Edition du 16-10-2018

Oncodesign : 1ère étude clinique avec son radiotraceur dans le cancer du poumon non à petites cellules

Publié le mercredi 13 juillet 2016

Oncodesign : 1ère étude clinique avec son radiotraceur dans le cancer du poumon non à petites cellulesOncodesign a annoncé officiellement l’ouverture de sa première étude clinique dédiée à l’évaluation de son premier radiotraceur chez l’homme, dans le cadre du projet IMAkinib en collaboration avec la société Cyclopharma et le centre de lutte contre le cancer Georges-François Leclerc (CGFL) de Dijon, promoteur de l’étude clinique.

L’objectif de ce radiotraceur (ODS2004436) est de mesurer la suractivité d’EGFR1 au cours du développement tumoral afin d’adapter au mieux le traitement des patients et détecter précocement les éventuelles résistances. Le radiotraceur sera visualisé grâce à un appareil de Tomographie par Emission de Positrons (TEP), un équipement classiquement utilisé en diagnostic clinique par imagerie nucléaire.

Les mutations activatrices de la kinase EGFR sont notamment à l’origine des adénocarcinomes pulmonaires non à petites cellules, représentant 10 à 15% des cancers du poumon et touchant près de 6 000 patients chaque année, rien qu’en France.

Après avoir reçu l’autorisation d’essai clinique par l’ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament), l’essai est maintenant en place dans le centre Georges-François Leclerc disposant de l’agrément CLIP2 pour conduire des phases précoces d’essais cliniques. Le premier patient atteint d’un cancer du poumon sera accueilli dans les prochaines semaines au sein du service d’oncologie médicale du CLCC Georges-François Leclerc à Dijon (Dr Isambert, Responsable de l’unité de Phase précoce).

La phase 0/1 a pour objectif de démontrer la sensibilité et la spécificité du radiotraceur chez l’homme dans les tumeurs du poumon. L’essai clinique comportera 3 phases successives, qui permettront d’une part de vérifier le marquage spécifique des tumeurs exprimant le récepteur EGFR muté, l’absence de marquage significatif des tumeurs non mutées, puis une phase de confirmation sur un nombre plus important de patients.

« Avec l’avènement des thérapies ciblées et de l’approche de médecine de précision, le développement de nouveaux biomarqueurs d’imagerie moléculaire est devenu essentiel pour apporter au patient le traitement le plus approprié, » commente le Pr Fumoleau, Directeur du Centre Georges-François Leclerc. « Etant un membre fondateur de la plateforme Pharmimage au côté d’Oncodesign, il était naturel que nous conduisions cette étude clinique de phase 0/1 du premier radiotraceur issu du programme IMAkinib. »

« Ce radiotraceur est issu de notre technologie Nanocyclix, plateforme chimique d’inhibiteurs de kinase de nouvelle génération. La spécificité de nos molécules est un atout majeur aussi bien pour le développement de molécules thérapeutiques que pour les biomarqueurs associés dans le cadre de la médecine de précision et les traitements personnalisés, » ajoute Jan Hoflack, Directeur Scientifique d’Oncodesign. « Notre approche qui combine la recherche de nouvelles thérapies et l’identification de traceurs d’imagerie de haute précision dès la première phase de nos programmes de découverte est unique. »

« L’entrée en clinique de cette première molécule est une étape déterminante pour Oncodesign et toutes ses équipes. Elle marque le premier aboutissement de 20 années de travail et d’engagement pour proposer aux patients de nouveaux traitements contre les cancers ; la raison d’être d’Oncodesign, » conclut Philippe Genne, fondateur et PDG d’Oncodesign. « Le projet IMAkinib débuté en 2009 compte plusieurs programmes de radiotraceurs, dont le plus avancé est le développement du radiotraceur ciblant le récepteur EGFR activé. Nous assumons dans ce programme notre rôle de pionnier en pharmaco-imagerie avec le positionnement de nouveaux marqueurs moléculaires. Les tumeurs présentant une mutation activatrice de l’EGFR pourraient ainsi être plus efficacement traitées par les inhibiteurs de kinase spécifiques correspondant, d’où l’importance d’identifier ces mutations. »

1 Récepteur du facteur de croissance épidermique (Epidermal Growth Factor Receptor)
2 Labellisation de centres d’essais cliniques de phase précoce en cancérologie adulte








MyPharma Editions

LNC Therapeutics acquiert les droits d’exploitation exclusifs sur le brevet Christensenella, de l’université de Cornell

Publié le 15 octobre 2018
LNC Therapeutics acquiert les droits d'exploitation exclusifs sur le brevet Christensenella, de l'université de Cornell

LNC Therapeutics, société française de biotechnologie spécialisée dans la recherche et le développement de médicaments basés sur le fonctionnement du microbiome intestinal, a annoncé avoir conclu avec l’université de Cornell (Ithaca, NY, USA) un accord de license exclusif pour l’acquisition des droits d’exploitation sur sa famille de brevets Christensenella.

Agnès Buzyn annonce la création d’un « Health Data Hub »

Publié le 15 octobre 2018
Agnès Buzyn annonce la création d’un « Health Data Hub »

À la suite de la remise du rapport Villani, le Président de la république avait annoncé que la santé serait un des secteurs prioritaires pour le développement de l’intelligence artificielle. Le 16 mai dernier, Agnès Buzyn avait lancé une mission de préfiguration afin de créer un « Health Data Hub » et d’élargir le système national de données de santé.

Genkyotex : des données d’efficacité du GKT831 présentées lors du Liver Meeting® de l’AASLD 2018

Publié le 15 octobre 2018
Genkyotex : des données d’efficacité du GKT831 présentées lors du Liver Meeting® de l’AASLD 2018

Genkyotex, société biopharmaceutique et leader des thérapies NOX, a annoncé qu’un abstract sur des données précliniques démontrant que le GKT831, le produit candidat phare de la société, a fait régresser la fibrose dans un modèle de souris déficientes en MDR2, sera présenté lors du congrès annuel de l’AASLD (American Association for the Study of Liver Diseases) (le « Liver Meeting® »), qui se tiendra à San Francisco du 9 au 13 novembre 2018.

Chugai lance un anime de sensibilisation à la polyarthrite rhumatoïde

Publié le 15 octobre 2018
Chugai lance un anime de sensibilisation à la polyarthrite rhumatoïde

Chugai, la filiale japonaise du groupe pharmaceutique Roche, a annoncé la sortie d’un anime de sensibilisation à la polyarthrite rhumatoïde doublé en anglais et sous-titré en chinois, coréen, français et espagnol, célébrant la Journée mondiale de l’arthrite le 12 octobre.

Leem : Michael Danon (Groupe Pierre Fabre) entre au Conseil d’administration

Publié le 11 octobre 2018
Leem : Michael Danon (Groupe Pierre Fabre) entre au Conseil d’administration

Le Conseil d’administration du Leem (Les Entreprises du Médicament) a procédé, le 9 octobre 2018, à la cooptation de Michael Danon, Directeur Général Adjoint et Secrétaire Général du Groupe Pierre Fabre, dans la famille géographique des « moyens laboratoires français ». Il remplace Frédéric Duchesne.

Néovacs : poursuite du développement de l’IFNalpha Kinoide en Corée du Sud

Publié le 11 octobre 2018
Néovacs : poursuite du développement de l'IFNalpha Kinoide en Corée du Sud

Néovacs a annoncé la poursuite du développement de son vaccin thérapeutique phare : L’IFNalpha Kinoide en Corée du Sud avec la société coréenne CKD pharm, sur la base du contrat de licence signé entre les deux sociétés en décembre 2015 d’une valeur potentielle de 5M€ au total. Cet accord de licence vise le développement et la commercialisation de l’IFNalpha Kinoide dans les indications Lupus et Dermatomyosite, en Corée du Sud.

OSE Immunotherapeutics : demande d’autorisation d’essai clinique pour Tedopi® en combinaison avec nivolumab dans le cancer du pancréas

Publié le 11 octobre 2018
OSE Immunotherapeutics : demande d’autorisation d'essai clinique pour Tedopi® en combinaison avec nivolumab dans le cancer du pancréas

OSE Immunotherapeutics a annoncé la soumission d’une demande d’autorisation d’un essai clinique de Phase 2 de Tedopi® dans le cancer du pancréas avancé ou métastatique. Cet essai évaluera Tedopi®, 10 néoépitopes associés qui activent les lymphocytes T cytotoxiques, utilisé seul ou en combinaison avec nivolumab, inhibiteur de point de contrôle immunitaire qui lève les freins empêchant l’action des lymphocytes T, versus le traitement de maintenance standard par Folfiri*.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions