Edition du 18-10-2017

Sciences de la vie : « l’évolution de carrière est la clé pour conserver les talents »

Publié le jeudi 20 juillet 2017

Sciences de la vie : "l'évolution de carrière est la clé pour conserver les talents"Selon un rapport publié par ProClinical et compilant 1400 réponses issues d’un sondage sur l’engagement des employés du secteur, une forte implication chez les nouveaux employés est déterminée par l’évolution de carrière. Cette participation diminue avec le temps jusqu’au point où les employés projettent de s’en aller lorsque leurs employeurs actuels ne peuvent plus offrir d’avancement.

Ce rapport sur l’engagement des employés dans les sociétés pharmaceutiques et les organisations ayant trait aux appareils médicaux, à la biotechnologie et à la recherche clinique révèle que l’intérêt atteint jusqu’à 71 % chez les employés au cours de leurs 6 premiers mois de service ; cependant, ceci chute à 59 % chez ceux qui sont employés depuis 3 à 5 ans, ce qui correspond à la période même où les employés sont plus susceptibles de partir. Au cours de cette ‘zone de danger’ de 3 à 5 années, seulement 39 % des employés se voient travailler dans la même entreprise dans les 12 mois à venir, à comparer aux 65 % employés durant leurs 6 premiers mois. Ce chiffre diminue progressivement avec 50 % chez le personnel employé pendant 6 à 12 mois, et passe à 43 % chez ceux qui travaillent pour leur employeur actuel depuis 1 à 3 années. Fait intéressant, la participation remonte à 45 % pour ceux qui sont employés durant plus de 5 ans.

Lorsqu’on leur demande ce qu’ils pensent avoir le plus d’influence sur leur engagement envers leur travail, 18 % des personnes interrogées déclarent que l’aide et les perspectives de développement de carrière offertes par leur employeur influencent leur engagement plus que toute autre chose, dont la reconnaissance (13 %), une rémunération équitable (8 %) et leur relation avec les cadres hiérarchiques (8 %). Bien que l’évolution de carrière des employés arrive en tête de leur ‘liste de souhaits’, seulement 39 % des personnes font état de leur satisfaction concernant les possibilités d’évolution qui leur sont offertes au sein de leur entreprise actuelle.

Richard Thomas, directeur des Services clientèle chez ProClinical commente : « L’un des problèmes que nos clients rencontrent souvent est la perte de productivité et les coûts croissants lorsqu’il leur faut remplacer du personnel clé. Les entreprises avec lesquelles nous travaillons et qui réussissent le mieux sont celles qui adoptent une approche proactive de l’avancement professionnel, en axant celui-ci sur la planification de la relève et en faisant appel à des plans de développement personnel, avec détachements d’employés afin de leur donner des possibilités d’évolution. Non seulement ces employeurs conservent les employés plus longtemps, mais encore ils se distinguent lorsqu’il s’agit d’attirer les meilleurs talents. »

Le sondage a également révélé que le personnel est le plus motivé par l’avancement professionnel entre 6 et 12 mois d’emploi ; un quart de ceux-ci affirme que ceci est leur plus grande motivation. Toutefois, la motivation liée aux visées de carrière tombe à 18 % chez ceux qui sont employés depuis 1 à 3 ans et elle diminue encore jusqu’à 15 % après une période de 3 à 5 années. Seulement 14 % des personnes employées depuis plus de 5 années estiment que l’évolution de carrière est ce qui affecte le plus leur engagement. Le changement, associé au dépassement de la ‘zone de danger’ de 3 à 5 années, suggère qu’à ce stade les travailleurs ambitieux à qui il n’a pas été offert d’occasions d’avancement sont déjà partis, et que ceux qui restent sont plus motivés par d’autres facteurs.

Pour plus de détails, consulter le rapport ProClinical Employee Engagement Report.

Source et visuel : Proclinical








MyPharma Editions

Acticor Biotech : 1ère administration chez l’homme de son candidat médicament ACT017

Publié le 18 octobre 2017
Acticor Biotech : 1ère administration chez l’homme de son candidat médicament ACT017

Acticor Biotech, société de biotechnologie spécialisée dans la phase aigüe des maladies thromboemboliques, a reçu l’autorisation des autorités de santé néerlandaises pour initier son étude clinique de phase I chez des volontaires sains avec ACT017, un fragment d’anticorps monoclonal humanisé (Fab) inhibant la GPVI, une glycoprotéine plaquettaire impliquée dans la thrombose.

Bertrand Nadel, nouveau directeur de l’Institut Carnot CALYM

Publié le 18 octobre 2017
Bertrand Nadel, nouveau directeur de l’Institut Carnot CALYM

Bertrand Nadel, directeur de recherche Inserm de l’équipe CALYM « Instabilité génomique et hémopathies humaines » du Centre d’Immunologie de Marseille-Luminy, succède à Pascal Deschaseaux à la tête de l’Institut Carnot CALYM.

Marie-Claire Taine nommée à la Direction de Baxter France

Publié le 18 octobre 2017
Marie-Claire Taine nommée à la Direction de Baxter France

Le groupe Baxter vient d’annoncer la nomination de son nouveau Président-directeur général pour sa filiale française basée à Guyancourt dans les Yvelines. Marie Claire Taine a pris ses nouvelles fonctions début octobre. Partager la publication « Marie-Claire Taine nommée à la Direction de Baxter France » FacebookTwitterGoogle+E-mail

Vaincoeur : AstraZeneca lance un nouveau programme de coaching post-infarctus

Publié le 18 octobre 2017
Vaincoeur : AstraZeneca lance un nouveau programme de coaching post-infarctus

AstraZeneca France met à la disposition des patients un nouveau programme de coaching post-infarctus. Composé d’un site et d’une application mobile, le programme Vaincoeur contribue à soutenir le patient après un infarctus du myocarde, dès sa sortie de l’hôpital et dans les mois qui suivent.

Inventiva: fin du recrutement de son étude de Phase IIb avec lanifibranor dans la sclérodermie systémique

Publié le 18 octobre 2017
Inventiva: fin du recrutement de son étude de Phase IIb avec lanifibranor dans la sclérodermie systémique

Inventiva a annoncé la fin du recrutement pour son étude de Phase IIb FASST (For A Systemic Sclerosis Treatment) dans la sclérodermie systémique (SSc) avec lanifibranor (anciennement IVA337). L’étude FASST progresse bien et les investigateurs ont recruté et randomisé 145 patients. Les principaux résultats sont attendus début 2019.

ASIT biotech obtient un brevet européen protégeant les principes actifs de ses produits d’immunothérapie

Publié le 18 octobre 2017
ASIT biotech obtient un brevet européen protégeant les principes actifs de ses produits d’immunothérapie

ASIT biotech, société biopharmaceutique belge spécialisée dans le développement d’une nouvelle génération de produits d’immunothérapie innovants pour le traitement des allergies, a annoncé que l’Office européen des brevets a octroyé à la société un brevet européen protégeant les principes actifs des produits d’immunothérapie ASIT+™ pour le traitement des allergies aux pollens, aux acariens et des allergies alimentaires.

Transgene : des résultats cliniques positifs de TG1050 présentés à l’AASLD Liver Meeting 2017

Publié le 17 octobre 2017
Transgene : des résultats cliniques positifs de TG1050 présentés à l’AASLD Liver Meeting 2017

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies reposant sur des vecteurs viraux, présentera un poster portant sur les premiers résultats cliniques prometteurs de TG1050 au congrès annuel de l’AASLD (American Association for the Study of Liver Diseases) qui se tiendra à Washington (USA) du 20 au 24 octobre 2017.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite





MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions