Edition du 28-02-2021

Adocia et Lilly : résultats principaux positifs de Phase 1b pour l’insuline ultra-rapide BioChaperone Lispro

Publié le mardi 15 mars 2016

Adocia et Lilly : résultats principaux positifs de Phase 1b pour l'insuline ultra-rapide BioChaperone LisproAdocia et Eli Lilly and Company ont annoncé les résultats principaux positifs d’une étude clinique de Phase 1b, réalisée dans le cadre du partenariat Adocia-Lilly, évaluant BioChaperone Lispro, une formulation d’insuline lispro ultra-rapide licenciée à Lilly. Cette formulation utilise BioChaperone, la technologie propriétaire d’Adocia conçue pour accélérer l’absorption de l’insuline.

Cette étude était la première étude ambulatoire de 14 jours comparant les effets d’injections quotidiennes multiples de BioChaperone Lispro et de Humalog® (insuline lispro d’origine rDNA) sur le contrôle glycémique post-prandial à la suite de l’administration de repas solides standardisés chez 36 patients diabétiques de type 1. L’étude s’intéressait également aux effets du moment de l’administration, le traitement étant injecté soit au moment du repas, soit 15 minutes avant, soit 15 minutes après le début d’un repas solide. Les insulines analogues rapides commercialisées sont généralement injectées avant le repas. Une insuline ultra-rapide permettrait une injection au moment du repas, ou même après le début du repas, dans le but de réduire l’ampleur des excursions glycémiques.

« Nous sommes très satisfaits de confirmer que BioChaperone a délivré un contrôle glycémique post-prandial supérieur à celui d’Humalog de manière constante, en particulier après un repas solide administré dans des conditions correspondant à la vie réelle. BioChaperone a conservé une performance robuste tout au long de l’étude. » commente Simon Bruce, M.D., Ph.D., Directeur Médical d’Adocia. « Nous avons également observé d’excellents résultats préliminaires d’innocuité dans un cadre ambulatoire, sans différence entre les traitements sur cet aspect. »

Dans cette étude croisée sur deux périodes, randomisée et menée en double aveugle, 36 patients diabétiques de type 1 utilisaient des doses quotidiennes individualisées de BioChaperone Lispro ou Humalog comme insuline à action rapide dans le cadre de leur régime d’insulinothérapie à injections multiples, sur deux périodes de 14 jours chacune. Au début et à la fin de chaque période, les patients étaient soumis à un test de tolérance au repas (« meal tolerance test ») à l’hôpital, afin de comparer les profils post-prandiaux de glycémie après des injections bolus identiques immédiatement avant le repas de BioChaperone Lispro ou Humalog, en réponse à un repas solide standard. Au début de l’étude, lorsque les traitements étaient injectés au moment du repas, Biochaperone Lispro a montré une réduction statistiquement significative de 31% de l’excursion glycémique pendant les deux premières heures relativement à Humalog. Après 14 jours de traitement, BioChaperone Lispro a aussi démontré une réduction statistiquement significative de 42% de l’excursion glycémique pendant les deux premières heures relativement à Humalog quand les traitements étaient injectés au moment du repas. Ce dernier résultat démontre la robustesse de la performance de BioChaperone Lispro sur une période de 2 semaines.

« Il s’agit d’une étude importante, qui nous offre notre première expérience avec des doses répétées de cette formulation ultra-rapide d’insuline dans un cadre ambulatoire, » commente Thomas Hardy, M.D., Ph.D., Directeur Médical Senior, Lilly Research Laboratoires. « Nous sommes encouragés par ces résultats et sommes impatients de découvrir les résultats issus des autres études en cours. »

« BioChaperone Lispro et Humalog ont été similairement bien tolérés tout au long des 14 jours. Aucun effet indésirable nouveau ou inattendu n’a été observé durant cette étude et aucune réaction locale n’a été observée sur le site d’administration quel que soit le traitement », précise enfin la société.

Source : Adocia








MyPharma Editions

GSK : résultats d’évaluation de l’anticorps monoclonal Otilimab dans le traitement de la COVID-19

Publié le 26 février 2021
GSK : résultats d'évaluation de l'anticorps monoclonal Otilimab dans le traitement de la COVID-19

Le laboratoire GlaxoSmithKline (GSK) a annoncé les résultats de l’étude de phase 2 OSCAR (Otilimab in Severe COVID-19 Related Disease) sur l’otilimab, un anticorps monoclonal anti-facteur de stimulation des colonies de granulocytes et de macrophages (anti GM-CSF).

Pierre Fabre et Puma Biotechnology amendent leur accord de licence NERLYNX® pour y inclure la Chine

Publié le 26 février 2021
Pierre Fabre et Puma Biotechnology amendent leur accord de licence NERLYNX® pour y inclure la Chine

Puma Biotechnology et Pierre Fabre ont convenu d’étendre les termes de l’accord de licence 2019 qui confère à Pierre Fabre les droits exclusifs de développement et de commercialisation de NERLYNX® (nératinib) en Europe, en Turquie, au Moyen-Orient et en Afrique. L’accord modifié étend les droits commerciaux de Pierre Fabre concernant NERLYNX à la Chine, qui comprend la Chine continentale, Taïwan, Hong Kong et Macao.

Median renforce son équipe de management iBiopsy®

Publié le 26 février 2021
Median renforce son équipe de management iBiopsy®

Median Technologies vient d’annoncer la nomination de Thomas Bonnefont au poste nouvellement créé de Chief Operating and Commercial Officer pour la Business Unit iBiopsy®, ainsi que la nomination de Mike Doherty au poste de Sr. Strategy Advisor, Product Development iBiopsy®. Ils rejoignent l’un et l’autre l’équipe de direction de Median. Mike Doherty est basé aux États-Unis.

L’Anses et l’ANSM lancent un projet de rapprochement à Lyon

Publié le 26 février 2021
L’Anses et l’ANSM lancent un projet de rapprochement à Lyon

Afin de rapprocher certaines de leurs activités au bénéfice d’une meilleure protection de la santé, pour l’Homme, les animaux et l’environnement, les deux agences ont décidé de regrouper dans un même bâtiment à Lyon-Gerland le laboratoire lyonnais de l’Anses et une partie de la direction des contrôles de l’ANSM. Au terme du concours d’architecte, le projet du cabinet Pargade Architectes a été retenu à l’unanimité du jury. Le démarrage des travaux est prévu en 2022, pour une livraison en 2024.

COVID-19 : Sanofi va aider Johnson & Johnson à fabriquer son vaccin

Publié le 24 février 2021
COVID-19 : Sanofi va aider Johnson & Johnson à fabriquer son vaccin

Sanofi vient de conclure un accord avec deux entreprises pharmaceutiques Janssen du groupe Johnson & Johnson, aux termes duquel le groupe pharmaceutique français contribuera à la fabrication du vaccin contre la COVID-19 de Janssen afin de remédier à la pandémie et de satisfaire à la demande mondiale de vaccins.

Valbiotis : 1ère visite du 1er patient dans l’étude clinique de Phase II HEART sur TOTUM-070

Publié le 23 février 2021
Valbiotis : 1ère visite du 1er patient dans l’étude clinique de Phase II HEART sur TOTUM-070

Valbiotis, entreprise de Recherche et Développement engagée dans l’innovation scientifique, pour la prévention et la lutte contre les maladies métaboliques, a annoncé la première visite du premier patient dans l’étude clinique de Phase II HEART qui évaluera TOTUM-070, substance active innovante pour la réduction du taux sanguin de LDL cholestérol, facteur de risque des maladies cardiovasculaires.

Daiichi Sankyo : Ken Takeshita, MD, nommé responsable mondial R&D

Publié le 23 février 2021
Daiichi Sankyo : Ken Takeshita, MD, nommé responsable mondial R&D

Daiichi Sankyo a annoncé que Ken Takeshita, MD, sera le nouveau responsable mondial de la recherche et du développement à partir du 1er avril 2021. À cette date, le Dr Junichi Koga prendra officiellement sa retraite, après une brillante et assidue carrière, dont plus de 12 ans passés chez Daiichi Sankyo.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents