Edition du 23-01-2021

Adocia initie une première étude clinique chez l’homme de BioChaperone® Glucagon

Publié le jeudi 1 juin 2017

Adocia initie une première étude clinique chez l’homme de BioChaperone® GlucagonAdocia, société biopharmaceutique spécialisée dans le traitement du diabète avec des formulations innovantes de protéines approuvées, a annoncé aujourd’hui l’initiation d’une étude clinique de Phase 1 de BioChaperone® Glucagon, sa formulation aqueuse de glucagon humain.

La technologie propriétaire BioChaperone® permet la solubilisation et la stabilisation du glucagon humain à pH neutre. Une formulation liquide de glucagon humain pourrait être utilisée comme un traitement injectable prêt à l’emploi de l’hypoglycémie sévère et dans le cadre d’un pancréas artificiel bihormonal (PABH), c’est-à-dire une pompe automatisée permettant de délivrer à la fois de l’insuline et du glucagon en réponse à la glycémie de la personne mesurée en temps réel.

Cette étude a pour objectif de comparer la sécurité et la tolérance à BioChaperone Glucagon (BC Glucagon) à celles d’un glucagon humain disponible sur le marché (poudre lyophilisée pour reconstitution immédiate avant injection, GlucaGen® HypoKit®, Novo Nordisk). L’étude évaluera deux doses fixes différentes représentatives de deux applications potentielles distinctes, à savoir le traitement d’urgence de l’hypoglycémie sévère et l’administration fréquente de micro-bolus dans un PABH.

« Nous sommes ravis d’initier l’évaluation clinique de BioChaperone Glucagon, la seule formulation aqueuse stable de glucagon humain en cours de développement. » a commenté Olivier Soula, Directeur Général Délégué et Directeur R&D d’Adocia. « Sur la base de résultats positifs de stabilité, notre formulation pourrait adresser le besoin médical pour un traitement d’urgence prêt à l’emploi de l’hypoglycémie et un usage en pancréas artificiel. Cette étude permettra de renseigner, d’ici la fin de l’année, la performance clinique de notre produit pour ces deux indications. »

L’hypoglycémie est un risque important et omniprésent pour les personnes diabétiques qui utilisent de l’insuline. Le glucagon humain est le seul produit approuvé pour le traitement d’urgence de l’hypoglycémie sévère. Les kits commerciaux actuellement disponibles consistent en du glucagon humain lyophilisé à reconstituer immédiatement avant injection (deux marques disponibles : GlucaGen HypoKit, Novo Nordisk et Glucagon, Eli Lilly). Cependant, comme démontré dans plusieurs études cliniques, leur utilisation est rendue difficile par les nombreuses étapes nécessaires à leur reconstitution et à leur injection. Il existe donc un besoin médical fort pour une solution en auto-injecteur prête à l’emploi permettant de faciliter l’injection et d’assurer l’administration de la bonne dose en cas d’urgence extrême.

La formulation aqueuse de glucagon humain d’Adocia devrait à la fois permettre d’adresser le besoin médical pour un traitement d’urgence, prêt à l’emploi, de l’hypoglycémie sévère et rendre possible l’utilisation chronique du glucagon dans un PABH. La stratégie de formulation d’Adocia tire profit des résultats établis en termes de sécurité et d’efficacité du glucagon humain. En particulier, la technologie BioChaperone permet la solubilisation et la stabilisation du glucagon humain dans une solution aqueuse à pH physiologique, évitant ainsi l’usage de solvants organiques ou la modification de la séquence native d’acides aminés de ce peptide.

Dans cette étude randomisée, en double aveugle, en cross-over à trois périodes contre comparateur, 27 participants avec un diabète de type 1 seront soumis de manière aléatoire à une séquence de trois traitements : BC Glucagon formulation 1, BC Glucagon formulation 2 et GlucaGen HypoKit. Chaque traitement sera administré à une dose fixe de 50 µg et 1 mg, lors de deux injections sous-cutanées, à l’occasion de trois visites séparées. 1 mg est la dose standard pour le traitement d’urgence de l’hypoglycémie sévère et 50 µg est une dose comparable aux micro-bolus injectés par un système de pancréas artificiel.

L’objectif principal de cette étude est d’évaluer la sécurité et la tolérance de doses uniques fixes, administrées en sous-cutané, de formulations de BC Glucagon et de GlucaGen HypoKit chez des sujets avec un diabète de type 1. Les objectifs secondaires incluent la comparaison des profils pharmacocinétiques et pharmacodynamiques de BC Glucagon à ceux de GlucaGen HypoKit à deux doses différentes.

Adocia est le promoteur de cette étude, qui sera réalisée par Profil Neuss en Allemagne. Les résultats sont attendus en Q4 2017.

Source : Adocia








MyPharma Editions

Deinove renforce son équipe Business développement

Publié le 22 janvier 2021
Deinove renforce son équipe Business développement

Deinove, société de biotechnologie française pionnière dans l’exploration et l’exploitation de la biodiversité bactérienne pour relever le défi urgent et planétaire de la résistance aux antimicrobiens, a annoncé le renforcement de son équipe en charge du Business développement avec l’intégration d’Hervé Ansanay au poste de Directeur et de Corentin Chaboud au nouveau poste de Grant Officer.

Maladies neurologiques : Servier et MiNA Therapeutics signent un partenariat de recherche

Publié le 21 janvier 2021
Maladies neurologiques : Servier et MiNA Therapeutics signent un partenariat de recherche

Le groupe pharmaceutique Servier et MiNA Therapeutics, une société pionnière dans les thérapies par activation de l’ARN, ont annoncé un partenariat de recherche pour identifier et développer des thérapies utilisant des petits ARN activateurs (saRNA) pour le traitement des troubles neurologiques.

Transgene : 1er patient traité en France avec l’immunothérapie individualisée TG4050 dans un essai clinique de Phase I

Publié le 21 janvier 2021
Transgene  : 1er patient traité en France avec l’immunothérapie individualisée TG4050 dans un essai clinique de Phase I

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, a annoncé que pour la première fois en France, TG4050, son immunothérapie individualisée innovante, a été administrée à un patient atteint d’un cancer de la tête et du cou. Ce nouveau vaccin thérapeutique est issu de la plateforme technologique myvac®, qui utilise une technologie d’Intelligence Artificielle (IA) pour personnaliser le traitement de chaque patient.

Vect-Horus clôture sa levée de fonds de 12 M€

Publié le 21 janvier 2021
Vect-Horus clôture sa levée de fonds de 12 M€

Vect-Horus, une société de biotechnologies qui conçoit et développe des vecteurs permettant la délivrance de molécules thérapeutiques ou d’agents d’imagerie à des organes cibles, vient de clôturer sa série D. Un premier tour réalisé en septembre 2020 pour 6,7M€ vient d’être complété d’un second en décembre 2020 pour 5,3M€ auprès d’investisseurs privés portant ainsi le montant total de cette série à 12M€.

Ipsen : Gwenan White nommée Vice-Président Exécutif, Communication et Affaires Publiques

Publié le 20 janvier 2021
Ipsen : Gwenan White nommée Vice-Président Exécutif, Communication et Affaires Publiques

Ipsen a annoncé la nomination de Gwenan White en tant que Vice-Président Exécutif, Communication et Affaires Publiques à compter de mars 2021. Basée à Boulogne (France), elle sera responsable de concevoir, mettre en oeuvre, diriger la stratégie et les activités de communication ainsi que les relations publiques d’Ipsen à l’échelle globale.

Leem : Denis Hello (AbbVie) et Stéphane Lepeu (Delpharm) entrent au Conseil d’administration

Publié le 20 janvier 2021
Leem : Denis Hello (AbbVie) et Stéphane Lepeu (Delpharm) entrent au Conseil d’administration

Le Conseil d’administration du Leem a coopté, le 19 janvier 2021, deux nouveaux administrateurs : Denis Hello, Vice-Président, General Manager d’AbbVie France, dans la famille des laboratoires américains en remplacement de Pierre-Claude Fumoleau et Stéphane Lepeu, Directeur Général Délégué-Commercial de Delpharm, en remplacement de Sébastien Aguettant. Nouveau Président de CDMO France[1], il représente les façonniers dans le collège des organisations professionnelles.

Servier annonce les derniers résultats de la survie globale de l’étude exploratoire de Phase II TASCO1 de Lonsurf® + bevacizumab

Publié le 19 janvier 2021
Servier annonce les derniers résultats de la survie globale de l'étude exploratoire de Phase II TASCO1 de Lonsurf® + bevacizumab

Servier a annoncé les résultats actualisés de l’étude exploratoire de Phase II TASCO1 évaluant LONSURF® (trifluridine/tipiracil) + bevacizumab et capécitabine + bevacizumab (C-B) en première ligne pour les patients atteints d’un cancer colorectal métastatique non résécable (mCRC) et non éligibles pour un traitement intensif.1 Ces données ont été présentées lors d’une présentation orale au Symposium sur les cancers gastro-intestinaux de l’ASCO 2021 (ASCO-GI).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents