Edition du 03-12-2021

Tribune « réforme de santé » : Les étudiants dénoncent la parution tardive des arrêtés au Journal Officiel et l’absence de l’arrêté concernant les études de Maïeutique

Publié le jeudi 14 avril 2011

Tribune de l’Association Nationale des Étudiants en Médecine de France, ANEMF, l’Association Nationale des Étudiants en Pharmacie de France, ANEPF, l’Association Nationale des Étudiants Sages-Femmes, ANESF et l’Union Nationale des Étudiants en Chirurgie Dentaire UNECD, membres de la FAGE, saluent la création des Diplômes de Formation Générale (DFG) en sciences médicales, odontologiques et pharmaceutiques mais dénoncent leur publication tardive !

La Première Année Commune aux Études de Santé, PACES, mise en place cette année était la première étape de l’application du processus de Bologne aux études de Maïeutique, de Médecine, d’Odontologie et de Pharmacie, la deuxième étape étant cette réforme des deuxième et troisième années.

La publication hier, le 13 avril 2011, des arrêtés relatifs au régime des études en vue de l’obtention des DFG en sciences médicales, odontologiques et pharmaceutiques matérialise la poursuite de l’harmonisation de l’organisation des études de Santé entre elles et avec leurs homologues dans l’Espace Européen d’Enseignement Supérieur (EEES) et de Recherche (EER) en suivant le schéma Licence Master Doctorat (LMD). Et nous nous en félicitons !

Toutefois, il s’agissait de ne pas refaire les erreurs commises pour la publication des textes cadrant la PACES dont le caractère tardif n’avait pas permis une application locale sereine.

Si nous saluons la concertation autour de la rédaction des arrêtés des DFG et de leurs annexes, nous déplorons la précipitation des réflexions. Les textes ont en effet été finalisés hâtivement pour être soumis à l’avis du Conseil National de l’Enseignement Supérieur Et de la Recherche (CNESER) du 17 janvier dernier et devaient être rapidement publiés pour permettre aux universités de mettre en place cette réforme dès la rentrée prochaine.

Entre le 17 janvier et le 14 avril, il aura fallu plus de trois mois pour signer et publier les textes au Journal officiel. Le manque de réactivité précédant la PACES a été répété, obligeant les universités à réfléchir à partir de documents de travail non officiels pour la plupart, pas toujours actualisés et en tous cas dans l’incertitude. Le principe même d’avoir à mettre en place dans nos universités une réforme qui n’existe officiellement pas nous semble pour le moins douteux et nous déplorons le mépris témoigné par rapport au travail réalisé en Commission Pédagogique Nationale des Études de Santé (CPNES).

En outre, promesse était faite par la Direction Générale de l’Offre de Soins (DGOS) de publier l’arrêté Maïeutique, qui doit passer devant des instances supplémentaires, en même temps que les arrêtés Médecine, Odontologie et Pharmacie. Cette promesse n’a pas été tenue ! L’ANESF avait pourtant soulevé plusieurs fois le problème en CPNES. Force est de constater que leur souhait légitime n’a pas été entendu. Aujourd’hui, ces démarches éloignent davantage la publication des textes cadrant la formation des futurs sages-femmes et repousserait peut-être la mise en place de la deuxième année à la rentrée de septembre 2012 !Cela est inadmissible !

Aussi, l’ANEMF, l’ANEPF, l’ANESF et l’UNECD invitent leurs interlocuteurs à respecter dorénavant leurs engagements, notamment vis-à-vis des étudiants sages-femmes et à entamer le plus rapidement possible la réflexion sur la suite de cette réforme des études de Santé qui est la construction des années de formation qui permettront d’obtenir le grade de master.

Ingrid BASTIDE
Présidente de l’ANEMF 2010-2011
Association Nationale des Etudiants en Médecine de France
5 rue Fréderic Lemaître
75020 PARIS
www.anemf.org








MyPharma Editions

Abivax reçoit la réponse de la FDA afin d’avancer le programme clinique de phase 3 d’ABX464 dans la rectocolite hémorragique

Publié le 2 décembre 2021
Abivax reçoit la réponse de la FDA afin d’avancer le programme clinique de phase 3 d’ABX464 dans la rectocolite hémorragique

Abivax, société de biotechnologie au stade clinique développant de nouveaux médicaments modulant le système immunitaire afin de traiter les maladies inflammatoires, les maladies virales et le cancer, a annoncé que l’autorité réglementaire américaine (FDA) a récemment apporté sa réponse dans le cadre du « End-of-Phase-2 Meeting », utile à l’avancement du programme clinique de phase 3 d’ABX464 dans le traitement de la rectocolite hémorragique (RCH), et visant à obtenir potentiellement par la suite la demande d’autorisation de mise sur le marché et la commercialisation.

Medesis Pharma présente un poster scientifique au congrès sur la thérapie génique pour le traitement des maladies neurologiques

Publié le 2 décembre 2021
Medesis Pharma présente un poster scientifique au congrès sur la thérapie génique pour le traitement des maladies neurologiques

Medesis Pharma, société de biotechnologie pharmaceutique développant des candidats médicaments à partir de sa technologie propriétaire d’administration de principes actifs en nano micelles par voie buccale Aonys®, annonce sa participation au 3ème congrès sur la thérapie génique pour les troubles neurologiques qui se déroule du 6 au 9 décembre à Boston (Etats-Unis).

MedinCell obtient des financements à hauteur de 4 millions d’euros de Bpifrance et dans le cadre du Plan France Relance

Publié le 2 décembre 2021
MedinCell obtient des financements à hauteur de 4 millions d’euros de Bpifrance et dans le cadre du Plan France Relance

• 3 M€ sous forme de prêt pour le développement d’un médicament longue action à base d’ivermectine visant à protéger pendant plusieurs semaines contre la Covid-19 et ses variants (programme mdc-TTG)

• 1 M€ d’euros sous forme de subvention, issue de l’Appel à projet Résilience du ministère chargé de l’Industrie, qui s’inscrit dans le cadre du plan France Relance, pour son nouveau laboratoire sur le site de Jacou, France

COVID-19 : OSE Immunotherapeutics fait le point sur les 1er résultats positifs et le développement clinique de CoVepiT, son vaccin T multi-cibles

Publié le 2 décembre 2021
COVID-19 : OSE Immunotherapeutics fait le point sur les 1er résultats positifs et le développement clinique de CoVepiT, son vaccin T multi-cibles

OSE Immunotherapeutics a annoncé l’analyse positive des premières données de CoVepiT, son candidat vaccin prophylactique contre la COVID-19, en particulier des résultats immunologiques intérimaires positifs sur la réponse des cellules T obtenus dans 100 % de la population traitée, avec en parallèle une résolution des indurations locales observées lors de la vaccination.

Valbiotis annonce avoir soumis aux autorités compétentes les trois protocoles cliniques pour TOTUM•854 indiqué dans la réduction de la pression artérielle

Publié le 2 décembre 2021
Valbiotis annonce avoir soumis aux autorités compétentes les trois protocoles cliniques pour TOTUM•854 indiqué dans la réduction de la pression artérielle

Valbiotis, entreprise de Recherche et Développement engagée dans l’innovation scientifique, pour la prévention et la lutte contre les maladies métaboliques et cardiovasculaires, a annoncé avoir soumis aux autorités compétentes les trois protocoles cliniques sur TOTUM•854, indiqué dans la réduction de la pression artérielle, et présente son plan de développement clinique complet, comme annoncé à l’occasion du congrès annuel de l’European Society of Hypertension et de l’International Society of Hypertension en avril 2021

Sanofi va acquérir Origimm Biotechnology

Publié le 1 décembre 2021
Sanofi va acquérir Origimm Biotechnology

Sanofi a annoncé la signature d’un accord portant sur l’acquisition d’Origimm Biotechnology GmbH, une entreprise de biotechnologie autrichienne à capitaux privés, spécialisée dans la découverte de composants virulents du microbiote cutané et le développement d’antigènes issus de bactéries à l’origine de maladies de la peau, comme l’acné.

AB Science : recrutement du 1er patient dans l’étude de phase 2 évaluant l’activité antivirale du masitinib contre le virus SARS-CoV-2

Publié le 30 novembre 2021
AB Science : recrutement du 1er patient dans l'étude de phase 2 évaluant l'activité antivirale du masitinib contre le virus SARS-CoV-2

AB Science a annoncé le recrutement du premier patient dans l’étude de phase 2 évaluant l’activité antivirale du masitinib chez les patients ayant un diagnostic confirmé de COVID-19.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents