Edition du 04-10-2022

Cancer colorectal: QIAGEN Marseille signe un accord de licence mondial avec Inserm Transfert

Publié le lundi 7 janvier 2013

Cancer colorectal: QIAGEN Marseille signe un accord de licence mondial avec Inserm Transfert QIAGEN Marseille, une filiale de QIAGEN jusqu’ici connue sous le nom d’IPSOGEN, un « profiler » des cancers qui développe, fabrique et commercialise des tests de diagnostic moléculaire pour les cancers, a annoncé lundi la signature d’un accord de licence mondial avec Inserm Transfert sur les mutations du gène HSP110.

L’identification des mutations du gène HSP110 permettra aux oncologues de caractériser les cas d’instabilité des microsatellites (MSI), une anomalie génétique qui touche environ 15% des patients atteints d’un cancer colorectal (CRC). La MSI est le résultat d’une défaillance du mécanisme de réparation de l’ADN (MMR [1]) causée par l’altération de l’un des 4 principaux gènes du MMR : MSH2, MLH1, MSH6 ou PMS2. Les patients porteurs d’une MSI ont un pronostic plus favorable et répondent différemment aux chimiothérapies. Pour environ un tiers d’entre eux, ils sont atteints d’une forme héréditaire de cancer colorectal appelée syndrome de Lynch. Cette sous-population de patients ayant un risque plus élevé de développer un second cancer, il est essentiel qu’elle soit précisément diagnostiquée.

L’équipe d’A.Duval de l’Inserm a récemment publié dans Nature Medicine [2] qu’une mutation, jusqu’ici inconnue, dans le gène codant pour la protéine HSP 110 (une protéine de choc thermique – HSP pour Heat-Shock Protein) était associée à une survie prolongée et une meilleure réponse au traitement des patients atteints d’un CRC de phénotype MSI. Cette protéine, dite chaperonne, favorise en effet la survie des cellules tumorales en prévenant leur apoptose (leur autodestruction) et en protégeant les protéines oncogéniques de la dégradation.

Sur la base de ces résultats, QIAGEN Marseille entend développer des tests moléculaires qui pourraient être utilisés en routine par les laboratoires de diagnostic.

Vincent Fert, Directeur général de QIAGEN Marseille déclare : « Le kit diagnostique des mutations HSP110 viendra en complément de la gamme de « diagnostics compagnons » Therascreen de QIAGEN, dont les tests KRAS et BRAF, pour la prise en charge des cancers colorectaux. Il devrait permettre d’établir plus aisément le phénotype MSI de ces cancers et apporter des informations essentielles aux cliniciens. L’accord que nous venons de signer avec un institut prestigieux, à la pointe de la recherche mondiale en cancérologie, illustre une nouvelle fois notre stratégie qui vise à créer de la valeur à partir de biomarqueurs clés qui permettent d’améliorer la prise en charge des patients atteints de cancer. »

Cécile Tharaud, Président du Directoire d’Inserm Transfert, ajoute : « La médecine personnalisée est l’un des principaux défis à venir de la médecine moderne. Dans ce domaine stratégique, source de progrès thérapeutiques, nous sommes très fiers de contribuer au développement d’une société de biotechnologie européenne à la pointe de cette compétition internationale. »

[1] Le système MMR répare les erreurs qui peuvent intervenir dans la réplication de l’ADN, inhibe les recombinaisons entre des séquences ADN différentes et provoque l’apoptose face à certains dommages de l’ADN.

[2] Expression of a mutant HSP110 sensitizes colorectal cancer cells to chemotherapy and improves disease prognosis. Nat Med. 2011 Sep 25;17(10):1283-9.

 Source : QIAGEN Marseille








MyPharma Editions

Owkin : Alban de La Sablière nommé au poste de Chief Business Officer

Publié le 4 octobre 2022
Owkin : Alban de La Sablière nommé au poste de Chief Business Officer

Owkin, biotech spécialisée dans l’IA appliquée à la recherche médicale, a annoncé aujourd’hui la nomination d’Alban de La Sablière au poste de Chief Business Officer. Ancien responsable international des partenariats chez Sanofi, il aura pour objectif d’accompagner l’entreprise dans son développement et sa croissance.

DBV Technologies : nomination du Président de son Comité d’Audit et de Danièle Guyot-Caparros au Conseil d’Administration

Publié le 4 octobre 2022
DBV Technologies : nomination du Président de son Comité d’Audit et de Danièle Guyot-Caparros au Conseil d’Administration

DBV Technologies, une société biopharmaceutique de phase clinique, a annoncé aujourd’hui que M. Timothy E. Morris, administrateur indépendant membre du Comité d’Audit et du Conseil d’Administration (le « Conseil ») de DBV, a été nommé Président du Comité d’Audit en remplacement de Mme Viviane Monges qui quitte le Conseil à compter du 3 octobre 2022.

Alexion : Ultomiris obtient une AMM dans le traitement de la myasthénie acquise généralisée

Publié le 4 octobre 2022
Alexion : Ultomiris obtient une AMM dans le traitement de la myasthénie acquise généralisée

Alexion, AstraZeneca Rare Disease, annonce l’obtention d’une autorisation de mise sur le marché par la Commission européenne pour Ultomiris (ravulizumab)* en tant que nouvelle option thérapeutique dans le traitement de patients adultes atteints de myasthénie acquise généralisée (MAg) à anticorps anti-récepteurs de l’acétylcholine (AChR).

Medesis Pharma renforce sa gouvernance

Publié le 4 octobre 2022
Medesis Pharma renforce sa gouvernance

Medesis Pharma, société de biotechnologie pharmaceutique développant des candidats médicaments à partir de sa technologie propriétaire Aonys® d’administration de principes actifs dans des nano micelles par voie buccale proposera la nomination de deux nouveaux membres du Conseil de Surveillance, Robert J. Alonso et Walt A. Linscott, Esq. MSc., lors de la prochaine Assemblée générale, fixée au 27 octobre 2022.

Pheon Therapeutics lève 68 millions de dollars pour développer de nouveaux conjugués anticorps-médicaments

Publié le 3 octobre 2022
Pheon Therapeutics lève 68 millions de dollars pour développer de nouveaux conjugués anticorps-médicaments

Pheon Therapeutics, spécialiste majeur des conjugués anticorps-médicaments (ADC) développant des ADC (conjugués anticorps-médicaments) de nouvelle génération pour un large éventail de cancers difficiles à traiter, a annoncé avoir obtenu un financement de 68 millions de dollars (68,3 M€) de série A en mars 2022. Cet investissement permettra à Pheon de faire progresser son programme phare ADC jusqu’à la preuve de concept clinique et d’établir un pipeline de nouveaux ADC.

Valbiotis : résultats complémentaires positifs de l’étude clinique HEART sur TOTUM•070 contre l’hypercholestérolémie

Publié le 3 octobre 2022
Valbiotis : résultats complémentaires positifs de l’étude clinique HEART sur TOTUM•070 contre l’hypercholestérolémie

Valbiotis : résultats complémentaires positifs de l’étude clinique HEART sur TOTUM•070 contre l’hypercholestérolémieValbiotis, entreprise de Recherche et Développement engagée dans l’innovation scientifique, pour la prévention et la lutte contre les maladies métaboliques et cardiovasculaires, présente les résultats complémentaires positifs de l’étude clinique de Phase II HEART avec TOTUM•070 contre l’hypercholestérolémie.

Poxel : désignation de médicament orphelin de la FDA pour le PXL770 dans le traitement de la polykystose rénale autosomique dominante

Publié le 3 octobre 2022
Poxel : désignation de médicament orphelin de la FDA pour le PXL770 dans le traitement de la polykystose rénale autosomique dominante

Poxel, société biopharmaceutique au stade clinique développant des traitements innovants pour les maladies chroniques graves à physiopathologie métabolique, dont la stéatohépatite non alcoolique (NASH) et les maladies métaboliques rares, a annoncé que la Food and Drug Administration (FDA) a accordé la désignation de médicament orphelin (ODD) au PXL770 pour le traitement des patients atteints de polykystose rénale autosomique dominante (ADPKD).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents