Edition du 01-07-2022

Servier pose la 1ère pierre de la future unité de bioproduction sur le site de Gidy

Publié le vendredi 16 novembre 2018

Servier Le laboratoire Servier a annoncé jeudi la pose de la 1ère pierre de la future unité de production de médicaments biologiques sur le site industriel de Gidy (Loiret, France). Baptisée Bio-S, l’unité produira des principes actifs et des médicaments issus de cellules vivantes et fabriqués grâce aux techniques de la biotechnologie.

La cérémonie s’est tenue en présence d’Olivier Laureau, Président de Servier, François Bonneau, Président de la Région Centre-Val-de-Loire et de Jean-Marc Falcone, Préfet de la Région Centre-Val de Loire, Préfet du Loiret.

Face à l’importance des avancées thérapeutiques apportées par les biomédicaments dans les traitements de diverses pathologies, et notamment les cancers, un des axes prioritaires du groupe, Servier a décidé de développer des capacités de bioproduction sur son site français de Gidy.

Baptisée Bio-S, la future unité, implantée dans les locaux rénovés et réaménagés de l’actuelle UP3 du site, sera en charge de la fabrication et du conditionnement d’anticorps monoclonaux, dans un premier temps sous forme de lots précliniques, puis cliniques. D’une superficie de plus de 3 000 m², l’unité Bio-S regroupera différentes activités, notamment un atelier de développement des procédés dédiés aux anticorps monoclonaux (Bio-engineering) qui sera opérationnel d’ici 2019. Le reste de l’unité, regroupant toutes les étapes permettant de délivrer un produit injectable à l’homme, sera opérationnel courant 2020.

Fruit d’un investissement de 50 millions d’euros sur 3 ans, auxquels s’ajoutent des subventions de recherche et développement régionales, nationales et européennes, Bio-S est un projet mené conjointement par les équipes de la R&D et de l’Industrie de Servier. A son démarrage, Bio-S comptera une trentaine de collaborateurs et une soixantaine à l’horizon 2022.

« Les médicaments issus des biotechnologies constituent une innovation majeure pour les patients atteints de pathologies graves notamment dans le domaine de l’oncologie. Le développement d’une activité de bioproduction à Gidy s’inscrit pleinement dans deux axes de la stratégie de Servier : l’oncologie et la création de valeur en France destinée à développer notre présence à l’international », a déclaré Olivier Laureau, Président de Servier. « Ce nouvel investissement représente également un gage de pérennité de notre site de Gidy et confirme la volonté du Groupe de maintenir durablement son activité de Recherche et Développement en France ».

L’installation d’une unité de bioproduction à Gidy est rendue possible par une proximité immédiate, au sein d’un même site, d’équipes dédiées à l’industrie et d’équipes spécialisées en Recherche et Développement. L’unité Bio-S bénéficiera également de l’écosystème régional. La région Centre-Val de Loire est en effet reconnue comme un centre de compétences de l’industrie pharmaceutique et regroupe de nombreux experts et centres de formation dans ce domaine.

« Cette nouvelle activité implique de nouvelles compétences. Pour cela, nous allons recruter tout en favorisant la formation des collaborateurs à travers des plans de développement et des parcours diplômants », a commenté Patrice Martin, Directeur du site de Gidy. « La Région Centre-Val de Loire, qui oeuvre depuis longtemps au développement des biotechnologies, est l’une des plus dynamiques dans ce domaine, et constitue donc l’environnement idéal au lancement de notre activité. Pour former nos collaborateurs à ce nouveau métier nous pourrons ainsi nous appuyer sur des acteurs régionaux de choix tels que l’Université de Tours ou le Groupe IMT ».

Gidy est le plus important site de production de Servier qui en compte 16 dans le monde. Construit en 1972, au sein d’un parc boisé de 60 hectares, le site dispose de 3 unités de production, emploie 800 personnes et exporte 77 % de sa production dans 134 pays.

Source :  Servier








MyPharma Editions

Sensorion : approbation en Australie de l’essai clinique de preuve de concept du SENS-401

Publié le 1 juillet 2022
Sensorion : approbation en Australie de l’essai clinique de preuve de concept du SENS-401

Sensorion, société biotechnologique pionnière au stade clinique dédiée au développement de thérapies innovantes pour restaurer, traiter et prévenir les pertes d’audition, vient d’annoncer que le lancement d’une étude clinique de preuve de concept (POC) du SENS-401 (Arazasetron) chez les patients devant bénéficier d’un implant cochléaire a été approuvé par les autorités réglementaires en Australie.

Pierre Fabre et la Fondation EspeRare administrent un traitement expérimental à leur 1er patient dans le cadre de l’essai EDELIFE portant sur la XLHED

Publié le 1 juillet 2022
Pierre Fabre et la Fondation EspeRare administrent un traitement expérimental à leur 1er patient dans le cadre de l'essai EDELIFE portant sur la XLHED

La Fondation EspeRare et le groupe Pierre Fabre ont annoncé aujourd’hui que, dans le cadre de l’essai clinique EDELIFE, le premier patient avait reçu les trois injections prévues. Cet essai pivot est le premier en son genre, car le traitement est administré au bébé atteint de XLHED (dysplasie ectodermique hypohidrotique liée au chromosome X) alors qu’il se trouve encore dans l’utérus de sa mère. L’objectif de cet essai est de confirmer l’efficacité et l’innocuité d’ER004 pour le traitement prénatal des garçons atteints de XLHED.

Onxeo : la demande initiale d’IND pour AsiDNA a reçu l’approbation « Study May Proceed » de la part de la FDA

Publié le 1 juillet 2022
Onxeo : la demande initiale d’IND pour AsiDNA a reçu l’approbation « Study May Proceed » de la part de la FDA

Onxeo, société de biotechnologie au stade clinique spécialisée dans le développement de médicaments innovants ciblant les mécanismes de réponse aux dommages de l’ADN tumoral (DDR) pour lutter contre les cancers rares ou résistants, a annoncé que la Food and Drug Administration (FDA) a approuvé la demande initiale d’Investigational New Drug (IND) pour AsiDNA, son candidat médicament « first-in-class ». Il s’agit de la première IND déposée par Onxeo depuis l’arrivée de l’équipe américaine en avril 2022.

Cellectis dévoile dans Nature Communications de nouvelles cellules CAR T universelles immuno-évasives dotées d’une persistance potentiellement améliorée

Publié le 1 juillet 2022
Cellectis dévoile dans Nature Communications de nouvelles cellules CAR T universelles immuno-évasives dotées d'une persistance potentiellement améliorée

Cellectis, société de biotechnologie de stade clinique, qui utilise sa technologie pionnière d’édition de génome TALEN® pour développer de potentielles thérapies innovantes pour le traitement de maladies graves, vient de publier des données de recherche sur ses nouvelles cellules CAR T universelles aux propriétés immuno-évasives dans Nature Communications, suite à sa présentation orale à l’American Society of Cell and Gene Therapy (ASGCT) le 16 mai dernier.

NèreS élit son nouveau conseil d’Administration et renouvelle son bureau

Publié le 30 juin 2022
NèreS élit son nouveau conseil d’Administration et renouvelle son bureau

Lors de son Assemblée générale annuelle, NèreS (ex. AFIPA), organisation professionnelle qui représente les laboratoires pharmaceutiques produisant et commercialisant des produits de santé et de prévention de premier recours disponibles en pharmacie sans ordonnance (médicaments, dispositifs médicaux et compléments alimentaires), a élu son nouveau Conseil d’administration pour les deux prochaines années. A cette occasion, Vincent COTARD a été reconduit comme Président de NèreS à l’unanimité.

Thérapies cellulaires : Galapagos acquiert CellPoint et AboundBio

Publié le 30 juin 2022
Thérapies cellulaires : Galapagos acquiert CellPoint et AboundBio

Galapagos, CellPoint et AboundBio ont annoncé aujourd’hui avoir conclu un accord définitif avec Galapagos, propulsant Galapagos dans la thérapie cellulaire de nouvelle génération tout en élargissant considérablement son portefeuille de recherche et ses capacités.

Amolyt Pharma : Mark Sumeray nommé au poste de Chief Medical Officer

Publié le 30 juin 2022
Amolyt Pharma : Mark Sumeray nommé au poste de Chief Medical Officer

Amolyt Pharma, société spécialisée dans le développement de peptides thérapeutiques ciblant les maladies endocriniennes rares, a annoncé le recrutement de Mark Sumeray, M.D., MS, FRCS, figure du secteur des biotechnologies, au poste de Chief Medical Officer. Mark Sumeray occupait la fonction de Chief Medical Officer d’Amryt Pharmaceuticals, depuis septembre 2016.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents