Edition du 01-12-2021

Cellectis et le Collège Universitaire de Londres vont développer une approche anti-cancer innovante

Publié le mercredi 19 décembre 2012

Cellectis et le Collège Universitaire de Londres vont développer une approche anti-cancer innovanteCellectis, le spécialiste de l’ingénierie des génomes, a annoncé la signature d’un accord de collaboration avec le Collège Universitaire de Londres (UCL) portant sur une immunothérapie adoptive à partir de lymphocytes T pour lutter contre la leucémie.

Cet accord s’appuie sur la stratégie thérapeutique de Cellectis qui consiste à utiliser la technologie d’ingénierie des génomes développée par le Groupe pour fabriquer des cellules T qui ciblent spécifiquement les cellules cancéreuses et les détruisent. Cette collaboration vise à traiter des patients atteints de leucémie à lymphocytes B. Ces cellules T allogéniques (cellules provenant d’un autre organisme humain ou allogreffe) sont ingénierées de sorte qu’elles ne s’attaquent pas aux tissus sains du patient receveur tout en les rendant résistantes aux traitements anti-cancers les plus usités.

L’utilisation de cellules T allogéniques conçues par Cellectis devraient permettre de dépasser les limites de l’immunothérapie adoptive non-allogénique (autogreffe), ouvrant la voie au traitement d’un nombre important de patients atteints de cancer grâce à un produit thérapeutique standardisé, développé à grande échelle.

Les Docteurs Martin Pule et Karl Peggs ainsi que d’autres membres du département d’hématologie du Collège Universitaire de Londres (UCL), leader mondial de l’immunothérapie adoptive, vont collaborer avec Cellectis afin d’établir la preuve de concept in vivo de cette approche ainsi que sa traduction clinique.

« Nous pensons que notre approche pour traiter le cancer sera la prochaine génération de traitements en oncologie. Nos outils d’ingénierie des génomes, les nucléases, changent les règles du jeu en matière de thérapie cellulaire. Jusqu’à présent, il fallait développer un traitement spécifique pour chaque patient. Notre méthodologie devrait permettre une plus large diffusion au bénéfice d’un grand nombre de patients », a déclaré André Choulika, Président-Directeur général de Cellectis. « Cet accord avec le Collège Universitaire de Londres, leader mondial de l’immunothérapie adoptive, place notre collaboration sous les meilleurs auspices pour que notre approche thérapeutique puisse se muer en applications cliniques majeures. »

Source : Cellectis








MyPharma Editions

Sanofi va acquérir Origimm Biotechnology

Publié le 1 décembre 2021
Sanofi va acquérir Origimm Biotechnology

Sanofi a annoncé la signature d’un accord portant sur l’acquisition d’Origimm Biotechnology GmbH, une entreprise de biotechnologie autrichienne à capitaux privés, spécialisée dans la découverte de composants virulents du microbiote cutané et le développement d’antigènes issus de bactéries à l’origine de maladies de la peau, comme l’acné.

AB Science : recrutement du 1er patient dans l’étude de phase 2 évaluant l’activité antivirale du masitinib contre le virus SARS-CoV-2

Publié le 30 novembre 2021
AB Science : recrutement du 1er patient dans l'étude de phase 2 évaluant l'activité antivirale du masitinib contre le virus SARS-CoV-2

AB Science a annoncé le recrutement du premier patient dans l’étude de phase 2 évaluant l’activité antivirale du masitinib chez les patients ayant un diagnostic confirmé de COVID-19.

Pherecydes Pharma renforce sa propriété intellectuelle avec le premier brevet accordé pour ses phages anti-Staphylococcus aureus en Israël

Publié le 30 novembre 2021
Pherecydes Pharma renforce sa propriété intellectuelle avec le premier brevet accordé pour ses phages anti-Staphylococcus aureus en Israël

Pherecydes Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans la phagothérapie de précision destinée à traiter les infections bactériennes résistantes et/ou compliquées, a annoncé l’accord de l’office israélien des brevets pour la délivrance d’un brevet pour ses phages anti-Staphylococcus aureus et fait un point sur le calendrier de développement de ces phages.

Erytech obtient un brevet aux Etats-Unis pour l’utilisation de la méthioninase suivie de l’asparaginase dans les tumeurs solides

Publié le 30 novembre 2021
Erytech obtient un brevet aux Etats-Unis pour l’utilisation de la méthioninase suivie de l’asparaginase dans les tumeurs solides

Erytech Pharma, société biopharmaceutique de stade clinique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges (GR), a annoncé l’obtention du brevet américain 11,141,468, relatif aux traitements de tumeurs solides par l’administration de méthioninase et d’asparaginase. Le portefeuille de propriété intellectuelle d’Erytech comprend désormais au total 16 familles de brevets mondiales incluant plus de 310 brevets et 45 dépôts.

Sanofi et BioLabs Global annoncent un nouveau partenariat stratégique en France

Publié le 29 novembre 2021
Sanofi et BioLabs Global annoncent un nouveau partenariat stratégique en France

Sanofi vient d’annoncer un nouveau partenariat stratégique pluriannuel avec BioLabs Global, un réseau d’incubateurs ouvert aux start-ups à haut potentiel acteurs dans la santé et implantées dans des écosystèmes d’innovation majeurs en Europe.

Lysogene obtient un financement non dilutif de 4,3 millions d’euros de Bpifrance pour accompagner son développement

Publié le 29 novembre 2021
Lysogene obtient un financement non dilutif de 4,3 millions d’euros de Bpifrance pour accompagner son développement

Lysogene, société biopharmaceutique de phase 3 s’appuyant sur une plateforme technologique de thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), a annoncé avoir obtenu un financement non dilutif de 4,3 millions d’euros de la part de Bpifrance.

Bone Therapeutics et Link Health signent un accord non-contractuel pour les droits mondiaux d’ALLOB

Publié le 29 novembre 2021
Bone Therapeutics et Link Health signent un accord non-contractuel pour les droits mondiaux d’ALLOB

Bone Therapeutics, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de thérapies cellulaires répondant à des besoins médicaux non satisfaits en orthopédie et dans d’autres pathologies, et Link Health ont annoncé la signature d’un accord non contractuel portant sur les droits mondiaux d’ALLOB, la thérapie osseuse allogénique de Bone Therapeutics. Bone Therapeutics et Link Health entendent, sous réserve de la réalisation des conditions préalables habituelles, conclure et exécuter l’accord final d’ici la fin 2021.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents