Edition du 25-01-2021

Accueil » Industrie » Produits » Stratégie

Chiesi va investir 350 millions d’euros pour réduire l’empreinte carbone de ses aérosols-doseurs pour l’asthme et la BPCO

Publié le mercredi 4 décembre 2019

Chiesi va investir 350 millions d’euros réduire l’empreinte carbone de ses aérosols-doseurs pour l’asthme et la BPCOLe groupe italien Chiesi a annoncé aujourd’hui à la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (COP25) son projet de mise sur le marché d’ici la fin de l’année 2025 d’un inhalateur-doseur pressurisé (pMDI) révolutionnaire, respectueux de l’environnement pour les patients souffrant d’asthme et de Broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO).

Le groupe Chiesi, qui a reçu la certification B CorpTM en juin pour sa transparence et sa responsabilité sociétale et environnementale, et qui s’est engagé à la neutralité carbone d’ici 2035, est la première entreprise de l’industrie pharmaceutique à annoncer publiquement une solution permettant de réduire l’empreinte carbone des aérosols-doseurs tout en préservant les options thérapeutiques nécessaires pour les patients.

Le groupe Chiesi dispose d’un plan d’investissement de 350 millions d’euros sur 5 ans pour la mise sur le marché de ces nouvelles formulations, ce qui permettra de réduire de 90 % l’empreinte carbone des pMDI1. Dans le cadre de ce plan, le groupe Chiesi est la première entreprise à annoncer un accord commercial de plusieurs millions d’euros visant à garantir l’approvisionnement en HFA 152a (1,1-difluoroéthane) avec le principal fabricant de gaz propulseurs médicaux Koura. Ce nouveau gaz propulseur minimisera l’empreinte carbone d’un pMDI jusqu’au niveau d’un inhalateur de poudre sèche (dry powder inhaler, DPI)2. Chiesi a déjà investi environ 50 millions d’euros dans les installations de fabrication de la nouvelle formulation et collaborera avec Koura pour finaliser le programme de toxicologie exigé par les organismes de réglementation mondiaux avant de passer à l’étape suivante des essais cliniques, comme requis pour tout nouveau médicament.

Ugo Di Francesco, PDG du groupe Chiesi, a déclaré : « Nous pensons que la protection de la santé des patients et de l’environnement ne doit pas faire l’objet d’un compromis. Nous sommes fiers de fournir à la fois des pMDI et des DPI, et d’avoir pris des mesures décisives et ambitieuses pour garantir aux patients un accès aux options d’inhalateurs qui répondent le mieux à leurs besoins, tout en innovant pour trouver une solution disponible et plus respectueuse de l’environnement. Changer de traitement pour des raisons non cliniques pourrait avoir un impact négatif sur la santé des patients et exercer une pression supplémentaire sur les ressources. Nous ne pouvons pas nous permettre de laisser des messages alarmants, qui font porter le fardeau de la responsabilité environnementale sur les patients, compromettre le traitement de l’asthme et de la BPCO. Face à la crise climatique mondiale, nous devons tous assumer nos responsabilités. Je ne peux qu’encourager les autres acteurs de l’industrie à se joindre à nous. »
___________________________

1 https://bmjopen.bmj.com/content/inhaler-devices-and-global-warming-flawed-arguments
2 https://www.zephex.co.uk/wp-content/uploads/2019/05/inh_20171201_0036.pdf

Source et visuel : Chiesi








MyPharma Editions

NovAliX et Chemical.AI vont développer des outils d’intelligence artificielle pour la découverte de nouveaux médicaments

Publié le 25 janvier 2021
NovAliX et Chemical.AI vont développer des outils d'intelligence artificielle pour la découverte de nouveaux médicaments

NovAliX, société de recherche sous contrat (CRO) spécialisée dans la recherche et le développement de médicaments, et Chemical.AI, une société d’intelligence artificielle (IA) associant expertise humaine et technologie de pointe en IA pour les industries chimique et pharmaceutique, ont annoncé un partenariat stratégique dans le domaine de l’intelligence artificielle appliquée à la découverte de nouveaux médicaments.

Dix sociétés biopharmaceutiques de premier plan annoncent la création d’Accumulus Synergy, une plateforme mondiale de partage de données

Publié le 25 janvier 2021

Dix des plus grandes sociétés biopharmaceutiques au monde (Amgen, Astellas, Bristol Myers Squibb, GSK, Janssen, Lilly, Pfizer, Roche, Sanofi et Takeda) ont annoncé la création d’une nouvelle société à but non lucratif, Accumulus Synergy, Inc., qui vise à soutenir les interactions entre les autorités des différents secteurs de l’économie et de la santé dans le monde entier afin de permettre une collaboration ainsi que la transmission et l’échange en temps réel des données.

OSE Immunotherapeutics obtient un financement de 1,3 million d’euros de Bpifrance pour le développement d’OSE-127/S95011

Publié le 25 janvier 2021
OSE Immunotherapeutics obtient un financement de 1,3 million d’euros de Bpifrance pour le développement d’OSE-127/S95011

OSE Immunotherapeutics a annoncé avoir reçu un paiement d’étape de 1,3 million d’euros dans le cadre de l’aide aux projets d’innovation stratégique industrielle (ISI) de Bpifrance pour le projet collaboratif EFFIMab, dédié à l’évaluation d’OSE 127/S95011, antagoniste du récepteur à l’interleukine-7 (IL-7R), développé en partenariat avec Servier (1).

AB Science : une nouvelle publication indépendante confirme que le masitinib a une activité anti-virale contre le virus SARS-CoV-2 in vitro

Publié le 25 janvier 2021
AB Science : une nouvelle publication indépendante confirme que le masitinib a une activité anti-virale contre le virus SARS-CoV-2 in vitro

AB Science a annoncé la publication des résultats d’une étude préclinique avec le masitinib dans le COVID-19. Les recherches menées par les scientifiques de l’Institut de Virologie Humaine (Guangzhou, Chine) ont été publiées dans la revue à comité de lecture mBIO (une revue de la Société Américaine de Microbiologie).

Vaccins COVID-19 : la Haute Autorité de Santé préconise d’élargir à 6 semaines le délai entre 2 doses

Publié le 23 janvier 2021
Vaccins COVID-19 : la Haute Autorité de Santé préconise d’élargir à 6 semaines le délai entre 2 doses

La Haute autorité de Santé (HAS) a préconisé samedi dans un communiqué d’élargir à 6 semaines le délai entre 2 doses de vaccin à ARN messager (vaccins de Pfizer et de Moderna). Objectif de la mesure : “protéger plus vite un plus grand nombre de personnes à risque d’hospitalisation ou de décès”.

Deinove renforce son équipe Business développement

Publié le 22 janvier 2021
Deinove renforce son équipe Business développement

Deinove, société de biotechnologie française pionnière dans l’exploration et l’exploitation de la biodiversité bactérienne pour relever le défi urgent et planétaire de la résistance aux antimicrobiens, a annoncé le renforcement de son équipe en charge du Business développement avec l’intégration d’Hervé Ansanay au poste de Directeur et de Corentin Chaboud au nouveau poste de Grant Officer.

Maladies neurologiques : Servier et MiNA Therapeutics signent un partenariat de recherche

Publié le 21 janvier 2021
Maladies neurologiques : Servier et MiNA Therapeutics signent un partenariat de recherche

Le groupe pharmaceutique Servier et MiNA Therapeutics, une société pionnière dans les thérapies par activation de l’ARN, ont annoncé un partenariat de recherche pour identifier et développer des thérapies utilisant des petits ARN activateurs (saRNA) pour le traitement des troubles neurologiques.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents