Edition du 09-07-2020

Biophytis emménage au sein de l’UPMC pour développer sa plateforme de recherche sur les maladies du vieillissement

Publié le mercredi 22 février 2017

Biophytis emménage au sein de l’UPMC pour développer sa plateforme de recherche sur les maladies du vieillissementBiophytis, société de biotechnologie spécialisée dans la découverte et le développement de candidats médicaments pour traiter les maladies du vieillissement, a annoncé avoir emménagé au sein de l’Université Pierre et Marie Curie (UPMC), son partenaire scientifique historique.

La présence de Biophytis sur le campus de Jussieu (Paris) permettra de faciliter les collaborations scientifiques avec les équipes de chercheurs de renommée internationale étudiant le vieillissement, et de développer sa plateforme de découverte de nouveaux médicaments pour traiter des maladies liées à l’âge.

« Le développement de notre plateforme de recherche sur le vieillissement, au sein du pôle universitaire d’excellence en France dans ce domaine, est clef pour affirmer la pertinence de notre démarche de découverte de nouveaux médicaments dans le traitement des maladies liées à l’âge et explorer l’utilisation d’autres technologies comme les cellules souches. Les collaborations que nous mettons en place avec les scientifiques de l’UPMC vont nous permettre d’explorer le potentiel de nos candidats médicaments dans le traitement d’indications secondaires, et établir Sarconeos comme référence mondiale dans le traitement de la sarcopénie, et Macuneos dans le traitement de la DMLA. », a déclaré Stanislas Veillet, Président Directeur Général de Biophytis.

La biologie du vieillissement est un domaine de recherche en plein essor dans le monde, en raison du vieillissement de la population et du développement des maladies liées à l’âge, qu’elles touchent le muscle comme la Sarcopénie (dystrophie musculaire liée à l’âge, 50 millions de personnes concernées dans le monde), l’œil comme la DMLA (Dégénérescence Maculaire Liées à l’Age, 20 millions de patients) ou le cerveau comme la maladie d’Alzheimer (30 millions de patients). Le vieillissement se caractérise par un déclin fonctionnel lié à l’âge, qui peut être vu comme le résultat d’un déséquilibre entre la réparation et la destruction de cellules ou d’organes sous l’effet de stress environnementaux modulés par des facteurs génétiques.

Au sein de l’Université Pierre et Marie Curie, à l’Institut de Biologie Paris Seine (IBPS), le laboratoire dirigé par Bertrand Friguet est l’un des plus importants dans le monde étudiant les mécanismes fondamentaux qui sous-tendent les réponses biologiques au stress et leur évolution au cours du vieillissement. Elle regroupe plus de 100 chercheurs et enseignants chercheurs sur le campus de Jussieu. De nombreuses autres équipes associées à l’Université au sein de l’Institut de Myologie, de l’Institut de la Vision, de l’Institut du Cerveau et de la Moelle (ICM) ou de l’Institut de la Longévité étudient les maladies liées à l’âge touchant leurs spécialités médicales dans l’objectif de mieux comprendre ces nouvelles maladies, de développer des traitements innovants et de promouvoir l’opportunité de vieillir en bonne santé.

Jean Mariani, Professeur de Médecine à l’UPMC et Président du Comité Scientifique de Biophytis :  « L’UPMC a su rassembler ces dernières années un potentiel de recherche scientifique et clinique inégalé en France pour étudier le vieillissement et les maladies liées l’âge. Biophytis bénéficiera de cet environnement scientifique et médical favorable pour développer des candidats médicaments dans les dystrophies musculaires, les rétinopathies liées à l’âge ou d’autres maladies du vieillissement. Le développement de Biophytis au sein du campus de Jussieu va permettre de transformer plus efficacement les nombreuses découvertes scientifiques faites par ces équipes en nouveaux médicaments, au bénéfice des patients atteints de ces maladies trop souvent encore sans traitement efficace. »

Biophytis est née au cœur de l’UPMC il y a 10 ans et collabore depuis l’origine avec ces différentes équipes, qui ont ainsi été associées au développement de Sarconeos, candidat médicament en développement clinique dans le traitement de la Sarcopénie, développé en partenariat entre l’IBPS et l’Institut de Myologie, et Macuneos, le second candidat médicament de Biophytis, en développement clinique dans le traitement de la DMLA, développé en partenariat avec l’IBPS et l’Institut de la Vision. L’emménagement sur le campus de Jussieu va faciliter le pilotage de ces collaborations et permettre de les développer afin d’établir ces produits comme des références mondiales dans le traitement des maladies ciblées et d’étudier leurs potentiels dans le traitement d’indications secondaires.

Une plateforme de découverte de nouveaux médicaments
Cet emménagement permet à Biophytis de développer sa plateforme de recherche, composée de tests cellulaires originaux de maladies liées à l’âge permettant la sélection et la caractérisation de molécules bioactives, issues d’une chimiothèque de molécules naturelles et de leurs analogues de synthèse. Cette bibliothèque a été constituée au cours des décennies passées par René Lafont, Professeur émérite de l’UPMC et co-fondateur de Biophytis. Biophytis peut ainsi étendre son laboratoire de biologie cellulaire et de biochimie dans l’objectif de découvrir d’autres candidats médicaments et de mieux décrire leur mécanisme d’action. Cette plateforme de recherche est complétée par un accès facilité aux plateformes mutualisées de l’IBPS (animalerie, protéomique, bioinformatique..) et devrait faciliter l’accès à de nouvelles technologies comme la culture de cellules souches.

Source : Biophytis








MyPharma Editions

Valbiotis : feu vert pour l’étude internationale de Phase II/III avec TOTUM-63 pour la réduction des facteurs de risque du diabète de type 2

Publié le 8 juillet 2020
Valbiotis : feu vert pour l'étude internationale de Phase II/III avec TOTUM-63 pour la réduction des facteurs de risque du diabète de type 2

Valbiotis, entreprise de Recherche et Développement engagée dans l’innovation scientifique, pour la prévention et la lutte contre les maladies métaboliques, a annoncé avoir reçu l’avis favorable du CPP et l’autorisation de l’ANSM de lancer l’étude clinique internationale de Phase II/III REVERSE-IT avec TOTUM-63, pour la réduction des facteurs de risque du diabète de type 2.

Genopole : Gilles Lasserre nommé directeur général

Publié le 8 juillet 2020
Genopole : Gilles Lasserre nommé directeur général

Mardi 7 juillet, l’assemblée générale du Groupement d’intérêt public (GIP) Genopole a nommé Gilles Lasserre, nouveau directeur général de Genopole. M. Lasserre entrera en fonction le 1er septembre succédant à Anne Jouvenceau, directrice générale adjointe qui a occupé le poste en intérim depuis le départ de Jean-Marc Grognet, en février 2020.

Advanced BioDesign et le LIH s’associent pour découvrir de nouvelles stratégies thérapeutiques face aux résistances tumorales

Publié le 7 juillet 2020
Advanced BioDesign et le LIH s’associent pour découvrir de nouvelles stratégies thérapeutiques face aux résistances tumorales

Advanced BioDesign, société française de biotechnologie spécialisée dans le développement de thérapies innovantes contre les cancers résistants, et le Luxembourg Institute of Health (LIH), un institut de recherche public de pointe dans le domaine des sciences biomédicales, viennent d’annoncer la mise en place d’un programme collaboratif.

Maladie de Parkinson : Servier et l’Université Autonome de Barcelone collaborent pour accélérer la recherche

Publié le 7 juillet 2020
Maladie de Parkinson : Servier et l’Université Autonome de Barcelone collaborent pour accélérer la recherche

Servier et l’Université Autonome de Barcelone (UAB) ont signé un accord de partenariat pour accélérer la recherche contre la maladie de Parkinson, en s’appuyant sur une nouvelle méthode de criblage (screening) de « petites » molécules, développée par le professeur Salvador Ventura (PhD), chef de groupe à l’Institut de biotechnologie et de biomédecine (IBB) et au département de biochimie et de biologie moléculaire de l’UAB.

Sensorion : le Dr Edwin Moses, ex-PDG d’Ablynx, nommé Président du Conseil d’Administration

Publié le 7 juillet 2020
Sensorion : le Dr Edwin Moses, ex-PDG d’Ablynx, nommé Président du Conseil d’Administration

Sensorion, société biotechnologique pionnière au stade clinique dédiée au développement de thérapies innovantes pour restaurer, traiter et prévenir dans le domaine des pertes d’audition, vient d’annoncer la nomination d’Edwin Moses, ancien Président-directeur général d’Ablynx, au poste de Président de son Conseil d’Administration.

Création de Findimmune, biotech spécialisée dans le développement de thérapies anticancéreuses et immunitaires

Publié le 7 juillet 2020
Création de Findimmune, biotech spécialisée dans le développement de thérapies anticancéreuses et immunitaires

Findimmune, société biopharmaceutique spécialisée dans le développement de thérapies anticancéreuses et immunitaires, a annoncé sa constitution en société en France, au sein de l’Institut Gustave Roussy, premier centre de lutte contre le cancer en Europe.

Excelya accueille trois sociétés de recherche contractuelle européennes

Publié le 6 juillet 2020
Excelya accueille trois sociétés de recherche contractuelle européennes

Excelya, une société phare de recherche contractuelle (CRO) spécialisée dans la recherche clinique, annonce ce jour que trois CRO européennes ont rejoint Excelya Group: Zeincro, basée en Europe du Centre-Est et du Sud, The Clinical Company, basée aux Pays-Bas et en Belgique, et Koehler eClinical, basée en Allemagne.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents