Edition du 04-03-2021

“Journée morte” dans les officines

Publié le mardi 28 septembre 2010

L’Union nationale des pharmacies de France appelle les 22.000 pharmacies de France à une action “Journée morte” ce mardi.  Selon les syndicats, une à deux pharmacies fermeraient chaque semaine. Face aux difficultés financières croissantes, à la baisse des volumes vendus et des prix des médicaments, les  syndicats officinaux veulent modifier le système de marges dégressives inchangé depuis 10 ans.

Le Figaro rapporte que  l’Union nationale des pharmacies de France, troisième syndicat de la profession, appelle ainsi ce mardi à une «journée morte» afin d’attirer l’attention des patients sur la «mort programmée des officines de proximité». Les officines resteront ouvertes mais les croix vertes seront éteintes et le personnel est invité à porter des blouses noires. Le 11 octobre, le 2ème syndicat de la profession, l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine, organisera à Paris une action coup de poing. Les syndicats estiment qu’une à deux officines ferment chaque semaine. L’an dernier, 111 pharmacies ont été placées en procédure de sauvegarde, en redressement judiciaire ou en liquidation, sur un réseau de 22.500 officines.
Face à cette situation, les syndicats veulent modifier le système de marges dégressives, qui est resté inchangé ces dix dernières années : plus la boîte de médicaments est chère, plus la part accordée au pharmacien est faible. Or, les volumes vendus et les prix, eux, ont baissé. Le Figaro souligne que les organisations syndicales ne s’accordent pas sur la façon de réformer le système. La FSPF et l’UNPF souhaitent réduire la dégressivité, tandis que l’USPO préférerait augmenter la marge des médicaments les moins chers et mettre un terme aux grands conditionnements, qui consiste à délivrer aux malades chroniques une boîte avec assez de médicaments pour trois mois au lieu de les faire revenir tous les mois. « Cette deuxième solution aurait l’avantage d’éviter un certain gaspillage – les boîtes n’étant jamais complètement consommées et de vérifier le bon suivi du traitement par le patient, mais aurait l’inconvénient de faire payer à ce dernier plus souvent les 50 centimes de franchise par boîte », explique le quotidien. Autre piste soulevés par les officinaux, un accord sur la rémunération envisagée par la loi HPST votée en 2009 sur d’autres tâches que la vente de médicaments : suivi de certaines maladies chroniques, conseils pour des cas «simples» ne nécessitant pas de consultation médicale.
 
Source : Le Figaro.fr








MyPharma Editions

MEDSIR : l’Institut Gustave Roussy et l’Institut Curie participent à un essai clinique afin de traiter le cancer du thymus avancé

Publié le 3 mars 2021
MEDSIR : l’Institut Gustave Roussy et l’Institut Curie participent à un essai clinique afin de traiter le cancer du thymus avancé

Entreprise mondiale consacrée à la recherche indépendante en cancérologie, MEDSIR a lancé l’essai clinique phase II PECATI, qui vise à explorer une nouvelle option de traitement pour les patients atteints de tumeurs thymiques avancées, un cancer peu fréquent. L’étude évaluera l’efficacité et la sécurité de l’association de pembrolizumab et de lenvatinib chez des patients atteints de carcinome thymique ou de thymome B3 métastatique.

CVasThera lève 1,3 million d’euros lors d’un premier tour de table

Publié le 3 mars 2021
CVasThera lève 1,3 million d’euros lors d’un premier tour de table

CVasThera, société biopharmaceutique spécialisée dans la R&D de médicaments innovants pour les pathologies cardiovasculaires et intestinales, vient d’annoncer une levée de fonds de 1,3 million d’euros lors d’un tour de table d’amorçage. Cette levée vient tripler l’apport en fonds propres et le capital de la société, sécurisant ainsi le financement nécessaire à la réalisation des études précliniques pour le composé CVT120165, un candidat médicament dans le traitement de la maladie de Crohn.

VIH : les chercheurs d’Abbott font une découverte qui pourrait faire avancer la découverte de futurs traitements

Publié le 3 mars 2021
VIH : les chercheurs d'Abbott font une découverte qui pourrait faire avancer la découverte de futurs traitements

Abbott a annoncé le 2 mars qu’une équipe de scientifiques a découvert en République démocratique du Congo (RDC) un nombre inhabituellement élevé de personnes testées positives en anticorps VIH, mais dont la charge virale est faible ou non détectable et ce, sans aucun traitement antirétroviral. Ces personnes sont appelées contrôleurs d’élite du VIH.

LFB : l’EMA valide le dépôt de la demande d’AMM d’eptacog beta (activé), un facteur de coagulation VIIa recombinant

Publié le 2 mars 2021
LFB : l'EMA valide le dépôt de la demande d'AMM d’eptacog beta (activé), un facteur de coagulation VIIa recombinant

Le LFB, le groupe biopharmaceutique qui développe, fabrique et commercialise des médicaments dérivés du sang et des protéines recombinantes pour la prise en charge des patients atteints de pathologies graves et souvent rares, vient d’annoncer que l’Agence européenne des médicaments (EMA), l’autorité réglementaire européenne, a validé le dépôt de la demande d’autorisation de mise sur le marché d’eptacog beta, un facteur de coagulation VIIa recombinant (rFVIIa).

Abionyx : les résultats cliniques positifs de CER-001 dans une maladie rénale ultra-rare publiés dans « Annals of Internal Medecine »

Publié le 2 mars 2021
Abionyx : les résultats cliniques positifs de CER-001 dans une maladie rénale ultra-rare publiés dans « Annals of Internal Medecine »

Abionyx Pharma vient d’annoncer les résultats cliniques positifs de CER-001 dans une maladie rénale ultra-rare qui sont publiés en exclusivité dans la revue scientifique « Annals of Internal Medicine », la revue de médecine interne la plus citée et la mieux classée dans la catégorie Médecine.

Industrie pharmaceutique : accord sur les salaires minima pour l’année 2021

Publié le 2 mars 2021

A l’issue de deux réunions de négociations les 7 janvier et 18 février dernier, le Leem a proposé à la signature un accord collectif revalorisant l’ensemble des salaires minima conventionnels de 0,8 % au 1er janvier 2021.

Abivax : le Dr Sophie Biguenet nommée Directrice Médicale

Publié le 2 mars 2021
Abivax : le Dr Sophie Biguenet nommée Directrice Médicale

Abivax, société de biotechnologie au stade clinique qui vise à moduler le système immunitaire afin de développer de nouveaux traitements contre les maladies inflammatoires, le cancer et les maladies virales, a annoncé la nomination du Dr Sophie Biguenet en tant que Directrice Médicale à compter du 1er mars 2021.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents