Edition du 16-10-2018

Automédication : le marché Français accuse toujours son retard

Publié le mercredi 25 juin 2014

L’Afipa, Association française de l’industrie pharmaceutique pour une automédication responsable, vient de publier son Observatoire européen sur l’automédication. Selon cette étude, réalisée par Celtipharm, la France affiche toujours une part de marché de l’automédication inférieure à la moyenne des 8 pays européens étudiés (France, Allemagne, Belgique, Pays-Bas, Espagne, Italie, Suède et Royaume-Uni) soit 15.7% vs. 25.7% en volume en 2013.

Autre constat inquiétant selon l’Afipa: la part de marché en volume diminue pour la France entre 2012 et 2013 (de 15.9% à 15.7%) alors qu’elle augmente en Europe passant de 23.3% en 2012 à 25.7% en 2013.

De plus, la dépense moyenne par mois et par habitant en spécialités d’automédication est inférieure à 3€. A l’inverse, les Européens dépensent en moyenne 42,4€ par an et par habitant (contre 32,4€ en France).

La situation française est ainsi opposée à celle observée dans les autres pays européens qui connaissent globalement un développement significatif du secteur de l’automédication. « Une habitude très marquée de prise en charge du petit risque en France et une culture moindre de la responsabilité des patients expliquent en partie ces résultats », estime l’Afipa.

Un potentiel de développement important en France
« A l’image des pratiques dans les autres pays européens, il existe pourtant un potentiel de développement encore important de l’automédication en France », estime l’Afipa. En premier lieu, et contrairement à ce qui est régulièrement pointé du doigt, le niveau des prix en France est en effet faible au regard des autres pays européens (quels que soient les canaux de distribution). Le prix moyen d’une spécialité en automédication atteint ainsi 4,5€ en France contre 6,2€ en moyenne dans les huit pays européens. De même, pour des spécialités de même présentation et de même posologie présentes chacun des pays considérés, le prix en unité de prise est en général le plus bas en France.

« Ensuite, la capacité de développement de l’automédication en France se manifeste clairement au vu des principes actifs déjà délistés dans au moins un des pays EU8. Sur un périmètre commun de 209 molécules, l’observatoire montre en effet que 91 molécules actuellement commercialisées en automédication dans un des huit pays de l’étude seraient potentiellement éligibles pour une utilisation en automédication en France », souligne l’association.

Pour Pascal Brossard, Président de l’Afipa : « Ces résultats sont inquiétants et témoignent pour l’instant de l’incapacité de la France à rattraper son retard en matière d’automédication, alors même que la plupart des pays européens en ont fait un axe de croissance majeur. Notre pays est encore trop timide pour initier des mesures fortes en faveur de cette pratique. Des initiatives simples – comme le délistage de certaines molécules soumises actuellement à prescription médicale – sont pourtant possibles et seraient bénéfiques pour tous, que ce soit pour les patients, l’organisation du parcours de soins ou encore notre économie. Nous devons tous en prendre conscience et s’engager pour inscrire le développement de l’automédication comme une vraie priorité politique et sanitaire. »

Consulter les résultats du baromètre sur le site de l’Afipa.








MyPharma Editions

Le Pr Michel Sadelain, Lauréat du Prix Pasteur-Weizmann / Servier 2018

Publié le 16 octobre 2018
Le Pr Michel Sadelain, Lauréat du Prix Pasteur-Weizmann / Servier 2018

Le prix Pasteur-Weizmann / Servier 2018* a été attribué le 16 octobre 2018 au Professeur Michel Sadelain, Directeur du centre d’ingénierie cellulaire au Memorial Sloan-Kettering Cancer Center (New York).

Oncodesign : des résultats de l’étude clinique du radiotraceur 18F-ODS2004436 dans le cancer du poumon

Publié le 16 octobre 2018
Oncodesign : des résultats de l’étude clinique du radiotraceur 18F-ODS2004436 dans le cancer du poumon

Oncodesign et le Centre Georges François Leclerc (CGFL), centre de lutte contre le cancer de Bourgogne, ont annoncé aujourd’hui la présentation des résultats détaillés des deux premières étapes de leur étude clinique dans le cancer du poumon à l’occasion de la 31e édition de l’EANM1 qui se tient du 13 au 17 Octobre 2018 à Düsseldorf en Allemagne.

Inventiva annonce la dernière visite du dernier patient pour son étude de Phase IIb dans la SSc

Publié le 16 octobre 2018
Inventiva annonce la dernière visite du dernier patient pour son étude de Phase IIb dans la SSc

Inventiva, société biopharmaceutique qui développe des traitements innovants pour la stéatohépatite non alcoolique (NASH), la sclérodermie systémique (SSc) et les mucopolysaccharidoses (MPS), a annoncé la dernière visite du dernier patient inclus dans l’étude de Phase IIb FASST (For A Systemic Sclerosis Treatment), ainsi que la deuxième analyse positive du Data Safety Monitoring Board (DSMB) concernant son étude de Phase IIb NATIVE (NASH Trial to Validate IVA337 Efficacy), ces deux études étant menées avec le lanifibranor.

Boehringer Ingelheim signe un accord préalable avec Dopharma pour la reprise de son site de Saint-Herblon

Publié le 16 octobre 2018
Boehringer Ingelheim signe un accord préalable avec Dopharma pour la reprise de son site de Saint-Herblon

Le projet de cession du site de Saint-Herblon (Loire-Atlantique) avait été annoncé en octobre 2017 suite à la présentation des orientations stratégiques de Boehringer Ingelheim Santé Animale. À cette occasion le groupe avait affirmé sa volonté de se recentrer sur les soins préventifs et innovants.

Pharnext : résultats positifs de Phase 3 pour PXT3003 dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A

Publié le 16 octobre 2018
Pharnext : résultats positifs de Phase 3 pour PXT3003 dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A

Pharnext, société biopharmaceutique pionnière d’une nouvelle approche de développement de combinaisons de médicaments innovants basée sur les Big Data génomiques et l’intelligence artificielle, a annoncé les résultats positifs de son essai clinique pivot de Phase 3 (PLEO-CMT) évaluant deux doses du PXT3003 contre placebo sur 15 mois pour le traitement de la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A (CMT1A).

Advicenne : feu vert de Santé Canada pour étendre son essai pivot de phase III avec ADV7103

Publié le 16 octobre 2018
Advicenne : feu vert de Santé Canada pour étendre son essai pivot de phase III avec ADV7103

Advicenne, société pharmaceutique qui développe des produits thérapeutiques adaptés à l’enfant et à l’adulte pour le traitement de maladies orphelines néphrologiques et neurologiques, a annoncé avoir reçu, de la part du Bureau des Essais Cliniques de Santé Canada, une Lettre de Non-Objection lui permettant d’étendre son étude pivot de phase III ARENA-2 dans l’Acidose Tubulaire Rénale distale (ATRd) au Canada.

Valneva : le développement de son candidat vaccin contre le Chikungunya progresse

Publié le 16 octobre 2018
Valneva : le développement de son candidat vaccin contre le Chikungunya progresse

Valneva, société de biotechnologie dédiée au développement, à la production et à la commercialisation de vaccins innovants, a annoncé l’avancement de son programme de Phase 1 visant à développer un vaccin à injection unique contre le Chikungunya.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions