Edition du 20-04-2021

Accueil » Industrie » Produits » Stratégie » VIH

VIH : Gilead et MSD signent un accord pour développer et commercialiser des combinaisons thérapeutiques à longue durée d’action

Publié le jeudi 18 mars 2021

Gilead Sciences et MSD ont annoncé avoir conclu un accord pour développer et commercialiser conjointement des traitements à longue durée d’action contre le VIH, qui associent l’inhibiteur de capside expérimental de Gilead, le lénacapavir, et l’inhibiteur nucléosidique de translocation de la transcriptase inverse expérimental de MSD, l’islatravir, ayant le potentiel en bithérapie d’offrir des options thérapeutiques nouvelles et significatives pour les personnes vivant avec le VIH.

L’islatravir et le lénacapavir sont tous deux de potentiels médicaments premiers de leur classe, en phase avancée d’essais cliniques, pour lesquelles d’importantes données cliniques ont été obtenues à ce jour. Les deux médicaments ont une longue demi-vie et ont démontré une activité à faible dose dans les études cliniques, ce qui soutient leur développement en tant qu’association thérapeutique expérimentale en formulations à longue durée d’action, tant orales qu’injectables.

Les premières études cliniques de l’association orale devraient débuter au second semestre 2021. Selon les termes de l’accord, Gilead et MSD travailleront en tant que partenaires, partageant les responsabilités opérationnelles, ainsi que les coûts de développement, de commercialisation et de marketing, et tout revenu futur.

MSD et Gilead cherchent à s’appuyer sur leur expérience dans la recherche et le développement de traitements contre le VIH, en se concentrant sur les thérapies à longue durée d’action, qui pourraient représenter une innovation significative dans les traitements contre le VIH.

Bien que des traitements quotidiens à un seul comprimé soient disponibles pour les personnes vivant avec le VIH, les options qui permettraient une prise orale moins fréquente ou des injections espacées plutôt qu’une prise quotidienne ont le potentiel de répondre aux besoins des patients, ainsi qu’aux questions associées à l’observance et à la confidentialité.

À mesure que le domaine du traitement du VIH évolue, les thérapies à longue durée d’action peuvent offrir des options supplémentaires aux personnes vivant avec le VIH et à leurs médecins, plaçant ainsi les besoins des individus au cœur de leur prise en charge.

« Chez MSD et dans le cadre de notre mission visant à sauver et à améliorer des vies, nous sommes résolument engagés à faire progresser la recherche et les traitements au bénéfice des personnes vivant avec le VIH », a déclaré Kenneth C. Frazier, président-directeur général de MSD. « Cette collaboration avec Gilead réunit deux sociétés dédiées à la lutte contre le VIH pour développer de nouvelles options potentielles de traitement à longue durée d’action et constitue une étape importante dans notre stratégie visant à exploiter tout le potentiel de l’islatravir dans le traitement du VIH. »

“Par cet accord avec MSD, Gilead renforce son rôle à long terme dans la transformation de la prise en charge du VIH”, a déclaré Daniel O’Day, Chairman et Chief Executive Officer, Gilead Sciences. “Nos travaux sur le VIH au cours des dernières décennies ont été modelés par l’écoute des personnes vivant avec le VIH et des médecins qui les soignent. Aujourd’hui nous adoptons la même approche avec les thérapies à longue action, en combinant les moyens scientifiques les plus avancés des deux sociétés pour accélérer les progrès.”

Le lénacapavir et l’islatravir, seuls ou en association, sont des médicaments expérimentaux et ne sont approuvés nulle part dans le monde. Leur sécurité et leur efficacité n’ont pas encore été établies.

Termes de la collaboration

Selon les termes de l’accord, Gilead et MSD vont développer et commercialiser conjointement des produits à longue durée d’action pour traiter les personnes vivant avec le VIH, qui combinent l’inhibiteur de capside expérimental de Gilead, le lénacapavir, et l’inhibiteur de translocation de  la transcriptase inverse nucléosidique expérimental de MSD, l’islatravir. La collaboration se concentrera initialement sur les formulations orales à longue durée d’action et les formulations injectables à longue durée d’action de ces produits combinés, d’autres formulations étant susceptibles de s’ajouter à la collaboration, après accord mutuel.

Pour les programmes de formulations orale et injectable, Gilead et MSD partageront les coûts de développement et de commercialisation au niveau mondial à hauteur de 60% / 40%, respectivement. Pour les produits oraux à longue durée d’action, Gilead dirigera la commercialisation aux États-Unis et MSD dirigera la commercialisation dans l’UE et le reste du monde. Pour les produits injectables à longue durée d’action, MSD dirigera la commercialisation aux États-Unis et Gilead dirigera la commercialisation dans l’UE et dans le reste du monde.

Gilead et MSD assureront conjointement la promotion du produit aux États-Unis et sur d’autres marchés importants. MSD et Gilead partageront les revenus mondiaux des produits de manière égale jusqu’à ce que les revenus des produits dépassent certains seuils de revenus  convenus au préalable. Lorsque les ventes nettes de produits pour la combinaison orale atteindront 2 milliards de dollars par an, la répartition des revenus sera ajustée à 65% pour Gilead et 35% pour MSD pour tout revenu supérieur au seuil. Lorsque les ventes nettes de produits pour la combinaison injectable dépasseront 3,5 milliards de dollars par an, la répartition des revenus sera ajustée à 65% pour Gilead et 35% pour MSD pour tout revenu supérieur au seuil.

Au-delà des combinaisons potentielles de lénacapavir et d’islatravir, Gilead aura la possibilité d’accorder une licence pour certains inhibiteurs d’intégrase oraux expérimentaux de  MSD afin de les développer en association avec le lénacapavir. Réciproquement, MSD aura  l’option d’accorder une licence pour certains inhibiteurs d’intégrase oraux expérimentaux de Gilead pour les développer en association avec l’islatravir. Chaque société peut exercer son option sur un inhibiteur d’intégrase oral expérimental de l’autre société après l’achèvement du premier essai clinique de phase 1 de cet inhibiteur d’intégrase. Lors de l’exercice d’une option, les sociétés partageront les coûts et les revenus de développement, à moins que la société qui n’exerce pas son option décide de s’en retirer. Les deux sociétés ont actuellement des inhibiteurs d’intégrase oraux une fois par semaine en développement préclinique.

Cowen & Company LLC agit en tant que conseiller financier de Gilead. Hogan Lovells et White & Case, LLP sont les conseillers juridiques de Gilead. Morgan, Lewis & Bockius et Gibson Dunn sont les conseillers juridiques de MSD.

Source :  Gilead Sciences / MSD








MyPharma Editions

Pierre Fabre et ValenzaBio : accord de licence et de commercialisation sur un anticorps anti-IGF-1R

Publié le 20 avril 2021
Pierre Fabre et ValenzaBio : accord de licence et de commercialisation sur un anticorps anti-IGF-1R

La société biopharmaceutique américaine ValenzaBio et le groupe pharmaceutique français Pierre Fabre ont annoncé la signature d’un accord de licence sur un anticorps antagoniste du récepteur du facteur de croissance de type 1 apparenté à l’insuline (IGF-1R), pour le traitement de l’orbitopathie dysthyroïdienne (TED), une maladie endocrinienne pour laquelle il n’existe actuellement pas de traitement spécifique.

Erytech : fin du recrutement de la 1ère cohorte d’une étude de Phase 1 avec eryaspase en 1ère ligne du cancer du pancréas

Publié le 19 avril 2021
Erytech : fin du recrutement de la 1ère cohorte d'une étude de Phase 1 avec eryaspase en 1ère ligne du cancer du pancréas

Erytech Pharma, société biopharmaceutique de stade clinique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé la fin du recrutement de la première cohorte, et le passage à la prochaine et potentiellement dernière dose dans une étude clinique de Phase 1, rESPECT, conduite par un investigateur (IST), avec son produit phare eryaspase dans le traitement de première ligne du cancer du pancréas.

Celyad Oncology : le Dr Charles Morris nommé au poste de Chief Medical Officer

Publié le 19 avril 2021
Celyad Oncology : le Dr Charles Morris nommé au poste de Chief Medical Officer

Celyad Oncology, une société de biotechnologie de stade clinique focalisée sur la découverte et le développement de thérapies cellulaires CAR T à base de lymphocytes T (Chimeric Antigen Receptor) pour le traitement du cancer, a annoncé la nomination du Dr Charles Morris au poste de Chief Medical Officer. Le Dr Morris conduira et assurera la direction stratégique de toutes les activités médicales, réglementaires ainsi que pour le développement clinique.

Sanofi : une seconde indication de Sarclisa® approuvée dans l’UE pour le traitement du myélome multiple en rechute

Publié le 19 avril 2021
Sanofi : une seconde indication de Sarclisa® approuvée dans l’UE pour le traitement du myélome multiple en rechute

Sanofi a annoncé que la Commission européenne (CE) a approuvé Sarclisa® (isatuximab) en association avec le carfilzomib et la dexaméthasone (association Kd), pour le traitement des adultes atteints d’un myélome multiple en rechute ayant reçu un à trois traitements antérieurs. Il s’agit de la deuxième approbation de la CE concernant Sarclisa en association avec un traitement standard en moins de 12 mois.

Excelya : Peter Windisch nommé au poste de directeur de la technologie

Publié le 16 avril 2021
Excelya : Peter Windisch nommé au poste de directeur de la technologie

Excelya, l’organisme de recherche contractuelle (ORC) européen, a annoncé la nomination de Peter Windisch au poste de directeur de la technologie (CTO). En tant que CTO, Peter Windisch s’appuiera sur les données et les capacités technologiques de la société afin d’optimiser l’offre client. Il sera membre du Comité exécutif et exercera son activité depuis l’Allemagne.

Martin Dubuc, PDG de Biogen France, nommé Dirigeant de Biogen Digital Health

Publié le 15 avril 2021
Martin Dubuc, PDG de Biogen France, nommé Dirigeant de Biogen Digital Health

Biogen a annoncé la nomination de Martin Dubuc, jusqu’alors Président-Directeur Général de sa filiale française, en tant que dirigeant de Biogen Digital Health, organisation nouvellement créée au sein du groupe. En conséquence de cette nomination, Biogen France fait évoluer sa gouvernance en scindant les fonctions de Président et de Directeur général. Martin Dubuc conserve les fonctions de Président, tandis qu’Hélène Thomas est nommée Directrice générale de Biogen France.

Cancer du cerveau : Noxxon finalise le recrutement des patients de l’étude du NOX-A12

Publié le 15 avril 2021
Cancer du cerveau : Noxxon finalise le recrutement des patients de l'étude du NOX-A12

Noxxon Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de traitements améliorés du cancer ciblant le microenvironnement tumoral (MET), a annoncé la finalisation du recrutement des patients dans l’essai clinique de phase 1/2 évaluant la combinaison de son candidat-médicament phare, NOX-A12 et d’une radiothérapie dans le cancer du cerveau.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents