Edition du 18-09-2018

Accueil » Et aussi » Médecine » Recherche

La Fondation pour la Recherche Médicale finance « les progrès médicaux de demain »

Publié le lundi 25 janvier 2010

Quels seront les progrès médicaux de demain ? La Fondation pour la Recherche Médicale vient d’attribuer son label « Equipe FRM » à 10 nouvelles équipes de Nice-Valbonne, Lyon-Villeurbanne, Lille et Montpellier. Objectif : financer des équipes de recherche reconnues à un niveau international, porteurs de solides espoirs en termes de progrès médical.

Toutes ces équipes d’excellence vont être financées par la Fondation pour la Recherche Médicale (FRM) pendant 3 ans. Chaque équipe est soutenue à hauteur d’environ 300.000 €, soit un montant total de 2.856.069 € supplémentaires investis pour la recherche médicale.

La recherche niçoise à l’honneur – Contrôle de la croissance cellulaire : des altérations dans de nombreuses pathologies :
Les résultats des travaux de Pierre LEOPOLD (Institut de Biologie du Développement et Cancer, CNRS/Université de Nice/UMR6543) sur la croissance normale aideront à comprendre les pathologies liées à une altération de la croissance cellulaire, notamment le cancer.

 – Maladies rénales : une innovation technologique pour une recherche rapide de nouveaux facteurs génétiques : Les travaux d’Andrea SCHEDL (laboratoire de génétique du développement normal et pathologique, Inserm U636, Centre de Biochimie Nice) contribueront à la découverte de nouveaux facteurs génétiques impliqués dans l’apparition des maladies rénales chez l’homme. La méthode développée dans son laboratoire est innovante et ce protocole d’étude pourra être généralisé à l’analyse d’un grand nombre de gènes.

– Retard mental héréditaire : identifier les fonctions de deux protéines en cause pour établir des stratégies thérapeutiques : Les résultats de Barbara BARDONI (Institut de Pharmacologie Moléculaire et Cellulaire, Valbonne) devraient permettre d’identifier des voies thérapeutiques pour ces retards mentaux.

– Une accumulation de protéines responsable de la maladie d’Alzheimer ? Grâce aux résultats de ces travaux, Frédéric CHECLER (UMR6097 CNRS/UNSA, Institut de Pharmacologie Moléculaire et Cellulaire, Valbonne) espère ouvrir des pistes thérapeutiques. En effet, empêcher l’accumulation de ces protéines pourrait permettre d’éviter la dégénérescence des neurones.

 Et aussi Lyon, Lille et Montpellier

 Des molécules clés dans la formation du système nerveux : Les informations recueillies par Valérie CASTELLANI (Centre de Génétique Moléculaire et Cellulaire, UMR-CNRS Lyon Villeurbanne) pourraient révéler de nouvelles cibles thérapeutiques dans les maladies neurodégénératives, telles que la sclérose en plaque, ou les cancers.

Nos cellules ont des antennes ! Les travaux de Bénédicte DURAND (Centre de Génétique Moléculaire et Cellulaire, UMR-CNRS Lyon Villeurbanne) permettront de comprendre les ciliopathies humaines et de proposer des pistes thérapeutiques pour les patients. 

 – Maladie de Crohn : recherches sur la protéine en cause dans la muqueuse intestinale : Les retombées des travaux de Mathias CHAMAILLARD (Institut de Biologie de Lille, Institut Pasteur de Lille, Inserm U801) pourraient s’avérer essentielles pour la compréhension de la pathogenèse de la maladie de Crohn et le développement de thérapies.

  – Cancer de l’œsophage : identifier des marqueurs pour un diagnostic précoce : Grâce à ce modèle original, Christophe MARIETTE (Centre de Recherche Jean-Pierre Aubert – Inserm U837/JPARC ) pourra préciser le rôle respectif des acides chlorhydrique et biliaires dans la pathogénie de l’adénocarcinome œsophagien. Ses travaux permettront également d’identifier des marqueurs de dégénérescence utilisables en clinique pour le diagnostic précoce des lésions induites par le reflux, et de tester de nouveaux agents pharmacologiques (chimiothérapies ou traitements anti-reflux).

– Dépression et schizophrénie : vers de nouvelles pistes thérapeutiques : Les résultats des travaux de Philippe MARIN (Institut de génomique fonctionnelle, CNRS UMR5203/Inserm U661/Université de Montpellier 1 et 2) devraient permettre de développer de nouveaux traitements pour la dépression et la schizophrénie, contribuant ainsi à élargir le panel de traitements disponibles et à augmenter le taux de patients répondeurs.

-Doublement de l’ADN : identifier les zones à risque à l’origine de cancers : Les travaux de Philippe PASERO (Institut de génétique humaine, CNRS UPR1142) devraient permettre de mieux comprendre les mécanismes moléculaires fondamentaux à l’origine du cancer.

Source : la Fondation pour la Recherche Médicale








MyPharma Editions

Biogen France emménage à La Défense

Publié le 18 septembre 2018
Biogen France emménage à La Défense

Biogen, entreprise pionnière dans le domaine des neurosciences, installe ses équipes dans la Tour CBX du quartier d’affaires de La Défense. L’entreprise spécialisée dans la lutte contre les maladies neurologiques graves réaffirme ainsi son engagement à long terme en France et son souhait d’offrir un environnement de travail optimal à ses collaborateurs.

Répartition pharmaceutique : une opération d’envergure pour alerter le grand public

Publié le 18 septembre 2018
Répartition pharmaceutique : une opération d'envergure pour alerter le grand public

Depuis le 1er septembre, toutes les camionnettes de livraison des entreprises de répartition ont revêtu un habillage spécial. Menacés par une crise économique sans précédent, les répartiteurs pharmaceutiques* se mobilisent pour sensibiliser le grand public et les décideurs à l’importance de leurs missions et les alerter sur les risques qui pèsent sur l’égalité d’accès aux médicaments.

Actelion : résultats positifs pour OPSUMIT® dans l’hypertension porto-pulmonaire

Publié le 18 septembre 2018
Actelion : résultats positifs pour OPSUMIT® dans l’hypertension porto-pulmonaire

Actelion, l’une des sociétés pharmaceutiques Janssen du groupe Johnson & Johnson, a annoncé les résultats du premier essai contrôlé randomisé pour l’hypertension porto-pulmonaire (HPP), qui ont montré qu’OPSUMIT® (macitentan) avait permis d’améliorer considérablement la résistance vasculaire pulmonaire (RVP) par rapport au placebo, satisfaisant ainsi le critère d’évaluation principal de l’étude.

GeNeuro reprend de Servier les droits mondiaux ex-US et Japon du GNbAC1 dans la SEP

Publié le 18 septembre 2018
GeNeuro reprend de Servier les droits mondiaux ex-US et Japon du GNbAC1 dans la SEP

Servier et GeNeuro ont annoncé mardi que GeNeuro reprend de Servier les droits mondiaux ex US et Japon sur son produit dans la sclérose en plaques (SEP), GNbAC1. En 2014, Servier avait acquis une option de licence pour le développement et la commercialisation du GNbAC1 dans la SEP sur tous les territoires, à l’exception des États-Unis et du Japon, pour 37,5 millions d’euros.

Carenity : Lise Radoszycki nommée au poste de Directrice Associée

Publié le 17 septembre 2018
Carenity : Lise Radoszycki nommée au poste de Directrice Associée

Carenity, la première communauté de patients en ligne en Europe, vient d’annoncer la nomination de Lise Radoszycki au poste de Directrice Associée.

GamaMabs Pharma lance une étude de phase II de l’anticorps monoclonal GM102 dans le cancer colorectal avancé ou métastatique

Publié le 17 septembre 2018
GamaMabs Pharma lance une étude de phase II de l'anticorps monoclonal GM102 dans le cancer colorectal avancé ou métastatique

GamaMabs Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans le développement d’anticorps thérapeutiques optimisés ciblant le récepteur II de l’hormone anti-müllerienne (AMHR2) pour le traitement du cancer, a annoncé avoir inclus le premier patient dans l’étude C201 de phase II. Cet essai clinique du GM102 en monothérapie et en association avec Lonsurf (trifluridine/tipiracil) porte sur des patients atteints de cancer colorectal de stade avancé ou métastatique.

L’Institut Curie annonce la création d’Honing Biosciences

Publié le 17 septembre 2018
L’Institut Curie annonce la création d’Honing Biosciences

L’Institut Curie, acteur de référence dans la lutte contre le cancer, a annoncé le lancement de la société de biotechnologies Honing Biosciences. Il s’agit d’une plateforme technologique exclusive qui développe des solutions pour optimiser l’efficacité et la sécurité des thérapies cellulaires dans les cancers et les maladies chroniques.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions