Edition du 07-12-2021

Accueil » Diabète » Industrie » Stratégie

Diabète : lancement du projet IMIDIA de l’Innovative Medicines Initiative (IMI)

Publié le lundi 14 juin 2010

IMIDIA, un consortium associant recherche publique et recherche privée financé par l’Innovative Medicines Initiative (IMI), annonce aujourd’hui le lancement d’un projet centré sur la fonction et la survie des cellules des îlots pancréatiques. Des laboratoires publics de recherche, une société de biotechnologie et l’industrie pharmaceutique se sont unis pour développer la recherche de biomarqueurs et d’outils afin d’ouvrir la voie vers une meilleure prise en charge du diabète avec pour perspective le développement d’un traitement, actif sur le long-terme.

 Les principaux experts européens de 14 institutions universitaires, de 8 laboratoires de recherche pharmaceutique et d’une société biotechnologique spécialisés dans le domaine de la cellule bêta pancréatique (cellule productrice de l’insuline, hormone-clé du contrôle de la glycémie) ont officiellement lancé le projet IMIDIA (« Innovative Medicines Initiative for Diabetes » ). Ce projet est soutenu par l’Innovative Medicines Initiative (IMI). L’IMI représente un partenariat public-privé unique entre l’industrie pharmaceutique (représentée par la Fédération européenne des industries et associations pharmaceutiques / l’EFPIA) et l’Union européenne. L’UE apporte un montant total d’un milliard d’euros sur dix ans. Les sociétés membres de l’EFPIA contribuent aux différents projets au moins pour la même somme, sous la forme d’une contribution « en nature ».

Le projet IMIDIA marque une étape cruciale pour le développement d’outils et de biomarqueurs et pour une meilleure compréhension de la physiopathologie du diabète. A échéance, l’objectif est de développer des médicaments, visant la cellule bêta, capables de stopper la progression du diabète. Cette maladie, véritable pandémie du 21e siècle, affecte actuellement 285 millions de personnes dans le monde. Selon les estimations, ce nombre va augmenter de façon considérable pour atteindre les 439 millions avant 2030, avec une incidence de plus en plus élevée chez les sujets jeunes.

Le projet IMIDIA est le fruit d’une collaboration unique en son genre de groupes de recherche européens de premier plan qui allie recherche fondamentale, indispensable à l’innovation, et recherche appliquée, afin de développer de nouveaux outils diagnostiques, pronostiques et thérapeutiques. Plus de 100 chercheurs, engagés dans 6 programmes scientifiques, se concentreront sur de nouvelles approches, en particulier ‘l’imagerie du pancréas, la biologie des systèmes et la recherche et l’évaluation de nouvelles hypothèses physiopathologiques, afin de développer des modèles, in vitro et in vivo, aussi prédictifs que possible pour le patient diabétique, et des biomarqueurs permettant l’évaluation de la progression de la maladie et son traitement.

« Il est tout à fait remarquable qu’un consortium aussi puissant et solidaire se soit formé à partir de deux mondes a priori si différents que celui de la recherche universitaire et de l’industrie pharmaceutique », ont déclaré Werner Kramer de sanofi-aventis, Bernard Thorens de l’Université de Lausanne et Alain Ktorza de Servier, le « triumvirat » qui coordonne IMIDIA. Fondés sur une stratégie « gagnant-gagnant » bénéficiant à tous les participants, l’esprit de collaboration ainsi que la libre circulation de l’information et des données au sein des équipes du projet IMIDIA sont l’élément clé de nos efforts pour atteindre nos objectifs ambitieux.»

Les participants du projet IMIDIA sont AstraZeneca, Boehringer Ingelheim, le Commissariat à l’énergie atomique (CEA), le Centre national de la recherche scientifique (CNRS), Endocells Sarl, Imperial College London, l’Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale (INSERM), Hannover Medical School, Lilly, Novartis, Novo Nordisk, Roche, sanofi-aventis, Servier, SIB Swiss Institute of Bioinformatics, l’Université Libre de Bruxelles, l’Université de technologie de Dresde, l’Université de Genève, l’Université de Lausanne, l’Université de Paris Diderot-Paris 7, et l’Université de Pise.

L’étroite collaboration entre les équipes universitaires et les sociétés pharmaceutiques et biotechnologique fournit un niveau d’expertise unique et constitue un socle solide pour atteindre les objectifs du projet IMIDIA.

Pour plus de renseignements, rendez-vous sur le site : http://www.imidia.org et http://imi.europa.eu








MyPharma Editions

Advicenne : des avancées significatives dans la commercialisation de son produit phare Sibnayal™ en Europe

Publié le 7 décembre 2021
Advicenne : des avancées significatives dans la commercialisation de son produit phare Sibnayal™ en Europe

Advicenne, société pharmaceutique spécialisée dans le développement et la commercialisation de traitements innovants pour les personnes souffrant de maladies rénales rares, a annoncé l’enregistrement d’avancées significatives dans la commercialisation et la distribution d’ADV7103 (Sibnayal™), le premier et unique médicament approuvé pour le traitement de l’acidose tubulaire rénale distale (ATRd) chez les adultes, les adolescents et les enfants âgés d’un an et plus.

Valneva commente les données de l’essai COV-Boost

Publié le 7 décembre 2021

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a commenté les données publiées dans le cadre de l’essai COV-Boost qui a étudié la réactogénicité et l’immunogénicité de sept vaccins contre la COVID-19, administrés dans différents dosages comme troisième dose, ou dose de rappel, à des personnes ayant reçu le vaccin Comirnaty de Pfizer ou Vaxzevria d’AstraZeneca.

Inventiva : résultats positifs de l’étude clinique « thorough » QT menée avec lanifibranor

Publié le 7 décembre 2021
Inventiva : résultats positifs de l’étude clinique « thorough » QT menée avec lanifibranor

Inventiva, société biopharmaceutique spécialisée dans le développement clinique de petites molécules administrées par voie orale pour le traitement de la stéatohépatite non alcoolique (NASH), des mucopolysaccharidoses (MPS) et d’autres maladies avec un besoin médical non satisfait significatif, a annoncé les résultats positifs de son étude clinique mesurant l’intervalle QT/QTc1 et démontre l’innocuité de lanifibranor sur l’activité électrique cardiaque.

Quantum Genomics conclut un accord de licence et de production exclusif avec le laboratoire pharmaceutique Julphar

Publié le 6 décembre 2021
Quantum Genomics conclut un accord de licence et de production exclusif avec le laboratoire pharmaceutique Julphar

Quantum Genomics, entreprise biopharmaceutique spécialisée dans le développement d’une nouvelle classe de médicaments agissant directement sur le cerveau pour traiter l’hypertension artérielle difficile à traiter/résistante, a annoncé ce jour la signature d’un accord exclusif de licence et de production avec Julphar pour commercialiser et produire firibastat au Moyen-Orient, en Afrique, dans les CEI et en […]

Poxel : création d’un Conseil Scientifique dédié aux maladies métaboliques rares

Publié le 6 décembre 2021
Poxel : création d’un Conseil Scientifique dédié aux maladies métaboliques rares

Poxel, société biopharmaceutique au stade clinique développant des traitements innovants pour les maladies métaboliques chroniques, dont la stéatohépatite non alcoolique (NASH) et les maladies rares, a annoncé la création d’un Conseil Scientifique dédié aux maladies métaboliques rares. Le nouveau Conseil Scientifique se concentrera dans un premier temps sur le développement du programme de Poxel dans l’adrénoleucodystrophie liée au chromosome X (ALD).

Genopole annonce un nouvel appel à candidatures Shaker

Publié le 3 décembre 2021
Genopole annonce un nouvel appel à candidatures Shaker

Genopole lance du 1er décembre 2021 au 21 janvier 2022, un appel à candidatures pour constituer la 10e promotion de Shaker : un programme d’accompagnement de 6 mois destiné aux passionnés d’innovation biotech.

Aelis Farma : résultats positifs de la 1ère administration à l’homme de AEF0217, son candidat-médicament dans les troubles cognitifs du syndrome de Down

Publié le 3 décembre 2021
Aelis Farma : résultats positifs de la 1ère administration à l’homme de AEF0217, son candidat-médicament dans les troubles cognitifs du syndrome de Down

Aelis Farma, société de biotechnologie spécialisée dans le traitement des maladies du cerveau, a annoncé que AEF0217 a été administré à la première cohorte de volontaires sains, dans le cadre d’une étude clinique de phase 1 évaluant la sécurité, la tolérance et les caractéristiques pharmacocinétiques de son second candidat-médicament. L’administration de AEF0217, à une dose comprise dans la gamme thérapeutique anticipée, est bien tolérée et présente des profils de sécurité et d’exposition plasmatique favorables pour la suite du développement clinique.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents