Edition du 02-12-2020

bioMérieux ferme son site nord-américain de Portland

Publié le jeudi 2 décembre 2010

Dans le cadre de la restructuration de son activité de milieux de culture aux États-Unis et au Canada, bioMérieux a annoncé hier  que la production des milieux de culture cliniques sera progressivement arrêtée sur son site de Portland (Orégon, États-Unis). En outre, la fabrication des autres produits de ce site sera transférée sur d’autres entités du Groupe.

Le site de Portland avait été acquis par bioMérieux il y a deux ans, lors de l’acquisition de PML Microbiologicals Inc., un fournisseur de milieux de culture et de solutions de microbiologie basé en Amérique du Nord. Destinés aux applications cliniques et industrielles, les produits proposés par cette société comprenaient des milieux de culture de routine ainsi que des technologies brevetées innovantes telles que la gamme LyfoCults®.

« bioMérieux s’est engagée à mettre à disposition des industries agro-alimentaires et biopharmaceutiques nord-américaines la gamme de milieux de culture et de réactifs la plus étendue du marché. La fabrication de solutions innovantes et très performantes pour le contrôle des produits ainsi que de leur environnement de production sera transférée sur le site de Lombard (Illinois, Etats-Unis), dédié aux applications industrielles », annonce la société dans son communiqué.

La production sur le site de Portland de milieux de culture de routine pour les applications cliniques, qui représente 9 millions de dollars de chiffre d’affaires annuel, sera arrêtée. En Amérique du Nord, bioMérieux se concentrera sur la gamme de milieux de culture chromogènes chromIDTM, qui comprend des tests à forte valeur médicale, permettant notamment la détection de SARM* et ERV**.

Dans le cadre de sa politique industrielle mondiale, la fabrication de la gamme LyfoCults, destinées à la fois aux marchés cliniques et industriels, sera transférée sur un autre site du Groupe, spécialisé en microbiologie. bioMérieux travaillera en étroite collaboration avec ses clients, afin de faciliter la transition et d’assurer un approvisionnement constant des produits pendant toute la phase de restructuration.

La production sur le site de Portland devrait prendre fin au cours du second semestre 2011. Cette décision concernera environ 100 employés et bioMérieux les aidera pendant cette période de transition dans leur carrière. Selon une première estimation, cette décision se traduira par la constatation d’une charge exceptionnelle d’environ 5 millions de dollars dans les états financiers au 31 décembre 2010. L’économie annuelle résultant de la fermeture de ce site est estimée à environ 3 millions de dollars.

* SARM : Staphylococcus aureus résistant à la méthicilline
* ERV : Entérocoques résistants à la vancomycine

Source : bioMérieux








MyPharma Editions

COVID-19 : feu vert pour le vaccin Pfizer/BioNTech au Royaume-Uni

Publié le 2 décembre 2020
COVID-19 : feu vert pour le vaccin Pfizer/BioNTech au Royaume-Uni

Pfizer et BioNTech ont annoncé mercredi 2 décembre que la Medicines & Healthcare Products Regulatory Agency (MHRA) au Royaume-Uni a accordé une autorisation d’utilisation d’urgence pour leur vaccin à ARNm contre la COVID-19 (BNT162b2). Il s’agit de la première autorisation d’utilisation d’urgence, après un essai mondial de phase 3, d’un vaccin pour aider à lutter contre la pandémie.

Essais cliniques : Kayentis lève 7 millions d’euros pour accélérer le déploiement à l’international de sa plateforme digitale

Publié le 2 décembre 2020
Essais cliniques : Kayentis lève 7 millions d’euros pour accélérer le déploiement à l’international de sa plateforme digitale

Kayentis, fournisseur mondial de solutions eCOA (electronic Clinical Outcome Assessment) pour les essais cliniques, a annoncé que la société a levé 7 millions d’euros en capital-développement.

Ipsen : désignation « Fast Track » de la FDA pour ONIVYDE®

Publié le 2 décembre 2020
Ipsen : désignation « Fast Track » de la FDA pour ONIVYDE®

Ipsen a annoncé avoir obtenu des autorités réglementaires américaines (Food and Drug Administration, FDA) la désignation « Fast Track » de l’irinotécan liposomal sous forme d’injection (ONIVYDE®) chez les patients atteints d’un cancer du poumon à petites cellules (SCLC) dont la maladie a progressé après un traitement en première ligne à base de platine, traduisant […]

LEO Pharma : Karine Duquesne nommée au poste de Directrice Générale France

Publié le 1 décembre 2020
LEO Pharma : Karine Duquesne nommée au poste de Directrice Générale France

LEO Pharma a annoncé la nomination de Karine Duquesne, en tant que Directrice Générale France, à compter du 1er décembre 2020. Elle succède ainsi à Nuno Bras qui a pris la direction de LEO Pharma Iberia.

Abivax achève le recrutement de l’étude d’induction de phase 2b d’ABX464 dans la rectocolite hémorragique

Publié le 1 décembre 2020
Abivax achève le recrutement de l'étude d'induction de phase 2b d'ABX464 dans la rectocolite hémorragique

Abivax, société de biotechnologie au stade clinique qui mobilise le système immunitaire afin de développer de nouveaux traitements contre les maladies inflammatoires, le cancer et les maladies virales, a annoncé avoir achevé le recrutement pour son étude d’induction de Phase 2b avec son candidat médicament phare ABX464 pour le traitement des patients atteints de la rectocolite hémorragique modérée à sévère (RCH).

Genopole ouvre un nouvel appel à candidatures pour Shaker, son tremplin Science & Business

Publié le 1 décembre 2020
Genopole ouvre un nouvel appel à candidatures pour Shaker, son tremplin Science & Business

Situé à Evry-Courcouronnes (Essonne – Ile de France), Genopole, biocluster de tout premier plan en France, annonce le lancement d’un appel à candidatures pour son dispositif Shaker. Unique en France, Shaker est un tremplin à double détente, scientifique et entrepreneuriale, qui guide les projets biotech innovants sur le chemin de la création d’entreprise.

Recherche biomédicale : création de l’Ecole de l’Inserm-Pfizer Innovation France

Publié le 1 décembre 2020
Recherche biomédicale : création de l’Ecole de l’Inserm-Pfizer Innovation France

L’Inserm et le fonds de dotation Pfizer Innovation France ont annoncé la création d’un dispositif de formation à la recherche en biologie/santé à destination des élèves des écoles d’ingénieurs : l’École de l’Inserm-Pfizer Innovation (EIPI). Née de ce partenariat, l’EIPI alliera modules d’enseignement et soutien financier pour la réalisation d’une thèse de doctorat par des élèves désireux d’enrichir leur formation initiale par une spécialisation dans le domaine de la santé.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents