Edition du 28-10-2020

Transgene dévoile son nouveau plan de développement stratégique

Publié le jeudi 7 janvier 2016

Transgene dévoile son nouveau plan de développement stratégiqueA l’issue la phase de réorganisation lancée fin juin 2015, Transgene a présenté aujourd’hui son nouveau plan de développement stratégique et a annoncé l’obtention de nouveaux financements à hauteur de 30 millions d’euros.

Après son annonce mercredi du recrutement du premier patient de l’étude clinique de phase pour son produit Pexa-Vec dans le carcinome hépatocellulaire, Transgene a présenté jeudi sa nouvelle phase de développement stratégique.

La société de biotechnologie de l’Institut Mérieux entend mettre en œuvre prioritairement des approches combinant ses produits avec d’autres produits d’immunothérapie parmi lesquels les inhibiteurs des points de contrôle immunitaire (Immune Checkpoint Inhibitors : ICIs), une nouvelle classe thérapeutique particulièrement prometteuse pour la prise en charge des cancers et de certaines maladies infectieuses.

« Les résultats obtenus par Transgene en études précliniques, de même que ceux décrits dans de nombreuses publications scientifiques récentes sur des approches comparables, démontrent en effet le potentiel et le bien-fondé de ces approches immunothérapeutiques combinatoires », souligne la société dans un communiqué. Le principe d’une forte interaction entre les immunothérapies basées sur des vecteurs viraux et les ICIs, notamment, est validé par plusieurs développements cliniques actuels. En renforçant la réponse immunitaire par deux modes d’action complémentaires, ces combinaisons devraient amplifier l’efficacité des traitements.

Les premiers patients traités dès mi-2016

Dans cette stratégie de combinaison, la société peut en effet s’appuyer sur les fondamentaux technologiques et cliniques solides de ses produits en développement, qui ont déjà démontré leur efficacité. Combiner ces produits avec des ICIs, qui ont eux aussi prouvé leur efficacité, devrait favoriser des synergies dans la prise en charge de certains cancers et maladies infectieuses et améliorer la qualité de vie des patients.

Transgene indique avoir d’ores et déjà engagé des discussions avec des partenaires cliniques et biopharmaceutiques pour initier cinq essais cliniques de phase 2 en combinaison avec des ICIs sur ses deux produits les plus avancés. Les premiers patients devraient être traités dès mi-2016. Les principaux programmes envisagés de combinaison sont d’une part TG4010 avec un ICI, en première et en seconde lignes dans le traitement du cancer bronchique non à petites cellules (non small cell lung cancer : NSCLC), et Pexa-Vec avec un ICI en première ligne de traitement de l’hépato-carcinome cellulaire (HCC), ainsi que dans le traitement d’autres tumeurs solides.

De nouvelles sources de financement

Pour mener ce nouveau plan stratégique, Transgene va bénéficier de deux sources de financement : un prêt de 20 millions d’euros d’une durée de 5 ans, obtenu auprès de la Banque Européenne d’Investissement (BEI) dans le cadre du programme IDFF (Infectious Diseases Finance Facility) et un financement de son actionnaire de référence, l’Institut Mérieux de l’ordre de 10 millions d’euros.

« Transgene a adapté sa structure à sa stratégie et a les moyens, grâce au soutien de l’Institut Mérieux et l’apport de la BEI, de conduire ses priorités de développement notamment autour de nouvelles formes de combinaisons avec des ICIs. La restructuration redonne de l’agilité à la société et lui permet, en étant plus active en développement clinique, d’être un acteur à part entière du nouveau paradigme en immunothérapie», a déclaré Philippe Archinard, Président-directeur général de Transgene.

En amont de ces développements cliniques, Transgene renforce également ses capacités de recherche translationnelle au travers de partenariats scientifiques avec la recherche académique et hospitalière. Ainsi, outre ses coopérations actuelles avec l’Institut Gustave Roussy et l’université de Fudan à Shanghai, les collaborations récemment conclues – avec l’ICM à Paris en neuro-oncologie, le Service Hospitalier Frédéric Joliot à Orsay en imagerie moléculaire in vivo, et avec l’Université de Surrey (Royaume Uni) dans le domaine de l’analyse ex vivo – visent à développer l’innovation dans le domaine des virus oncolytiques et à passer plus rapidement du modèle animal préclinique à la pathologie humaine.

Source :  Transgene








MyPharma Editions

Almirall France : Laurence Faboumy nommée directrice générale

Publié le 28 octobre 2020
Almirall France : Laurence Faboumy nommée  directrice générale

Almirall, laboratoire biopharmaceutique international spécialisé en dermatologie médicale, vient d’annoncer la nomination de Laurence Faboumy au poste de directrice générale d’Almirall France. Laurence Faboumy sera notamment en charge de créer une toute nouvelle équipe constituée d’experts en dermatologie médicale, ainsi que de concevoir la stratégie à long terme d’Almirall sur le marché français, en partenariat avec les principaux acteurs de cet écosystème.

Quantum Genomics signe un accord de licence et de collaboration exclusif avec Xediton Pharmaceuticals

Publié le 28 octobre 2020
Quantum Genomics signe un accord de licence et de collaboration exclusif avec Xediton Pharmaceuticals

Quantum Genomics, entreprise biopharmaceutique spécialisée dans le développement d’une nouvelle classe de médicaments agissant directement sur le cerveau pour traiter l’hypertension artérielle difficile à traiter/résistante, a annoncé la signature d’un accord exclusif de licence et de collaboration avec Xediton Pharmaceuticals pour développer et commercialiser le firibastat au Canada.

COVID-19 : Sanofi et GSK vont apporter leur soutien au mécanisme COVAX avec 200 millions de doses de leur vaccin

Publié le 28 octobre 2020
COVID-19 : Sanofi et GSK vont apporter leur soutien au mécanisme COVAX avec 200 millions de doses de leur vaccin

Sanofi et GSK ont signé une déclaration d’intention avec Gavi, l’administrateur juridique de la Facilité COVAX, un mécanisme international de groupement d’achats visant à garantir à chaque pays participant un accès juste et équitable aux éventuels vaccins contre la COVID-19.

Tollys : arrivée de Bettina Werle au poste de directrice scientifique

Publié le 27 octobre 2020
Tollys : arrivée de Bettina Werle au poste de directrice scientifique

Tollys, qui développe le TL-532, la première immunothérapie anticancéreuse basée sur un agoniste synthétique spécifique du récepteur Toll-like 3 (TLR3), vient d’annoncer la nomination de Bettina Werle au poste de directrice scientifique. Elle sera responsable de toutes les activités scientifiques et de recherche chez Tollys. Sa nomination intervient alors que Tollys démarre ses études de toxicologie réglementaires en vue de lancer des essais cliniques de phase 1 en 2022.

Oncologie : MATWIN met en lumière six projets prometteurs

Publié le 27 octobre 2020
Oncologie : MATWIN met en lumière six projets prometteurs

MATWIN, plateforme française d’open-innovation spécialisée en oncologie, vient d’annoncer les six lauréats de son programme d’accompagnement. Deux jurys réunis en session numérique les 13 et 14 octobre ont sélectionné des projets prometteurs dans la lutte contre le cancer au bénéfice des patients.

Advent France Biotechnology : Geoffroy de Ribains recruté en tant qu’operating partner

Publié le 27 octobre 2020
Advent France Biotechnology : Geoffroy de Ribains recruté en tant qu'operating partner

Advent France Biotechnology (AFB), société de capital-risque spécialisée dans l’amorçage en sciences de la vie, vient d’annoncer la nomination de Geoffroy de Ribains comme operating partner. À ce poste, il sera impliqué dans la gestion des sociétés du portefeuille d’AFB – en plus de siéger au conseil d’administration de certaines d’entre elles – et travaillera sur de nouveaux investissements.

Sensorion et Novasep signent un accord de développement et de fabrication de produits de thérapie génique

Publié le 27 octobre 2020
Sensorion et Novasep signent un accord de développement et de fabrication de produits de thérapie génique

Sensorion, société biotechnologique pionnière au stade clinique dédiée au développement de thérapies innovantes pour restaurer, traiter et prévenir dans le domaine des pertes d’audition et Novasep, un acteur majeur dans le domaine des services et des technologies pour les industries des sciences de la vie, ont annoncé la signature d’un accord pour la fabrication de virus adéno-associés (AAV).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents