Edition du 17-08-2022

bioMérieux ferme son site nord-américain de Portland

Publié le jeudi 2 décembre 2010

Dans le cadre de la restructuration de son activité de milieux de culture aux États-Unis et au Canada, bioMérieux a annoncé hier  que la production des milieux de culture cliniques sera progressivement arrêtée sur son site de Portland (Orégon, États-Unis). En outre, la fabrication des autres produits de ce site sera transférée sur d’autres entités du Groupe.

Le site de Portland avait été acquis par bioMérieux il y a deux ans, lors de l’acquisition de PML Microbiologicals Inc., un fournisseur de milieux de culture et de solutions de microbiologie basé en Amérique du Nord. Destinés aux applications cliniques et industrielles, les produits proposés par cette société comprenaient des milieux de culture de routine ainsi que des technologies brevetées innovantes telles que la gamme LyfoCults®.

« bioMérieux s’est engagée à mettre à disposition des industries agro-alimentaires et biopharmaceutiques nord-américaines la gamme de milieux de culture et de réactifs la plus étendue du marché. La fabrication de solutions innovantes et très performantes pour le contrôle des produits ainsi que de leur environnement de production sera transférée sur le site de Lombard (Illinois, Etats-Unis), dédié aux applications industrielles », annonce la société dans son communiqué.

La production sur le site de Portland de milieux de culture de routine pour les applications cliniques, qui représente 9 millions de dollars de chiffre d’affaires annuel, sera arrêtée. En Amérique du Nord, bioMérieux se concentrera sur la gamme de milieux de culture chromogènes chromIDTM, qui comprend des tests à forte valeur médicale, permettant notamment la détection de SARM* et ERV**.

Dans le cadre de sa politique industrielle mondiale, la fabrication de la gamme LyfoCults, destinées à la fois aux marchés cliniques et industriels, sera transférée sur un autre site du Groupe, spécialisé en microbiologie. bioMérieux travaillera en étroite collaboration avec ses clients, afin de faciliter la transition et d’assurer un approvisionnement constant des produits pendant toute la phase de restructuration.

La production sur le site de Portland devrait prendre fin au cours du second semestre 2011. Cette décision concernera environ 100 employés et bioMérieux les aidera pendant cette période de transition dans leur carrière. Selon une première estimation, cette décision se traduira par la constatation d’une charge exceptionnelle d’environ 5 millions de dollars dans les états financiers au 31 décembre 2010. L’économie annuelle résultant de la fermeture de ce site est estimée à environ 3 millions de dollars.

* SARM : Staphylococcus aureus résistant à la méthicilline
* ERV : Entérocoques résistants à la vancomycine

Source : bioMérieux








MyPharma Editions

Abivax : changement au sein de sa gouvernance

Publié le 17 août 2022
Abivax : changement au sein de sa gouvernance

Abivax, société de biotechnologie au stade clinique de phase 3 développant des nouveaux médicaments modulant le système immunitaire afin de traiter les maladies inflammatoires, les maladies virales et le cancer, a annoncé une transition au sein de la présidence de son Conseil de d’Administration.

Sanofi fait le point sur le programme de développement clinique de l’amcenestrant

Publié le 17 août 2022
Sanofi fait le point sur le programme de développement clinique de l’amcenestrant

Sanofi a annoncé mettre un terme au programme mondial de développement clinique de l’amcenestrant, un dérégulateur sélectif expérimental des récepteurs des œstrogènes (SERD) par voie orale.

Crossject obtient la certification ISO 13485

Publié le 16 août 2022
Crossject obtient la certification ISO 13485

Crossject obtient la certification ISO 13485Crossject, « specialty pharma » qui développe et commercialisera prochainement un portefeuille de médicaments dédiés aux situations d’urgence, a annoncé la délivrance par le BSI2 (organisme notifié) des certificats ISO 13485 : 2016 pour ses sites de Dijon et Arc les Gray (certificats No MD 735691).

Ipsen finalise l’acquisition d’Epizyme

Publié le 16 août 2022
Ipsen finalise l’acquisition d’Epizyme

Ipsen a annoncé la finalisation de l’accord de fusion définitif selon lequel le Groupe a acquis Epizyme. Selon les termes de la transaction, Ipsen acquiert la totalité des actions en circulation d’Epizyme au prix de 1,45 dollar par action auquel s’ajoute un Certificat de Valeur Garantie (CVG) de 1,00 dollar par action. Epizyme opère désormais comme « une société du Groupe Ipsen » suite à la clôture de l’acquisition.

Bone Therapeutics acquiert une participation majoritaire dans Medsenic

Publié le 10 août 2022
Bone Therapeutics acquiert une participation majoritaire dans Medsenic

Bone Therapeutics, société de thérapie cellulaire répondant à des besoins médicaux non satisfaits en orthopédie, et Medsenic, société biopharmaceutique privée de stade clinique, basée en France et spécialisée dans le développement de formulations optimisées de sels d’arsenic et dans leur application aux conditions inflammatoires et à d’autres nouvelles indications potentielles, ont annoncé la signature d’un accord d’apport contractuel visant à combiner les opérations des deux sociétés par le biais d’un échange d’actions, sous réserve de l’approbation de l’assemblée des actionnaires.

Maladie de Lyme : Valneva et Pfizer lancent une étude de Phase 3 pour leur candidat vaccin

Publié le 9 août 2022
Maladie de Lyme : Valneva et Pfizer lancent une étude de Phase 3 pour leur candidat vaccin

Pfizer et Valneva viennent d’annoncer l’initiation d’une étude clinique de Phase 3 intitulé « Vaccine Against Lyme for Outdoor Recreationists (VALOR) » (NCT05477524), pour évaluer l’efficacité, l’innocuité et l’immunogénicité de leur candidat vaccin expérimental contre la maladie de Lyme, VLA15.

Néovacs projette d’investir dans Pharnext pour financer l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Publié le 8 août 2022
Néovacs projette d'investir dans Pharnext pour financer l'étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Néovacs a annoncé être entré en négociation avec la société Pharnext afin d’accompagner la société biopharmaceutique à un stade clinique avancé développant de nouvelles thérapies pour des maladies neurodégénératives sans solution thérapeutique satisfaisante. Le financement envisagé permettrait de soutenir les opérations et les besoins en trésorerie de Pharnext, notamment l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A (CMT1A).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents