Edition du 13-07-2020

Astrazeneca et Microsoft unissent leurs forces dans l’intelligence artificielle

Publié le lundi 9 septembre 2019

Astrazeneca et Microsoft unissent leurs forces dans l’intelligence artificielleLors de l’événement AI for Health qui s’est tenu le 5 septembre au Palais de Tokyo, Iskra Reic, Executive Vice-President Europe & Canada d’AstraZeneca et Elena Bonfiglioli, Regional Leader Health and Life Sciences EMEA de Microsoft, ont annoncé le lancement de leur collaboration dans le domaine de l’intelligence artificielle au service du patient.

Nombre de pratiques dans la santé et dans le développement de solutions thérapeutiques sont, à l’heure actuelle, transformées par le numérique, permettant de positionner le patient au coeur de ce dispositif, et ainsi de proposer une médecine véritablement individualisée. L’intelligence artificielle (IA), le machine learning, le big data et l’automatisation améliorent le parcours du patient, depuis la prévention jusqu’au traitement, en passant par le diagnostic et la qualité de vie. Grâce à un suivi plus précis et régulier des effets des médicaments ou à des compagnons numériques susceptibles de répondre aux questions qui n’ont pas été posées à l’équipe médicale, les patients abordent leurs soins plus sereinement, à l’hôpital comme à domicile. Ces évolutions impliquent d’appréhender des quantités inédites de données de nature et d’origine très diverses, et de collaborer avec une grande multiplicité d’acteurs traditionnels et nouveaux.

« En plus de développer des médicaments innovants, nous souhaitons trouver davantage de moyens d’aider les patients tout au long de leur parcours. Nous pensons qu’en approfondissant notre compréhension des maladies, des attentes des patients et de leurs expériences, nous pouvons améliorer davantage leur qualité de vie. Nous avons aussi la conviction que mettre les patients au coeur du système de soins est un effort collectif qui fait appel aux savoir-faire et aux compétences de nouveaux partenaires. C’est pourquoi je suis ravie que les équipes d’AstraZeneca et de Microsoft unissent leurs forces et posent la première pierre de leur collaboration avec l’AI Factory for Health », explique Iskra Reic, EVP Europe & Canada, AstraZeneca.

« Notre ambition pour le secteur de la santé est de contribuer à la création d’une intelligence numérique qui vienne augmenter aussi bien les professionnels de santé que les patients. Cette collaboration avec AstraZeneca s’ancre dans cette volonté de faire émerger de nouvelles solutions, moins lourdes et plus efficaces pour les patients, tout au long du parcours de soins », témoigne Elena Bonfiglioli, Regional Leader Health and Life Sciences EMEA, Microsoft.

AI Factory for Health – Ensemble pour améliorer le parcours patient

Créé en partenariat avec Inria, l’institut national de recherche en sciences du numérique, l’AI Factory incarne la volonté de Microsoft de contribuer activement au déploiement et au développement de l’intelligence artificielle. Depuis sa création, pas moins de 27 start-ups ont été accompagnées au sein de l’AI Factory – chacune d’entre elles a bénéficié d’un partenariat à la fois technique, marketing et business. Du mentoring aux conseils techniques sur leurs solutions, en passant par des recommandations en matière de promotion et commercialisation dans le cadre d’une démarche de co-marketing ou de co-selling. Microsoft propose à chaque start-up un soutien personnalisé, et cela à chaque étape de leur croissance.
Avec deux années de maturité, Microsoft et son écosystème ont identifié 5 secteurs clés vers lesquels faire évoluer l’AI Factory : la santé, l’environnement/énergie, les transports, les services financiers et l’agroalimentaire.

L’ambition de l’AI Factory for Health annoncée hier a vocation d’une part à soutenir l’innovation dans le secteur de la santé, et d’autre part à accompagner ces jeunes entreprises à poursuivre leur développement dans l’intelligence artificielle et le cloud computing pour repousser les limites de la science. Véritable accélérateur de start-ups, ce programme se veut un laboratoire de co-innovation qui met en lien les startups, le monde de la recherche et les différents acteurs du secteur. Grâce à ces synergies, les projets de l’AI Factory for Health se placeront au service des patients et du corps médical afin de proposer une médecine
renouvelée et individualisée.

Les start-ups de l’AI Factory for Health bénéficieront du savoir-faire et de l’expertise d’AstraZeneca en matière de pathologies, de connaissances des besoins des patients et des professionnels de santé, ainsi que ses compétences dans le domaine juridique, de l’accès aux établissements, et des données de santé, et ce, pour les différents pays européens dans lesquels AstraZeneca opère. Microsoft apportera ses compétences technologiques et les services de la plateforme Azure ainsi qu’un accompagnement personnalisé notamment via son réseau commercial.

Inria, l’institut national de recherche en sciences du numérique, France Digitale, l’incubateur iPEPS-ICM, les Venture Capital Partech et Serena s’associent également à l’AI Factory for Health et interviendront lors des différentes phases du programme : sourcing des start-ups IA, processus de sélection, coaching, etc. pour apporter leurs expertises.

Un appel à candidature ouvert dès maintenant

Première étape pour les start-ups : candidater !

– Pour ce faire, rendez-vous ici pour déposer un dossier – le dépôt des candidatures est ouvert du
5 septembre au 31 octobre.

Les conditions pour candidater ?

– Avoir développé une solution dédiée à la santé fondée sur une technologie d’intelligence artificielle
et destinée aux patients, aux professionnels de santé, aux établissements hospitaliers, aux
entreprises et organisations
– Avoir déjà réalisé une levée de fonds

L’annonce des 6 start-ups sélectionnées sera officialisée fin novembre.

Agnès Van de Walle, Directrice de l’Entité Partenaires de Microsoft France: « Nous sommes très fiers de nous associer à AstraZeneca pour le lancement de cette promotion dédiée à la santé – ce programme s’ancre dans notre volonté d’accélérer le déploiement de projets innovants en mettant l’IA à la portée de tout le monde. Grâce à ce programme, nous offrons aux start-uppers l’opportunité de s’inscrire comme des acteurs de poids de l’IA. La force de l’écosystème de Microsoft, à taille européenne, permettra à ces jeunes pépites de s’épanouir au-delà de leurs frontières et d’impacter positivement le secteur.»

Nabila Gadiri-Bernard, Directrice Innovation et Business Excellence, Astrazeneca France : « Nous sommes ravis de nous associer à Microsoft sur ce programme d’accélération de start-ups. La France est aujourd’hui reconnue dans le monde entier comme un territoire d’innovation digitale et notamment en intelligence artificielle. Cette collaboration s’inscrit pleinement dans notre stratégie globale de développement et de notre transformation digitale dans un écosystème en pleine mutation. Des projets de co-innovation comme celui-ci sont importants pour améliorer la qualité de vie des patients et leur expérience. »

Source et visuel : AstraZeneca / Microsoft








MyPharma Editions

Néovacs annonce le démarrage de son plan stratégique

Publié le 13 juillet 2020
Néovacs annonce le démarrage de son plan stratégique

Néovacs a annoncé le démarrage de son plan stratégique visant à relancer ses deux programmes de recherche, d’une part, et engager une activité d’investissement dans le des BioTech ou MedTech, d’autre part.

Boehringer Ingelheim : SPIE participe à la réalisation de sa nouvelle unité de production de vaccins vétérinaires à Jonage

Publié le 13 juillet 2020
Boehringer Ingelheim : SPIE participe à la réalisation de sa nouvelle unité de production de vaccins vétérinaires à Jonage

SPIE Industrie & Tertiaire, filiale française du groupe SPIE, leader européen indépendant des services multi-techniques dans les domaines de l’énergie et des communications, est actuellement mobilisée au service de la nouvelle unité de production de vaccins vétérinaires de Boehringer Ingelheim à Jonage dans le Rhône.

Vaccins : la BEI et la Commission européenne apportent un soutien financier de 75 millions d’euros à CureVac

Publié le 10 juillet 2020
Vaccins : la BEI et la Commission européenne apportent un soutien financier de 75 millions d'euros à CureVac

La Banque européenne d’investissement (BEI) et CureVac, une société biopharmaceutique clinique qui développe une nouvelle classe de médicaments transformateurs basés sur l’ARNm optimisé, ont conclu un accord de prêt de 75 millions d’euros afin de soutenir le développement en cours dans cette société de vaccins contre les maladies infectieuses, notamment son candidat vaccin CVnCoV visant à prévenir les infections par le SARS-CoV-2.

Transgene et Hypertrust Patient Data Care déploient la 1ère solution de blockchain appliquée à des essais cliniques de traitements personnalisés

Publié le 9 juillet 2020
Transgene et Hypertrust Patient Data Care déploient la 1ère solution de blockchain appliquée à des essais cliniques de traitements personnalisés

Transgene et Hypertrust Patient Data Care annoncent le lancement opérationnel de la première solution de blockchain dédiée aux essais cliniques de traitements personnalisés. Cette solution « cloud » repose sur le produit d’Hypertrust X-Chain for Clinical Trials. Elle permet de surveiller et d’orchestrer l’ensemble des processus liés à la conception et à la fabrication du vaccin thérapeutique individualisé TG4050 de Transgene.

Maladie d’Alzheimer : Biogen finalise la soumission à la FDA de la demande d’AMM de l’aducanumab

Publié le 9 juillet 2020
Maladie d’Alzheimer : Biogen finalise la soumission à la FDA de la demande d’AMM de l’aducanumab

Biogen et Eisai ont annoncé que Biogen a finalisé la soumission d’une demande d’Autorisation de Mise sur le Marché (licence de produit biologique – BLA) à la Food and Drug Administration (FDA) pour l’aducanumab, un médicament candidat dans la maladie d’Alzheimer. Cette soumission fait suite aux discussions menées par Biogen avec la FDA et inclut les données cliniques des études de phase 3 EMERGE et ENGAGE, et de l’étude de phase 1b PRIME.

Valbiotis : feu vert pour l’étude internationale de Phase II/III avec TOTUM-63 pour la réduction des facteurs de risque du diabète de type 2

Publié le 8 juillet 2020
Valbiotis : feu vert pour l'étude internationale de Phase II/III avec TOTUM-63 pour la réduction des facteurs de risque du diabète de type 2

Valbiotis, entreprise de Recherche et Développement engagée dans l’innovation scientifique, pour la prévention et la lutte contre les maladies métaboliques, a annoncé avoir reçu l’avis favorable du CPP et l’autorisation de l’ANSM de lancer l’étude clinique internationale de Phase II/III REVERSE-IT avec TOTUM-63, pour la réduction des facteurs de risque du diabète de type 2.

Genopole : Gilles Lasserre nommé directeur général

Publié le 8 juillet 2020
Genopole : Gilles Lasserre nommé directeur général

Mardi 7 juillet, l’assemblée générale du Groupement d’intérêt public (GIP) Genopole a nommé Gilles Lasserre, nouveau directeur général de Genopole. M. Lasserre entrera en fonction le 1er septembre succédant à Anne Jouvenceau, directrice générale adjointe qui a occupé le poste en intérim depuis le départ de Jean-Marc Grognet, en février 2020.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents