Edition du 26-09-2022

Cancer du poumon : fin du recrutement de l’essai de phase 2b du vaccin thérapeutique de Vaxon Biotech

Publié le jeudi 17 mars 2016

Vaxon Biotech : fin du recrutement de l’essai de phase 2b de son vaccin thérapeutique dans le cancer du poumonVaxon Biotech, société biopharmaceutique basée à Paris, qui développe des vaccins thérapeutiques en oncologie, a annoncé  la fin du recrutement pour son essai clinique de phase 2b du Vx-001 dans le cancer du poumon non à petites cellules (NSCLC – Non Small Cell Lung Cancer). Vx-001 est un vaccin thérapeutique contre le cancer basé sur des antigènes propriétaires appelés peptides cryptiques optimisés. 

Au total, 220 patients souffrant de cancer du poumon métastatique ont été inclus dans cet essai clinique de phase 2b à travers 70 centres en Europe. L’objectif principal de cette étude vise à déterminer le bénéfice de Vx-001 contre placebo en se basant sur le taux de survie global des patients. Les résultats complets de l’essai sont attendus au quatrième trimestre 2016.

« En moyenne, un patient sur six a été sélectionné pour l’étude, sur la base de trois critères : expression de l’antigène HLA-A2, tumeurs exprimant la télomérase transcriptase inverse (TERT) et stabilisation du cancer après une chimiothérapie de première intention. Les participants ont reçu six doses de Vx-001 ou du placebo sur une période de quatre mois, puis une dose tous les trois mois », précise la société dans un communiqué.

« Vx-001 est le premier vaccin utilisant les peptides cryptiques optimisés et le seul vaccin de ce type en phase de développement », souligne Vaxon Biotech. Les peptides cryptiques optimisés sont des peptides tumoraux universels qui ne sont normalement pas détectés par le système immunitaire. Ici, ils ont été modifiés afin d’optimiser leur présentation au système immunitaire afin d’induire une forte réponse immunitaire antitumorale.

Les peptides cryptiques optimisés de Vaxon, tout comme les vaccins néoantigènes, évitent le problème de la tolérance immunitaire et sont fortement immunogéniques. Cependant, à la différence des vaccins néoantigènes, il n’est pas nécessaire d’individualiser les peptides cryptiques optimisés de Vaxon. Ils peuvent en effet traiter les tumeurs d’un grand nombre de patients, car les peptides cryptiques optimisés sont fondamentalement des ‘néoantigènes universels’.

« Cet essai en immuno-oncologie est l’un des plus importants à être piloté par une jeune société de biotechnologie », indique Kostas Kosmatopoulos, directeur général et fondateur de Vaxon Biotech. « Nous sommes très satisfaits d’avoir mené cette étude à son terme car il s’agit d’une véritable prouesse pour une société de notre taille. C’est un signal fort pour le marché. »

Si les résultats sont positifs, une grande étude de phase 3 sera lancée en 2017 en Europe et aux Etats-Unis pour la même indication. Vaxon Biotech vise une autorisation de mise sur le marché pour 2020.

Source : Vaxon Biotech








MyPharma Editions

Franck Fourès nommé directeur de l’Agence nationale du médicament vétérinaire

Publié le 26 septembre 2022
Franck Fourès nommé directeur de l’Agence nationale du médicament vétérinaire

Franck Fourès a été nommé directeur de l’Agence nationale du médicament vétérinaire de l’Anses par arrêté des ministres chargés de l’Agriculture et de la Santé du 29 juillet 2022. Il prendra ses fonctions le 1er novembre 2022.

La Fondation du Leem récompense 12 projets pour innover dans les parcours de santé

Publié le 26 septembre 2022
La Fondation du Leem récompense 12 projets pour innover dans les parcours de santé

Pour la troisième édition de son appel à projets sur l’innovation dans les parcours de santé, le Comité Exécutif de la Fondation du Leem a récompensé 12 lauréats avec une dotation totale de 300 000 euros.

Poxel : des résultats histologiques positifs dans la NASH lors de l’étude de phase II du PXL065

Publié le 26 septembre 2022
Poxel : des résultats histologiques positifs dans la NASH lors de l'étude de phase II du PXL065

Poxel, société biopharmaceutique au stade clinique développant des traitements innovants pour les maladies chroniques graves à physiopathologie métabolique, dont la stéatohépatite non alcoolique (NASH) et les troubles métaboliques rares, vient d’annoncer des résultats histologiques positifs de l’étude DESTINY-1 (étude d’efficacité et de sécurité de l’énantiomère R de la pioglitazone (PXL065) stabilisé par substitution au deutérium) dans la NASH.

Immunothérapie : Tollys présente au congrès OTS 2022 de nouvelles données démontrant l’activité antitumorale de son candidat TL-532

Publié le 26 septembre 2022
Immunothérapie : Tollys présente au congrès OTS 2022 de nouvelles données démontrant l’activité antitumorale de son candidat TL-532

Tollys, une société biopharmaceutique qui développe la première immunothérapie anticancéreuse basée sur un agoniste synthétique spécifique du récepteur Toll-Like 3 (TLR3), annonce aujourd’hui la présentation des données les plus récentes sur le TL-532, lors du congrès de la Oligonucleotide Therapeutics Society (OTS), à Phoenix (Arizona, Etats-Unis) le 3 octobre 2022 (poster numéro 30).

Maladies rares : lancement de la plateforme « RareSim » pour sensibiliser les professionnels de santé et réduire l’errance diagnostique

Publié le 26 septembre 2022
Maladies rares : lancement de la plateforme « RareSim » pour sensibiliser les professionnels de santé et réduire l’errance diagnostique

SimforHealth lance officiellement sa nouvelle plateforme de simulation numérique dédiée aux maladies rares. Afin de sensibiliser les professionnels de santé aux maladies rares et plus spécifiquement à la culture du doute et à la réduction de l’errance diagnostique, l’équipe de SimforHealth a répondu à l’appel à projet « Améliorer le dépistage et le retard du diagnostic » porté par Coalition Next.

Merck poursuit son développement en France avec 130M€ investis sur son site de production alsacien

Publié le 26 septembre 2022
Merck poursuit son développement en France avec 130M€ investis sur son site de production alsacien

Merck, le groupe allemand de sciences et technologies, vient d’annoncer un investissement complémentaire de 130 millions d’euros sur le site de production Life Science de Molsheim en Alsace. Ce nouvel investissement permettra un accroissement des capacités de production du site par la création d’une troisième unité de production d’assemblages à usage unique – projet Mobius®. Il conduira au recrutement de 800 nouveaux collaborateurs d’ici à 2028.

Servier accélère sa transformation digitale avec Google Cloud

Publié le 23 septembre 2022
Servier accélère sa transformation digitale avec Google Cloud

Servier, groupe pharmaceutique international, et Google Cloud annoncent une collaboration stratégique qui marque une nouvelle étape dans la transformation digitale initiée par Servier. Cet accord, centré sur l’usage de la data et de l’intelligence artificielle (IA), vise notamment à accroître les capacités d’innovation thérapeutique du Groupe au bénéfice des patients et dans le respect du cadre réglementaire applicable.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents