Edition du 18-09-2018

Accueil » Et aussi » Médecine » Recherche

Coqueluche : la couverture vaccinale augmente, la virulence de la bactérie diminue

Publié le lundi 31 août 2009

Coqueluche : la couverture vaccinale augmente, la virulence de la bactérie diminueGrâce à la surveillance de la coqueluche menée en France, des chercheurs de l’Institut Pasteur et du CNRS ont analysé Bordetella pertussis, la bactérie responsable de la coqueluche. Ils ont identifié pour la première fois, parmi les souches circulantes, des bactéries n’exprimant pas certains facteurs de virulence, comme la toxine bactérienne, contre lesquels le vaccin est dirigé. Ces observations confirment le succès des campagnes de vaccination menées en France depuis les années 1960.

Grâce à la surveillance de la coqueluche menée en France, des chercheurs de l’Institut Pasteur et du CNRS ont analysé Bordetella pertussis, la bactérie responsable de la coqueluche. Ils ont identifié pour la première fois, parmi les souches circulantes, des bactéries n’exprimant pas certains facteurs de virulence, comme la toxine bactérienne, contre lesquels le vaccin est dirigé. Ces observations confirment le succès des campagnes de vaccination menées en France depuis les années 1960.

En comparant des bactéries circulant dans différentes régions du monde, ayant pratiqué une vaccination massive des enfants contre la coqueluche ou non, l’équipe de Prévention et thérapie moléculaires des maladies humaines (Institut Pasteur/URA CNRS 3012) avait pu démontrer l’année dernière que la vaccination contre la coqueluche a permis de contrôler les souches semblables à celles contenues dans le vaccin de première génération… mais que d’autres circulent encore.

Les chercheurs avaient en outre observé que la présence de certaines séquences dans le génome bactérien pourrait permettre l’élimination progressive des gènes codant les facteurs de virulence.

Aujourd’hui, grâce à une analyse génétique des isolats collectés en France, les scientifiques confirment leur hypothèse : leurs travaux montrent qu’en 2007 sont apparues pour la première fois des souches de Bordetella pertussis n’exprimant pas certains facteurs de virulence de la bactérie, comme sa toxine, et que les gènes codant ces facteurs ont été totalement éliminés ou inactivés du génome bactérien.

Ces observations encouragent ainsi à poursuivre la politique française de vaccination contre la coqueluche menée depuis 1960, et faisant appel depuis 1998 pour les enfants et les adolescents, et depuis 2004 aussi pour les adultes, à un nouveau vaccin ciblant spécifiquement les facteurs de virulence des bactéries. La couverture vaccinale élevée pourra sans doute ainsi accélérer le contrôle de la coqueluche.

Source :
  First report and detailed characterization of Bordetella pertussis isolates not expressing pertussis toxin or pertactin, Vaccine, publié en ligne le 8 août 2009.
doi:10.1016/j.vaccine.2009.07.074

V. Bouchez (1), D. Brun (1), T. Cantinelli (1,2), G. Dore (1), E Njamkepo (1), N. Guiso (1).
(1) Institut Pasteur, unité Prévention et Thérapie Moléculaires des Maladies Humaines, URA-CNRS 3012.
(2) actuellement dans le groupe Groupe à 5 ans Microorganismes et Barrières de l’hôte, Institut Pasteur.
___
Photo : Bordetella pertussis, bacille de Bordet Gengou. © Institut Pasteur Service Photo








MyPharma Editions

Biogen France emménage à La Défense

Publié le 18 septembre 2018
Biogen France emménage à La Défense

Biogen, entreprise pionnière dans le domaine des neurosciences, installe ses équipes dans la Tour CBX du quartier d’affaires de La Défense. L’entreprise spécialisée dans la lutte contre les maladies neurologiques graves réaffirme ainsi son engagement à long terme en France et son souhait d’offrir un environnement de travail optimal à ses collaborateurs.

Répartition pharmaceutique : une opération d’envergure pour alerter le grand public

Publié le 18 septembre 2018
Répartition pharmaceutique : une opération d'envergure pour alerter le grand public

Depuis le 1er septembre, toutes les camionnettes de livraison des entreprises de répartition ont revêtu un habillage spécial. Menacés par une crise économique sans précédent, les répartiteurs pharmaceutiques* se mobilisent pour sensibiliser le grand public et les décideurs à l’importance de leurs missions et les alerter sur les risques qui pèsent sur l’égalité d’accès aux médicaments.

Actelion : résultats positifs pour OPSUMIT® dans l’hypertension porto-pulmonaire

Publié le 18 septembre 2018
Actelion : résultats positifs pour OPSUMIT® dans l’hypertension porto-pulmonaire

Actelion, l’une des sociétés pharmaceutiques Janssen du groupe Johnson & Johnson, a annoncé les résultats du premier essai contrôlé randomisé pour l’hypertension porto-pulmonaire (HPP), qui ont montré qu’OPSUMIT® (macitentan) avait permis d’améliorer considérablement la résistance vasculaire pulmonaire (RVP) par rapport au placebo, satisfaisant ainsi le critère d’évaluation principal de l’étude.

GeNeuro reprend de Servier les droits mondiaux ex-US et Japon du GNbAC1 dans la SEP

Publié le 18 septembre 2018
GeNeuro reprend de Servier les droits mondiaux ex-US et Japon du GNbAC1 dans la SEP

Servier et GeNeuro ont annoncé mardi que GeNeuro reprend de Servier les droits mondiaux ex US et Japon sur son produit dans la sclérose en plaques (SEP), GNbAC1. En 2014, Servier avait acquis une option de licence pour le développement et la commercialisation du GNbAC1 dans la SEP sur tous les territoires, à l’exception des États-Unis et du Japon, pour 37,5 millions d’euros.

Carenity : Lise Radoszycki nommée au poste de Directrice Associée

Publié le 17 septembre 2018
Carenity : Lise Radoszycki nommée au poste de Directrice Associée

Carenity, la première communauté de patients en ligne en Europe, vient d’annoncer la nomination de Lise Radoszycki au poste de Directrice Associée.

GamaMabs Pharma lance une étude de phase II de l’anticorps monoclonal GM102 dans le cancer colorectal avancé ou métastatique

Publié le 17 septembre 2018
GamaMabs Pharma lance une étude de phase II de l'anticorps monoclonal GM102 dans le cancer colorectal avancé ou métastatique

GamaMabs Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans le développement d’anticorps thérapeutiques optimisés ciblant le récepteur II de l’hormone anti-müllerienne (AMHR2) pour le traitement du cancer, a annoncé avoir inclus le premier patient dans l’étude C201 de phase II. Cet essai clinique du GM102 en monothérapie et en association avec Lonsurf (trifluridine/tipiracil) porte sur des patients atteints de cancer colorectal de stade avancé ou métastatique.

L’Institut Curie annonce la création d’Honing Biosciences

Publié le 17 septembre 2018
L’Institut Curie annonce la création d’Honing Biosciences

L’Institut Curie, acteur de référence dans la lutte contre le cancer, a annoncé le lancement de la société de biotechnologies Honing Biosciences. Il s’agit d’une plateforme technologique exclusive qui développe des solutions pour optimiser l’efficacité et la sécurité des thérapies cellulaires dans les cancers et les maladies chroniques.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions