Edition du 19-10-2020

COVID-19 : NEC OncoImmunity et l’Hôpital de l’Université d’Oslo vont développer un diagnostic utilisant l’intelligence artificielle

Publié le vendredi 9 octobre 2020

COVID-19 : NEC OncoImmunity et l’Hôpital de l'Université d'Oslo vont développer un diagnostic utilisant l’intelligence artificielleNEC OncoImmunity et l’Hôpital de l’Université d’Oslo (HUO) ont annoncé qu’ils ont récemment reçu une prestigieuse bourse du Conseil norvégien de la recherche (CNR) pour développer une plateforme d’IA (intelligence artificielle) qui permettra la conception rapide de diagnostics des cellules T pour les maladies infectieuses émergentes ou endémiques. Dans le cadre de ce projet sera mis au point un nouveau diagnostic des cellules T pour l’actuelle pandémie de COVID-19, dans le but de compléter les tests sérologiques actuels. Cela améliorera la capacité à identifier les réponses immunitaires et l’immunité acquise, dont on a cruellement besoin pour faire face à la crise de la COVID-19.

Les technologies actuelles nécessitent de longs tâtonnements pour définir exactement quelles parties du pathogène induisent une bonne immunité. Ces éléments, appelés épitopes immunodominants, doivent être identifiés pour la population générale. Ces étapes exigeantes, gourmandes en main-d’œuvre et chronophages sont nécessaires au développement de tests pour surveiller la réponse des cellules T à des virus comme le SARS-CoV-2 (le virus infectieux provoquant la COVID-19).

Des tests de diagnostic fiables pour identifier les personnes immunisées sont vitaux pour surmonter la menace latente de la COVID-19. Basé sur l’IA, le diagnostic qui sera développé dans le cadre de ce projet complétera les tests de dépistage des anticorps. Il permettra également d’identifier les individus naturellement immunisés contre le virus suite à une infection par le SARS-CoV-2 ou d’autres coronavirus saisonniers, ou qui ont acquis une immunité après une vaccination.

« Les tests de dépistage des anticorps sont un aspect important de la compréhension de la réponse immunitaire à une infection par le SARS-CoV-2 et resteront un pilier de son diagnostic. Cependant, des réponses protectrices des cellules T spécifiques au SARS-CoV-2 surviennent chez des individus infectés, exempts d’anticorps, ayant guéri de l’infection. Par ailleurs, nous avons peut-être déjà une immunité sous-jacente dans la population du fait d’une réactivité croisée avec les coronavirus humains saisonniers endémiques », a déclaré le professeur Ludvig A. Munthe Ph.D., responsable de la recherche et dirigeant du groupe, travaillant dans le département d’immunologie de l’Hôpital de l’Université d’Oslo.

Bien que la technologie pour développer des diagnostics d’anticorps soit facilement accessible, ce n’est pas le cas pour les diagnostics des cellules T, qui représentent actuellement un “angle mort” pour le suivi de l’immunité à la COVID-19 dans la population mondiale. Pour combler cette lacune importante, NOI et l’HUO, avec le soutien du CNR, se sont engagés à développer un diagnostic des cellules T, conçu par IA, qui surveille la réponse sous-jacente des cellules T à l’infection. Le développement d’un diagnostic fiable des cellules T s’accompagne de défis technologiques spécifiques, avec des solutions offertes par le NEC Immune Profiler chez NOI pour répondre aux besoins de la population humaine mondiale.

« Les cellules T sont connues pour jouer un rôle central dans l’immunité initiale et à long terme contre les virus. Cependant, les réponses des cellules T sont très variables entre les différents pathogènes et groupes génétiques dans la population humaine, rendant difficiles les perspectives de développement de diagnostics des cellules T universels fiables pour la COVID-19. Cette difficulté a inspiré les scientifiques de NOI à utiliser comme signal de diagnostic notre IA pour rechercher la réponse des cellules T à l’infection. Dans le cadre de ce projet, nous ambitionnons d’adapter le NEC Immune Profiler et d’autres technologies d’IA de NEC Corporation, puis de les mettre à profit pour développer un diagnostic des cellules T pour la COVID-19 pour le patrimoine génétique diversifié de la population humaine mondiale », a affirmé Trevor Clancy, Ph.D., directeur scientifique chez NEC OncoImmunity AS.

Le développement d’une telle plateforme d’IA permettra non seulement d’effectuer une recherche des contacts mais aussi de contrôler le transmission de la COVID-19. En fait, la plateforme mise au point par NOI et NEC dans la cadre de ce projet sera en grande partie universelle pour différents pathogènes/maladies, et pourra être utilisée dans de futures situations d’urgence pour développer rapidement des diagnostics novateurs lors de nouvelles pandémies émergentes provoquées par de nouveaux agents infectieux dangereux.

« La plateforme d’IA sera utilisée initialement pour l’actuelle pandémie de COVID-19. Toutefois, nous concevrons cette plateforme pour qu’elle soit à l’abri du vieillissement et la rendrons utilisable pour tout futur agent infectieux émergent susceptible de menacer la population mondiale. Cela ouvrira pour notre société de nouvelles opportunités intéressantes sur le marché en pleine croissance des diagnostics des maladies infectieuses », a affirmé Richard Stratford Ph.D., président-directeur général de NEC OncoImmunity AS.

Cela fait plus d’un siècle que le monde n’a pas été confronté à une pandémie comme celle de COVID-19. La pandémie a provoqué à ce jour plus d’un million de morts, et la propagation de la COVID-19 à travers le monde et la mortalité associée ont eu des effets dévastateurs. La pandémie a suscité des craintes de récession mondiale chronique. Les fermetures, la distanciation sociale et les restrictions de voyage ont réduit la capacité de la main-d’œuvre mondiale et détruit de nombreux emplois et entreprises. La collaboration entre NOI et l’HUO constitue une initiative importante pour développer un test de diagnostic fiable, en mesure d’identifier les personnes immunisées dans la population mondiale suite à une infection naturelle par le SARS-CoV-2 ou d’autres coronavirus saisonniers.

« Un diagnostic fiable des cellules T pour contribuer à atténuer le fardeau socio-économique et l’important fardeau de santé de la COVID-19 sera important pour permettre à la communauté mondiale de surmonter la crise actuelle liée à la pandémie. Nous sommes fiers que la technologie d’IA de NEC puisse contribuer à la résolution de la menace de la COVID-19. En tant qu’entreprise cherchant à améliorer le bien-être de la société, NEC continuera de capitaliser sur la recherche et développement qui maximise les forces de notre technologie d’IA pour contribuer à empêcher la propagation de la COVID-19, et protéger la population humaine contre de futures menaces de pandémie », a déclaré Akira Kitamura, directeur général de la division AI Drug Development chez NEC Corporation.

Source : NEC OncoImmunity AS








MyPharma Editions

Sanofi : avis favorable du CHMP pour Dupixent® dans la dermatite atopique sévère de l’enfant âgé de 6 à 11 ans

Publié le 19 octobre 2020
Sanofi : avis favorable du CHMP pour Dupixent® dans la dermatite atopique sévère de l’enfant âgé de 6 à 11 ans

Sanofi et son partenaire Regeneron ont annoncé que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments a rendu un avis favorable à la demande d’extension des indications de Dupixent® (dupilumab) et recommandé son approbation, dans l’Union européenne, pour le traitement de la dermatite atopique sévère de l’enfant âgé de 6 à 11 ans candidat à un traitement systémique.

Cancer du sein métastatique : Unicancer et Pfizer signent un partenariat scientifique portant sur la description de la prise en charge grâce aux données de vie réelle

Publié le 19 octobre 2020
Cancer du sein métastatique : Unicancer et Pfizer signent un partenariat scientifique portant sur la description de la prise en charge grâce aux données de vie réelle

Unicancer et Pfizer ont annoncé la signature d’un partenariat d’une durée de trois ans visant à mieux comprendre les modes de prise en charge des patientes atteintes d’un cancer du sein métastatique grâce aux données de vie réelle issues du Programme « ESME Cancer du sein métastatique ».

Valneva : statut PRIME de l’Agence européenne des médicaments pour son candidat vaccin contre le chikungunya

Publié le 16 octobre 2020
Valneva : statut PRIME de l’Agence européenne des médicaments pour son candidat vaccin contre le chikungunya

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre des maladies générant d’importants besoins médicaux, a annoncé avoir reçu le statut “PRIority Medicines” (PRIME) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) pour son candidat vaccin de Phase 3 à injection unique contre le chikungunya. Ce nouveau statut obtenu auprès de l’EMA vient compléter le statut « Fast Track » obtenu auprès de l’agence de santé américaine Food and Drug Administration (FDA) en décembre 2018.

Sanofi / Translate Bio : résultats précliniques positifs pour leur candidat-vaccin à ARNm contre la COVID-19

Publié le 15 octobre 2020
Sanofi / Translate Bio : résultats précliniques positifs pour leur candidat-vaccin à ARNm contre la COVID-19

Sanofi Pasteur, l’Entité commerciale globale Vaccins de Sanofi, et Translate Bio, une entreprise spécialisée dans le développement de médicaments à ARN messager (ARNm), ont annoncé jeudi les résultats précliniques du MRT5500, un candidat-vaccin à ARNm contre le SARS-CoV-2, le virus responsable de la COVID-19.

Noxxon : recrutement finalisé pour la cohorte de 2ème dose de l’étude de phase 1/2 évaluant le NOX-A12 associé à la radiothérapie

Publié le 15 octobre 2020
Noxxon : recrutement finalisé pour la cohorte de 2ème dose de l'étude de phase 1/2 évaluant le NOX-A12 associé à la radiothérapie

Noxxon Pharma, société de biotechnologie développant principalement des traitements contre le cancer en ciblant le microenvironnement tumoral (MET), a annoncé la finalisation du recrutement des trois patients de la cohorte de deuxième dose dans l’essai clinique évaluant son inhibiteur de CXCL12, NOX-A12, pour le traitement du cancer du cerveau. Les patients ont déjà reçu le traitement initial prévu. L’étude clinique de phase 1/2 porte sur trois schémas posologiques de NOX-A12 (à 200, 400 et 600 mg/semaine), chacun combiné à une radiothérapie par faisceau externe chez des patients atteints d’un cancer du cerveau récemment diagnostiqué.

GenSight Biologics : Elsy Boglioli nommée à son Conseil d’administration

Publié le 15 octobre 2020
GenSight Biologics : Elsy Boglioli nommée à son Conseil d’administration

GenSight Biologics, société biopharmaceutique dédiée au développement et à la commercialisation de thérapies géniques innovantes pour le traitement des maladies neurodégénératives de la rétine et du système nerveux central, a annoncé la nomination d’Elsy Boglioli à son Conseil d’administration, en remplacement de Bpifrance Participations. Mme Boglioli rejoint le Conseil en qualité d’administrateur indépendant.

AstraZeneca annonce un partenariat avec l’INCa pour soutenir la recherche précoce et l’accès à l’innovation

Publié le 14 octobre 2020
AstraZeneca annonce un partenariat avec l’INCa pour soutenir la recherche précoce et l’accès à l’innovation

Dans le cadre de l’appel à projets lancé par l’INCa le 15 septembre dernier, à destination des 16 Centres labellisés de phase précoce CLIP2, AstraZeneca signe une convention de collaboration avec l’INCa, pour mettre à disposition de ces centres, 9 molécules de son pipeline en oncologie. Le but de cette initiative est de conduire des essais cliniques précoces académiques sur des molécules en cours de développement, dans des indications non encore explorées à ce jour.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents