Edition du 28-10-2020

Accueil » Industrie » Produits » Stratégie

Boehringer Ingelheim : le futur site de production stratégique de vaccins vétérinaires de Lyon-Jonage livré fin 2022

Publié le mercredi 7 octobre 2020

Boehringer Ingelheim : le futur site de production stratégique de vaccins vétérinaires de Lyon-Jonage livré fin 2022Un an après la pose de sa première pierre, par le Ministre de l’Agriculture, sur la commune de Jonage, dans l’Est de l’agglomération lyonnaise, le futur site de production de vaccins vétérinaires de Boehringer Ingelheim sort progressivement de terre. À terme, ce méga chantier dotera la France d’un site stratégique de production biotechnologique de vaccins vétérinaires en Europe.

Lancés début 2019, les travaux ont été menés dans les délais jusqu’à la survenue de la crise de la Covid-19, au printemps dernier. « La première vague nous a sévèrement impacté avec un arrêt complet du chantier en mars et une reprise progressive en mai en raison du confinement. Au total, compte-tenu des mesures sanitaires en vigueur, nous ne devrions perdre que sept mois par rapport au planning initial. », explique Lionel Badarous, directeur de projets industriels chez Boehringer Ingelheim France. Dans cette optique, près d’une trentaine d’entreprises s’activent simultanément sur le chantier depuis cet été, dans le strict respect des mesures sanitaires et des normes de sécurité.

« Le gros œuvre y compris l’enceinte confinée en béton et l’habillement extérieur sont achevés. L’installation des réseaux de ventilation et des systèmes de traitement d’air est en cours, de même que l’aménagement des salles blanches et de la station de décontamination des effluents » précise Sébastien Scocci, directeur du site de Lyon-Jonage. Prochaine étape, la poursuite de l’installation des équipements de Bio production avec les 35 cuves de culture cellulaire et virale, leur connexion avec des réseaux d’eau, de vapeur, d’air stérile. Une phase particulièrement complexe compte tenu des exigences de qualité et de sécurité biologique très élevées du centre.

La livraison de l’intégralité du bâtiment est attendue fin 2022. Le premier lot industriel de vaccins contre la fièvre aphteuse devrait ainsi pouvoir être fabriqué début 2023, à l’issue de la phase de tests et de qualification. Le site emploiera une centaine de personnes hautement qualifiées, et produira plusieurs centaines de millions de doses de vaccins par an.

Un investissement stratégique

Au total, la réalisation de ce centre de production hautement sécurisé de 15 000 mètres carrés sur cinq niveaux exigera un investissement de plus de 230 millions d’euros. Ce qui en fait un des plus importants chantiers de Biotechnologie industrielle actuellement en cours en France.

Un investissement majeur à la hauteur de l’enjeu stratégique du site. Le site de production de Lyon-Jonage permettra en effet à Boehringer Ingelheim d’augmenter significativement ses capacités de production de vaccins contre certaines maladies animales hautement contagieuses (fièvre aphteuse, fièvre catarrhale ovine), aux conséquences sanitaires et économiques souvent dramatiques, ainsi que ses capacités de stockage de banques d’antigènes.

Les banques d’antigènes sont des réserves stratégiques de principe actif, activables sur demande pour lancer la production de vaccins en quelques jours à large échelle, et ainsi répondre de manière rapide et efficace aux commandes des gouvernements en cas d’apparition d’épizootie. Une réponse aux enjeux d’indépendance sanitaire mis en lumière par la pandémie de Covid-19, dans un contexte d’augmentation de la circulation de ces virus à l’échelle planétaire et de capacités de production actuellement insuffisantes pour gérer une épizootie majeure.

Le centre de l’Est lyonnais sera le centre de production de nombreuses banques d’antigène Fièvre Aphteuse et Fièvre Catarrhale Ovine. Ce sera notamment le cas de la banque d’antigènes des États-Unis, le gouvernement américain ayant signé cet été un contrat majeur avec Boehringer Ingelheim.

Source et visuel : Boehringer Ingelheim








MyPharma Editions

Tollys : arrivée de Bettina Werle au poste de directrice scientifique

Publié le 27 octobre 2020
Tollys : arrivée de Bettina Werle au poste de directrice scientifique

Tollys, qui développe le TL-532, la première immunothérapie anticancéreuse basée sur un agoniste synthétique spécifique du récepteur Toll-like 3 (TLR3), vient d’annoncer la nomination de Bettina Werle au poste de directrice scientifique. Elle sera responsable de toutes les activités scientifiques et de recherche chez Tollys. Sa nomination intervient alors que Tollys démarre ses études de toxicologie réglementaires en vue de lancer des essais cliniques de phase 1 en 2022.

Oncologie : MATWIN met en lumière six projets prometteurs

Publié le 27 octobre 2020
Oncologie : MATWIN met en lumière six projets prometteurs

MATWIN, plateforme française d’open-innovation spécialisée en oncologie, vient d’annoncer les six lauréats de son programme d’accompagnement. Deux jurys réunis en session numérique les 13 et 14 octobre ont sélectionné des projets prometteurs dans la lutte contre le cancer au bénéfice des patients.

Advent France Biotechnology : Geoffroy de Ribains recruté en tant qu’operating partner

Publié le 27 octobre 2020
Advent France Biotechnology : Geoffroy de Ribains recruté en tant qu'operating partner

Advent France Biotechnology (AFB), société de capital-risque spécialisée dans l’amorçage en sciences de la vie, vient d’annoncer la nomination de Geoffroy de Ribains comme operating partner. À ce poste, il sera impliqué dans la gestion des sociétés du portefeuille d’AFB – en plus de siéger au conseil d’administration de certaines d’entre elles – et travaillera sur de nouveaux investissements.

Sensorion et Novasep signent un accord de développement et de fabrication de produits de thérapie génique

Publié le 27 octobre 2020
Sensorion et Novasep signent un accord de développement et de fabrication de produits de thérapie génique

Sensorion, société biotechnologique pionnière au stade clinique dédiée au développement de thérapies innovantes pour restaurer, traiter et prévenir dans le domaine des pertes d’audition et Novasep, un acteur majeur dans le domaine des services et des technologies pour les industries des sciences de la vie, ont annoncé la signature d’un accord pour la fabrication de virus adéno-associés (AAV).

Biofortis et ProDigest annoncent une collaboration mondiale dans le domaine de la recherche gastro-intestinale

Publié le 27 octobre 2020
Biofortis et ProDigest annoncent une collaboration mondiale dans le domaine de la recherche gastro-intestinale

ProDigest, spécialiste de la recherche intestinale et Biofortis, l’organisme de recherche sous contrat de Mérieux NutriSciences au service de l’innovation en nutrition, santé et études microbiotiques, viennent de conclure un accord global pour renforcer et élargir leurs services internationaux.

Erytech : Stewart Craig nommé en qualité de Directeur Technique

Publié le 27 octobre 2020
Erytech : Stewart Craig nommé en qualité de Directeur Technique

Erytech Pharma, société biopharmaceutique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé la nomination du Dr. Stewart Craig en qualité de Directeur Technique (CTO) au sein de l’équipe de Direction. Le Dr. Craig apporte plus de 35 années d’expérience acquises à l’international dans le développement de produits biologiques complexes et de thérapies cellulaires et géniques, au travers de la fabrication, des opérations techniques ainsi que des systèmes qualité et affaires réglementaires.

Janssen : avis favorable du CHMP pour une utilisation élargie du TREMFYA® dans l’arthrite psoriasique active dans l’UE

Publié le 26 octobre 2020
Janssen : avis favorable du CHMP pour une utilisation élargie du TREMFYA® dans l’arthrite psoriasique active dans l’UE

Janssen vient d’annoncer que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a émis un avis favorable recommandant l’utilisation élargie du TREMFYA® (guselkumab) pour le traitement des patients adultes atteints d’arthrite psoriasique (AP) active dans l’UE. Actuellement, le guselkumab est autorisé dans l’UE pour le traitement du psoriasis en plaques modéré à sévère chez les adultes candidats à une thérapie systémique.1

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents