Edition du 20-10-2021

Hybrigenics: sa plateforme technologique appliquée avec succès à l’étude de maladies génétiques rares

Publié le jeudi 14 mars 2013

Hybrigenics: sa plateforme technologique appliquée avec succès à l’étude de maladies génétiques raresLa société biopharmaceutique Hybrigenics a commenté un article scientifique publié récemment par un groupe de chercheurs du Généthon dirigé par le Dr Isabelle Richard. Cet article (*) est consacré aux protéines impliquées dans les dystrophies des ceintures musculaires (DCMs) et contient des résultats obtenus par Hybrigenics Services, la filiale d’Hybrigenics spécialisée dans les interactions entre protéines.

Les DCMs constituent un groupe d’au moins 24 maladies neuromusculaires progressives différentes touchant principalement les muscles des hanches, du bassin et/ou des épaules ; une anomalie d’un gène spécifique a été établie pour 21 d’entre elles et 3 sont reconnues comme héréditaires, mais sans qu’un gène précis n’ait encore été identifié comme cause de la maladie (on les appelle DCMs « orphelines »). Les DCMs touchent 1 patient pour 150 000 personnes.

Les résultats de l’article s’appuient sur une carte d’interactions entre protéines (Figure 1) construite et modélisée par Hybrigenics Services en utilisant son programme bioinformatique de visualisation PIM-Rider®. Pour bâtir ce réseau, Hybrigenics Services a réalisé 87 cribles double-hybride en levure qui ont permis d’identifier 1492 interactions reliant 1018 protéines, le tout pour un budget de 0,68 million d’euros sur 5 ans.

L’identification de deux protéines nouvelles en tant que candidates très vraisemblablement responsables chacune d’une DCM orpheline, représente la découverte principale de cette étude. Elles ont été trouvées en croisant leur appartenance au réseau d’interaction des protéines de DCMs et la présence de leur gène dans un des trois groupes de 13 à 45 gènes déjà suspectés par des études génétiques antérieures d’être associés aux trois DCMs orphelines.

« Construire un réseau d’interactions entre protéines est une oeuvre de longue haleine, mais très enrichissante lorsqu’elle peut être mise en rapport avec des informations génétiques ou génomiques. Il est particulièrement intéressant de remarquer que l’élucidation d’une maladie génétique peut désormais découler d’études sur des protéines pour remonter ensuite aux gènes correspondants, alors que le paradigme habituel consiste d’abord à identifier le gène responsable puis à étudier le rôle de la protéine correspondante dans un second temps. A l’avenir, les études protéomiques et génomiques seront de plus en plus interdépendantes et Hybrigenics est bien placée pour jouer un rôle dans cette convergence d’intérêts scientifiques », commente Rémi Delansorne, Président d’Hybrigenics Services.

* Blandin et al., Skeletal Muscle, 2013 ; doi:10.1186/2044-5040-3-3

Source : Hybrigenics








MyPharma Editions

Genomic Vision lance le programme TeloSizer® Triathlon offrant aux chercheurs institutionnels un accès privilégié aux services TeloSizer

Publié le 20 octobre 2021
Genomic Vision lance le programme TeloSizer® Triathlon offrant aux chercheurs institutionnels un accès privilégié aux services TeloSizer

Genomic Vision, société de biotechnologie qui développe des outils et des services dédiés à l’analyse et au contrôle des modifications du génome, a annoncé le lancement de TeloSizer® Triathlon, un programme offrant aux chercheurs académiques un accès privilégié à ses nouveaux services TeloSizer®.

Lys Therapeutics, Lauréat et Grand Prix du concours d’innovation i-Lab, accélère ses recherches sur son anticorps monoclonal Glunozumab®

Publié le 20 octobre 2021
Lys Therapeutics, Lauréat et Grand Prix du concours d'innovation i-Lab, accélère ses recherches sur son anticorps monoclonal Glunozumab®

Lys Therapeutics, société de biotechnologie française développant des thérapies innovantes contre les maladies neurologiques vient d’annoncer avoir reçu une subvention de 600 000 euros en tant que Lauréat et Grand Prix du Concours d’innovation i-Lab pour son candidat-médicament Glunozumab®.

AB Science : autorisation de l’ANSM pour initier une étude avec la molécule AB8939 dans le traitement de la leucémie myéloïde aiguë

Publié le 19 octobre 2021

AB Science a annoncé avoir reçu l’autorisation de l’ANSM d’initier une étude clinique de Phase I/II (AB18001) évaluant la molécule AB8939 chez les patients atteints de leucémie myéloïde aiguë (LMA) en rechute/réfractaire et de syndrome myélodysplasique (SMD) réfractaire. Cette autorisation intervient quelques semaines seulement après avoir reçu une autorisation similaire de l’autorité de santé canadienne [1].

Noxxon annonce l’expansion prévue de l’essai de phase 1/2 NOX-A12 dans le cancer du cerveau

Publié le 19 octobre 2021
Noxxon annonce l'expansion prévue de l'essai de phase 1/2 NOX-A12 dans le cancer du cerveau

Noxxon Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans le développement des traitements améliorés du cancer ciblant le microenvironnement tumoral (MET), a annoncé les plans d’expansion de son étude clinique de phase 1/2 en cours sur NOX-A12 en association avec la radiothérapie chez les patients atteints de glioblastome (cancer du cerveau).

Abivax rapporte d’excellents résultats d’efficacité à long terme dans l’étude de maintenance de phase 2b d’ABX464 dans la rectocolite hémorragique

Publié le 19 octobre 2021
Abivax rapporte d’excellents résultats d’efficacité à long terme dans l’étude de maintenance de phase 2b d’ABX464 dans la rectocolite hémorragique

Abivax, société de biotechnologie au stade clinique développant de nouveaux médicaments modulant le système immunitaire afin de traiter les maladies inflammatoires, les maladies virales et le cancer, rapporte les nouveaux résultats de son étude de maintenance de phase 2b en ouvert pour le traitement de la rectocolite hémorragique (RCH) avec une administration quotidienne de 50 mg d’ABX464 par voie orale.

Pharnext : les données de Phase III de PXT3003 dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A publiées dans l’Orphanet Journal of Rare Diseases

Publié le 19 octobre 2021

Pharnext, société biopharmaceutique à un stade clinique avancé, pionnière d’une nouvelle approche de développement de combinaisons de médicaments innovantes basée sur les Big Data génomiques et l’intelligence artificielle exploitant sa plateforme de PLEOTHERAPY(TM), a annoncé la publication des données de la première étude clinique de Phase III de PXT3003 dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A (« CMT1A »), l’essai PLEO-CMT, dans l’Orphanet Journal of Rare Disease (« OJRD »).

Lysogene annonce une présentation de son programme LYS- GM101 à l’occasion de L’ESGCT 2021

Publié le 19 octobre 2021
Lysogene annonce une présentation de son programme LYS- GM101 à l’occasion de L’ESGCT 2021

Lysogene, société biopharmaceutique de phase 3 s’appuyant sur une plateforme technologique de thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), a annoncé qu’elle fera une présentation orale à l’occasion de la conférence annuelle virtuelle de l’ESGCT 2021 sur son candidat-médicament de thérapie génique LYS-GM101 dans la gangliosidose à GM1.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents