Edition du 18-05-2022

Cancer du col de l’utérus : Roche lance un nouveau test de dépistage

Publié le vendredi 21 février 2014

Roche a annoncé vendredi le lancement du test cytologique entièrement automatisé CINtec PLUS visant à améliorer la détection de lésions précancéreuses du col de l’utérus et à permettre la mise en place précoce d’un traitement.

Le test cytologique CINtec PLUS permet d’identifier les femmes présentant des lésions précancéreuses de grade élevé et devant se soumettre immédiatement à une colposcopie.

«(…) Avec le lancement du kit entièrement automatisé CINtec Plus Cytology, Roche dispose du portefeuille le plus complet pour le dépistage du cancer du col, contribuant ainsi à protéger les femmes de cette maladie et à éviter un surtraitement. (…).», a notamment souligné Roland Diggelmann, COO de la division Roche Diagnostics.

Courantes, les infections au virus du papillome humain (HPV) sont à l’origine de la plupart des cancers du col. Cependant, seules les femmes présentant une infection persistante à HPV et ayant développé des lésions précancéreuses du col de grade élevé devraient être traitées. « Le test cytologique CINtec PLUS a été conçu pour contribuer à l’identification des infections à HPV susceptibles d’entraîner un cancer du col et faire la distinction avec celles ne présentant pas ce risque. Le test cytologique CINtec PLUS est bien plus efficace que le frottis selon Papanicolaou pour détecter des lésions précancéreuses du col de l’utérus », indique le laboratoire pharmaceutique suisse.

Plus de 500 000 nouveaux cas de cancer du col sont diagnostiqués chaque année dans le monde et la moitié de ces patientes décèdent. Le cancer du col peut être évité grâce à un dépistage de routine dans le cadre duquel les femmes présentant des lésions précancéreuses peuvent être traitées avant que le cancer ne se développe. Lorsqu’il est dépisté de manière précoce, c’est l’un des cancers pouvant être le mieux prévenu et soigné, le taux de survie s’établissant alors à plus de 90%. Malheureusement, le taux moyen de survie à cinq ans est d’environ 20% si la maladie se trouve à un stade avancé au moment du diagnostic.

Le test cytologique entièrement automatisé CINtec PLUS est disponible en Europe, en Asie, en Amérique latine et au Canada.

Source : Roche








MyPharma Editions

Vitiligo : Almirall et Inserm Transfert signent un partenariat de recherche et de licence pour développer des traitements innovants

Publié le 18 mai 2022
Vitiligo : Almirall et Inserm Transfert signent un partenariat de recherche et de licence pour développer des traitements innovants

Almirall, laboratoire biopharmaceutique international spécialisé en dermatologie médicale, et Inserm Transfert, filiale privée de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), ont annoncé la signature d’un accord de licence et un partenariat de recherche pour faire progresser les solutions thérapeutiques dans le traitement du vitiligo.

Adocia : premier sujet traité dans les essais cliniques BioChaperone® Combo avec le partenaire Tonghua Dongbao

Publié le 18 mai 2022
Adocia : premier sujet traité dans les essais cliniques BioChaperone® Combo avec le partenaire Tonghua Dongbao

Adocia, société biopharmaceutique au stade clinique spécialisée dans la recherche et le développement de solutions thérapeutiques innovantes pour le traitement du diabète et d’autres maladies métaboliques, a annoncé un premier sujet traité avec BioChaperone® Combo (« BC Combo ») dans l’essai clinique CT046.

Lysogene fait un point d’étape sur l’étude de phase 2/3 avec la thérapie génique LYS-SAF302 pour le traitement de la MPS IIIA

Publié le 18 mai 2022
Lysogene fait un point d’étape sur l’étude de phase 2/3 avec la thérapie génique LYS-SAF302 pour le traitement de la MPS IIIA

Lysogene, société biopharmaceutique de phase 3 s’appuyant sur une plateforme technologique de thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), a présenté des données cliniques actualisées de l’essai clinique de phase 2/3 AAVance en cours avec la thérapie génique expérimentale LYS-SAF302 pour le traitement de la MPS IIIA (NCT03612869) lors de la 25e réunion annuelle de l’ASGCT (American Society for Gene & Cell Therapy) à Washington, DC.

Biotechs : Gene.iO accélère la première levée de fonds

Publié le 18 mai 2022
Biotechs : Gene.iO accélère la première levée de fonds

Genopole lance la 2e édition de Gene.iO, programme qui forme pendant un an les jeunes biotechs à la réussite d’une première levée de fonds ou accord commercial. Cet accompagnement Business, assuré par Genopole et des consultants experts de la bio-innovation, donne les armes stratégiques pour approcher et convaincre les investisseurs et les industriels.

Poxel : désignation de médicament orphelin de la FDA pour le PXL065 et le PXL770 dans l’adrénoleucodystrophie liée au chromosome X

Publié le 18 mai 2022
Poxel : désignation de médicament orphelin de la FDA pour le PXL065 et le PXL770 dans l'adrénoleucodystrophie liée au chromosome X

Poxel, société biopharmaceutique qui développe des traitements innovants pour les maladies chroniques graves à physiopathologie métabolique, dont la stéatohépatite non alcoolique (NASH) et les maladies métaboliques rares, a annoncé que la Food and Drug Administration (FDA) américaine a accordé la désignation de médicament orphelin (Orphan Drug Designation – ODD) au PXL065 et au PXL770 pour le traitement des patients atteints d’adrénomyéloneuropathie (AMN), la forme la plus courante d’adrénoleucodystrophie liée au chromosome X (ALD).

Thabor Therapeutics : Jérémie Mariau nommé au poste de directeur général

Publié le 17 mai 2022
Thabor Therapeutics : Jérémie Mariau nommé au poste de directeur général

Thabor Therapeutics, société développant une approche thérapeutique innovante pour les patients atteints de maladies inflammatoires chroniques des muqueuses, vient d’annoncer la nomination de Jérémie Mariau au poste de directeur général.

Maladies rares : Inserm Transfert annonce la signature d’un accord de licence avec Novartis

Publié le 17 mai 2022
Maladies rares : Inserm Transfert annonce la signature d’un accord de licence avec Novartis

Inserm Transfert vient d’annoncer la signature d’un accord de licence avec Novartis pour les travaux issus des recherches de l’équipe du Pr. Guillaume Canaud au sein de l’Institut Necker – Enfants Malade (INEM), dont l’Inserm est l’une des tutelles. Ces résultats de recherche visent à repositionner l’Alpelisib dans des indications de syndrome de CLOVES afin de soigner et soulager les patients atteints de cette maladie, prioritairement les jeunes enfants ayant des formes sévères.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents