Edition du 23-03-2019

Accueil » Cancer » Industrie » Produits

Roche: avis positif du CHMP pour Avastin dans le cancer de l’ovaire récurrent sensible au platine

Publié le samedi 22 septembre 2012

Le groupe pharmaceutique suisse Roche a annoncé vendredi que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) a délivré un avis positif sur l’utilisation d’Avastin (bévacizumab) associé à une chimiothérapie (carboplatine et gemcitabine) dans le traitement du cancer de l’ovaire récurrent sensible au platine.

Le cancer de l’ovaire a le taux de mortalité le plus élevé parmi les cancers gynécologiques. Chaque année, il est diagnostiqué chez près de 230 000 femmes dans le monde, dans nombre de cas à un stade avancé suite à une rechute après traitement initial. Le cancer de l’ovaire est dit « sensible au platine » si la maladie réapparaît plus de six mois après la fin de la dernière chimiothérapie à base de platine. Lors de maladie sensible au platine, Avastin a démontré dans une étude de phase III (OCEANS) que les femmes ayant reçu Avastin associé à une chimiothérapie et ayant poursuivi leur traitement par Avastin en monothérapie ont vécu significativement plus longtemps sans que leur maladie ne progresse (survie sans progression) que les femmes uniquement traitées par chimiothérapie.

« L’avis positif du CHMP est une nouvelle encourageante pour toutes les femmes souffrant de cancer de l’ovaire récurrent, maladie contre laquelle peu de progrès ont été réalisés au cours de la dernière décennie. Après l’homologation d’Avastin par l’UE dans le traitement du cancer de l’ovaire de novo l’année dernière, son approbation lors de tumeur récurrente constituerait une avancée majeure pour les patientes présentant ce type de cancer. », commente Hal Barron M.D., Chief Medical Officer et responsable de Global Product Development chez Roche.

Pour croître au-delà d’une certaine taille (2 mm) et disséminer dans l’organisme (formation de métastases), une tumeur a impérativement besoin d’un apport de sang indépendant. Elle développe donc son propre réseau sanguin en libérant le facteur de croissance de l’endothélium vasculaire (VEGF) dans le cadre d’un processus appelé angiogenèse, promoteur essentiel de la croissance tumorale. Avastin est un anticorps qui cible et inhibe spécifiquement le VEGF pour garder constamment la tumeur sous contrôle. L’inhibition spécifique du VEGF exercée par Avastin lui permet d’être combiné efficacement à un large éventail de chimiothérapies et d’autres traitements anticancéreux avec un impact additionnel limité sur les effets indésirables de ces traitements.

Le CHMP appuie l’utilisation d’Avastin en association au carboplatine et à la gemcitabine chez les femmes présentant une première rechute de cancer de l’ovaire épithélial, de cancer des trompes de Fallope ou de cancer primitif de la cavité péritonéale sensibles au platine et n’ayant pas encore reçu de traitement par le bévacizumab, des inhibiteurs du VEGF ou des agents ciblant les récepteurs au VEGF. Avastin doit être administré en association au carboplatine et à la gemcitabine pendant 6 cycles ou jusqu’à 10 cycles, puis, sans interruption, en monothérapie jusqu’à la progression de la maladie. La dose recommandée d’Avastin est de 15 mg/kg de poids corporel administrés une fois toutes les trois semaines en perfusion intraveineuse.

Source : Roche








MyPharma Editions

Biosynex sélectionné pour intégrer le réseau Bpifrance excellence

Publié le 22 mars 2019

Reconnu par BPI France pour son fort potentiel de croissance, le groupe Biosynex, qui conçoit, fabrique et distribue des Tests de Diagnostic Rapide (TDR), a été sélectionné pour intégrer le réseau Bpifrance Excellence.

AlzProtect collabore avec Parexel pour la phase 2a de l’AZP2006

Publié le 22 mars 2019
AlzProtect collabore avec Parexel pour la phase 2a de l’AZP2006

AlzProtect , société biopharmaceutique engagée dans le développement de médicaments pour le traitement de la maladie d’Alzheimer, a annoncé que Parexel Biotech, une nouvelle division de Parexel International Corporation, a été sélectionnée pour réaliser le développement clinique de phase 2a de AZP2006 pour le traitement de la paralysie supranucléaire progressive (PSP), une maladie dégénérative rare du cerveau.

Santé animale : Hervé de Cidrac nommé à la tête de Zoetis France

Publié le 22 mars 2019
Santé animale : Hervé de Cidrac nommé à la tête de Zoetis France

Zoetis, l’entreprise américaine de santé animale, a annoncé la nomination de Hervé de Cidrac au poste de Président Directeur Général de Zoetis en France. Hervé de Cidrac prendra ses fonctions chez Zoetis le 1er Avril 2019.

Deinove reçoit 1,5 m€ de Bpifrance pour la 1ère étape du programme AGIR

Publié le 22 mars 2019
Deinove reçoit 1,5 m€ de Bpifrance pour la 1ère étape du programme AGIR

La société de biotechnologie française Deinove a annoncé avoir franchi avec succès la première étape clé du programme AGIR – Antibiotiques contre les Germes Infectieux Résistants – qui bénéficie du soutien du Programme d’Investissements d’Avenir. Ce passage d’étape a déclenché le paiement de 1,5 m€ à Deinove.

Maladies métaboliques : Servier collabore avec des chercheurs de Harvard

Publié le 21 mars 2019
Maladies métaboliques : Servier collabore avec des chercheurs de Harvard

Le laboratoire pharmaceutique Servier s’associe avec des chercheurs de l’Université de Harvard dans une étude collaborative pour explorer une nouvelle voie dans le traitement du diabète de type 2 et de la stéatose hépatique non alcoolique (NAFLD, Non-Alcoholic Fatty Liver Disease).

CNRS : Jean-Luc Moullet nommé directeur général délégué à l’innovation

Publié le 21 mars 2019
CNRS : Jean-Luc Moullet nommé directeur général délégué à l’innovation

Jean-Luc Moullet a été nommé directeur général délégué à l’innovation par Antoine Petit, président-directeur général du CNRS, à compter du 18 mars 2019. Cette fonction permet de renforcer le pilotage et la coordination de l’ensemble des activités de l’organisme en matière d’innovation, de valorisation et de transfert de technologies.

Infertilité humaine : Igyxos lève 7,5M€ pour financer le développement de son candidat médicament

Publié le 21 mars 2019
Infertilité humaine : Igyxos lève 7,5M€ pour financer le développement de son candidat médicament

Igyxos, société de biotechnologie spécialisée dans le développement d’un nouveau traitement contre l’infertilité féminine et masculine, a annoncé le succès de sa levée de fonds de 7,5 millions d’euros dans le cadre d’une Série A menée par Bpifrance, via le Fonds Accélération Biotechnologies Santé géré par Bpifrance dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions