Edition du 19-01-2021

Accueil » Cancer » Industrie » Recherche » Stratégie

Cancer : GSK lance un consortium mondial avec six centres de recherche

Publié le mercredi 15 janvier 2014

Ce consortium de recherche clinique translationnelle (OCTC), annoncé le 4 décembre dernier par  GlaxoSmithKline (GSK), inclut des centres aux Etats-Unis, au Canada, en France, aux Pays Bas et en l’Espagne. Les projets se focaliseront sur des combinaisons de médicaments, et sur la recherche clinique et translationnelle.

Le laboratoire britannique indique que ce réseau collaboratif de recherche scientifique comprend six des plus grands centres internationaux de recherche dans ce domaine : Gustave Roussy (Villejuif, France), le Centre MD Anderson (Houston, US), le Memorial Sloan Kettering Cancer Center (New York, US), l’Institut du Cancer des Pays Bas (Amsterdam, Pays-Bas), le Princess Margaret Cancer Centre (Toronto, Canada) et l’Institut d’Oncologie Vall d’Hebron (Barcelone, Espagne).

Avec la formation de ce Consortium, GSK va, à partir de son expertise dans les domaines de la recherche préclinique, translationnelle et clinique, développer de nouveaux médicaments contre le cancer, incluant les thérapies ciblées et de nouvelles stratégies en immunothérapie. Les centres membres du Consortium auront accès aux médicaments de GSK en oncologie à un stade précoce de développement et auront l’opportunité de travailler très en amont sur la future génération de traitements en oncologie. L’OCTC favorisera la collaboration scientifique entre ses membres et GSK.

Les membres du Consortium assureront un alignement opérationnel et collaboreront sur les processus afin d’assurer les plus hauts standards de qualité aussi bien pour la collecte d’échantillons biologiques, ainsi que dans la recherche de biomarqueurs et clinique.

En France, c’est Gustave Roussy qui a été sollicité pour faire partie de l’OCTC. Les projets conduits par l’OCTC seront des essais de nouvelles combinaisons associant les thérapies ciblées et les immunothérapies de GSK, aussi bien en recherche translationnelle que préclinique. En raison de la stratégie de collaborations externes de GSK, certains programmes pourront être menés avec d’autres partenaires.

Source : GlaxoSmithKline








MyPharma Editions

Quantum Genomics : lancement d’une étude Pivotale de Phase III dans l’Hypertension Artérielle Difficile à Traiter

Publié le 18 janvier 2021
Quantum Genomics : lancement d'une étude Pivotale de Phase III dans l'Hypertension Artérielle Difficile à Traiter

Quantum Genomics, entreprise biopharmaceutique spécialisée dans le développement d’une nouvelle classe de médicaments agissant directement sur le cerveau pour traiter l’hypertension artérielle résistante et l’insuffisance cardiaque, a annoncé le lancement de l’étude REFRESH dans l’hypertension artérielle difficile à traiter (1) ou résistante(2).

COVID-19 : les données intermédiaires de la phase 1/2a du candidat vaccin de Johnson & Johnson publiées dans le NEJM

Publié le 18 janvier 2021

Des données intermédiaires de phase 1/2a ont été publiées le 13 janvier 2021 dans le New England Journal of Medicine (NEJM)1. Celles-ci démontrent qu’une dose unique du candidat vaccin COVID-19 (JNJ-78436735) – en cours de développement par Janssen (Johnson & Johnson) – induit une réponse immunitaire qui a duré au moins 71 jours, la durée évaluée dans cette étude. Une partie de ces données intermédiaires a été publiée sur medRxiv en septembre 2020.

Genkyotex : des résultats de Phase 1 positifs démontrant un profil pharmacocinétique et de sécurité favorable du setanaxib à hautes doses

Publié le 18 janvier 2021
Genkyotex : des résultats de Phase 1 positifs démontrant un profil pharmacocinétique et de sécurité favorable du setanaxib à hautes doses

Genkyotex, société biopharmaceutique leader des thérapies NOX, a annoncé des données positives d’une étude de Phase 1 qui démontrent un profil pharmacocinétique et de sécurité favorable du setanaxib à hautes doses chez des sujets sains.

DBV Technologies : des avancées règlementaires sur Viaskin™ Peanut pour les enfants âgés de 4 à 11 ans

Publié le 15 janvier 2021
DBV Technologies : des avancées règlementaires sur Viaskin™ Peanut pour les enfants âgés de 4 à 11 ans

DBV Technologies a annoncé la réception de réponses écrites de la part de la Food and Drug Administration (FDA) américaine aux questions figurant dans la demande de réunion de type A que la société a présenté en octobre 2020. La demande de réunion de type A a été formulée suite à la réception par la société d’une Lettre de Réponse Complète (CRL) en lien avec sa demande de licence de produits biologiques (BLA) pour Viaskin™ Peanut (DBV712), un patch épicutané expérimental, non invasif, à prise quotidienne unique, visant à traiter l’allergie aux arachides chez les enfants âgés de 4 à 11 ans.

Erytech : recrutement du 1er patient dans une étude de phase 1 conduite par un investigateur avec eryaspase dans le traitement de 1ère ligne du cancer du pancréas

Publié le 15 janvier 2021
Erytech : recrutement du 1er patient dans une étude de phase 1 conduite par un investigateur avec eryaspase dans le traitement de 1ère ligne du cancer du pancréas

Erytech Pharma, société biopharmaceutique de stade clinique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé le recrutement du premier patient dans une étude clinique de phase 1, nommée rESPECT, conduite par un investigateur (IST), avec son produit phare, eryaspase, dans le traitement en première ligne du cancer du pancréas.

Biogen lance une étude en collaboration avec Apple pour développer des biomarqueurs digitaux

Publié le 15 janvier 2021
Biogen lance une étude en collaboration avec Apple pour développer des biomarqueurs digitaux

Biogen, entreprise pionnière en neurosciences, a annoncé une nouvelle étude en ligne, en collaboration avec Apple, pour étudier comment mieux surveiller ses capacités cognitives et dépister tout déclin cognitif, y compris l’apparition de troubles cognitifs légers (TCL), grâce à son Iphone ou son Apple Watch.

Transgene : Gaëlle Stadtler nommée Directrice des Ressources Humaines

Publié le 15 janvier 2021
Transgene : Gaëlle Stadtler nommée Directrice des Ressources Humaines

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies reposant sur des vecteurs viraux contre les cancers, a annoncé la nomination de Gaëlle Stadtler au poste de Directrice des Ressources Humaines. Gaëlle rejoint le Comité de Direction et rapportera directement à Hedi Ben Brahim, Président-Directeur général de Transgene.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents