Edition du 18-08-2022

Publicitaires et chaînes TV s’engagent à promouvoir une alimentation saine

Publié le mercredi 18 février 2009

Publicitaires et chaînes TV s’engagent à promouvoir une alimentation saine Les représentants des professionnels de l‘audiovisuel et de la publicité ont signé mercredi matin une charte qui vise à promouvoir une alimentation et une activité physique dans les programmes télévisés. Pour autant, le texte n‘apporte pas de restrictions dans les publicités destinées au jeune public.

Les signataires ont été accueillis ce matin par la ministre de la Santé, Roselyne Bachelot, la ministre de la culture Christine Albanel ainsi que Michel Boyon, président du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA). A travers cette charte, le CSA et les professionnels de la télévision (régies publicitaires, auteurs et réalisateurs d’émissions, producteurs et distributeurs de programmes audiovisuels, annonceurs) se sont engagés dans « une démarche de soutien à la politique nationale de santé publique en direction notamment des plus jeunes. »

Une démarche « qualité » renforcée
Les annonceurs vont ainsi procéder, dans le cadre de l’Association professionnelle des responsables des relations avec les pouvoirs publics (ARPP) qui réunit l’interprofession publicitaire, à une réévaluation des règles déontologiques sur le contenu des messages publicitaires en direction des enfants.

Des campagnes de santé publique
Par ailleurs, les chaînes et leurs régies publicitaires accorderont des conditions tarifaires adaptées aux campagnes collectives de promotion des produits sains et aux messages de l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes). Autre engagement, la diffusion, notamment auprès du plus jeune public, de programmes sur l’alimentation et l’activité physique (recettes de cuisine, mise en valeur de certains aliments, émissions sur le goût, mise en pratique des repères nutritionnels, etc.)
Les chaînes feront aussi une promotion régulière du site « www.mangerbouger.fr » ou de tout autre site émanant du ministère de la santé et des établissements placés sous sa tutelle délivrant des informations relatives à la santé.  Quant au CSA, il est chargé du suivi de la mise en œuvre de cette charte et l’ARPP exercera un contrôle systématique avant diffusion à la télévision de chaque publicité.

Pas de restrictions dans les publicités visant le jeune public
Néanmoins, le texte ne limite pas les publicités dans les programmes jeunesse pour les produits alimentaires susceptibles de favoriser l’obésité comme l’avait initialement souhaité Mme Bachelot. Les annonceurs s’engagent simplement à renforcer la démarche « qualité » de la publicité en direction des enfants.








MyPharma Editions

Abivax : changement au sein de sa gouvernance

Publié le 17 août 2022
Abivax : changement au sein de sa gouvernance

Abivax, société de biotechnologie au stade clinique de phase 3 développant des nouveaux médicaments modulant le système immunitaire afin de traiter les maladies inflammatoires, les maladies virales et le cancer, a annoncé une transition au sein de la présidence de son Conseil de d’Administration.

Sanofi fait le point sur le programme de développement clinique de l’amcenestrant

Publié le 17 août 2022
Sanofi fait le point sur le programme de développement clinique de l’amcenestrant

Sanofi a annoncé mettre un terme au programme mondial de développement clinique de l’amcenestrant, un dérégulateur sélectif expérimental des récepteurs des œstrogènes (SERD) par voie orale.

Crossject obtient la certification ISO 13485

Publié le 16 août 2022
Crossject obtient la certification ISO 13485

Crossject obtient la certification ISO 13485Crossject, « specialty pharma » qui développe et commercialisera prochainement un portefeuille de médicaments dédiés aux situations d’urgence, a annoncé la délivrance par le BSI2 (organisme notifié) des certificats ISO 13485 : 2016 pour ses sites de Dijon et Arc les Gray (certificats No MD 735691).

Ipsen finalise l’acquisition d’Epizyme

Publié le 16 août 2022
Ipsen finalise l’acquisition d’Epizyme

Ipsen a annoncé la finalisation de l’accord de fusion définitif selon lequel le Groupe a acquis Epizyme. Selon les termes de la transaction, Ipsen acquiert la totalité des actions en circulation d’Epizyme au prix de 1,45 dollar par action auquel s’ajoute un Certificat de Valeur Garantie (CVG) de 1,00 dollar par action. Epizyme opère désormais comme « une société du Groupe Ipsen » suite à la clôture de l’acquisition.

Bone Therapeutics acquiert une participation majoritaire dans Medsenic

Publié le 10 août 2022
Bone Therapeutics acquiert une participation majoritaire dans Medsenic

Bone Therapeutics, société de thérapie cellulaire répondant à des besoins médicaux non satisfaits en orthopédie, et Medsenic, société biopharmaceutique privée de stade clinique, basée en France et spécialisée dans le développement de formulations optimisées de sels d’arsenic et dans leur application aux conditions inflammatoires et à d’autres nouvelles indications potentielles, ont annoncé la signature d’un accord d’apport contractuel visant à combiner les opérations des deux sociétés par le biais d’un échange d’actions, sous réserve de l’approbation de l’assemblée des actionnaires.

Maladie de Lyme : Valneva et Pfizer lancent une étude de Phase 3 pour leur candidat vaccin

Publié le 9 août 2022
Maladie de Lyme : Valneva et Pfizer lancent une étude de Phase 3 pour leur candidat vaccin

Pfizer et Valneva viennent d’annoncer l’initiation d’une étude clinique de Phase 3 intitulé « Vaccine Against Lyme for Outdoor Recreationists (VALOR) » (NCT05477524), pour évaluer l’efficacité, l’innocuité et l’immunogénicité de leur candidat vaccin expérimental contre la maladie de Lyme, VLA15.

Néovacs projette d’investir dans Pharnext pour financer l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Publié le 8 août 2022
Néovacs projette d'investir dans Pharnext pour financer l'étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Néovacs a annoncé être entré en négociation avec la société Pharnext afin d’accompagner la société biopharmaceutique à un stade clinique avancé développant de nouvelles thérapies pour des maladies neurodégénératives sans solution thérapeutique satisfaisante. Le financement envisagé permettrait de soutenir les opérations et les besoins en trésorerie de Pharnext, notamment l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A (CMT1A).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents