Edition du 11-04-2021

Accueil » Et aussi » Médecine » Recherche

La Fondation pour la Recherche Médicale finance « les progrès médicaux de demain »

Publié le lundi 25 janvier 2010

Quels seront les progrès médicaux de demain ? La Fondation pour la Recherche Médicale vient d’attribuer son label « Equipe FRM » à 10 nouvelles équipes de Nice-Valbonne, Lyon-Villeurbanne, Lille et Montpellier. Objectif : financer des équipes de recherche reconnues à un niveau international, porteurs de solides espoirs en termes de progrès médical.

Toutes ces équipes d’excellence vont être financées par la Fondation pour la Recherche Médicale (FRM) pendant 3 ans. Chaque équipe est soutenue à hauteur d’environ 300.000 €, soit un montant total de 2.856.069 € supplémentaires investis pour la recherche médicale.

La recherche niçoise à l’honneur – Contrôle de la croissance cellulaire : des altérations dans de nombreuses pathologies :
Les résultats des travaux de Pierre LEOPOLD (Institut de Biologie du Développement et Cancer, CNRS/Université de Nice/UMR6543) sur la croissance normale aideront à comprendre les pathologies liées à une altération de la croissance cellulaire, notamment le cancer.

 – Maladies rénales : une innovation technologique pour une recherche rapide de nouveaux facteurs génétiques : Les travaux d’Andrea SCHEDL (laboratoire de génétique du développement normal et pathologique, Inserm U636, Centre de Biochimie Nice) contribueront à la découverte de nouveaux facteurs génétiques impliqués dans l’apparition des maladies rénales chez l’homme. La méthode développée dans son laboratoire est innovante et ce protocole d’étude pourra être généralisé à l’analyse d’un grand nombre de gènes.

– Retard mental héréditaire : identifier les fonctions de deux protéines en cause pour établir des stratégies thérapeutiques : Les résultats de Barbara BARDONI (Institut de Pharmacologie Moléculaire et Cellulaire, Valbonne) devraient permettre d’identifier des voies thérapeutiques pour ces retards mentaux.

– Une accumulation de protéines responsable de la maladie d’Alzheimer ? Grâce aux résultats de ces travaux, Frédéric CHECLER (UMR6097 CNRS/UNSA, Institut de Pharmacologie Moléculaire et Cellulaire, Valbonne) espère ouvrir des pistes thérapeutiques. En effet, empêcher l’accumulation de ces protéines pourrait permettre d’éviter la dégénérescence des neurones.

 Et aussi Lyon, Lille et Montpellier

 Des molécules clés dans la formation du système nerveux : Les informations recueillies par Valérie CASTELLANI (Centre de Génétique Moléculaire et Cellulaire, UMR-CNRS Lyon Villeurbanne) pourraient révéler de nouvelles cibles thérapeutiques dans les maladies neurodégénératives, telles que la sclérose en plaque, ou les cancers.

Nos cellules ont des antennes ! Les travaux de Bénédicte DURAND (Centre de Génétique Moléculaire et Cellulaire, UMR-CNRS Lyon Villeurbanne) permettront de comprendre les ciliopathies humaines et de proposer des pistes thérapeutiques pour les patients. 

 – Maladie de Crohn : recherches sur la protéine en cause dans la muqueuse intestinale : Les retombées des travaux de Mathias CHAMAILLARD (Institut de Biologie de Lille, Institut Pasteur de Lille, Inserm U801) pourraient s’avérer essentielles pour la compréhension de la pathogenèse de la maladie de Crohn et le développement de thérapies.

  – Cancer de l’œsophage : identifier des marqueurs pour un diagnostic précoce : Grâce à ce modèle original, Christophe MARIETTE (Centre de Recherche Jean-Pierre Aubert – Inserm U837/JPARC ) pourra préciser le rôle respectif des acides chlorhydrique et biliaires dans la pathogénie de l’adénocarcinome œsophagien. Ses travaux permettront également d’identifier des marqueurs de dégénérescence utilisables en clinique pour le diagnostic précoce des lésions induites par le reflux, et de tester de nouveaux agents pharmacologiques (chimiothérapies ou traitements anti-reflux).

– Dépression et schizophrénie : vers de nouvelles pistes thérapeutiques : Les résultats des travaux de Philippe MARIN (Institut de génomique fonctionnelle, CNRS UMR5203/Inserm U661/Université de Montpellier 1 et 2) devraient permettre de développer de nouveaux traitements pour la dépression et la schizophrénie, contribuant ainsi à élargir le panel de traitements disponibles et à augmenter le taux de patients répondeurs.

-Doublement de l’ADN : identifier les zones à risque à l’origine de cancers : Les travaux de Philippe PASERO (Institut de génétique humaine, CNRS UPR1142) devraient permettre de mieux comprendre les mécanismes moléculaires fondamentaux à l’origine du cancer.

Source : la Fondation pour la Recherche Médicale








MyPharma Editions

Sanofi : des données cliniques intermédiaires valident le profil « non-alpha » de THOR-707, sa nouvelle IL-2 expérimentale

Publié le 9 avril 2021
Sanofi : des données cliniques intermédiaires valident le profil « non-alpha » de THOR-707, sa nouvelle IL-2 expérimentale

Sanofi a annoncé que les données intermédiaires d’un premier essai chez l’homme évaluant l’innocuité, l’activité thérapeutique et la dose maximale tolérable de THOR-707 (SAR444245), une interleukine-2 (IL-2) non-alpha hautement différenciée expérimentale, en monothérapie et en association avec un anti-PD-1, seront présentés dans le cadre d’une séance de posters de dernière minute au Congrès annuel de l’American Association for Cancer Research (AACR), qui comprendra des données supplémentaires mises à jour.

Microbiologie : dans les coulisses du site Merck à Molsheim avec la campagne Microbiotiful

Publié le 9 avril 2021
Microbiologie : dans les coulisses du site Merck à Molsheim avec la campagne Microbiotiful

Le groupe de sciences et technologies allemand Merck dispose de 11 sites d’activités en France, dont 7 de production. Son site de Molsheim en Alsace est le plus important en termes d’effectif et de chiffre d’affaires (le groupe a d’ailleurs annoncé en mars un nouvel investissement dédié de 25 millions d’euros). Il appartient à la branche Life Science, division dédiée au développement, à la production et à la commercialisation de produits et services pour l’industrie des sciences de la vie. Pour sensibiliser à ses métiers et valoriser son expertise, Merck France lance la campagne Microbiotiful.

Teva : AMM européenne pour Seffalair® Spiromax® et BroPair® Spiromax®

Publié le 8 avril 2021
Teva : AMM européenne pour Seffalair® Spiromax® et BroPair® Spiromax®

Teva Pharmaceuticals Europe a annoncé avoir reçu l’autorisation de mise sur le marché de l’UE pour Seffalair Spiromax et son homologue BroPair Spiromax (xinafoate de salmétérol/propionate de fluticasone, en doses de 12,75/100 et 12,75/202 microgrammes) comme traitement d’entretien de l’asthme chez les adultes et les adolescents de plus de 12 ans. Les premiers lancements sont prévus au Portugal, en Suisse, en Espagne et au Royaume-Uni.

Biogen : AMM européenne pour TYSABRI® sous-cutanée dans la SEP récurrente-rémittente

Publié le 8 avril 2021

Biogen vient d’annoncer que la Commission européenne a accordé une autorisation de mise sur le marché pour l’administration par voie sous-cutanée (SC) de TYSABRI® (natalizumab) pour traiter les adultes présentant des formes très actives de sclérose en plaques (SEP) récurrente-rémittente.

Cancer : OncoDNA et myNEO s’allient pour déployer l’utilisation de l’ARN messager à des fins thérapeutiques

Publié le 7 avril 2021
Cancer : OncoDNA et myNEO s’allient pour déployer l’utilisation de l’ARN messager à des fins thérapeutiques

OncoDNA, une société de théranostique et de génomique spécialisée dans la médecine de précision, et myNEO, une société d’intelligence artificielle spécialisée dans l’identification de cibles en immuno-oncologie, viennent de dévoiler une collaboration qui entend révolutionner le traitement du cancer. Les deux entreprises ont convenu de consolider leurs technologies afin de faciliter la production de vaccins personnalisés pour les patients à court de traitements.

Sanofi crée une entité à but non lucratif pour l’accès à des médicaments essentiels dans les pays les plus pauvres

Publié le 7 avril 2021
Sanofi crée une entité à but non lucratif pour l’accès à des médicaments essentiels dans les pays les plus pauvres

Paul Hudson, Directeur général de Sanofi, a présenté plusieurs projets clés que le groupe mettra en œuvre pour amplifier l’impact de sa stratégie de Responsabilité Sociétale. Intégré à la stratégie long terme de Sanofi, l’engagement de l’entreprise repose sur 4 piliers essentiels où Sanofi dispose des meilleurs atouts pour faire la différence : l’accès aux médicaments, le soutien aux communautés vulnérables, la préservation de l’environnement et l’inclusion et la diversité de ses collaborateurs.

Leem : Anna Braeken (Bayer HealthCare SAS) entre au Conseil d’administration

Publié le 7 avril 2021
Leem : Anna Braeken (Bayer HealthCare SAS) entre au Conseil d’administration

Le Conseil d’administration du Leem (Les Entreprises du Médicament) a coopté, le 6 avril 2021, une nouvelle administratrice : Anna Braeken, Directrice générale la division Pharma France chez Bayer, dans la famille des laboratoires européens, en remplacement de Jost Reinhard.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents