Edition du 22-01-2021

Accueil » Industrie » Stratégie

Advicenne signe un accord de financement de 20 M€ avec la BEI pour soutenir ses futurs développements

Publié le vendredi 19 juillet 2019

Advicenne signe un accord de financement de 20 M€ avec la BEI pour soutenir ses futurs développementsAdvicenne, société pharmaceutique de spécialité développant et commercialisant des produits thérapeutiques pour le traitement de maladies orphelines, a annoncé avoir signé un accord de prêt d’un montant de 20 M€ avec la Banque Européenne d’Investissement (BEI), la banque de l’Union européenne (UE), dans le cadre du Plan d’Investissement pour l’Europe, ou Plan Juncker.

Ce prêt soutiendra les nouveaux développements stratégiques d’Advicenne en termes de Recherche & Développement (R&D) afin notamment d’élargir son portefeuille de médicaments innovants dans les maladies orphelines. L’accord de financement a été signé par Ambroise Fayolle, Vice-Président de la BEI, et Paul Michalet, Directeur Général Délégué d’Advicenne.

Ce financement non-dilutif accordé par la BEI bénéficie de la garantie européenne dans le cadre du Fonds européen pour les investissements stratégiques (EFSI), le cœur du Plan d’Investissement pour l’Europe, aussi appelé « Plan Juncker ». Il a pour objectif de soutenir des projets de recherche et d’innovation développés par des sociétés à fort potentiel de croissance. Advicenne répond à ces critères dans la mesure où les traitements développés par la société adressent un fort besoin médical pour les patients, notamment pour les enfants, souffrant de pathologies rares. En effet, ADV7103 le candidat médicament phare de la société est destiné au traitement de l’acidose tubulaire rénale distale (ATRd), une affection rénale qui, si mal traitée, peut entraîner de graves complications.

Compte tenu de la trésorerie actuelle d’Advicenne, ce financement structuré en trois tranches de respectivement 7,5 M€, 5 M€ et 7,5 M€ permet d’étendre la visibilité financière de la société tout en poursuivant ses activités de recherche clinique dans l’ATRd et la cystinurie. La société dispose dès aujourd’hui de la capacité de tirage de la première tranche, non exercée à ce jour.

Le commissaire européen chargé de la santé et de la sécurité alimentaire, Vytenis Andriukaitis, a déclaré : « Un excellent exemple, encore une fois, du projet européen EFSI qui affecte des fonds aux causes qui ont le plus besoin de soutien. Améliorer l’accès aux médicaments pour les enfants atteints de maladies rares est une nécessité, mais n’est pas sans difficultés. Ce financement au niveau de l’UE contribuera dans une large mesure à aider les entreprises dont c’est l’expertise à développer la R&D dans ce domaine, et ainsi à apporter des solutions innovantes et accessibles pour relever ce défi. »

« Cette opération de financement à destination d’Advicenne vient une nouvelle fois confirmer le grand succès du Plan Juncker. Compte tenu de son activité dédiée aux maladies rares, Advicenne est une société emblématique du secteur de biotechnologies en France qui combine innovation et limitation des risques », précise Ambroise Fayolle, Vice-Président de la Banque européenne d’investissement.

Paul Michalet, Directeur Général Délégué d’Advicenne ajoute : « Cet outil non dilutif performant et conforme à notre stratégie de financement, nous permet de poursuivre notre développement industriel et commercial, tout en accélérant la construction de notre pipeline de produits pour des maladies orphelines dans le strict maintien de notre politique de visibilité financière pour la Société. Cet outil mis en place par l’Europe est un facteur d’accélération de la création de valeur pour nos actionnaires. »

Le Dr. Luc-André Granier, PDG d’Advicenne, conclut : « Je souhaite remercier l’ensemble des parties-prenantes à la conclusion de cet accord de financement qui va nous permettre de déployer pleinement notre expertise unique dans le traitement des pathologies rares pour les patients de tous âges, et particulièrement les plus fragiles que sont les enfants. Nous avons déjà démontré notre capacité à développer et commercialiser des médicaments dans la sédation modérée avec le médicament ADV6209 (Ozalin®) et nous sommes sur le point de réitérer ce succès avec notre produit phare, ADV7103, dans l’ATRd. Grâce à ces moyens financiers additionnels, je suis confiant que nous pourrons proposer de nouveaux traitements efficaces et bien tolérés aux patients souffrant de pathologies sans solution thérapeutique satisfaisante. »

Source : Advicenne








MyPharma Editions

Deinove renforce son équipe Business développement

Publié le 22 janvier 2021
Deinove renforce son équipe Business développement

Deinove, société de biotechnologie française pionnière dans l’exploration et l’exploitation de la biodiversité bactérienne pour relever le défi urgent et planétaire de la résistance aux antimicrobiens, a annoncé le renforcement de son équipe en charge du Business développement avec l’intégration d’Hervé Ansanay au poste de Directeur et de Corentin Chaboud au nouveau poste de Grant Officer.

Maladies neurologiques : Servier et MiNA Therapeutics signent un partenariat de recherche

Publié le 21 janvier 2021
Maladies neurologiques : Servier et MiNA Therapeutics signent un partenariat de recherche

Le groupe pharmaceutique Servier et MiNA Therapeutics, une société pionnière dans les thérapies par activation de l’ARN, ont annoncé un partenariat de recherche pour identifier et développer des thérapies utilisant des petits ARN activateurs (saRNA) pour le traitement des troubles neurologiques.

Transgene : 1er patient traité en France avec l’immunothérapie individualisée TG4050 dans un essai clinique de Phase I

Publié le 21 janvier 2021
Transgene  : 1er patient traité en France avec l’immunothérapie individualisée TG4050 dans un essai clinique de Phase I

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, a annoncé que pour la première fois en France, TG4050, son immunothérapie individualisée innovante, a été administrée à un patient atteint d’un cancer de la tête et du cou. Ce nouveau vaccin thérapeutique est issu de la plateforme technologique myvac®, qui utilise une technologie d’Intelligence Artificielle (IA) pour personnaliser le traitement de chaque patient.

Vect-Horus clôture sa levée de fonds de 12 M€

Publié le 21 janvier 2021
Vect-Horus clôture sa levée de fonds de 12 M€

Vect-Horus, une société de biotechnologies qui conçoit et développe des vecteurs permettant la délivrance de molécules thérapeutiques ou d’agents d’imagerie à des organes cibles, vient de clôturer sa série D. Un premier tour réalisé en septembre 2020 pour 6,7M€ vient d’être complété d’un second en décembre 2020 pour 5,3M€ auprès d’investisseurs privés portant ainsi le montant total de cette série à 12M€.

Ipsen : Gwenan White nommée Vice-Président Exécutif, Communication et Affaires Publiques

Publié le 20 janvier 2021
Ipsen : Gwenan White nommée Vice-Président Exécutif, Communication et Affaires Publiques

Ipsen a annoncé la nomination de Gwenan White en tant que Vice-Président Exécutif, Communication et Affaires Publiques à compter de mars 2021. Basée à Boulogne (France), elle sera responsable de concevoir, mettre en oeuvre, diriger la stratégie et les activités de communication ainsi que les relations publiques d’Ipsen à l’échelle globale.

Leem : Denis Hello (AbbVie) et Stéphane Lepeu (Delpharm) entrent au Conseil d’administration

Publié le 20 janvier 2021
Leem : Denis Hello (AbbVie) et Stéphane Lepeu (Delpharm) entrent au Conseil d’administration

Le Conseil d’administration du Leem a coopté, le 19 janvier 2021, deux nouveaux administrateurs : Denis Hello, Vice-Président, General Manager d’AbbVie France, dans la famille des laboratoires américains en remplacement de Pierre-Claude Fumoleau et Stéphane Lepeu, Directeur Général Délégué-Commercial de Delpharm, en remplacement de Sébastien Aguettant. Nouveau Président de CDMO France[1], il représente les façonniers dans le collège des organisations professionnelles.

Servier annonce les derniers résultats de la survie globale de l’étude exploratoire de Phase II TASCO1 de Lonsurf® + bevacizumab

Publié le 19 janvier 2021
Servier annonce les derniers résultats de la survie globale de l'étude exploratoire de Phase II TASCO1 de Lonsurf® + bevacizumab

Servier a annoncé les résultats actualisés de l’étude exploratoire de Phase II TASCO1 évaluant LONSURF® (trifluridine/tipiracil) + bevacizumab et capécitabine + bevacizumab (C-B) en première ligne pour les patients atteints d’un cancer colorectal métastatique non résécable (mCRC) et non éligibles pour un traitement intensif.1 Ces données ont été présentées lors d’une présentation orale au Symposium sur les cancers gastro-intestinaux de l’ASCO 2021 (ASCO-GI).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents