Edition du 28-07-2021

Accueil » Cancer » Industrie » Recherche » Stratégie

Cancer : Novartis et l’Université de Pennsylvanie forment alliance globale de recherche

Publié le vendredi 10 août 2012

Le groupe pharmaceutique Novartis et l’Université de Pennsylvanie ont annoncé une collaboration mondiale exclusive de recherche, développement et commercialisation d’immunothérapies ciblées utilisant des récepteurs d’antigènes chimériques (CAR) pour le traitement des cancers. En outre, les parties créeront conjointement un nouveau site de recherche et développement sur le campus de Penn, appelé Center for Advanced Cellular Therapies ou CACT (Centre pour les thérapies cellulaires de pointe).

« En associant l’expertise de Penn dans cette technologie révolutionnaire et l’efficacité de Novartis à offrir des traitements innovants aux patients, nous avons le potentiel de transformer l’avenir du traitement des cancers » a déclaré Hervé Hoppenot, Président de Novartis Oncologie.

Dans l’immunothérapie par CAR, des cellules immunitaires (lymphocytes T) sont préleveés dans le sang du patient. Ensuite, à l’aide de la technologie des CAR, les lymphocytes T sont recodés afin d’identifier et de rechercher les cellules qui expriment les protéines présentes dans la tumeur cancéreuse du patient. Lorsque les lymphocytes T sont réintroduits dans le sang du patient, ils se lient aux cellules cancéreuses ciblées et les détruisent.

Dans le cadre de cette transaction, Novartis a acquis les droits exclusifs auprès de Penn sur le CART-19, un traitement expérimental innovant par CAR, qui est actuellement en cours d’étude par Penn dans un essai clinique pilote. Le CART-19 cible une protéine appelée CD19 qui est associée à plusieurs affections malignes à lymphocytes B, telles que la leucémie lymphoïde chronique (LLC), la leucémie lymphoïde aiguë de type B et le lymphome B diffus à grandes cellules.

Pour accélérer la découverte et le développement de nouveaux produits d’immunothérapie par CAR, Novartis et Penn construiront le Center for Advanced Cellular Therapies sur le campus de Penn, à Philadelphie. Il s’agit du premier centre de recherche et développement de ce type créé spécifiquement pour développer et produire des immunothérapies adoptives par injection de lymphocytes T, dans le cadre d’une collaboration de recherche guidée par des chercheurs et des cliniciens de Novartis et de Penn.

« Cette collaboration souligne notre engagement à travailler avec des partenaires qui sont à l’avant-garde des sciences et de la médecine », a déclaré Mark Fishman, Président des Instituts Novartis pour la Recherche Biomédicale. « Dans la recherche sur le cancer, l’immunothérapie représente un domaine inexploré fascinant, et la technologie des CAR développée par l’équipe de Penn a montré des résultats prometteurs en tant que nouvelle approche du traitement du cancer. »

Les premiers résultats d’un essai clinique sur le CART-19 mené par Penn ont montré des effets antileucémiques puissants chez trois patients atteints de LLC à un stade avancé qui avaient précédemment subi plusieurs cures de chimiothérapie et de thérapie biologique. Deux des patients étaient encore en rémission complète plus d’une année après le début de l’essai sur le CART-19, et le troisième patient est resté en rémission partielle pendant plus de sept mois. Un déficit immunitaire connu sous le nom d’agammaglobulinémie, un effet toxique chronique attendu, a été corrigé par des injections intraveineuses d’immunoglobulines. Les patients ont également reçu un traitement contre les symptômes associés au syndrome de lyse tumorale, un effet de la dégradation tumorale[1],[2]. Novartis espère lancer un essai clinique de phase II sur le CART-19, en collaboration avec Penn, au cours du quatrième trimestre 2012.

« Les données initiales apportent la preuve que ce traitement par CAR peut activer le système immunitaire du patient afin qu’il combatte les tumeurs cancéreuses » a déclaré le docteur Carl June, directeur de Translational Research et professeur de pathologie et biologie médicale à l’Abramson Cancer Center de l’Université de Pennsylvanie et à la Perelman School of Medicine. « En nous associant avec Novartis, nous avons pour objectif de développer des traitements par CAR commercialisables contre le cancer. »

« L’association des ressources intellectuelles de Penn et d’un leader de l’industrie pharmaceutique comme Novartis permet une puissante symbiose pour tenter d’atteindre notre objectif mutuel de découverte de traitements plus efficaces contre le cancer », a déclaré le docteur J. Larry Jameson, doyen de la Perelman School of Medicine de l’Université de Pennsylvanie et Vice-président de la direction du Health System. « Grâce à notre engagement commun visant à faire rapidement progresser les nouveaux traitements et protocoles, cette nouvelle alliance va apporter le soutien nécessaire pour les essais cliniques indispensables portant sur des lymphocytes T modifiés ; elle pourrait ouvrir la voie à l’utilisation de cette option thérapeutique prometteuse pour les patients cancéreux ayant épuisé les traitements disponibles à ce jour. »

Selon les termes de cet accord, Penn accorde à Novartis des droits exclusifs mondiaux sur les CAR développés dans le cadre de cette collaboration pour toutes les indications, ainsi que sur le CART-19. En outre, Novartis effectuera un paiement d’avance, apportera un financement pour la recherche et un financement pour la création du CACT, effectuera des paiements lors de la réalisation de certaines étapes cliniques, réglementaires et commerciales et versera des royalties.

Source : Novartis








MyPharma Editions

Ipsen renforce son portefeuille en oncologie en phase pré-clinique grâce à une collaboration mondiale exclusive avec BAKX Therapeutics

Publié le 28 juillet 2021
Ipsen renforce son portefeuille en oncologie en phase pré-clinique grâce à une collaboration mondiale exclusive avec BAKX Therapeutics

Ipsen renforce son portefeuille en Oncologie en phase pré-clinique grâce à une collaboration mondiale exclusive avec BAKX TherapeuticsLe groupe Ipsen et et la société américaine BAKX Therapeutics Inc. ont annoncé la signature d’un accord exclusif de collaboration mondiale pour la recherche, le développement, la fabrication et la commercialisation du BKX-001 dans le traitement potentiel de la leucémie, des lymphomes et des tumeurs solides.

Abionyx Pharma : avis favorable de l’EMA dans le cadre de la procédure de désignation de médicament orphelin pour CER-001

Publié le 28 juillet 2021
Abionyx Pharma :  avis favorable de l’EMA dans le cadre de la procédure de désignation de médicament orphelin pour CER-001

Abionyx Pharma a annoncé que le Comité des médicaments orphelins (COMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a émis un avis positif sur la demande de désignation de médicament orphelin de la société pour son candidat-médicament CER-001, comme traitement potentiel de la déficience en lécithine-cholestérol acyltransférase (LCAT) caractérisée cliniquement par, d’une part, une anémie hémolytique et une insuffisance rénale, menant la plupart du temps à une transplantation rénale, et d’autre part, par des opacités cornéennes.

bluebird bio a reçu l’AMM de la Commission Européenne pour la thérapie génique Skysona

Publié le 27 juillet 2021
bluebird bio a reçu l’AMM de la Commission Européenne pour la thérapie génique Skysona

bluebird bio vient d’annoncer que la Commission Européenne (EC) a accordé une autorisation de mise sur le marché pour Skysona (élivaldogène autotemcel, Lenti-D™), une thérapie génique administrée en une seule fois pour le traitement de l’adrénoleucodystrophie cérébrale débutante chez les patients âgés de moins de 18 ans présentant une mutation du gène ABCD1 et n’ayant pas de donneur de cellules souches hématopoïétiques (CSH) apparenté, issu de la fratrie, HLA (antigène leucocytaire humain ) compatible disponible.

Genomic Vision élargit son offre de services dans le domaine de la découverte de médicaments contre le cancer

Publié le 23 juillet 2021
Genomic Vision élargit son offre de services dans le domaine de la découverte de médicaments contre le cancer

Genomic Vision, société de biotechnologie qui développe des outils et des services dédiés à l’analyse et au contrôle des modifications du génome, a annoncé aujourd’hui qu’elle étend ses services EasyComb dans le champ de la découverte de médicaments, en raison du besoin du marché de la santé de développer des médicaments novateurs et spécifiques afin d’arrêter la prolifération du cancer.

Pierre Fabre propose aux collaborateurs de son site de Château-Renard de rejoindre celui de Gien, son principal site de production pharmaceutique

Publié le 23 juillet 2021
Pierre Fabre propose aux collaborateurs de son site de Château-Renard de rejoindre celui de Gien, son principal site de production pharmaceutique

Confronté à une sous-activité structurelle de son site de Château-Renard (Loiret), le groupe Pierre Fabre a présenté le 21 juillet matin aux représentants du personnel du site, un projet de transfert de l’activité et du personnel. Il n’y aura aucune suppression d’emplois dans le cadre de ce projet, les 46 collaborateurs du site se voyant tous offrir une proposition de poste au sein de l’usine voisine de Gien (Loiret), le principal site de production pharmaceutique du Groupe.

Industrie pharmaceutique : extension de la Convention collective à l’ensemble des entreprises du secteur

Publié le 23 juillet 2021
Industrie pharmaceutique : extension de la Convention collective à l’ensemble des entreprises du secteur

A l’issue de deux années d’examen par le ministère du Travail pour contrôler la légalité des dispositions signées en 2019 entre le Leem et trois organisations syndicales de salariés (CFDT, CFTC, UNSA), le Ministère a publié le 13 juillet 2021 l’arrêté d’extension de la Convention collective nationale de l’industrie pharmaceutique (CCNIP IDCC176).

Noxxon Pharma : deuxième collaboration clinique avec MSD pour l’évaluation de la combinaison NOX-A12 / Keytruda®

Publié le 22 juillet 2021
Noxxon Pharma : deuxième collaboration clinique avec MSD pour l'évaluation de la combinaison NOX-A12 / Keytruda®

Noxxon Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans l’amélioration des traitements contre le cancer par le ciblage du microenvironnement tumoral (MET), a annoncé la signature et le lancement d’un deuxième accord de collaboration clinique avec MSD dans le cadre de son prochain essai clinique de phase 2 évaluant son produit phare, le NOX-A12, en association avec le Keytruda® (pembrolizumab), le traitement anti-PD-1 de MSD, comme traitement de deuxième ligne du cancer du pancréas.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents