Edition du 01-10-2020

Sanofi sanctionné pour avoir dénigré des génériques de Plavix

Publié le mardi 14 mai 2013

Dans un communiqué publié mardi, l’Autorité de la concurrence a sanctionné le groupe pharmaceutique français Sanofi à hauteur de 40,6 millions d’euros pour « avoir mis en place une stratégie de dénigrement à l’encontre des génériques de Plavix® », l’un des médicaments les plus vendus dans le monde.

Saisie par la société Teva Santé (3ème fabricant de médicaments génériques en France), l’Autorité de la concurrence a rendu mardi une décision par laquelle elle sanctionne Sanofi-Aventis à hauteur de 40,6 millions d’euros. Dans son communqiué, l’Autorité accuse la laboratoire d’avoir mis en place auprès des professionnels de la santé (médecins et pharmaciens d’officine) une stratégie de dénigrement à l’encontre des génériques de Plavix® afin de limiter leur entrée sur le marché et de favoriser ses propres produits, le princeps Plavix® ainsi que son auto-générique Clopidogrel Winthrop®.

Selon l’autorité, qui a recueilli le témoignage de médecins et de pharmaciens, « les visiteurs médicaux et délégués pharmaceutiques de Sanofi-Aventis ont diffusé à l’échelle nationale auprès des médecins et des pharmaciens un discours jetant le doute sur l’efficacité et l’innocuité des génériques concurrents de Plavix® et laissant entendre que leur responsabilité pourrait être engagée en cas de problème médical consécutif à la prescription et/ou à la délivrance de ces médicaments de substitution ».

Plavix®, médicament utilisé pour la prévention des récidives des maladies cardiovasculaires graves, est un « blockbuster » de l’industrie pharmaceutique : 4ème médicament le plus vendu au monde, il représentait en 2008 le premier poste de remboursement de l’Assurance maladie en France (soit 625 millions d’euros). Les premiers génériques du clopidogrel concurrents de Sanofi-Aventis ont été commercialisés au début du mois d’octobre 2009.

Selon l’autorité, le taux de générification de Plavix® a été « significativement inférieur à ce qu’il aurait dû être ». « Dans son rapport sur les résultats 2010, la Sécurité sociale relève que le « taux de pénétration effectif du clopidogrel à fin décembre 2010 [était] inférieur de 10 points à l’objectif (64,6% contre 75%) » », souligne l’Autorité.

Plavix® étant le premier poste de remboursement de l’Assurance maladie, « le manque à gagner est donc substantiel pour les comptes publics. Pour la période janvier 2010 – août 2011, la CNAMTS estimait la perte liée aux économies non réalisées à 38 millions d’euros », pointe l’Autorité de la Concurrence.

Sanofi a réagi mardi indiquant qu’il n’avait « jamais remis en cause la bioéquivalence des génériques de Plavix » et qu’il « désapprouve la décision de l’Autorité de la concurrence et évalue actuellement tous les arguments pour préparer un recours devant la cour d’appel de Paris ».

Lire la décision de l’Autorité de la Concurrence








MyPharma Editions

NASH : Genfit et LabCorp signent un accord exclusif pour la commercialisation d’un nouvel outil de diagnostic

Publié le 30 septembre 2020
NASH : Genfit et LabCorp signent un accord exclusif pour la commercialisation d’un nouvel outil de diagnostic

Genfit, société biopharmaceutique de phase avancée engagée dans l’amélioration de la vie des patients atteints de maladies hépatiques et métaboliques et LabCorp®, leader international des sciences de la vie focalisée sur l’amélioration de la santé et l’aide décisionnelle à la prise en charge des patients, ont annoncé la signature d’un accord de licence exclusif d’une durée de cinq ans pour la technologie NIS4™ de Genfit visant à faciliter l’identification des patients atteints de NASH à risque.

PDC*line Pharma administre son candidat vaccin thérapeutique PDC*lung01 à haute dose chez un premier patient

Publié le 30 septembre 2020
PDC*line Pharma administre son candidat vaccin thérapeutique PDC*lung01 à haute dose chez un premier patient

PDC*line Pharma, une société de biotechnologie développant une nouvelle classe d’immunothérapies actives anticancéreuses puissantes et facilement industrialisables, vient d’annoncer aujourd’hui que deux nouvelles cohortes de patients ont été ouvertes dans le cadre de l’essai clinique de phase I/II PDC-LUNG-101 portant sur son candidat vaccin thérapeutique PDC*lung01 ciblant le cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC) (NCT03970746).

Celyad Oncology et MSD collaborent pour évaluer CYAD-101 en combinaison avec Keytruda® dans le cancer colorectal métastatique avancé

Publié le 30 septembre 2020
Celyad Oncology et MSD collaborent pour évaluer CYAD-101 en combinaison avec Keytruda® dans le cancer colorectal métastatique avancé

Celyad Oncology, société de biotechnologie de stade clinique focalisée sur la découverte et le développement de thérapies cellulaires CAR T à base de lymphocytes T (chimeric antigen receptor) pour le traitement du cancer, vient d’annoncer qu’elle avait conclu un accord de collaboration d’essai clinique avec une filiale de MSD (dénomination commerciale de Merck & Co, Inc, Kenilworth, NJ, USA).

Sciences de la vie : Bristol Myers Squibb souscrit au fonds InnoBio 2

Publié le 29 septembre 2020

Bristol Myers Squibb et Bpifrance ont annoncé la participation de Bristol Myers Squibb dans InnoBio 2, fonds d’investissement dédié aux sciences de la vie et géré par Bpifrance.

LNC Therapeutics devient YSOPIA Bioscience

Publié le 29 septembre 2020
LNC Therapeutics devient YSOPIA Bioscience

LNC Therapeutics, société française de biotechnologie spécialisée dans la recherche et le développement d’innovations thérapeutiques basées sur le potentiel de souches bactériennes clés du microbiome intestinal, a annoncé son changement de nom et devient YSOPIA Bioscience.

Kymos et Prolytic fusionnent pour faire du groupe Kymos un CRO Européen de premier plan

Publié le 29 septembre 2020
Kymos et Prolytic fusionnent pour faire du groupe Kymos un CRO Européen de premier plan

Kymos et Prolytic viennent d’annoncer la finalisation d’une fusion stratégique par laquelle Prolytic rejoindra le groupe Kymos. Avec l’arrivée du CRO allemand au sein du groupe, Kymos renforce son activité sur le marché des médicaments biologiques et des thérapies innovantes et élargit son portefeuille, offrant ses services depuis trois sites en Europe.

COVID-19 : Johnson & Johnson lance son essai clinique mondial pivot de phase 3 pour le candidat-vaccin de Janssen

Publié le 28 septembre 2020
COVID-19 : Johnson & Johnson lance son essai clinique mondial pivot de phase 3 pour le candidat-vaccin de Janssen

Johnson & Johnson vient d’annoncer le lancement de son essai clinique pivot de Phase 3 (ENSEMBLE) à large échelle et multi-pays pour son candidat vaccin COVID-19, JNJ-78436735, en cours de développement par Janssen. Le lancement de l’essai ENSEMBLE fait suite aux résultats intermédiaires positifs de l’étude clinique de phase 1/2a de la société, ayant démontré, qu’après une seule dose de vaccin, le profil de sécurité et l’immunogénicité étaient favorables à la poursuite de ce développement.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents