Edition du 25-03-2019

Pénuries de médicaments : le Leem présente son plan d’actions

Publié le mardi 19 février 2019

Pénuries de médicaments : Le Leem présente son plan d’actions Le Leem a présenté, mardi 19 février, un plan d’actions pour réduire les ruptures d’approvisionnement des médicaments les plus indispensables pour les patients. Ce plan d’actions s’inscrit dans la lignée des recommandations de la mission d’information du Sénat sur les pénuries de médicaments et de vaccins dont les conclusions ont été rendues le 2 octobre 2018. Elaboré avec les industriels du médicament, ce plan concerne l’ensemble des acteurs de la chaîne. Il se décline en 6 axes opérationnels.

Comme l’ensemble des parties prenantes (associations de patients, professionnels de santé, autorités de santé), le Leem, organisation professionnelle représentative des entreprises du médicament, est vivement préoccupé par les tensions d’approvisionnement pouvant conduire à des ruptures. Le phénomène a pris plus d’ampleur ces dernières années en raison de la complexification de la chaîne de production, des technologies, des contrôles et des obligations réglementaires. Mais aussi de facteurs externes : capacité de production insuffisante face à l’augmentation de la demande mondiale, problèmes d’approvisionnement de principes actifs… Ainsi, le nombre de signalements à l’ANSM de ruptures ou risques de ruptures de médicaments d’intérêt thérapeutique majeur (MITM) est passé de 400 par an entre 2014 et 2016 à 538 en 2017. Phénomène mondial aux causes multiples, les ruptures d’approvisionnement sont un enjeu de santé publique qui concerne tous les acteurs de la chaîne du médicament, du producteur – l’industriel – au dispensateur – le pharmacien d’officine -, en passant par le distributeur. Mais le premier impacté reste d’abord le patient.

Une mobilisation de longue date

Les entreprises du médicament sont mobilisées depuis des années pour réduire les ruptures. Elles ont mis en place des mesures de suivi renforcé de leurs stocks pour anticiper les risques de rupture. Elles collaborent activement avec l’ANSM pour informer les professionnels de santé sur les situations de tensions et proposer des solutions alternatives aux patients. Elles établissent des plans de gestion des pénuries pour les médicaments d’intérêt thérapeutique majeur (MITM) et mettent à disposition des professionnels des centres d’appel d’urgence.

Dans le cas spécifique des pénuries de vaccins, les industriels ont pris comme engagements de communiquer tous les mois l’état des stocks de vaccins contenant des valences obligatoires en temps réel en cas de difficulté d’approvisionnement et de communiquer aux autorités sanitaires des plans de gestion des pénuries pour l’ensemble des vaccins du calendrier vaccinal, comme le prévoit la loi du 26 janvier 2016 de modernisation de notre système de santé. Les industriels du vaccin s’engagent à investir en Europe pour réduire les délais de production et augmenter les capacités de production des vaccins.

Un plan d’actions partagé

Le Leem souhaite aujourd’hui s’engager aux côtés des pouvoirs publics pour mettre en place un plan d’actions partagé avec l’ensemble des parties prenantes, destiné à réduire les ruptures d’approvisionnement des médicaments les plus indispensables, au bénéfice du patient. Ces propositions ont été menées en lien avec les travaux préparatoires de la mesure du CSIS portant sur les ruptures des médicaments anticancéreux.
Par ailleurs, ces travaux ont contribué à faire valoir la position des entreprises dans le cadre de la mission sénatoriale sur la prévention des pénuries, dont les conclusions ont été rendues le 2 octobre 2018.

Ce plan d’action s’articule autour des piliers suivants :

. Définir les médicaments d’intérêt sanitaire et stratégique (MISS) pour lesquels des obligations de sécurisation sont renforcées ;
. Revoir les mécanismes d’appels d’offres hospitaliers pour les médicaments d’intérêt sanitaire et stratégique (MISS) et les conditions économiques d’exploitation en ville ;
. Favoriser la localisation en Europe des sites de production de matières premières actives et des médicaments d’intérêt sanitaire et stratégique ;
. Optimiser le partage d’informations entre les acteurs de la chaîne du médicament et avec les patients ;
. Adapter l’encadrement de la distribution en cas de tension ou rupture d’approvisionnement ;
. Renforcer le pilotage stratégique au niveau national et favoriser l’harmonisation des pratiques réglementaires au niveau européen.

« La question de la prévention des ruptures d’approvisionnement est un sujet absolument prioritaire qui relève de la responsabilité de nos entreprises mais également de l’ensemble des acteurs de la chaîne. Ce plan d’action a vocation à impliquer tous les acteurs de la chaîne du médicament, analyse Philippe Lamoureux, directeur général du Leem. Nous avons le devoir de rassurer les patients et de tout mettre en œuvre pour que les médicaments soient accessibles dans les meilleurs délais. »

Source : Leem








MyPharma Editions

Biosynex sélectionné pour intégrer le réseau Bpifrance excellence

Publié le 22 mars 2019

Reconnu par BPI France pour son fort potentiel de croissance, le groupe Biosynex, qui conçoit, fabrique et distribue des Tests de Diagnostic Rapide (TDR), a été sélectionné pour intégrer le réseau Bpifrance Excellence.

AlzProtect collabore avec Parexel pour la phase 2a de l’AZP2006

Publié le 22 mars 2019
AlzProtect collabore avec Parexel pour la phase 2a de l’AZP2006

AlzProtect , société biopharmaceutique engagée dans le développement de médicaments pour le traitement de la maladie d’Alzheimer, a annoncé que Parexel Biotech, une nouvelle division de Parexel International Corporation, a été sélectionnée pour réaliser le développement clinique de phase 2a de AZP2006 pour le traitement de la paralysie supranucléaire progressive (PSP), une maladie dégénérative rare du cerveau.

Santé animale : Hervé de Cidrac nommé à la tête de Zoetis France

Publié le 22 mars 2019
Santé animale : Hervé de Cidrac nommé à la tête de Zoetis France

Zoetis, l’entreprise américaine de santé animale, a annoncé la nomination de Hervé de Cidrac au poste de Président Directeur Général de Zoetis en France. Hervé de Cidrac prendra ses fonctions chez Zoetis le 1er Avril 2019.

Deinove reçoit 1,5 m€ de Bpifrance pour la 1ère étape du programme AGIR

Publié le 22 mars 2019
Deinove reçoit 1,5 m€ de Bpifrance pour la 1ère étape du programme AGIR

La société de biotechnologie française Deinove a annoncé avoir franchi avec succès la première étape clé du programme AGIR – Antibiotiques contre les Germes Infectieux Résistants – qui bénéficie du soutien du Programme d’Investissements d’Avenir. Ce passage d’étape a déclenché le paiement de 1,5 m€ à Deinove.

Maladies métaboliques : Servier collabore avec des chercheurs de Harvard

Publié le 21 mars 2019
Maladies métaboliques : Servier collabore avec des chercheurs de Harvard

Le laboratoire pharmaceutique Servier s’associe avec des chercheurs de l’Université de Harvard dans une étude collaborative pour explorer une nouvelle voie dans le traitement du diabète de type 2 et de la stéatose hépatique non alcoolique (NAFLD, Non-Alcoholic Fatty Liver Disease).

CNRS : Jean-Luc Moullet nommé directeur général délégué à l’innovation

Publié le 21 mars 2019
CNRS : Jean-Luc Moullet nommé directeur général délégué à l’innovation

Jean-Luc Moullet a été nommé directeur général délégué à l’innovation par Antoine Petit, président-directeur général du CNRS, à compter du 18 mars 2019. Cette fonction permet de renforcer le pilotage et la coordination de l’ensemble des activités de l’organisme en matière d’innovation, de valorisation et de transfert de technologies.

Infertilité humaine : Igyxos lève 7,5M€ pour financer le développement de son candidat médicament

Publié le 21 mars 2019
Infertilité humaine : Igyxos lève 7,5M€ pour financer le développement de son candidat médicament

Igyxos, société de biotechnologie spécialisée dans le développement d’un nouveau traitement contre l’infertilité féminine et masculine, a annoncé le succès de sa levée de fonds de 7,5 millions d’euros dans le cadre d’une Série A menée par Bpifrance, via le Fonds Accélération Biotechnologies Santé géré par Bpifrance dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions