Edition du 21-04-2021

Accueil » Cancer » Et aussi » Médecine » Recherche

Annonce des projets retenus dans le cadre du Programme d’Actions Intégrées de Recherche sur l’hépato-carcinome

Publié le mardi 14 avril 2009

Annonce des projets retenus dans le cadre du Programme d'Actions Intégrées de Recherche sur l'hépato-carcinomeL’Institut National du Cancer (INCa), l’Association pour la Recherche sur le Cancer (ARC) et l’Agence Nationale de Recherches sur le Sida et les Hépatites Virales (ANRS) annoncent les projets retenus dans le cadre du Programme d’Actions Intégrées de Recherche sur l’hépato carcinome (P.A.I.R. CHC).

 L’Institut National du Cancer lance chaque année un programme de recherche transversal (PAIR) ciblant une pathologie posant des problèmes de santé publique. Programme novateur par sa démarche, il intègre toutes les disciplines de recherche fondamentale, de sciences humaines et sociales, d’épidémiologie, de recherche clinique…

Après les formes précoces du cancer colorectal en 2007, accompagnant le lancement de la campagne de dépistage, les lymphomes en 2008 en raison d’une croissance récente significative de leur incidence, en 2009 le cancer primitif du foie était ciblé en raison de l’augmentation prévue de son incidence liée à la conjonction des infections à virus B et C de l’hépatite et de caractéristiques nutritionnelles (alcool et syndrome métabolique).

Douze projets sélectionnés par le jury
L’ARC et l’ANRS se sont associés à l’INCa pour financer ce programme qui complète une action internationale de l’INCa sur le séquençage du génome tumoral des cancers du foie. Après une phase de mobilisation de l’ensemble de la communauté scientifique française du domaine, les projets ont été évalués par des rapporteurs et des évaluateurs étrangers.
Sur les 41 projets soumis, 12 ont été sélectionnés par le jury international pour leur originalité, la pertinence des questions posées et l’approche conjointe par plusieurs disciplines.

Ainsi, des cohortes prospectives seront mises en place afin d’étudier :
– le risque de survenue de carcinomes hépatocellulaires (CHC) en association avec des facteurs alimentaires et de mode de vie;
– l’histoire naturelle du CHC chez des patients souffrant d’une cirrhose alcoolique compensée, principale cause de ce cancer en France;
– l’effet d’un traitement par saignée sur la survenue du CHC chez des patients souffrant d’une cirrhose alcoolique compensée et d’une surcharge hépatique en fer.

Les projets de biologie se concentreront sur :
– les effets cellulaires et génétiques de l’infection par les virus de l’hépatite C et B, importants facteurs de risque dans la survenue du CHC (dérégulations des voies de transduction, signature moléculaire, relation hôte-virus) ;
– l’étude du processus de vieillissement cellulaire (sénescence) dans l’apparition des tumeurs et leur progression;
– la classification moléculaire des CHC en particulier se développant sur foie indemne de fibrose ; Cette classification sera associée aux données épidémiologiques, cliniques, et anatomo-pathologiques. Des études fonctionnelles seront entreprises afin d’élucider les mécanismes sous-jacents.

Les projets liés à la thérapie se focaliseront sur :
– la recherche et la validation de nouvelles cibles thérapeutiques,
– l’efficacité de la chimio-embolisation artérielle des tumeurs avec pour objectif de permettre l’attente de la greffe hépatique.

Le montant global du financement accordé à ces douze projets est de près de 6 Millions d’euros. L’INCa et l’ARC participent pour environ 2 750 000 euros chacun et l’ANRS pour 500 000 euros.

Le détail des équipes retenues dans le cadre du Programme d’Actions Intégrées de Recherche Carcinome Hépato Cellulaire – Pair CHC 2009 et de leurs projets est consultable sur le site de l’Institut National du Cancer www.e-cancer.fr

Source : communiqué INCa








MyPharma Editions

Myopathie de Duchenne : Généthon annonce le traitement d’un 1er patient dans le cadre de son essai clinique

Publié le 21 avril 2021
Myopathie de Duchenne : Généthon annonce le traitement d’un 1er patient dans le cadre de son essai clinique

Un premier patient a été traité à I-motion, la plateforme d’essais cliniques pédiatriques pour les maladies neuromusculaires situé à l’hôpital Trousseau, à Paris, dans le cadre de l’essai de thérapie génique mené par Généthon dans la myopathie de Duchenne.

COVID-19 : Valneva se tourne vers des discussions bilatérales pour la fourniture de son vaccin inactivé et adjuvanté

Publié le 21 avril 2021
COVID-19 : Valneva se tourne vers des discussions bilatérales pour la fourniture de son vaccin inactivé et adjuvanté

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre les maladies infectieuses générant d’importants besoins médicaux, a annoncé qu’elle se focaliserait maintenant sur des discussions bilatérales, pays par pays, pour fournir son candidat vaccin inactivé contre la COVID-19, VLA2001, et, en conséquence, ne donnerait plus la priorité aux discussions de fourniture centralisée actuellement en cours avec la Commission Européenne.

Inventiva : Martine Zimmermann nommée administratrice indépendante au Conseil d’Administration

Publié le 21 avril 2021
Inventiva : Martine Zimmermann nommée administratrice indépendante au Conseil d’Administration

Inventiva a annoncé la nomination de Martine Zimmermann comme administratrice indépendante de son Conseil d’Administration. A ce titre, elle remplacera Nawal Ouzren, qui a démissionné du Conseil d’Administration pour se consacrer pleinement à la croissance de Sensorion. La nomination de Martine Zimmerman sera soumise aux actionnaires pour ratification lors de la prochaine Assemblée Générale d’Inventiva.

Pierre Fabre et ValenzaBio : accord de licence et de commercialisation sur un anticorps anti-IGF-1R

Publié le 20 avril 2021
Pierre Fabre et ValenzaBio : accord de licence et de commercialisation sur un anticorps anti-IGF-1R

La société biopharmaceutique américaine ValenzaBio et le groupe pharmaceutique français Pierre Fabre ont annoncé la signature d’un accord de licence sur un anticorps antagoniste du récepteur du facteur de croissance de type 1 apparenté à l’insuline (IGF-1R), pour le traitement de l’orbitopathie dysthyroïdienne (TED), une maladie endocrinienne pour laquelle il n’existe actuellement pas de traitement spécifique.

Erytech : fin du recrutement de la 1ère cohorte d’une étude de Phase 1 avec eryaspase en 1ère ligne du cancer du pancréas

Publié le 19 avril 2021
Erytech : fin du recrutement de la 1ère cohorte d'une étude de Phase 1 avec eryaspase en 1ère ligne du cancer du pancréas

Erytech Pharma, société biopharmaceutique de stade clinique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé la fin du recrutement de la première cohorte, et le passage à la prochaine et potentiellement dernière dose dans une étude clinique de Phase 1, rESPECT, conduite par un investigateur (IST), avec son produit phare eryaspase dans le traitement de première ligne du cancer du pancréas.

Celyad Oncology : le Dr Charles Morris nommé au poste de Chief Medical Officer

Publié le 19 avril 2021
Celyad Oncology : le Dr Charles Morris nommé au poste de Chief Medical Officer

Celyad Oncology, une société de biotechnologie de stade clinique focalisée sur la découverte et le développement de thérapies cellulaires CAR T à base de lymphocytes T (Chimeric Antigen Receptor) pour le traitement du cancer, a annoncé la nomination du Dr Charles Morris au poste de Chief Medical Officer. Le Dr Morris conduira et assurera la direction stratégique de toutes les activités médicales, réglementaires ainsi que pour le développement clinique.

Sanofi : une seconde indication de Sarclisa® approuvée dans l’UE pour le traitement du myélome multiple en rechute

Publié le 19 avril 2021
Sanofi : une seconde indication de Sarclisa® approuvée dans l’UE pour le traitement du myélome multiple en rechute

Sanofi a annoncé que la Commission européenne (CE) a approuvé Sarclisa® (isatuximab) en association avec le carfilzomib et la dexaméthasone (association Kd), pour le traitement des adultes atteints d’un myélome multiple en rechute ayant reçu un à trois traitements antérieurs. Il s’agit de la deuxième approbation de la CE concernant Sarclisa en association avec un traitement standard en moins de 12 mois.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents