Edition du 22-02-2020

Astrazeneca et Microsoft unissent leurs forces dans l’intelligence artificielle

Publié le lundi 9 septembre 2019

Astrazeneca et Microsoft unissent leurs forces dans l’intelligence artificielleLors de l’événement AI for Health qui s’est tenu le 5 septembre au Palais de Tokyo, Iskra Reic, Executive Vice-President Europe & Canada d’AstraZeneca et Elena Bonfiglioli, Regional Leader Health and Life Sciences EMEA de Microsoft, ont annoncé le lancement de leur collaboration dans le domaine de l’intelligence artificielle au service du patient.

Nombre de pratiques dans la santé et dans le développement de solutions thérapeutiques sont, à l’heure actuelle, transformées par le numérique, permettant de positionner le patient au coeur de ce dispositif, et ainsi de proposer une médecine véritablement individualisée. L’intelligence artificielle (IA), le machine learning, le big data et l’automatisation améliorent le parcours du patient, depuis la prévention jusqu’au traitement, en passant par le diagnostic et la qualité de vie. Grâce à un suivi plus précis et régulier des effets des médicaments ou à des compagnons numériques susceptibles de répondre aux questions qui n’ont pas été posées à l’équipe médicale, les patients abordent leurs soins plus sereinement, à l’hôpital comme à domicile. Ces évolutions impliquent d’appréhender des quantités inédites de données de nature et d’origine très diverses, et de collaborer avec une grande multiplicité d’acteurs traditionnels et nouveaux.

« En plus de développer des médicaments innovants, nous souhaitons trouver davantage de moyens d’aider les patients tout au long de leur parcours. Nous pensons qu’en approfondissant notre compréhension des maladies, des attentes des patients et de leurs expériences, nous pouvons améliorer davantage leur qualité de vie. Nous avons aussi la conviction que mettre les patients au coeur du système de soins est un effort collectif qui fait appel aux savoir-faire et aux compétences de nouveaux partenaires. C’est pourquoi je suis ravie que les équipes d’AstraZeneca et de Microsoft unissent leurs forces et posent la première pierre de leur collaboration avec l’AI Factory for Health », explique Iskra Reic, EVP Europe & Canada, AstraZeneca.

« Notre ambition pour le secteur de la santé est de contribuer à la création d’une intelligence numérique qui vienne augmenter aussi bien les professionnels de santé que les patients. Cette collaboration avec AstraZeneca s’ancre dans cette volonté de faire émerger de nouvelles solutions, moins lourdes et plus efficaces pour les patients, tout au long du parcours de soins », témoigne Elena Bonfiglioli, Regional Leader Health and Life Sciences EMEA, Microsoft.

AI Factory for Health – Ensemble pour améliorer le parcours patient

Créé en partenariat avec Inria, l’institut national de recherche en sciences du numérique, l’AI Factory incarne la volonté de Microsoft de contribuer activement au déploiement et au développement de l’intelligence artificielle. Depuis sa création, pas moins de 27 start-ups ont été accompagnées au sein de l’AI Factory – chacune d’entre elles a bénéficié d’un partenariat à la fois technique, marketing et business. Du mentoring aux conseils techniques sur leurs solutions, en passant par des recommandations en matière de promotion et commercialisation dans le cadre d’une démarche de co-marketing ou de co-selling. Microsoft propose à chaque start-up un soutien personnalisé, et cela à chaque étape de leur croissance.
Avec deux années de maturité, Microsoft et son écosystème ont identifié 5 secteurs clés vers lesquels faire évoluer l’AI Factory : la santé, l’environnement/énergie, les transports, les services financiers et l’agroalimentaire.

L’ambition de l’AI Factory for Health annoncée hier a vocation d’une part à soutenir l’innovation dans le secteur de la santé, et d’autre part à accompagner ces jeunes entreprises à poursuivre leur développement dans l’intelligence artificielle et le cloud computing pour repousser les limites de la science. Véritable accélérateur de start-ups, ce programme se veut un laboratoire de co-innovation qui met en lien les startups, le monde de la recherche et les différents acteurs du secteur. Grâce à ces synergies, les projets de l’AI Factory for Health se placeront au service des patients et du corps médical afin de proposer une médecine
renouvelée et individualisée.

Les start-ups de l’AI Factory for Health bénéficieront du savoir-faire et de l’expertise d’AstraZeneca en matière de pathologies, de connaissances des besoins des patients et des professionnels de santé, ainsi que ses compétences dans le domaine juridique, de l’accès aux établissements, et des données de santé, et ce, pour les différents pays européens dans lesquels AstraZeneca opère. Microsoft apportera ses compétences technologiques et les services de la plateforme Azure ainsi qu’un accompagnement personnalisé notamment via son réseau commercial.

Inria, l’institut national de recherche en sciences du numérique, France Digitale, l’incubateur iPEPS-ICM, les Venture Capital Partech et Serena s’associent également à l’AI Factory for Health et interviendront lors des différentes phases du programme : sourcing des start-ups IA, processus de sélection, coaching, etc. pour apporter leurs expertises.

Un appel à candidature ouvert dès maintenant

Première étape pour les start-ups : candidater !

– Pour ce faire, rendez-vous ici pour déposer un dossier – le dépôt des candidatures est ouvert du
5 septembre au 31 octobre.

Les conditions pour candidater ?

– Avoir développé une solution dédiée à la santé fondée sur une technologie d’intelligence artificielle
et destinée aux patients, aux professionnels de santé, aux établissements hospitaliers, aux
entreprises et organisations
– Avoir déjà réalisé une levée de fonds

L’annonce des 6 start-ups sélectionnées sera officialisée fin novembre.

Agnès Van de Walle, Directrice de l’Entité Partenaires de Microsoft France: « Nous sommes très fiers de nous associer à AstraZeneca pour le lancement de cette promotion dédiée à la santé – ce programme s’ancre dans notre volonté d’accélérer le déploiement de projets innovants en mettant l’IA à la portée de tout le monde. Grâce à ce programme, nous offrons aux start-uppers l’opportunité de s’inscrire comme des acteurs de poids de l’IA. La force de l’écosystème de Microsoft, à taille européenne, permettra à ces jeunes pépites de s’épanouir au-delà de leurs frontières et d’impacter positivement le secteur.»

Nabila Gadiri-Bernard, Directrice Innovation et Business Excellence, Astrazeneca France : « Nous sommes ravis de nous associer à Microsoft sur ce programme d’accélération de start-ups. La France est aujourd’hui reconnue dans le monde entier comme un territoire d’innovation digitale et notamment en intelligence artificielle. Cette collaboration s’inscrit pleinement dans notre stratégie globale de développement et de notre transformation digitale dans un écosystème en pleine mutation. Des projets de co-innovation comme celui-ci sont importants pour améliorer la qualité de vie des patients et leur expérience. »

Source et visuel : AstraZeneca / Microsoft








MyPharma Editions

Didier Véron assure la Présidence par intérim du G5 Santé

Publié le 21 février 2020
Didier Véron assure la Présidence par intérim du G5 Santé

Les dirigeants des entreprises du G5 santé, le cercle de réflexion des industries de santé françaises, ont décidé, à l’unanimité, de nommer Didier Véron, Délégué Général de l’Association et Directeur des Affaires Corporate du LFB, Président par intérim du G5 Santé.

Patrice Carayon nommé à la présidence de l’association Tulipe

Publié le 21 février 2020
Patrice Carayon nommé à la présidence de l’association Tulipe

Patrice Carayon, Président de Chiesi France et administrateur du Leem, vient de prendre la présidence de Tulipe, l’association d’urgence et de solidarité internationale des entreprises de santé. Il succède ainsi à Michel Ginestet.

Transgene : 1er patient traité dans un nouvel essai de TG6002, un virus oncolytique qui produit un agent de chimiothérapie dans la tumeur

Publié le 21 février 2020
Transgene : 1er patient traité dans un nouvel essai de TG6002, un virus oncolytique qui produit un agent de chimiothérapie dans la tumeur

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies reposant sur des vecteurs viraux contre les cancers, a annoncé qu’un premier patient a reçu TG6002 par voie intra-artérielle hépatique (IAH), comme traitement locorégional des métastases hépatiques non opérables d’un cancer colorectal (CCR).

Erytech signe un partenariat stratégique d’approvisionnement avec le service de don du sang de la Croix-Rouge allemande

Publié le 21 février 2020
Erytech signe un partenariat stratégique d'approvisionnement avec le service de don du sang de la Croix-Rouge allemande

Erytech Pharma a annoncé la signature d’un partenariat stratégique avec le service de don du sang de la Croix-Rouge allemande de Baden-Württemberg-Hessen (GRCBDS), afin d’utiliser les globules rouges, provenant de dons de sang collectés par l’établissement, pour la production de ses candidats-médicaments, dont eryaspase, sur les futures sites de fabrication en Europe.

Coronavirus : Sanofi s’associe au ministère américain de la Santé et des Services sociaux pour développer un vaccin

Publié le 20 février 2020
Coronavirus : Sanofi s’associe au ministère américain de la Santé et des Services sociaux pour développer un vaccin

Sanofi Pasteur, l’entité mondiale Vaccins de Sanofi, va mettre à profit ses recherches antérieures sur le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) pour tenter d’accélérer le développement d’un vaccin contre le COVID-19. Pour ce faire, Sanofi collaborera avec la BARDA (Biomedical Advanced Research and Development Authority), qui relève de l’Office chargé des préparatifs et réponses aux situations d’urgence en santé publique (ASPR) du ministère américain de la Santé, étoffant ainsi le partenariat de longue date qui lie Sanofi à cette autorité.

Cellectis et Servier étendent leur collaboration sur les produits UCART19

Publié le 19 février 2020
Cellectis et Servier étendent leur collaboration sur les produits UCART19

Cellectis, société biopharmaceutique qui développe des immunothérapies fondées sur les cellules CAR-T allogéniques génétiquement modifiées (UCART), et le laboratoire pharmaceutique Servier ont annoncé la signature d’une lettre d’intention engageant les parties à signer un avenant à l’accord initialement signé par les deux entités en 2014.

Sensorion : le Dr Géraldine Honnet nommée Directrice Médicale

Publié le 19 février 2020
Sensorion : le Dr Géraldine Honnet nommée Directrice Médicale

Sensorion, société biotechnologique pionnière au stade clinique dédiée au développement de thérapies innovantes pour restaurer, traiter et prévenir dans le domaine des pertes d’audition, a annoncé la nomination du Dr Géraldine Honnet, experte en thérapie génique, au poste de Directrice Médicale.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents