des médicaments pour le traitement des maladies endocrinologiques et métaboliques (EMDAC, Endocrinologic and Metabolic Drugs Advisory Committee) de la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis s’est prononcé dans le cadre de l’approbation de Zynquista™* (sotagliflozin), par 8 voix contre 8, sur la question de savoir si les bénéfices globaux l’emportaient sur les risques.

François Fournier nommé président-directeur général de Virbac Amérique du Nord

Publié le 18 janvier 2019
François Fournier nommé président-directeur général de Virbac Amérique du Nord

Virbac a annoncé l’arrivée de François Fournier au poste de président-directeur général de Virbac Amérique du Nord à compter du 7 janvier 2019. Il a pour mission principale de diriger et développer l’ensemble des activités nord-américaines de Virbac, en adéquation avec la stratégie globale du groupe Virbac.

Erytech présente un poster sur l’étude en cours TRYbeCA-1 lors de la conférence ASCO-GI 2019

Publié le 18 janvier 2019
Erytech présente un poster sur l'étude en cours TRYbeCA-1 lors de la conférence ASCO-GI 2019

Erytech, société biopharmaceutique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé que le poster intitulé « TRYbeCA-1 : une étude de Phase 3 randomisée avec eryaspase en association avec une chimiothérapie, comparée à une chimiothérapie seule, pour un traitement en seconde ligne chez des patients atteints d’un adénocarcinome du pancréas (NCT03665441) » sera présenté lors de la conférence annuelle de l’American Society of Clinical Oncology (ASCO) 2019 à San Francisco, aux États-Unis.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions