Edition du 29-06-2022

Hybrigenics: sa plateforme technologique appliquée avec succès à l’étude de maladies génétiques rares

Publié le jeudi 14 mars 2013

Hybrigenics: sa plateforme technologique appliquée avec succès à l’étude de maladies génétiques raresLa société biopharmaceutique Hybrigenics a commenté un article scientifique publié récemment par un groupe de chercheurs du Généthon dirigé par le Dr Isabelle Richard. Cet article (*) est consacré aux protéines impliquées dans les dystrophies des ceintures musculaires (DCMs) et contient des résultats obtenus par Hybrigenics Services, la filiale d’Hybrigenics spécialisée dans les interactions entre protéines.

Les DCMs constituent un groupe d’au moins 24 maladies neuromusculaires progressives différentes touchant principalement les muscles des hanches, du bassin et/ou des épaules ; une anomalie d’un gène spécifique a été établie pour 21 d’entre elles et 3 sont reconnues comme héréditaires, mais sans qu’un gène précis n’ait encore été identifié comme cause de la maladie (on les appelle DCMs « orphelines »). Les DCMs touchent 1 patient pour 150 000 personnes.

Les résultats de l’article s’appuient sur une carte d’interactions entre protéines (Figure 1) construite et modélisée par Hybrigenics Services en utilisant son programme bioinformatique de visualisation PIM-Rider®. Pour bâtir ce réseau, Hybrigenics Services a réalisé 87 cribles double-hybride en levure qui ont permis d’identifier 1492 interactions reliant 1018 protéines, le tout pour un budget de 0,68 million d’euros sur 5 ans.

L’identification de deux protéines nouvelles en tant que candidates très vraisemblablement responsables chacune d’une DCM orpheline, représente la découverte principale de cette étude. Elles ont été trouvées en croisant leur appartenance au réseau d’interaction des protéines de DCMs et la présence de leur gène dans un des trois groupes de 13 à 45 gènes déjà suspectés par des études génétiques antérieures d’être associés aux trois DCMs orphelines.

« Construire un réseau d’interactions entre protéines est une oeuvre de longue haleine, mais très enrichissante lorsqu’elle peut être mise en rapport avec des informations génétiques ou génomiques. Il est particulièrement intéressant de remarquer que l’élucidation d’une maladie génétique peut désormais découler d’études sur des protéines pour remonter ensuite aux gènes correspondants, alors que le paradigme habituel consiste d’abord à identifier le gène responsable puis à étudier le rôle de la protéine correspondante dans un second temps. A l’avenir, les études protéomiques et génomiques seront de plus en plus interdépendantes et Hybrigenics est bien placée pour jouer un rôle dans cette convergence d’intérêts scientifiques », commente Rémi Delansorne, Président d’Hybrigenics Services.

* Blandin et al., Skeletal Muscle, 2013 ; doi:10.1186/2044-5040-3-3

Source : Hybrigenics








MyPharma Editions

Ipsen : revue prioritaire par la FDA de la demande d’approbation du palovarotène dans la fibrodysplasie ossifiante progressive

Publié le 29 juin 2022
Ipsen : revue prioritaire par la FDA de la demande d’approbation du palovarotène dans la fibrodysplasie ossifiante progressive

Ipsen a annoncé que les autorités de santé américaines (FDA) ont accordé une revue prioritaire à la demande d’approbation du médicament expérimental palovarotène pour le traitement des patients atteints de fibrodysplasie ossifiante progressive (FOP), une maladie génétique ultra-rare.

Cellectis : Axel-Sven Malkomes et Donald A Bergstrom nommés à son conseil d’administration

Publié le 29 juin 2022
Cellectis : Axel-Sven Malkomes et Donald A Bergstrom nommés à son conseil d'administration

Cellectis, société de biotechnologie de stade clinique, qui utilise sa technologie pionnière d’édition de génome TALEN® pour développer de potentielles thérapies innovantes pour le traitement de maladies graves, a annoncé que lors de son Assemblée Générale Mixte, Axel-Sven Malkomes et Donald A. Bergstrom, M.D., Ph.D., ont été nommés administrateurs du conseil d’administration de la société, avec effet immédiat.

Immuno-oncologie : Domain Therapeutics reçoit un paiement d’étape de plusieurs millions d’euros de Merck pour le développement clinique de M1069

Publié le 28 juin 2022
Immuno-oncologie : Domain Therapeutics reçoit un paiement d’étape de plusieurs millions d’euros de Merck pour le développement clinique de M1069

Domain Therapeutics, société biopharmaceutique spécialisée dans la découverte et le développement de médicaments innovants ciblant les récepteurs couplés aux protéines G (RCPG) en immuno-oncologie (IO), a annoncé aujourd’hui avoir obtenu un paiement d’étape de plusieurs millions d’euros de la part de Merck dans le cadre du contrat de collaboration et de licence de 240 millions d’euros (261 millions US $) signé en 2017.

Transgene et BioInvent : conclusion d’un accord de collaboration avec MSD pour évaluer BT-001 en combinaison avec KEYTRUDA®

Publié le 28 juin 2022
Transgene et BioInvent : conclusion d’un accord de collaboration avec MSD pour évaluer BT-001 en combinaison avec KEYTRUDA®

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, et BioInvent, société de biotechnologie dédiée à la découverte et au développement d’anticorps immunomodulateurs innovants contre le cancer, ont annoncé la conclusion d’un accord de collaboration clinique et de mise à disposition de KEYTRUDA® (pembrolizumab) avec MSD, une marque déposée de Merck & Co, Inc. à Rahway (États-Unis).

Teva : résultats provisoires prometteurs de son étude PEARL concernant l’impact d’AJOVY®

Publié le 28 juin 2022
Teva : résultats provisoires prometteurs de son étude PEARL concernant l’impact d’AJOVY®

Teva vient d’annoncer des résultats provisoires prometteurs de son étude Pan-European Real World (PEARL), présentée pour la première fois au congrès de l’Académie européenne de neurologie (AEN) à Vienne, en Autriche. D’une durée de deux ans, l’étude d’observation prospective Pan-European Real World (PEARL) sur AJOVY® (frémanezumab) se penche sur son efficacité chez les patients avec une migraine chronique ou épisodique.

Takeda : publication des résultats de Phase 2 du fazirsiran chez les patients présentant une déficience en alpha-1-antitrypsine dans le NEJM

Publié le 28 juin 2022
Takeda : publication des résultats de Phase 2 du fazirsiran chez les patients présentant une déficience en alpha-1-antitrypsine dans le NEJM

Takeda et Arrowhead ont annoncé la publication des résultats d’une étude clinique de Phase 2 (AROAAT-2002) portant sur le fazirsiran (TAK-999/ARO-AAT) expérimental dans le traitement des maladies du foie associées au déficit en alpha-1-antitrypsine (AATD), dans le New England Journal of Medicine (NEJM), ainsi qu’une présentation orale dans le cadre du International Liver Congress™ 2022 – la réunion annuelle de l’Association européenne pour l’étude du foie (EASL).

Advicenne : signature d’un partenariat avec Taïba Healthcare pour la commercialisation de Sibnayal® au Moyen-Orient

Publié le 28 juin 2022
Advicenne : signature d’un partenariat avec Taïba Healthcare pour la commercialisation de Sibnayal® au Moyen-Orient

Advicenne, société pharmaceutique spécialisée dans le développement et la commercialisation de traitements innovants pour les personnes souffrant de maladies rénales rares, a annoncé la signature d’un partenariat de distribution exclusive avec Taïba Healthcare (« Taïba »), laboratoire pharmaceutique basé au Sultanat d’Oman, pour la commercialisation de Sibnayal® dans certains pays du Moyen-Orient (Arabie Saoudite, Sultanat d’Oman, Emirats Arabes Unis, Qatar, Kuwait et Bahreïn).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents