Edition du 13-05-2021

Accueil » Industrie » Médecine » Produits

Biogen Idec: résultats très positifs pour le BG-12 dans la sclérose en plaques

Publié le mercredi 26 octobre 2011

Biogen Idec a annoncé des résultats très positifs issus de CONFIRM, le second de deux essais cliniques pivots de phase 3 conçus pour évaluer le composé oral de recherche BG-12 (diméthylfumarate) chez des personnes atteintes de sclérose en plaques (SEP) cyclique. Les résultats ont montré que 240 mg de BG-12, administrés à raison de deux ou trois fois par jour, présentent une efficacité significative ainsi que des profils d’innocuité et de tolérabilité favorables. Des analyses complémentaires de l’étude CONFIRM sont en cours, et la société prévoit de présenter les données détaillées à l’occasion d’une future rencontre médicale.

BG-12 a satisfait au critère d’évaluation principal de l’étude CONFIRM en réduisant de manière significative le taux annuel de récidive (TAR) après deux ans, de 44 % pour le groupe 2x/jour (p< 0,0001) et de 51 % pour le groupe 3x/jour (p< 0,0001) par rapport au placebo. Le comparateur de référence de l’étude CONFIRM, l’acétate de glatiramer (AG ; injection de 20 mg une fois par jour par voie sous-cutanée), a permis une réduction du TAR de 29 % (p< 0,02) par rapport au placebo après deux ans.

En plus de réduire le TAR de manière significative, BG-12 a satisfait à l’ensemble des critères d’évaluation secondaires en termes de rechute et d’IRM pour les deux posologies. Parmi les résultats après deux ans pour les groupes de traitement sous BG-12 et sous AG, par rapport au placebo, on peut citer :

– BG-12 a réduit le nombre de lésions hyperintenses T2 nouvelles ou nouvellement élargies de 71 % pour le groupe 2x/jour (p<0,0001) et de 73 % pour le groupe 3x/jour (p<0,0001), tandis que le groupe sous AG a enregistré une réduction de 54 % (p<0,0001).

– BG-12 a réduit les lésions hypointenses T1 nouvelles de 57 % pour le groupe 2x/jour (p<0,0001) et de 65 % pour le groupe 3x/jour (p<0,0001), tandis que le groupe sous AG a enregistré une réduction de 41 % (p<0,003).

– BG-12 a réduit la proportion de patients ayant rechuté de 34 % pour le groupe 2x/jour (p<0,003) et de 45 % pour le groupe 3x/jour (p<0,0001), tandis que le groupe sous AG a enregistré une réduction de 29 % (p<0,01).

Les résultats initiaux ont montré que BG-12 réduisait après deux ans la progression confirmée de l’invalidité à 12 semaines, telle que mesurée sur l’échelle étendue de statut d’invalidité (EDSS), de 21 % pour le groupe 2x/jour et de 24 % pour le groupe 3x/jour par rapport au placebo, et que l’AG réduisait la progression confirmée de l’invalidité de 7 %. Bien que ces résultats ne soient pas significatifs au niveau statistique, ils pourraient être attribuables au taux étonnement bas de la progression de l’invalidité dans le groupe sous placebo, qui était environ la moitié de ce qui a été observé dans les essais cliniques des traitements approuvés et expérimentaux de la SEP. Des analyses supplémentaires de ce critère d’évaluation sont en cours.

« Nous avons maintenant des résultats très positifs pour BG-12 dans deux robustes essais cliniques pivots réalisés sur plus de 2600 patients », a déclaré Doug Williams, Ph.D., vice-président exécutif de la recherche et du développement chez Biogen Idec. « Nous sommes satisfaits de ces très bons résultats en matière d’efficacité et d’innocuité qui, lorsqu’ils sont associés à l’administration de BG-12 par voie orale, font de ce médicament un traitement potentiellement important de la SEP. Nous travaillons d’arrache-pied pour préparer nos demandes d’homologation avec comme objectif de rendre BG-12 disponible pour les patients atteints de SEP le plus rapidement possible ».

Dans l’essai CONFIRM, les deux posologies de BG-12 ont montré des profils d’innocuité et de tolérabilité favorables, similaires à ceux observés dans l’essai DEFINE. Globalement, l’incidence d’effets indésirables (EI), d’effets indésirables graves (EIG) dont les infections graves, et les retraits de l’étude du fait d’EI étaient similaires dans l’ensemble des groupes de l’étude, dont le placebo. L’incidence d’événements hépatiques et rénaux s’est également révélée comparable dans les divers groupes de l’étude. Les EI les plus fréquents dans les groupes sous BG-12 ont été des bouffées vasomotrices et des troubles d’ordre gastro-intestinal. On n’a observé aucune malignité dans les groupes sous BG-12.

Biogen Idec a présenté des données détaillées du premier essai clinique de phase 3 de BG-12, DEFINE, lors du 5e congrès triennal conjoint des Comités européen et américain pour le traitement et la recherche sur la sclérose en plaques (ECTRIMS et ACTRIMS) qui s’est tenu en octobre 2011.

Source : Biogen Idec








MyPharma Editions

Cellectis et Sanofi s’associent pour utiliser l’alemtuzumab en tant qu’agent lymphodéplétant pour les CAR-T allogéniques

Publié le 12 mai 2021
Cellectis et Sanofi s’associent pour utiliser l’alemtuzumab en tant qu’agent lymphodéplétant pour les CAR-T allogéniques

Cellectis, une société biopharmaceutique de phase clinique spécialisée dans le développement d’immunothérapies fondées sur les cellules CAR-T allogéniques ingéniérées (UCART) et Sanofi, ont annoncé la signature d’un partenariat et d’un contrat d’approvisionnement concernant l’alemtuzumab, un anticorps monoclonal anti-CD52, qui sera utilisé dans le cadre du régime de lymphodéplétion dans certains essais cliniques propriétaires de Cellectis évaluant les cellules UCART.

Ipsen exerce son option de licence et rejoint Exelixis dans le développement de Cabometyx® pour les patients atteints de cancer de la thyroïde

Publié le 12 mai 2021
Ipsen exerce son option de licence et rejoint Exelixis dans le développement de Cabometyx® pour les patients atteints de cancer de la thyroïde

Ipsen a annoncé aujourd’hui avoir exercé son option de collaboration avec Exelixis dans l’étude pivotale de Phase III COSMIC-311. L’étude COSMIC-311 évalue Cabometyx® (cabozantinib) 60 mg par rapport à un placebo chez des patients atteints d’un cancer de la thyroïde différencié (DTC) réfractaire à l’iode radioactif ayant progressé après un à deux traitements antérieurs ciblant le récepteur du facteur de croissance de l’endothélium vasculaire (VEGFR)2.

Genfit : mise à jour du portefeuille de produits et lancement de nouveaux programmes cliniques

Publié le 12 mai 2021
Genfit : mise à jour du portefeuille de produits et lancement de nouveaux programmes cliniques

Genfit , société biopharmaceutique de phase avancée engagée dans l’amélioration de la vie des patients atteints de maladies hépatiques et métaboliques, vient d’annoncer un recentrage de ses activités de R&D sur l’Acute on Chronic Liver Failure (ACLF) et les maladies cholestatiques.

Nanobiotix s’associe à Lianbio pour le développement et la commercialisation de NBTXR3 en Chine et sur plusieurs marchés asiatiques

Publié le 12 mai 2021
Nanobiotix s'associe à Lianbio pour le développement et la commercialisation de NBTXR3 en Chine et sur plusieurs marchés asiatiques

Nanobiotix, société française de biotechnologie, pionnière des approches fondées sur la physique pour élargir les possibilités de traitement des patients atteints de cancer, a annoncé un partenariat avec LianBio, société de biotechnologie dédiée à la mise à disposition de médicaments innovants pour les patients de Chine et sur les principaux marchés asiatiques, afin de développer et de commercialiser le principal produit-candidat de Nanobiotix, NBTXR3, potentiel premier produit de la catégorie des radio-enhancers, en Chine élargie (Chine continentale, Hong Kong, Taïwan et Macao), en Corée du Sud, à Singapour et en Thaïlande.

Pherecydes Pharma étend son portefeuille de brevets avec un nouveau brevet accordé à Hong Kong

Publié le 11 mai 2021
Pherecydes Pharma étend son portefeuille de brevets avec un nouveau brevet accordé à Hong Kong

Pherecydes Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans la phagothérapie de précision destinée à traiter les infections bactériennes résistantes et/ou compliquées, a annoncé l’accord des autorités de Hong-Kong pour la délivrance d’un brevet pour ses phages anti-Pseudomonas Aeruginosa sur ce territoire.

Iktos et Facio Therapies vont collaborer en utilisant l’IA pour la conception de traitements de la dystrophie facio-scapulo-humérale

Publié le 11 mai 2021
Iktos et Facio Therapies vont collaborer en utilisant l’IA pour la conception de traitements de la dystrophie facio-scapulo-humérale

Iktos, société spécialisée dans l’intelligence artificielle pour la conception de nouveaux médicaments, et Facio Therapies, société de découverte et développement de médicaments axée sur la mise au point de traitements pour la dystrophie facio-scapulo-humérale (FSH), ont annoncé leur entrée en collaboration pour appliquer la technologie d’intelligence artificielle (IA) de modélisation générative d’Iktos dans l’un des programmes de découverte de médicaments de Facio.

Xenothera signe un contrat de précommande de son traitement anti-COVID avec le gouvernement français

Publié le 11 mai 2021
Xenothera signe un contrat de précommande de son traitement anti-COVID avec le gouvernement français

Xenothera a annoncé la signature d’un contrat de réservation de 30.000 doses unitaires de XAV-19 avec le Ministère de la Santé et des Solidarités français. Le XAV-19 est l’anticorps polyclonal anti-SARS-CoV-2 développé en France par la biotech nantaise, sur la base de sa technologie d’anticorps glyco-humanisés. Ce traitement est destiné aux patients atteints de COVID modérée, pour éviter l’aggravation de la maladie et un transfert en réanimation.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents