Edition du 02-12-2022

Tabac : le risque de contracter la grippe A (H1N1) augmente de moitié chez les fumeurs selon l’OFT

Publié le mercredi 7 octobre 2009

Tabac : le risque de contracter la grippe A (H1N1) augmente de moitié chez les fumeurs selon l'OFTSelon l’Office français de prévention du tabagisme (OFT), le risque d’être touché par la grippe est augmenté de moitié chez les fumeurs par rapport aux non-fumeurs. Les fumeurs seraient par ailleurs moins enclins à se faire vacciner.

Pour l’OFT, l’analyse des données scientifiques sur le lien tabac/grippe, en particulier grippe A (H1N1), est « édifiante ». Ainsi une épidémie de grippe A (H1N1) (virus un peu différent du virus actuel) a touché une base militaire en Israël en 1981 et a fait l’objet d’une publication dans un journal médical (JD Kark New England J Med 1982 ; 307 : 1042-6). Cette étude portait sur 366 soldats en pleine santé (50 % de fumeurs) fortement exposés au virus. En risque relatif, les fumeurs ont une augmentation du risque de contracter la grippe dans cette étude de près de moitié (45 %).

Une autre étude sur la mortalité de la grippe en Thaïlande sur un petit groupe de décès de la grippe A (H1N1) a montré une tendance à un doublement de la mortalité des fumeurs (Hanshaoworakul W et al PLoS ONE 2009; 4: e6051).

« il est recommandé de ne plus fumer en cette période épidémique »
L’OFT précise que l’OMS ne dispose pas d’informations sur le lien entre grippe et tabagisme. « Celles qui seront recueillies en France permettront d’avoir des données plus solides scientifiquement mais, au nom du principe de précaution, il est recommandé de ne plus fumer en cette période épidémique ». Par ailleurs, les études disponibles sur la vaccination ne laissent pas suspecter de baisse de l’efficacité du vaccin chez les fumeurs, mais là encore « le fait est à vérifier avec les nouveaux vaccins », souligne l’Office français de prévention du tabagisme .

Autre constat de l’Office français de prévention du tabagisme, les fumeurs se font moins souvent vacciner. Ainsi, aux Etats-Unis, une étude sur 198 500 personnes retrouve un taux de vaccination contre la grippe de 54,3 % chez les ex-fumeurs, 48 % chez les non-fumeurs et seulement 34 % chez les fumeurs (Pearson WS et all. Preventive med 2009 ; 48 : 180-3).

Pour plus d’informations :
www.ofta-asso.fr








MyPharma Editions

Livraison de médicaments à domicile : Sanofi apporte 1 million d’euros à Livmed’s, la start-up FrenchTech

Publié le 1 décembre 2022

Sanofi vient d’annoncer sa participation comme investisseur principal à la deuxième levée de fonds de Livmed’s, à hauteur de 1 million d’euros. Start-up de la FrenchTech accompagnée par l’accélérateur Future4care, Livmed’s a conçu et développé une application mobile de service de livraison de médicaments et produits de santé pour les patients à domicile 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

Maladie de Lyme: Valneva et Pfizer annoncent des données à six mois sur la persistance des anticorps chez les enfants et les adultes avec leur candidat vaccin

Publié le 1 décembre 2022
Maladie de Lyme: Valneva et Pfizer annoncent des données à six mois sur la persistance des anticorps chez les enfants et les adultes avec leur candidat vaccin

Pfizer et Valneva ont annoncé aujourd’hui des données sur la persistance des anticorps chez les enfants et les adultes six mois après une vaccination avec trois doses (aux mois 0, 2 et 6) ou deux doses (aux mois 0 et 6) de leur candidat vaccin contre la maladie de Lyme, VLA15. Ces données sont les premières obtenues sur la persistance des anticorps dans des populations pédiatriques pour ce candidat vaccin.

Recherche clinique : Almirall rejoint le programme européen FACILITATE

Publié le 1 décembre 2022
Recherche clinique : Almirall rejoint le programme européen FACILITATE

Almirall, laboratoire biopharmaceutique international spécialisé dans la dermatologie médicale, a annoncé sa participation au programme FACILITATE (FrAmework for ClInicaL trIal participants’ daTA reutilization for a fully Transparent and Ethical ecosystem).

Onxeo présente OX425, son deuxième candidat médicament pour le traitement des tumeurs solides

Publié le 1 décembre 2022
Onxeo présente OX425, son deuxième candidat médicament pour le traitement des tumeurs solides

Onxeo, société de biotechnologie au stade clinique spécialisée dans le développement de médicaments innovants ciblant les mécanismes de réponse aux dommages de l’ADN tumoral (DDR) pour lutter contre les cancers rares ou résistants, a annoncé l’extension de son portefeuille de candidats médicaments avec OX425, le nouveau composé optimisé de la série OX400 issu de sa plateforme propriétaire PlatON™.

La Fondation Bill et Melinda Gates octroie 4 M$ à MedinCell pour développer son contraceptif injectable

Publié le 1 décembre 2022
La Fondation Bill et Melinda Gates octroie 4 M$ à MedinCell pour développer son contraceptif injectable

Basé sur la technologie BEPO® de MedinCell, mdc-WWM pourrait être le premier produit contraceptif à combiner les caractéristiques essentielles ce qui en ferait le meilleur de sa catégorie au niveau mondial : progestatif, 6 mois d’action, injection sous-cutanée, dépôt entièrement biorésorbable, accessibilité du traitement.

Sanofi : des résultats positifs de phase II/III confirment le potentiel de l’acoziborole dans le traitement de la maladie du sommeil

Publié le 30 novembre 2022
Sanofi : des résultats positifs de phase II/III confirment le potentiel de l’acoziborole dans le traitement de la maladie du sommeil

Dans un article publié dans la revue médicale The Lancet Infectious Diseases, la Drugs for Neglected Diseases initiative (DNDi) et Sanofi rapportent avoir observé des taux de succès thérapeutique allant jusqu’à 95 % dans le cadre d’une étude de phase II/III portant sur la sécurité et l’efficacité d’une dose unique d’acoziborole, un médicament expérimental qui pourrait transformer le traitement de la maladie du sommeil. Cet essai clinique a été mené par la DNDi et ses partenaires en République démocratique du Congo (RDC) et en Guinée.

Découverte de médicaments : Qubit Pharmaceuticals crée avec NVIDIA « la plateforme de calcul la plus puissante au monde »

Publié le 30 novembre 2022
Découverte de médicaments : Qubit Pharmaceuticals crée avec NVIDIA "la plateforme de calcul la plus puissante au monde"

Qubit Pharmaceuticals, société deeptech spécialisée dans la simulation et la modélisation moléculaire grâce à l’utilisation de la physique quantique, a annoncé la création d’une plateforme visant à accélérer la découverte de médicaments par calcul hybride, classique et quantique sur le NVIDIA Quantum Optimized Device Architecture (QODA). Qubit Pharmaceuticals exploite l’un des supers ordinateurs GPU les plus puissants en France dédié à la recherche médicale avec pour objectif de construire un portefeuille de candidats médicaments dans les domaines de l’oncologie, des maladies inflammatoires et des antiviraux.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents