Edition du 01-03-2021

Accueil » Industrie » Produits

Stragen et l’Institut Pasteur annoncent le démarrage de l’essai de phase I avec STR-324, un analgésique non opioïde

Publié le jeudi 15 mars 2018

Stragen et l'Institut Pasteur annoncent le démarrage de l'essai de phase I avec STR-324, un analgésique non opioïde Le groupe Stragen a annoncé l’inclusion du premier sujet dans l’essai de phase I du STR-324, un analgésique non opioïde découvert par l’Institut Pasteur. Le STR-324 est un peptide endogène chez l’homme dont l’efficacité a été démontrée dans des modèles murins de douleurs post-opératoire et neuropathique.

Ce premier essai clinique chez l’homme est un essai randomisé contrôlé en double aveugle contre placebo. L’étude vise à évaluer l’innocuité, la tolérance, la pharmacocinétique et l’efficacité du STR-324 chez des sujets sains, à des doses croissantes après perfusions courtes et longues. Les objectifs secondaires évaluent l’efficacité et la pharmacocinétique du STR-324 dans des modèles de douleur chez les volontaires sains. L’étude, qui devrait inclure jusqu’à 78 sujets, se déroule dans le « Centre for Human Drug Research  (CHDR) »  à Leiden, Pays-Bas, sous la direction du Dr. Geert Jan Groeneveld.

Le STR-324 est un inhibiteur double des enképhalinases (DENKI), et dont la molécule parent, l’Opiorphine, a été découverte et caractérisée chez l’homme à l’Institut Pasteur il y a 10 ans par Catherine Rougeot. Les enképhalines sont de puissants peptides analgésiques naturels impliqués dans les voies nociceptives opioïdergiques endogènes. Le STR-324 induit une analgésie en inhibant les peptidases qui dégradent et inactivent les enképhalines, amplifiant ainsi la durée d’action des enképhalines que l’organisme produit dans les conditions de stimuli douloureux. Ce mode d’action original, où le STR-324 interagit indirectement avec le système opioïde endogène, pourrait expliquer son absence d’effets indésirables au niveau du système cardio-respiratoire, gastro-intestinal et du système nerveux central chez les animaux traités et laisse suggérer une réduction du risque d’abus lié à l’utilisation du STR-324 comparé aux dérivés opioïdes couramment utilisés.

Jean-Luc Tétard, Président fondateur du groupe Stragen, déclare : « Nous sommes heureux du démarrage de l’évaluation clinique du STR-324, afin d’approfondir la caractérisation du potentiel thérapeutique de ce candidat médicament, qui a montré un profil préclinique encourageant. Nous sommes convaincus que cet essai nous permettra de franchir une étape majeure dans la confirmation du potentiel du STR-324 en tant qu’axe thérapeutique novateur pour des millions de patients dans le monde, confrontés à la douleur. »

Source : Institut Pasteur 








MyPharma Editions

Ipsen : avis positif du CHMP pour Cabometyx® en association avec Opdivo® dans le carcinome du rein avancé

Publié le 1 mars 2021
Ipsen : avis positif du CHMP pour Cabometyx® en association avec Opdivo® dans le carcinome du rein avancé

Ipsen a annoncé que le Committee for Medicinal Products for Human Use (CHMP), le comité scientifique de l’Agence européenne des médicaments (EMA), a recommandé l’approbation de Cabometyx® (cabozantinib) en association avec le médicament Opdivo® (nivolumab) de Bristol Myers Squibb pour le traitement en première ligne du carcinome du rein (RCC) avancé. Partager la publication « Ipsen […]

Transgene / BioInvent : inclusion du 1er patient dans l’essai de Phase I/IIa de BT-001 dans le traitement des tumeurs solides

Publié le 1 mars 2021
Transgene / BioInvent : inclusion du 1er patient dans l’essai de Phase I/IIa de BT-001 dans le traitement des tumeurs solides

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, et BioInvent, société de biotechnologie dédiée à la découverte et au développement d’anticorps immunomodulateurs innovants contre le cancer, ont annoncé l’inclusion d’un premier patient dans l’essai clinique de Phase I/IIa de BT-001, un virus oncolytique particulièrement innovant qui associe plusieurs mécanismes d’action pour lutter contre les tumeurs.

GSK : résultats d’évaluation de l’anticorps monoclonal Otilimab dans le traitement de la COVID-19

Publié le 26 février 2021
GSK : résultats d'évaluation de l'anticorps monoclonal Otilimab dans le traitement de la COVID-19

Le laboratoire GlaxoSmithKline (GSK) a annoncé les résultats de l’étude de phase 2 OSCAR (Otilimab in Severe COVID-19 Related Disease) sur l’otilimab, un anticorps monoclonal anti-facteur de stimulation des colonies de granulocytes et de macrophages (anti GM-CSF).

Pierre Fabre et Puma Biotechnology amendent leur accord de licence NERLYNX® pour y inclure la Chine

Publié le 26 février 2021
Pierre Fabre et Puma Biotechnology amendent leur accord de licence NERLYNX® pour y inclure la Chine

Puma Biotechnology et Pierre Fabre ont convenu d’étendre les termes de l’accord de licence 2019 qui confère à Pierre Fabre les droits exclusifs de développement et de commercialisation de NERLYNX® (nératinib) en Europe, en Turquie, au Moyen-Orient et en Afrique. L’accord modifié étend les droits commerciaux de Pierre Fabre concernant NERLYNX à la Chine, qui comprend la Chine continentale, Taïwan, Hong Kong et Macao.

Median renforce son équipe de management iBiopsy®

Publié le 26 février 2021
Median renforce son équipe de management iBiopsy®

Median Technologies vient d’annoncer la nomination de Thomas Bonnefont au poste nouvellement créé de Chief Operating and Commercial Officer pour la Business Unit iBiopsy®, ainsi que la nomination de Mike Doherty au poste de Sr. Strategy Advisor, Product Development iBiopsy®. Ils rejoignent l’un et l’autre l’équipe de direction de Median. Mike Doherty est basé aux États-Unis.

L’Anses et l’ANSM lancent un projet de rapprochement à Lyon

Publié le 26 février 2021
L’Anses et l’ANSM lancent un projet de rapprochement à Lyon

Afin de rapprocher certaines de leurs activités au bénéfice d’une meilleure protection de la santé, pour l’Homme, les animaux et l’environnement, les deux agences ont décidé de regrouper dans un même bâtiment à Lyon-Gerland le laboratoire lyonnais de l’Anses et une partie de la direction des contrôles de l’ANSM. Au terme du concours d’architecte, le projet du cabinet Pargade Architectes a été retenu à l’unanimité du jury. Le démarrage des travaux est prévu en 2022, pour une livraison en 2024.

COVID-19 : Sanofi va aider Johnson & Johnson à fabriquer son vaccin

Publié le 24 février 2021
COVID-19 : Sanofi va aider Johnson & Johnson à fabriquer son vaccin

Sanofi vient de conclure un accord avec deux entreprises pharmaceutiques Janssen du groupe Johnson & Johnson, aux termes duquel le groupe pharmaceutique français contribuera à la fabrication du vaccin contre la COVID-19 de Janssen afin de remédier à la pandémie et de satisfaire à la demande mondiale de vaccins.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents