Edition du 30-09-2020

Alerte sur les effets des nou­veaux anti­coa­gu­lants oraux

Publié le vendredi 20 septembre 2013

Le Syndicat des Jeunes Biologistes Médicaux, dans une lettre adressée à la ministre de la santé, met en garde contre l’utilisation des nou­veaux anti­coa­gu­lants oraux (NACOs) en rem­pla­ce­ment des anti­vi­ta­mines K (AVKs) dans la prévention des maladies thrombo-emboliques. Selon eux, l’absence d’antidote en cas d’hémorragie fait de ces molé­cules « une bombe à retardement ».

Les nou­veaux anti­coa­gu­lants oraux (NACOs) sont des médi­ca­ments lut­tant contre la for­ma­tion des caillots de sang , proposés en rem­pla­ce­ment des anti­vi­ta­mines K (AVKs). Les AVKs peuvent pro­vo­quer de graves hémor­ra­gies (4000 morts par an en France, enquête AFSSAPS 1998) et néces­sitent de ce fait un suivi contrai­gnant, par la réa­li­sa­tion de tests san­guins fré­quents (TP-INR), afin d’en sur­veiller l’efficacité. Les NACOs ont été déve­lop­pés afin d’offrir le même béné­fice (éviter la for­ma­tion de caillots de sang), tout en  auto­ri­sant plus de liberté aux pres­crip­teurs et in fine aux patients, car ne néces­si­tant (théo­ri­que­ment) pas de suivi bio­lo­gique au long cours.

Néanmoins, le syndicat souligne que les NACOs entraînent les mêmes effets secon­daires graves (hémor­ra­gies sévères, voire mor­telles) que les AVK, avec tou­te­fois une dif­fé­rence de taille : « il n’existe pas d’antidote per­met­tant, d’en neu­tra­li­ser l’effet en cas d’hémorragie », pointent-ils. Si la com­mu­nauté médi­cale dis­pose de pro­to­coles éprou­vés pour la prise en charge des sai­gne­ments entraî­nés par les AVKs (repo­sant notam­ment sur l’administration de vita­mine K qui en est l’antidote), les NACOs ne dis­posent d’aucun test bio­lo­gique ou trai­te­ment acces­sible en urgence », mettent en avant les biologistes.

Autre point soulevé, le coût de ces NACOs. « Le coût men­suel du trai­te­ment par NACOs est de 76 € à com­pa­rer aux 12.5 € en moyenne pour les AVKs, —sur­veillance bio­lo­gique incluse— », constate le syndicat.

Dans un courrier adressé le 12 septembre dernier aux professionnels de santé, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a mis en garde les prescripteurs sur les facteurs de risques hémorragiques liés à ces nouveaux anticoagulants oraux Eliquis (apixaban), Pradaxa (dabigatran), Xarelto (rivaroxaban)

L’agence a ainsi rappelé « qu’il est essentiel d’utiliser ces médicaments dans le strict cadre des conditions de l’Autorisation de Mise sur le Marché, en respectant notamment les indications thérapeutiques, les posologies, les contre-indications, les mises en garde et précautions d’emploi ainsi que les interactions médicamenteuses ».








MyPharma Editions

NASH : Genfit et LabCorp signent un accord exclusif pour la commercialisation d’un nouvel outil de diagnostic

Publié le 30 septembre 2020
NASH : Genfit et LabCorp signent un accord exclusif pour la commercialisation d’un nouvel outil de diagnostic

Genfit, société biopharmaceutique de phase avancée engagée dans l’amélioration de la vie des patients atteints de maladies hépatiques et métaboliques et LabCorp®, leader international des sciences de la vie focalisée sur l’amélioration de la santé et l’aide décisionnelle à la prise en charge des patients, ont annoncé la signature d’un accord de licence exclusif d’une durée de cinq ans pour la technologie NIS4™ de Genfit visant à faciliter l’identification des patients atteints de NASH à risque.

PDC*line Pharma administre son candidat vaccin thérapeutique PDC*lung01 à haute dose chez un premier patient

Publié le 30 septembre 2020
PDC*line Pharma administre son candidat vaccin thérapeutique PDC*lung01 à haute dose chez un premier patient

PDC*line Pharma, une société de biotechnologie développant une nouvelle classe d’immunothérapies actives anticancéreuses puissantes et facilement industrialisables, vient d’annoncer aujourd’hui que deux nouvelles cohortes de patients ont été ouvertes dans le cadre de l’essai clinique de phase I/II PDC-LUNG-101 portant sur son candidat vaccin thérapeutique PDC*lung01 ciblant le cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC) (NCT03970746).

Celyad Oncology et MSD collaborent pour évaluer CYAD-101 en combinaison avec Keytruda® dans le cancer colorectal métastatique avancé

Publié le 30 septembre 2020
Celyad Oncology et MSD collaborent pour évaluer CYAD-101 en combinaison avec Keytruda® dans le cancer colorectal métastatique avancé

Celyad Oncology, société de biotechnologie de stade clinique focalisée sur la découverte et le développement de thérapies cellulaires CAR T à base de lymphocytes T (chimeric antigen receptor) pour le traitement du cancer, vient d’annoncer qu’elle avait conclu un accord de collaboration d’essai clinique avec une filiale de MSD (dénomination commerciale de Merck & Co, Inc, Kenilworth, NJ, USA).

Sciences de la vie : Bristol Myers Squibb souscrit au fonds InnoBio 2

Publié le 29 septembre 2020

Bristol Myers Squibb et Bpifrance ont annoncé la participation de Bristol Myers Squibb dans InnoBio 2, fonds d’investissement dédié aux sciences de la vie et géré par Bpifrance.

LNC Therapeutics devient YSOPIA Bioscience

Publié le 29 septembre 2020
LNC Therapeutics devient YSOPIA Bioscience

LNC Therapeutics, société française de biotechnologie spécialisée dans la recherche et le développement d’innovations thérapeutiques basées sur le potentiel de souches bactériennes clés du microbiome intestinal, a annoncé son changement de nom et devient YSOPIA Bioscience.

Kymos et Prolytic fusionnent pour faire du groupe Kymos un CRO Européen de premier plan

Publié le 29 septembre 2020
Kymos et Prolytic fusionnent pour faire du groupe Kymos un CRO Européen de premier plan

Kymos et Prolytic viennent d’annoncer la finalisation d’une fusion stratégique par laquelle Prolytic rejoindra le groupe Kymos. Avec l’arrivée du CRO allemand au sein du groupe, Kymos renforce son activité sur le marché des médicaments biologiques et des thérapies innovantes et élargit son portefeuille, offrant ses services depuis trois sites en Europe.

COVID-19 : Johnson & Johnson lance son essai clinique mondial pivot de phase 3 pour le candidat-vaccin de Janssen

Publié le 28 septembre 2020
COVID-19 : Johnson & Johnson lance son essai clinique mondial pivot de phase 3 pour le candidat-vaccin de Janssen

Johnson & Johnson vient d’annoncer le lancement de son essai clinique pivot de Phase 3 (ENSEMBLE) à large échelle et multi-pays pour son candidat vaccin COVID-19, JNJ-78436735, en cours de développement par Janssen. Le lancement de l’essai ENSEMBLE fait suite aux résultats intermédiaires positifs de l’étude clinique de phase 1/2a de la société, ayant démontré, qu’après une seule dose de vaccin, le profil de sécurité et l’immunogénicité étaient favorables à la poursuite de ce développement.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents