Edition du 29-09-2020

Cancer de la prostate : Active Biotech et Ipsen signent un partenariat sur Tasquinimod

Publié le lundi 18 avril 2011

L’entreprise de biotechnologie suédoise Active Biotech et Ipsen ont annoncé aujourd’hui la signature d’un partenariat d’envergure pour co-développer et commercialiser le Tasquinimod “TASQ”, une molécule à l’étude d’Active Biotech. Un essai clinique de phase III chez les hommes souffrant d’un cancer de la prostate métastasé et résistant à la castration a été initié récemment par Active Biotech et le recrutement des patients est en cours.

“Ce nouveau partenariat élargit le spectre de notre franchise en uro-oncologie. En cas de succès de l’essai clinique de phase III actuellement en cours dans le traitement du cancer de la prostate métastasé résistant à la castration et sous réserve de l’obtention des autorisations de mise sur le marché, TASQ s’intègrera parfaitement dans notre portefeuille actuel de médicaments, en complément des formulations à libération prolongée de Décapeptyl®. Nous restons fidèles à notre engagement auprès des médecins et des patients pour leur offrir une gamme complète de solutions médicales complémentaires pour le traitement du cancer de la prostate. Nous nous réjouissons de notre collaboration avec Active Biotech qui valorise notre expertise reconnue et de longue date dans cette maladie grave » a notamment déclaré Marc de Garidel, Président d’Ipsen.

Selon les termes du contrat, Active Biotech cède à Ipsen les droits de commercialisation exclusifs de TASQ dans le monde entier à l’exception de l’Amérique du Nord, de l’Amérique du Sud et du Japon, territoires où l’ensemble des droits de marketing et de commercialisation restent la propriété d’Active Biotech. Les deux entreprises vont co-développer TASQ pour le traitement du cancer de la prostate résistant à la castration, avec la possibilité de le développer pour le traitement d’autres cancers.
Active Biotech est responsable de la conduite et du financement de l’essai clinique pivotal de phase III et recevra jusqu’à 200 millions d’euros incluant un paiement initial de 25 millions d’euros et des paiements additionnels dépendant de la réussite d’étapes cliniques, réglementaires et commerciales. En outre, Ipsen versera à Active Biotech des redevances progressives à deux chiffres sur ses ventes nettes, conduira et financera sur son budget de R&D une étude européenne de support chez les patients souffrant d’un cancer de la prostate. Les coûts liés à un éventuel développement de TASQ dans d’autres cancers seront partagés entre les deux sociétés.

TASQ (tasquinimod, ABR-215050) se lie à une molécule appelée S100A9 qui est exprimée dans les globules blancs impliqués dans la régulation des réponses immunitaires. S100A9 interagit avec deux récepteurs pro-inflammatoires connus : le TLR4 (Toll Like Receptor 4) et le récepteur des produits de glycation avancée (RAGE). Cette interaction est inhibée par TASQ (Björk et al PLoS Biology, Avril 2009).
Le développement de TASQ cible actuellement le cancer de la prostate. TASQ est un agent anti-angiogénique, c’est-à-dire qu’il interrompt l’irrigation de la tumeur en substances nutritives. La régulation en amont de la thrombospondine-1 (TSP1) a été identifiée comme un élément essentiel pour comprendre et expliquer le mécanisme anti-angiogénique de TASQ dans le traitement du cancer de la prostate (Olsson et al, Mol Cancer May 2010).

L’essai clinique conduit précédemment était un essai clinique de phase II en double aveugle, contrôlé contre placebo et randomisé 2 :1 évaluant jusqu’à 1 mg/jour de TASQ contre placebo chez 206 patients asymptomatiques souffrant d’un cancer de la prostate métastasé résistant à la castration. Le critère d’évaluation principal, à savoir le nombre de patients dont la maladie avait progressé au bout de 6 mois, a été atteint. Les résultats montrent que la proportion de patients dont la maladie a progressé durant cette période de 6 mois était de 31% chez les patients traités par TASQ versus 66% chez les patients recevant du placebo. La médiane de survie sans progression était de 7,6 mois pour le groupe TASQ contre 3,3 mois pour le groupe placebo (p=0,0042). Le traitement par TASQ a également démontré un effet sur les biomarqueurs associés à une progression du cancer de la prostate. Il a généralement été bien toléré.

L’essai clinique actuellement en cours (financé par Active Biotech) est un essai de phase III contrôlé versus placebo, en double aveugle, randomisé et mondial chez les patients souffrant d’un cancer de la prostate métastasé résistant à la castration. L’objectif de l’étude est de confirmer l’effet de TASQ sur la maladie, avec une survie sans progression mesurée par radiologie comme critère d’évaluation principal et survie totale comme critère d’évaluation secondaire. Cette étude incluera environ 1200 patients dans plus de 250 centres cliniques (www.clinicaltrials.gov).

Source : Ipsen / Active Biotech








MyPharma Editions

Sciences de la vie : Bristol Myers Squibb souscrit au fonds InnoBio 2

Publié le 29 septembre 2020

Bristol Myers Squibb et Bpifrance ont annoncé la participation de Bristol Myers Squibb dans InnoBio 2, fonds d’investissement dédié aux sciences de la vie et géré par Bpifrance.

LNC Therapeutics devient YSOPIA Bioscience

Publié le 29 septembre 2020
LNC Therapeutics devient YSOPIA Bioscience

LNC Therapeutics, société française de biotechnologie spécialisée dans la recherche et le développement d’innovations thérapeutiques basées sur le potentiel de souches bactériennes clés du microbiome intestinal, a annoncé son changement de nom et devient YSOPIA Bioscience.

Kymos et Prolytic fusionnent pour faire du groupe Kymos un CRO Européen de premier plan

Publié le 29 septembre 2020
Kymos et Prolytic fusionnent pour faire du groupe Kymos un CRO Européen de premier plan

Kymos et Prolytic viennent d’annoncer la finalisation d’une fusion stratégique par laquelle Prolytic rejoindra le groupe Kymos. Avec l’arrivée du CRO allemand au sein du groupe, Kymos renforce son activité sur le marché des médicaments biologiques et des thérapies innovantes et élargit son portefeuille, offrant ses services depuis trois sites en Europe.

COVID-19 : Johnson & Johnson lance son essai clinique mondial pivot de phase 3 pour le candidat-vaccin de Janssen

Publié le 28 septembre 2020
COVID-19 : Johnson & Johnson lance son essai clinique mondial pivot de phase 3 pour le candidat-vaccin de Janssen

Johnson & Johnson vient d’annoncer le lancement de son essai clinique pivot de Phase 3 (ENSEMBLE) à large échelle et multi-pays pour son candidat vaccin COVID-19, JNJ-78436735, en cours de développement par Janssen. Le lancement de l’essai ENSEMBLE fait suite aux résultats intermédiaires positifs de l’étude clinique de phase 1/2a de la société, ayant démontré, qu’après une seule dose de vaccin, le profil de sécurité et l’immunogénicité étaient favorables à la poursuite de ce développement.

Gustave Roussy dans le Top 5 mondial des meilleurs hôpitaux en cancérologie

Publié le 25 septembre 2020
Gustave Roussy dans le Top 5 mondial des meilleurs hôpitaux en cancérologie

Gustave Roussy est le 5e meilleur hôpital spécialisé en cancérologie au monde et 1er hors Etats-Unis d’après le magazine Newsweek. Ce classement souligne la reconnaissance internationale de l’excellence des soins et de la puissance de la recherche déployées par l’Institut. C’est aussi l’assurance pour les patients de savoir qu’ils peuvent bénéficier, en France, des meilleurs soins et d’une recherche clinique des plus performantes.

Genfit : 1ère visite du 1er patient pour son essai clinique de Phase 3 ELATIVE évaluant elafibranor dans la PBC

Publié le 25 septembre 2020
Genfit : 1ère visite du 1er patient pour son essai clinique de Phase 3 ELATIVE évaluant elafibranor dans la PBC

Genfit, société biopharmaceutique de phase avancée engagée dans l’amélioration de la vie des patients atteints de maladies hépatiques et métaboliques, a annoncé avoir réalisé la première visite du premier patient pour ELATIVE, l’essai clinique pivot international de Phase 3 évaluant elafibranor dans la Cholangite Biliaire Primitive (PBC).

Ipsen : Philippe Lopes-Fernandes nommé Vice-Président Exécutif, Chief Business Officer

Publié le 25 septembre 2020
Ipsen : Philippe Lopes-Fernandes nommé Vice-Président Exécutif, Chief Business Officer

Ipsen vient d’annoncer la nomination de Philippe Lopes-Fernandes en qualité de Vice-Président Exécutif, Chief Business Officer, à compter du 1er octobre 2020. Basé à Cambridge (Massachusetts, États-Unis), il sera responsable de toute l’activité business développement et gestion des partenariats. Il reportera directement à David Loew, Directeur général d’Ipsen, et sera membre de l’Executive Leadership Team.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents