Edition du 18-02-2019

BIogen Idec: avis favorable du CHMP pour une AMM de FAMPYRA dans l’UE

Publié le lundi 23 mai 2011

Biogen Idec a annoncé aujourd’hui que le FAMPYRA®(comprimés de fampridine à libération prolongée) avait reçu un avis favorable pour une homologation conditionnelle par le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments. Sur la base de la recommandation du CHMP, Biogen Iden espère obtenir une autorisation de mise sur le marché pour le FAMPYRA dans un délai de 67 jours.

 « Nous sommes très heureux de cette décision du CHMP. Le trouble de la mobilité est un symptôme courant chez les patients atteints de sclérose en plaques, et nous sommes impatients de proposer une thérapie orale en Europe pour répondre à ce besoin largement insatisfait, » a déclaré le docteur Norman Putzki, directeur du développement chez Biogen Idec. « Le FAMPYRA offrira aux patients, indépendamment du type de SEP dont ils souffrent, une option thérapeutique nouvelle pour améliorer leur mobilité. Une homologation conditionnelle nous permettra de proposer ce traitement aux patients européens dès cet été. »

Le CHMP a recommandé une autorisation de mise sur le marché du FAMPYRA sous condition, pour améliorer la mobilité des patients adultes atteints de sclérose en plaques (SEP) souffrant de troubles de la marche (échelle d’incapacité étendue comprise entre 4 et 7). Le FAMPYRA a démontré son efficacité chez des personnes atteintes de toutes les formes de SEP, qu’elles soient récidivantes, en rémission ou progressives. Le FAMPYRA peut être utilisé seul ou parallèlement aux thérapies de traitement de SEP existantes, y compris les médicaments immunomodulateurs.

« Le trouble de la mobilité est un problème majeur pour les patients atteints de SEP, » a déclaré le Professeur Bernd C. Kieseier, de l’hôpital neurologique de l’Université de Dusseldorf, en Allemagne. « Le FAMPYRA augmentera la capacité des patients à améliorer leur mobilité, et par conséquent les aidera dans les activités de la vie quotidienne. »

Dans les deux essais cliniques de phase III, une part significativement plus importante (p<0,001) de patients soignés avec le FAMPYRA ont montré une amélioration régulière de leur vitesse de marche en comparaison avec un placebo (34,8% contre 8,3% et 42,9% contre 9,3%, respectivement). L’augmentation du taux de réponse dans le groupe FAMPYRA a été observée pour toutes les formes de SEP incluses dans cette étude.

Chez les patients traités au FAMPYRA ayant montré une amélioration régulière dans les deux essais, on a constaté une augmentation moyenne de leur vitesse de marche de 25,2% et de 24,7%, contre 4,7% et 7,7%, respectivement, pour le groupe traité par placebo.

Dans les deux études, 31,7% et 34,5% des patients traités au FAMPYRA ont montré une amélioration de 20%, contre 11,1% et 15,3%, respectivement, pour le groupe traité par placebo.

La majorité des patients ayant participé à cette étude utilisaient des médicaments immunomodulateurs, notamment les interférons, l’acétate de glatiramère et le natalizumab ; cependant, l’ampleur de l’amélioration de la mobilité était indépendante des thérapies concomitantes.

L’intérêt clinique d’une mobilité améliorée pour les patients a été confirmé par l’utilisation de l’échelle de mobilité de la sclérose en plaques à 12 niveaux (MSWS-12), une échelle d’évaluation basée sur le patient, qui mesure l’impact des troubles de la mobilité sur la capacité du patient à accomplir des activités quotidiennes.

Le fampridine a été développé par Acorda Therapeutics, inc., qui le commercialise aux États-Unis sous la marque AMPYRA®(dalfampridine) comprimés à libération prolongée, 10 mg. Au 31 décembre 2010, environ 40 000 personnes atteintes de SEP avaient bénéficié d’une prescription de comprimés de fampridine à libération prolongée aux États-Unis. Biogen Idec envisage de commercialiser et de poursuivre le développement de ce produit hors des États-Unis dans le cadre d’un contrat de licence conclu avec Acorda.

« Des milliers de patients aux États-Unis ont constaté une amélioration de leur mobilité depuis qu’ils ont entamé cette thérapie, et nous sommes ravis que la décision du CHMP permette de proposer prochainement le FAMPYRA également aux patients européens, » a déclaré le docteur Andrew R. Blight, directeur de recherche chez Acorda Therapeutics, Inc. « Nous sommes également heureux du niveau élevé de collaboration entre Acorda et Biogen Idec, qui permettra d’accroître le nombre de personnes atteintes de SEP susceptibles de bénéficier de ce traitement important. »

La semaine dernière, le FAMPYRA a également été homologué en Australie pour l’amélioration de la mobilité chez les adultes atteints de SEP.

Source : Biogen Idec








MyPharma Editions

L’ANSM rend un avis favorable pour une ATU de cohorte pour le larotrectinib

Publié le 18 février 2019
L’ANSM rend un avis favorable pour une ATU de cohorte pour le larotrectinib

La Commission d’évaluation initiale du rapport entre les bénéfices et les risques de l’ANSM s’est prononcée le 31 janvier 2019 en faveur de la demande d’Autorisation temporaire d’utilisation de cohorte (ATUc) pour le larotrectinib, dans l’indication du Traitement des patients adultes et pédiatriques atteints de tumeurs solides localement avancées ou métastatiques présentant une fusion NTRK (Neurotrophic Tyrosine Receptor Kinase) réfractaires aux traitements standards ou en l’absence d’alternative thérapeutique appropriée.

Oncologie : Sanofi et NH TherAGuIX s’associent pour la production d’une nanoparticule innovante

Publié le 18 février 2019
Oncologie : Sanofi et NH TherAGuIX s’associent pour la production d'une nanoparticule innovante

AGuIX® est une nanoparticule innovante qui est issue de la découverte de NH TherAGuIX, une start-up française basée à Lyon et créée en 2015 par deux chercheurs, Géraldine Le Duc et Olivier Tillement. Ce médicament radiosensibilisant est en cours de développement clinique dans le traitement des tumeurs solides par radiothérapie, avec une entrée en Phase 2 prochaine sur l’indication des métastases cérébrales.

Lysogene : 1er patient traité dans l’essai de phase 2/3 évaluant une thérapie génique pour la mucopolysaccharidose de type IIIA

Publié le 15 février 2019
Lysogene : 1er patient traité dans l’essai de phase 2/3 évaluant une thérapie génique pour la mucopolysaccharidose de type IIIA

Lysogene, société biopharmaceutique spécialisée dans la thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), et Sarepta Therapeutics, , société leader dans la médecine de précision génétique pour les maladies rares, ont annoncé le traitement du premier patient dans l’étude clinique internationale de Phase 2/3 (AAVance), évaluant LYS-SAF302, une thérapie génique pour la mucopolysaccharidose de type IIIA (MPS IIIA).

Dominique Pon et Laura Létourneau en charge de la transformation numérique en santé

Publié le 14 février 2019
Dominique Pon et Laura Létourneau en charge de la transformation numérique en santé

A l’occasion du premier comité de suivi de Ma Santé 2022 à la fin de l’année 2018, Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, a nommé Dominique Pon responsable stratégique et Laura Létourneau déléguée opérationnelle d’une task force

Onxeo : cinq études précliniques démontrant le profil unique d’AsiDNA™ présentées au congrès 2019 de l’AACR

Publié le 14 février 2019
Onxeo : cinq études précliniques démontrant le profil unique d’AsiDNA&#x2122; présentées au congrès 2019 de l’AACR

Onxeo a annoncé la présentation des résultats de cinq études précliniques démontrant le profil différencié d’AsiDNA™, inhibiteur first-in-class de la réponse aux dommages de l’ADN, renforçant son potentiel en clinique et mettant en évidence son mécanisme d’action unique, lors du prochain Congrès annuel de l’AACR (American Association for Cancer Research), qui se tiendra du 29 mars au 3 avril 2019 à Atlanta (Géorgie), États-Unis.

WeHealth by Servier et le MIT signent un partenariat dans la santé connectée à domicile

Publié le 13 février 2019
WeHealth by Servier et le MIT signent un partenariat dans la santé connectée à domicile

WeHealth by Servier, la direction e-santé du groupe Servier, et l’AgeLab, rattaché au Massachusetts Institute of Technology (MIT), ont annoncé aujourd’hui la signature d’un accord de partenariat qui vise à définir les nouvelles opportunités du marché des objets connectés à domicile.

Médicaments pédiatriques : les avis et recommandations du Comité de l’EMA

Publié le 13 février 2019
Médicaments pédiatriques : les avis et recommandations du Comité de l’EMA

L’ANSM vient de publier un point sur les derniers avis et recommandations du Comité des médicaments pédiatriques (PDCO) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) qui s’est réuni du 11-14 décembre 2018. Le PDCO a rendu au cours de cette session 6 avis favorables révisés de PIPs, dans les indications suivantes :

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions