Edition du 26-09-2022

Automédication : le marché Français accuse toujours son retard

Publié le mercredi 25 juin 2014

L’Afipa, Association française de l’industrie pharmaceutique pour une automédication responsable, vient de publier son Observatoire européen sur l’automédication. Selon cette étude, réalisée par Celtipharm, la France affiche toujours une part de marché de l’automédication inférieure à la moyenne des 8 pays européens étudiés (France, Allemagne, Belgique, Pays-Bas, Espagne, Italie, Suède et Royaume-Uni) soit 15.7% vs. 25.7% en volume en 2013.

Autre constat inquiétant selon l’Afipa: la part de marché en volume diminue pour la France entre 2012 et 2013 (de 15.9% à 15.7%) alors qu’elle augmente en Europe passant de 23.3% en 2012 à 25.7% en 2013.

De plus, la dépense moyenne par mois et par habitant en spécialités d’automédication est inférieure à 3€. A l’inverse, les Européens dépensent en moyenne 42,4€ par an et par habitant (contre 32,4€ en France).

La situation française est ainsi opposée à celle observée dans les autres pays européens qui connaissent globalement un développement significatif du secteur de l’automédication. « Une habitude très marquée de prise en charge du petit risque en France et une culture moindre de la responsabilité des patients expliquent en partie ces résultats », estime l’Afipa.

Un potentiel de développement important en France
« A l’image des pratiques dans les autres pays européens, il existe pourtant un potentiel de développement encore important de l’automédication en France », estime l’Afipa. En premier lieu, et contrairement à ce qui est régulièrement pointé du doigt, le niveau des prix en France est en effet faible au regard des autres pays européens (quels que soient les canaux de distribution). Le prix moyen d’une spécialité en automédication atteint ainsi 4,5€ en France contre 6,2€ en moyenne dans les huit pays européens. De même, pour des spécialités de même présentation et de même posologie présentes chacun des pays considérés, le prix en unité de prise est en général le plus bas en France.

« Ensuite, la capacité de développement de l’automédication en France se manifeste clairement au vu des principes actifs déjà délistés dans au moins un des pays EU8. Sur un périmètre commun de 209 molécules, l’observatoire montre en effet que 91 molécules actuellement commercialisées en automédication dans un des huit pays de l’étude seraient potentiellement éligibles pour une utilisation en automédication en France », souligne l’association.

Pour Pascal Brossard, Président de l’Afipa : « Ces résultats sont inquiétants et témoignent pour l’instant de l’incapacité de la France à rattraper son retard en matière d’automédication, alors même que la plupart des pays européens en ont fait un axe de croissance majeur. Notre pays est encore trop timide pour initier des mesures fortes en faveur de cette pratique. Des initiatives simples – comme le délistage de certaines molécules soumises actuellement à prescription médicale – sont pourtant possibles et seraient bénéfiques pour tous, que ce soit pour les patients, l’organisation du parcours de soins ou encore notre économie. Nous devons tous en prendre conscience et s’engager pour inscrire le développement de l’automédication comme une vraie priorité politique et sanitaire. »

Consulter les résultats du baromètre sur le site de l’Afipa.








MyPharma Editions

Franck Fourès nommé directeur de l’Agence nationale du médicament vétérinaire

Publié le 26 septembre 2022
Franck Fourès nommé directeur de l’Agence nationale du médicament vétérinaire

Franck Fourès a été nommé directeur de l’Agence nationale du médicament vétérinaire de l’Anses par arrêté des ministres chargés de l’Agriculture et de la Santé du 29 juillet 2022. Il prendra ses fonctions le 1er novembre 2022.

La Fondation du Leem récompense 12 projets pour innover dans les parcours de santé

Publié le 26 septembre 2022
La Fondation du Leem récompense 12 projets pour innover dans les parcours de santé

Pour la troisième édition de son appel à projets sur l’innovation dans les parcours de santé, le Comité Exécutif de la Fondation du Leem a récompensé 12 lauréats avec une dotation totale de 300 000 euros.

Poxel : des résultats histologiques positifs dans la NASH lors de l’étude de phase II du PXL065

Publié le 26 septembre 2022
Poxel : des résultats histologiques positifs dans la NASH lors de l'étude de phase II du PXL065

Poxel, société biopharmaceutique au stade clinique développant des traitements innovants pour les maladies chroniques graves à physiopathologie métabolique, dont la stéatohépatite non alcoolique (NASH) et les troubles métaboliques rares, vient d’annoncer des résultats histologiques positifs de l’étude DESTINY-1 (étude d’efficacité et de sécurité de l’énantiomère R de la pioglitazone (PXL065) stabilisé par substitution au deutérium) dans la NASH.

Immunothérapie : Tollys présente au congrès OTS 2022 de nouvelles données démontrant l’activité antitumorale de son candidat TL-532

Publié le 26 septembre 2022
Immunothérapie : Tollys présente au congrès OTS 2022 de nouvelles données démontrant l’activité antitumorale de son candidat TL-532

Tollys, une société biopharmaceutique qui développe la première immunothérapie anticancéreuse basée sur un agoniste synthétique spécifique du récepteur Toll-Like 3 (TLR3), annonce aujourd’hui la présentation des données les plus récentes sur le TL-532, lors du congrès de la Oligonucleotide Therapeutics Society (OTS), à Phoenix (Arizona, Etats-Unis) le 3 octobre 2022 (poster numéro 30).

Maladies rares : lancement de la plateforme « RareSim » pour sensibiliser les professionnels de santé et réduire l’errance diagnostique

Publié le 26 septembre 2022
Maladies rares : lancement de la plateforme « RareSim » pour sensibiliser les professionnels de santé et réduire l’errance diagnostique

SimforHealth lance officiellement sa nouvelle plateforme de simulation numérique dédiée aux maladies rares. Afin de sensibiliser les professionnels de santé aux maladies rares et plus spécifiquement à la culture du doute et à la réduction de l’errance diagnostique, l’équipe de SimforHealth a répondu à l’appel à projet « Améliorer le dépistage et le retard du diagnostic » porté par Coalition Next.

Merck poursuit son développement en France avec 130M€ investis sur son site de production alsacien

Publié le 26 septembre 2022
Merck poursuit son développement en France avec 130M€ investis sur son site de production alsacien

Merck, le groupe allemand de sciences et technologies, vient d’annoncer un investissement complémentaire de 130 millions d’euros sur le site de production Life Science de Molsheim en Alsace. Ce nouvel investissement permettra un accroissement des capacités de production du site par la création d’une troisième unité de production d’assemblages à usage unique – projet Mobius®. Il conduira au recrutement de 800 nouveaux collaborateurs d’ici à 2028.

Servier accélère sa transformation digitale avec Google Cloud

Publié le 23 septembre 2022
Servier accélère sa transformation digitale avec Google Cloud

Servier, groupe pharmaceutique international, et Google Cloud annoncent une collaboration stratégique qui marque une nouvelle étape dans la transformation digitale initiée par Servier. Cet accord, centré sur l’usage de la data et de l’intelligence artificielle (IA), vise notamment à accroître les capacités d’innovation thérapeutique du Groupe au bénéfice des patients et dans le respect du cadre réglementaire applicable.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents