Edition du 23-01-2022

Accueil » Industrie » Produits

AB Science annonce le recrutement du premier patient dans l’étude de phase 3 du masitinib dans l’asthme sévère

Publié le jeudi 27 janvier 2011

AB Science, société pharmaceutique spécialisée dans la recherche, le développement et la commercialisation d’inhibiteurs de protéines kinases (IPK), a annoncé aujourd’hui le recrutement du premier patient dans l’étude de phase 3 du masitinib dans l’asthme sévère persistant.

Cette étude internationale, multicentrique, en double aveugle, contrôlée par placebo avec 2 groupes parallèles, est une étude de phase 3 pour comparer l’efficacité et la tolérance du Masitinib à 6 mg/kg/jour contre placebo dans le traitement de patients atteints d’asthme sévère persistant et traités avec des corticoïdes oraux. Cette étude recrutera environ 300 patients dans 60 centres à travers le monde, randomisés avec un ratio 2 pour un 1 entre le Masitinib et le placebo. Le premier critère d’évaluation sera le taux d’exacerbations asthmatiques (exacerbations modérées et sévères) à 36 semaines ajusté au temps de disponibilité du patient (temps jusqu’à la fin du traitement).

Le Docteur Leroyer (CHU de Brest, France), investigateur principal de cette étude a déclaré : « Il y a un fort besoin thérapeutique non satisfait dans cette pathologie où les patients ont non seulement une qualité de vie très détériorée mais peuvent aussi faire des exacerbations fatales. En phase 2, le Masitinib a généré des résultats d’efficacité prometteurs et a été considéré comme bien toléré dans cette population de patients. Sur 16 semaines de traitement, le taux d’exacerbation a été réduit de 40,5% dans le groupe traité par le Masitinib. Chez les patients nécessitant plus de 15mg de prednisone par jour, 31,6% des patients dans le groupe traité par le Masitinib ont pu être sevrés des corticoïdes oraux à la 16ème semaine alors qu’aucun n’a pu l’être dans le groupe recevant du placebo. Une amélioration du contrôle de l’asthme (ACQ7) a été observée dans le groupe de patients traité par le Masitinib (+42% versus +8% dans le groupe placebo). L’analyse ITT (intention de traitement) a montré chez les patients traités par le Masitinib un changement statistiquement significatif du score total d’ACQ7 (P < 0.001) entre le début et la fin de la période de traitement, alors que le groupe placebo n’a montré aucun changement significatif. C’est la première fois qu’un traitement oral bloquant les mastocytes est testé dans cette indication dans une étude pivot de phase 3, et nous sommes très impatients de connaitre les résultats »

Le laboratoire précise que cette phase 3 est entièrement financée

Source : AB Science








MyPharma Editions

Ipsen : Karen Witts nomme nommée membre indépendant du Conseil d’administration

Publié le 21 janvier 2022
Ipsen : Karen Witts nomme nommée membre indépendant du Conseil d’administration

Le groupe Ipsen vient d’annoncer la nomination de Karen Witts en tant que membre indépendant du Conseil d’administration.

Pfizer prévoit d’investir plus de 520 millions d’euros pour soutenir la production et la recherche en France

Publié le 20 janvier 2022
Pfizer prévoit d’investir plus de 520 millions d'euros pour soutenir la production et la recherche en France

Pfizer vient d’annoncer son intention d’investir plus de 520 millions d’euros dans le cadre d’un plan d’investissement sur cinq ans en France dans le secteur de la science et de la santé, en renforçant notamment les capacités de production sur le territoire et en stimulant la recherche et l’innovation dans plusieurs aires thérapeutiques.

Valneva : son candidat vaccin inactivé montre une neutralisation du variant Omicron

Publié le 20 janvier 2022
Valneva : son candidat vaccin inactivé montre une neutralisation du variant Omicron

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a annoncé les résultats d’une étude préliminaire menée en laboratoire qui démontre que les anticorps provenant du sérum de personnes vaccinées avec trois doses du candidat vaccin inactivé de Valneva contre la COVID-19, VLA2001, neutralisaient le variant Omicron.

AB Science : autorisation de l’ANSM pour une étude de Phase II chez les patients atteints du syndrome d’activation des mastocytes sévère

Publié le 20 janvier 2022
AB Science : autorisation de l’ANSM pour une étude de Phase II chez les patients atteints du syndrome d’activation des mastocytes sévère

AB Science a annoncé avoir reçu l’autorisation de l’ANSM pour initier une étude de phase II (AB20006) chez les patients atteints du syndrome d’activation des mastocytes sévère.

Sanofi : 2ème essai de phase III positif pour Dupixent® dans le traitement du prurigo nodulaire

Publié le 20 janvier 2022
Sanofi : 2ème essai de phase III positif pour Dupixent® dans le traitement du prurigo nodulaire

Sanofi a annoncé qu’un deuxième essai de phase III évaluant Dupixent® (dupilumab) chez des adultes présentant un prurigo nodulaire non contrôlé, une maladie chronique de la peau portant une signature inflammatoire de type 2, a atteint son critère d’évaluation primaire et ses principaux critères d’évaluation secondaires, et montré une diminution significative des démangeaisons et lésions cutanées comparativement à un placebo, après 24 semaines de traitement expérimental.

Transgene et PersonGen collaborent pour l’évaluation d’une nouvelle combinaison thérapeutique contre les tumeurs solides

Publié le 19 janvier 2022
Transgene et PersonGen collaborent pour l’évaluation d’une nouvelle combinaison thérapeutique contre les tumeurs solides

Transgene, société de biotechnologie qui développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, et PersonGen BioTherapeutics, société chinoise de biotechnologie qui développe des thérapies cellulaires CAR-T innovantes contre les cancers solides et hématologiques, ont annoncé une collaboration stratégique visant à évaluer la faisabilité et l’efficacité d’une combinaison thérapeutique associant l’injection de cellules CAR-T TAA06 de PersonGen à un virus oncolytique, issu de la plateforme Invir.IO™ de Transgene, administré par voie intraveineuse.

Neurosciences : Biogen annonce une nouvelle collaboration avec la start-up TheraPanacea

Publié le 19 janvier 2022
Neurosciences : Biogen annonce une nouvelle collaboration avec la start-up TheraPanacea

Biogen vient d’annoncer une nouvelle collaboration avec TheraPanacea, centrée sur plusieurs aires thérapeutiques en neurosciences et renforçant les liens existants entre les deux sociétés. L’objectif est de s’appuyer sur le machine learning (ML) et l’intelligence artificielle (IA) afin de tirer profit de l’imagerie médicale et d’autres sources de données cliniquement pertinentes

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents