Edition du 07-04-2020

Adocia : lancement d’une étude de Phase Ib sur l’insuline ultra-rapide BioChaperone® Lispro

Publié le mercredi 21 janvier 2015

Adocia, la société de biotechnologie spécialisée dans le développement de formulations innovantes de protéines thérapeutiques déjà approuvées, a annoncé mardi le lancement d’un essai clinique de Phase Ib évaluant BioChaperone Lispro, une formulation ultra-rapide d’insuline lispro licenciée aux laboratoires Eli Lilly. Cette formulation utilise la technologie propriétaire BioChaperone®, qui permet d’accélérer l’absorption de l’insuline.

Cette première étude clinique dans le cadre du partenariat entre Adocia et Lilly a pour objectif de mesurer l’effet de BioChaperone Lispro, injectée au moment de la prise d’un repas standardisé, sur la glycémie après le repas de patients diabétiques de type 1 et de comparer cet effet à celui d’Humalog® (insuline lispro d’origine ADNr). Les analogues d’insuline rapides commerciaux sont habituellement injectés avant le repas. Une formulation ultra-rapide d’insuline vise quant à elle à permettre l’injection de l’insuline au moment du repas, voire après le repas, afin de réduire l’amplitude des excursions glycémiques postprandiales. Cette étude est menée par Adocia, agissant en tant que sponsor, et est réalisée par Profil en Allemagne.

«Nous sommes très heureux d’annoncer le lancement de notre première étude clinique en collaboration avec Lilly, un mois après la signature de l’accord entre nos deux sociétés, » indique Olivier Soula, Directeur R&D et Directeur Délégué Général d’Adocia. « Cette étude est la première étape vers la démonstration du bénéfice médical de notre formulation d’insuline ultra-rapide pour les patients diabétiques.»

Dans cette étude croisée, randomisée et menée en double aveugle, 36 patients diabétiques de type 1 recevront une dose de BioChaperone Lispro et une dose d’Humalog au moment de la prise d’un repas standardisé. Le principal objectif de cette étude est de comparer le contrôle de la glycémie postprandiale obtenue après l’injection d’Humalog ou de BioChaperone Lispro. Les profils pharmacocinétiques de ces deux produits seront également documentés.

«Nous avons reçu en fin d’année 2014 le paiement initial (up-front payment) prévu au contrat d’un montant de 50 millions de dollars,» ajoute Gérard Soula, Directeur Général d’Adocia. «Forts de notre solide position de trésorerie, nous poursuivons activement le développement de nos autres projets innovants. »

Source : Adocia








MyPharma Editions

Covid-19 : Biophytis lance le développement clinique COVA avec Sarconeos

Publié le 7 avril 2020
Covid-19 : Biophytis lance le développement clinique COVA avec Sarconeos

Biophytis, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de candidats médicaments pour le traitement des maladies liées à l’âge, notamment les maladies neuromusculaires, a annoncé se joindre à l’effort mondial de lutte contre le virus SARS-CoV-2. La société lance un nouveau programme de développement clinique : COVA, avec Sarconeos (BIO101) comme traitement potentiel de l’insuffisance respiratoire associée au Covid-19.

Sanofi finalise la restructuration de l’accord relatif à Praluent® avec Regeneron

Publié le 7 avril 2020
Sanofi finalise la restructuration de l’accord relatif à Praluent® avec Regeneron

Le groupe pharmaceutique Sanofi a annoncé avoir finalisé le projet de restructuration lié à Praluent® (alirocumab) avec son partenaire américain Regeneron. À compter du 1er avril 2020, Sanofi aura l’entière responsabilité de Praluent en dehors des États-Unis et Regeneron l’entière responsabilité de Praluent aux États-Unis.

LFB : approbation par la FDA de SEVENFACT®, un nouveau facteur de coagulation VIIa recombinan

Publié le 7 avril 2020
LFB : approbation par la FDA de SEVENFACT®, un nouveau facteur de coagulation VIIa recombinan

Le LFB a annoncé que les autorités réglementaires américaines, la Food and Drug Administration, ont approuvé la demande de mise sur le marché (Biologics Licence Application 2061) de SEVENFACT®, un nouveau facteur de coagulation VIIa recombinant indiqué pour le traitement et le contrôle des épisodes hémorragiques chez les adultes et les adolescents de 12 ans et plus, ayant une hémophilie A ou B avec inhibiteurs (anticorps neutralisants).

COVID-19 : le traitement antiviral de Celltrion entre dans sa prochaine phase de développement

Publié le 6 avril 2020
COVID-19 : le traitement antiviral de Celltrion entre dans sa prochaine phase de développement

Le groupe Celltrion vient d’annoncer le passage réussi à la deuxième phase de développement d’un traitement antiviral pour lutter contre la pandémie de nouveau coronavirus (COVID-19), après l’achèvement le mois dernier de la première phase de validation de 300 types différents d’anticorps qui se lient à l’antigène. La bibliothèque d’anticorps a été créée à partir du sang de patients coréens guéris.

Takeda reçoit un avis favorable du CHMP pour l’ADCETRIS® en association avec une CHP

Publié le 6 avril 2020

Takeda a annoncé que le comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) avait émis un avis favorable à la prolongation de l’autorisation de mise sur le marché de l’ADCETRIS ® (brentuximab vedotin) et a recommandé son approbation en association avec une CHP (cyclophosphamide, doxorubicine, prednisone) pour traiter les patients adultes atteints d’un lymphome anaplasique systémique à grandes cellules (LAGC) non traité auparavant.

OSE Immunotherapeutics : résultat positif de l’étape 1 de son essai de Phase 3 de Tedopi® dans le cancer du poumon non à petites cellules

Publié le 2 avril 2020
OSE Immunotherapeutics : résultat positif de l’étape 1 de son essai de Phase 3 de Tedopi® dans le cancer du poumon non à petites cellules

OSE Immunotherapeutics a annoncé que l’analyse des données de l’étape 1 prévue au protocole de l’essai clinique de Phase 3 de Tedopi®, Atalante 1, a montré que le critère principal de cette étape avait été atteint. Cette étude est menée chez des patients HLA-A2 positifs atteints d’un cancer du poumon non à petites cellules (NSCLC), après échec d’un traitement par checkpoint inhibiteur immunitaire (PD-1/PD-L1).

Theranexus : succès de son étude de phase 2 pour THN102 dans la maladie de Parkinson

Publié le 1 avril 2020
Theranexus : succès de son étude de phase 2 pour THN102 dans la maladie de Parkinson

Theranexus, société biopharmaceutique innovante dans le traitement des maladies neurologiques et pionnière dans le développement de candidats-médicaments agissant sur l’interaction entre neurones et cellules gliales, a annoncé le succès de l’étude de phase 2 de son candidat-médicament THN102 dans la maladie de Parkinson.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents