Edition du 18-09-2018

Accueil » Industrie » Produits » Stratégie

Cancer du poumon: Roche va développer un test diagnostique compagnon de Tarceva

Publié le mardi 23 novembre 2010

Roche vient d’obtenir de Genzyme une sous-licence mondiale qui va lui permettre de développer un test diagnostique pour la détection de mutations du récepteur du facteur de croissance épidermique (EGFR). Dans le même temps, le groupe suisse annonce qu’il va collaborer avec OSI Pharmaceuticals afin de développer un test compagnon fondé sur la PCR, permettant d’identifier les personnes qui souffrent de cancer du poumon non à petites cellules (NSCLC) présentant des mutations activant l’EGFR.
Daniel O’Day, COO de la division Diagnostics de Roche: « Le test diagnostique compagnon fera appel à la technologie moléculaire propriétaire de Roche. Il s’agit de développer un outil simple qui pourra identifier rapidement des mutations activant l’EGFR et permettra ainsi aux médecins de personnaliser davantage l’utilisation de Tarceva chez les personnes avec NSCLC avancé. »

Tarceva a fait preuve d’un bénéfice clinique attesté en termes de survie chez un large éventail de patients souffrant de NSCLC. Or des tumeurs présentant des mutations activant l’EGFR se sont révélées être particulièrement sensibles à Tarceva.  L’identification du statut mutationnel de l’EGFR devrait donc permettre aux médecins de personnaliser le traitement anticancéreux. Roche a déposé auprès de l’Agence européenne du médicament une demande visant à étendre le champ d’application actuel de Tarceva au traitement de première ligne de patients présentant un NSCLC avancé caractérisé par des mutations activatrices de l’EGFR.

Tarceva est le seul inhibiteur de l’EGFR homologué à la fois par la Food and Drug Administration aux Etats- Unis et par l’Agence européenne du médicament en traitement d’entretien et de deuxième ligne du NSCLC avancé ou métastatique avec ou sans mutations activant l’EGFR.

Le test de mutation de l’EGFR pourra être réalisé sur le système Roche cobas 4800, actuellement homologué pour le dépistage de micro-organismes infectieux tels que le papillomavirus humain (HPV), Chlamydia et N.gonorroheae. En plus du dépistage de mutations de l’EGFR, d’autres applications oncologiques sont explorées par Roche pour la plateforme cobas 4800.

Jon L. Hart, Senior Vice President et General Manager de Genzyme Genetics: « Nous sommes très heureux d’accorder cette sous-licence à Roche. En élargissant notre couverture mondiale dans le domaine de l’analyse de l’EGFR, nous intensifions notre engagement dans la mise à disposition de produits diagnostiques pour la médecine personnalisée. »

Gabe Leung, responsable de Pharmaceutical Business chez OSI Pharmaceuticals: « La vaste expérience dont Roche et OSI peuvent se prévaloir dans le développement et l’étude clinique de Tarceva, combinée à l’expertise unique de Roche dans la conception de tests moléculaires, constitue une excellente plateforme pour la mise au point d’un test diagnostique compagnon fiable et de haute qualité à l’intention des patients souffrant de NSCLC. »

Source : Roche








MyPharma Editions

Biogen France emménage à La Défense

Publié le 18 septembre 2018
Biogen France emménage à La Défense

Biogen, entreprise pionnière dans le domaine des neurosciences, installe ses équipes dans la Tour CBX du quartier d’affaires de La Défense. L’entreprise spécialisée dans la lutte contre les maladies neurologiques graves réaffirme ainsi son engagement à long terme en France et son souhait d’offrir un environnement de travail optimal à ses collaborateurs.

Répartition pharmaceutique : une opération d’envergure pour alerter le grand public

Publié le 18 septembre 2018
Répartition pharmaceutique : une opération d'envergure pour alerter le grand public

Depuis le 1er septembre, toutes les camionnettes de livraison des entreprises de répartition ont revêtu un habillage spécial. Menacés par une crise économique sans précédent, les répartiteurs pharmaceutiques* se mobilisent pour sensibiliser le grand public et les décideurs à l’importance de leurs missions et les alerter sur les risques qui pèsent sur l’égalité d’accès aux médicaments.

Actelion : résultats positifs pour OPSUMIT® dans l’hypertension porto-pulmonaire

Publié le 18 septembre 2018
Actelion : résultats positifs pour OPSUMIT® dans l’hypertension porto-pulmonaire

Actelion, l’une des sociétés pharmaceutiques Janssen du groupe Johnson & Johnson, a annoncé les résultats du premier essai contrôlé randomisé pour l’hypertension porto-pulmonaire (HPP), qui ont montré qu’OPSUMIT® (macitentan) avait permis d’améliorer considérablement la résistance vasculaire pulmonaire (RVP) par rapport au placebo, satisfaisant ainsi le critère d’évaluation principal de l’étude.

GeNeuro reprend de Servier les droits mondiaux ex-US et Japon du GNbAC1 dans la SEP

Publié le 18 septembre 2018
GeNeuro reprend de Servier les droits mondiaux ex-US et Japon du GNbAC1 dans la SEP

Servier et GeNeuro ont annoncé mardi que GeNeuro reprend de Servier les droits mondiaux ex US et Japon sur son produit dans la sclérose en plaques (SEP), GNbAC1. En 2014, Servier avait acquis une option de licence pour le développement et la commercialisation du GNbAC1 dans la SEP sur tous les territoires, à l’exception des États-Unis et du Japon, pour 37,5 millions d’euros.

Carenity : Lise Radoszycki nommée au poste de Directrice Associée

Publié le 17 septembre 2018
Carenity : Lise Radoszycki nommée au poste de Directrice Associée

Carenity, la première communauté de patients en ligne en Europe, vient d’annoncer la nomination de Lise Radoszycki au poste de Directrice Associée.

GamaMabs Pharma lance une étude de phase II de l’anticorps monoclonal GM102 dans le cancer colorectal avancé ou métastatique

Publié le 17 septembre 2018
GamaMabs Pharma lance une étude de phase II de l'anticorps monoclonal GM102 dans le cancer colorectal avancé ou métastatique

GamaMabs Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans le développement d’anticorps thérapeutiques optimisés ciblant le récepteur II de l’hormone anti-müllerienne (AMHR2) pour le traitement du cancer, a annoncé avoir inclus le premier patient dans l’étude C201 de phase II. Cet essai clinique du GM102 en monothérapie et en association avec Lonsurf (trifluridine/tipiracil) porte sur des patients atteints de cancer colorectal de stade avancé ou métastatique.

L’Institut Curie annonce la création d’Honing Biosciences

Publié le 17 septembre 2018
L’Institut Curie annonce la création d’Honing Biosciences

L’Institut Curie, acteur de référence dans la lutte contre le cancer, a annoncé le lancement de la société de biotechnologies Honing Biosciences. Il s’agit d’une plateforme technologique exclusive qui développe des solutions pour optimiser l’efficacité et la sécurité des thérapies cellulaires dans les cancers et les maladies chroniques.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions