Edition du 25-11-2020

Assurance maladie: les dépenses de soins de ville en hausse de 2,8% en 2010

Publié le jeudi 27 janvier 2011

En 2010, les dépenses de soins de ville ont progressé de +2,8% en données corrigées des jours ouvrés et des variations saisonnières. Si l’on tient compte des retards de facturation des médicaments rétrocédés à l’Assurance Maladie par les hôpitaux en 2009, le taux d’évolution des dépenses de soins de ville peut être estimé à +2,6 % sur l’ensemble de l’année 2010.

Les dépenses de soins de ville sont marquées par une stabilité des remboursements d’honoraires médicaux et dentaires (+0,1%), une croissance modérée des dépenses de médicaments (+2,3% dont +1,4% pour les seuls médicaments délivrés en officine) et des dépenses de laboratoires (+1,0%) et une évolution plus soutenue des dépenses d’auxiliaires médicaux (+5,8%), de transport (+5,1%), d’indemnités journalières (+4,5%).
Les dépenses de soins de généralistes sont en diminution de -2,3% sur l’ensemble de l’année 2010. Le volume des actes de généralistes est en effet très sensible à la conjoncture épidémique : en 2009, il avait progressé de +2,7% du fait des deux épisodes épidémiques, et a contrario, en 2010, il a retrouvé son niveau « hors épidémie ». En effet, la grippe saisonnière 2010 n’a atteint le seuil épidémique qu’au cours de la dernière semaine de décembre, et n’a donc pratiquement pas impacté les remboursements de ce poste de dépenses en 2010.

Les dépenses de soins de spécialistes ont peu augmenté en 2010 (+1,4 % sur l’ensemble de l’année 2010 contre +3,1% en 2009). Les évolutions tarifaires de 2009 et 2010 ayant été de niveaux comparables, la décélération des dépenses en 2010 est due à une moindre augmentation des volumes de soins (+2,0% en 2010 contre +4,0% en 2009). Les dépenses de soins dentaires sont pratiquement stables sur l’année 2010 (+0,2% sur 2010 contre 1,1% en 2009). La progression 2010 des dépenses de soins d’auxiliaires médicaux a été quasiment équivalente à celle de 2009 (+5,7% en 2010 contre +5,8% en 2009) dont, respectivement, +8,3% pour les dépenses de soins infirmiers et +2,6% pour les dépenses de soins de masso-kinésithérapie. Les dépenses de soins infirmiers sont en léger recul par rapport à 2009 (+8,6%), et le ralentissement du rythme de croissance des dépenses de soins de masso-kinésithérapie engagé en 2008 se confirme (+2,7% en 2009 et+3,3% en 2008).

Avec +1,0% sur l’ensemble de l’année 2010, la croissance des dépenses de laboratoires d’analyses médicales est restée très modérée, en retrait par rapport à 2009 (+3,0%). Les mesures tarifaires ayant été globalement équivalentes sur 2009 et 2010, la baisse observée des remboursements est due à une décélération sensible des volumes de soins (+4,1% en 2010 contre 5,8% en 2009).
La progression des dépenses de transports a été de 5,1% en 2010 contre +7,6% en 2009. La décélération des volumes observée depuis 2008 (+3,5% en 2009 et +2,7% en 2008 après une tendance comprise entre 6% et 7% les années précédentes) se stabilise en 2010 (+3,6% en 2010).

L’évolution des dépenses de médicaments est restée maîtrisée en 2010 (+2,3%). La progression est même plus faible si l’on ne considère que les seuls médicaments délivrés en officine : +1,4% en 2010 (contre +2,5% en 2009). Cette décélération se retrouve sur les volumes (+3,3% en 2010 contre 4,2% en 2009). Si les dépenses totales de médicaments évoluent plus rapidement que celles en officine, c’est en raison de la forte augmentation des dépenses de médicaments rétrocédés par les hôpitaux publics (+15,7% après -7,3% en 2009). Cette accélération est due au rattrapage de retards de facturation de 2009 qui se sont retrouvés dans les remboursements de 2010.

Les remboursements d’indemnités journalières ont progressé de +4,4% en 2010, en décélération par rapport à 2009 (+5,3%).
L’évolution des dépenses de dispositifs médicaux en 2010 (+6,9%) est plus rapide que celle qui avait été constatée en 2009 (+2,3%). Cependant les évolutions ne sont pas comparables, car une partie de ce poste avait été transférée dans le budget des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes à mi 2008. La progression des dépenses de dispositifs médicaux se situe, en 2010, plutôt en deçà des niveaux connus les années précédentes pour ce poste de dépenses (par exemple : +9,1% en 2008).

Les versements aux établissements de santé ont progressé de +1,0% en 2010. Le taux de progression est de +1,7% pour les établissements sanitaires privés et de +0,8% pour les établissements de santé publics. Pour ces derniers, il faut noter que cette évolution n’inclut pas la totalité des dotations forfaitaires (MIGAC) : les dotations complémentaires déléguées en décembre ne seront en effet comptabilisées dans les versements de l’Assurance Maladie qu’en 2011. En 2010, les versements aux établissements médico-sociaux ont augmenté de +6,5% dont +9,9% pour le secteur des personnes âgées et 9,1% pour l’enfance inadaptée.

Au total, le taux d’évolution des versements de l’Assurance Maladie, en données corrigées des jours ouvrés et des variations saisonnières, peut être estimé en 2010 à +2,3 %.

Source : Cnamts








MyPharma Editions

Généthon : le Dr Mariya Pavlyuk nommée Directrice du Développement Clinique

Publié le 25 novembre 2020
Généthon : le Dr Mariya Pavlyuk nommée Directrice du Développement Clinique

Le Dr Mariya Pavlyuk, médecin et PhD, rejoint le laboratoire Généthon, dédié à la conception et au développement de produits de thérapie génique, et sera en charge du développement clinique, des affaires médicales et pharmacovigilance ainsi que des affaires règlementaires.

COVID-19 : Moderna signe une lettre d’intention avec Recipharm pour produire son vaccin en France

Publié le 25 novembre 2020
COVID-19 : Moderna signe une lettre d'intention avec Recipharm pour produire son vaccin en France

Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée auprès du ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, chargée de l’Industrie, a salué l’annonce ce mardi de la signature d’une lettre d’intention entre la biotech américaine Moderna et Recipharm, une entreprise de l’industrie pharmaceutique, pour produire en France le vaccin contre la Covid-19 développé par Moderna.

AlgoTherapeutix lève 12 M€ pour initier le développement clinique d’ATX01

Publié le 24 novembre 2020
AlgoTherapeutix lève 12 M€ pour initier le développement clinique d’ATX01

La biotech française AlgoTherapeutix qui développe un traitement topique innovant des neuropathies périphériques induites par la chimiothérapie (NPIC), réalise une levée de Série A de 12 millions d’euros auprès de Bpifrance, qui mène ce tour via son fonds InnoBio 2, et de Omnes. Des investisseurs privés historiques et nouveaux ont également participé à cette levée. Les fonds levés permettront d’amener le programme phare ATX01 à une preuve de concept clinique.

Alnylam : approbation de l’UE pour OXLUMO™ dans le traitement de l’hyperoxalurie primitive de type 1

Publié le 24 novembre 2020
Alnylam : approbation de l'UE pour OXLUMO™ dans le traitement de l'hyperoxalurie primitive de type 1

Alnylam Pharmaceuticals, le chef de file des ARNi thérapeutiques, a annoncé aujourd’hui l’autorisation de mise sur le marché accordée par la Commission européenne (CE) à OXLUMO™ (lumasiran), un ARNi thérapeutique, pour le traitement de l’hyperoxalurie primitive de type 1 (HP1) dans toutes les tranches d’âge.

DBV Technologies : des changements dans son équipe de direction

Publié le 24 novembre 2020
DBV Technologies : des changements dans son équipe de direction

DBV Technologies, entreprise biopharmaceutique au stade clinique, a annoncé aujourd’hui, que le Dr Hugh Sampson a décidé de quitter son poste de Directeur Scientifique chez DBV, à compter du 1er décembre 2020, pour reprendre son programme de recherche au Jaffe Food Allergy Institute du Mount Sinaï de New York (États-Unis).

COVID-19: AstraZeneca et l’Université d’Oxford annoncent un vaccin avec une efficacité moyenne de 70 %

Publié le 23 novembre 2020
COVID-19: AstraZeneca et l’Université d’Oxford annoncent un vaccin avec une efficacité moyenne de 70 %

AstraZeneca et l’Université d’Oxford viennent d’annoncer les résultats positifs d’une analyse intermédiaire des essais du candidat vaccin, au Royaume-Uni et au Brésil. Les données montrent que le vaccin a été très efficace pour prévenir l’infection par COVID-19, le critère d’évaluation principal, et qu’aucune hospitalisation ni aucun cas grave de maladie n’a été signalé chez les participants ayant reçu le vaccin.  

Medicen Paris Region et IBEC s’associent autour du 1er événement Bioengineering and Medtech Against Cancer les 24 et 25 novembre 2020

Publié le 23 novembre 2020
Medicen Paris Region et IBEC s’associent autour du 1er événement Bioengineering and Medtech Against Cancer les 24 et 25 novembre 2020

Medicen Paris Region, premier pôle de compétitivité d’Europe en santé, et IBEC (Institute for Bioengineering of Catalonia), ont annoncé leur collaboration dans le cadre de l’organisation d’un événement numérique les 24 et 25 novembre 2020, rassemblant des acteurs medtech et biotech du secteur de l’oncologie. Cet événement est organisé en lien avec Biocat, La Caixa Foundation, Meditecnologia et avec le support d’EIT Health.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents