Edition du 24-09-2021

COVID-19 : NEC OncoImmunity et l’Hôpital de l’Université d’Oslo vont développer un diagnostic utilisant l’intelligence artificielle

Publié le vendredi 9 octobre 2020

COVID-19 : NEC OncoImmunity et l’Hôpital de l'Université d'Oslo vont développer un diagnostic utilisant l’intelligence artificielleNEC OncoImmunity et l’Hôpital de l’Université d’Oslo (HUO) ont annoncé qu’ils ont récemment reçu une prestigieuse bourse du Conseil norvégien de la recherche (CNR) pour développer une plateforme d’IA (intelligence artificielle) qui permettra la conception rapide de diagnostics des cellules T pour les maladies infectieuses émergentes ou endémiques. Dans le cadre de ce projet sera mis au point un nouveau diagnostic des cellules T pour l’actuelle pandémie de COVID-19, dans le but de compléter les tests sérologiques actuels. Cela améliorera la capacité à identifier les réponses immunitaires et l’immunité acquise, dont on a cruellement besoin pour faire face à la crise de la COVID-19.

Les technologies actuelles nécessitent de longs tâtonnements pour définir exactement quelles parties du pathogène induisent une bonne immunité. Ces éléments, appelés épitopes immunodominants, doivent être identifiés pour la population générale. Ces étapes exigeantes, gourmandes en main-d’œuvre et chronophages sont nécessaires au développement de tests pour surveiller la réponse des cellules T à des virus comme le SARS-CoV-2 (le virus infectieux provoquant la COVID-19).

Des tests de diagnostic fiables pour identifier les personnes immunisées sont vitaux pour surmonter la menace latente de la COVID-19. Basé sur l’IA, le diagnostic qui sera développé dans le cadre de ce projet complétera les tests de dépistage des anticorps. Il permettra également d’identifier les individus naturellement immunisés contre le virus suite à une infection par le SARS-CoV-2 ou d’autres coronavirus saisonniers, ou qui ont acquis une immunité après une vaccination.

« Les tests de dépistage des anticorps sont un aspect important de la compréhension de la réponse immunitaire à une infection par le SARS-CoV-2 et resteront un pilier de son diagnostic. Cependant, des réponses protectrices des cellules T spécifiques au SARS-CoV-2 surviennent chez des individus infectés, exempts d’anticorps, ayant guéri de l’infection. Par ailleurs, nous avons peut-être déjà une immunité sous-jacente dans la population du fait d’une réactivité croisée avec les coronavirus humains saisonniers endémiques », a déclaré le professeur Ludvig A. Munthe Ph.D., responsable de la recherche et dirigeant du groupe, travaillant dans le département d’immunologie de l’Hôpital de l’Université d’Oslo.

Bien que la technologie pour développer des diagnostics d’anticorps soit facilement accessible, ce n’est pas le cas pour les diagnostics des cellules T, qui représentent actuellement un “angle mort” pour le suivi de l’immunité à la COVID-19 dans la population mondiale. Pour combler cette lacune importante, NOI et l’HUO, avec le soutien du CNR, se sont engagés à développer un diagnostic des cellules T, conçu par IA, qui surveille la réponse sous-jacente des cellules T à l’infection. Le développement d’un diagnostic fiable des cellules T s’accompagne de défis technologiques spécifiques, avec des solutions offertes par le NEC Immune Profiler chez NOI pour répondre aux besoins de la population humaine mondiale.

« Les cellules T sont connues pour jouer un rôle central dans l’immunité initiale et à long terme contre les virus. Cependant, les réponses des cellules T sont très variables entre les différents pathogènes et groupes génétiques dans la population humaine, rendant difficiles les perspectives de développement de diagnostics des cellules T universels fiables pour la COVID-19. Cette difficulté a inspiré les scientifiques de NOI à utiliser comme signal de diagnostic notre IA pour rechercher la réponse des cellules T à l’infection. Dans le cadre de ce projet, nous ambitionnons d’adapter le NEC Immune Profiler et d’autres technologies d’IA de NEC Corporation, puis de les mettre à profit pour développer un diagnostic des cellules T pour la COVID-19 pour le patrimoine génétique diversifié de la population humaine mondiale », a affirmé Trevor Clancy, Ph.D., directeur scientifique chez NEC OncoImmunity AS.

Le développement d’une telle plateforme d’IA permettra non seulement d’effectuer une recherche des contacts mais aussi de contrôler le transmission de la COVID-19. En fait, la plateforme mise au point par NOI et NEC dans la cadre de ce projet sera en grande partie universelle pour différents pathogènes/maladies, et pourra être utilisée dans de futures situations d’urgence pour développer rapidement des diagnostics novateurs lors de nouvelles pandémies émergentes provoquées par de nouveaux agents infectieux dangereux.

« La plateforme d’IA sera utilisée initialement pour l’actuelle pandémie de COVID-19. Toutefois, nous concevrons cette plateforme pour qu’elle soit à l’abri du vieillissement et la rendrons utilisable pour tout futur agent infectieux émergent susceptible de menacer la population mondiale. Cela ouvrira pour notre société de nouvelles opportunités intéressantes sur le marché en pleine croissance des diagnostics des maladies infectieuses », a affirmé Richard Stratford Ph.D., président-directeur général de NEC OncoImmunity AS.

Cela fait plus d’un siècle que le monde n’a pas été confronté à une pandémie comme celle de COVID-19. La pandémie a provoqué à ce jour plus d’un million de morts, et la propagation de la COVID-19 à travers le monde et la mortalité associée ont eu des effets dévastateurs. La pandémie a suscité des craintes de récession mondiale chronique. Les fermetures, la distanciation sociale et les restrictions de voyage ont réduit la capacité de la main-d’œuvre mondiale et détruit de nombreux emplois et entreprises. La collaboration entre NOI et l’HUO constitue une initiative importante pour développer un test de diagnostic fiable, en mesure d’identifier les personnes immunisées dans la population mondiale suite à une infection naturelle par le SARS-CoV-2 ou d’autres coronavirus saisonniers.

« Un diagnostic fiable des cellules T pour contribuer à atténuer le fardeau socio-économique et l’important fardeau de santé de la COVID-19 sera important pour permettre à la communauté mondiale de surmonter la crise actuelle liée à la pandémie. Nous sommes fiers que la technologie d’IA de NEC puisse contribuer à la résolution de la menace de la COVID-19. En tant qu’entreprise cherchant à améliorer le bien-être de la société, NEC continuera de capitaliser sur la recherche et développement qui maximise les forces de notre technologie d’IA pour contribuer à empêcher la propagation de la COVID-19, et protéger la population humaine contre de futures menaces de pandémie », a déclaré Akira Kitamura, directeur général de la division AI Drug Development chez NEC Corporation.

Source : NEC OncoImmunity AS








MyPharma Editions

COVID long : GeNeuro et Northwestern University concluent une collaboration de recherche sur HERV-W ENV

Publié le 24 septembre 2021
COVID long : GeNeuro et Northwestern University concluent une collaboration de recherche sur HERV-W ENV

GeNeuro, société biopharmaceutique développant de nouveaux traitements pour les maladies neurodégénératives et auto-immunes, telles que la sclérose en plaques, a annoncé avoir conclu un accord de recherche avec la Northwestern University pour l’étude approfondie de la relation entre HERV-W ENV (W-ENV) et les syndromes neuropsychiatriques du COVID long.

AB Science : feu vert de l’autorité de santé canadienne pour une étude de Phase I/II avec sa molécule AB8939 dans la leucémie myéloïde aiguë

Publié le 24 septembre 2021
AB Science : feu vert de l’autorité de santé canadienne pour une étude de Phase I/II avec sa molécule AB8939 dans la leucémie myéloïde aiguë

AB Science vient d’annoncer que son étude clinique avec la molécule AB8939 chez les patients adultes atteints de leucémie myéloïde aiguë (LMA) en rechute/réfractaire a été approuvée par l’autorité de santé canadienne (Health Canada). La  » lettre de non-objection  » (‘No Objection Letter’, LNO) reçue de l’autorité canadienne confirme l’autorisation d’initier l’étude de phase I/II (AB18001) chez les patients atteints de LMA en rechute/réfractaire et de syndrome myélodysplasique (SMD) réfractaire.

Galapagos : avis positif du CHMP pour Jyseleca® dans la rectocolite hémorragique modérée à sévère chez l’adulte

Publié le 24 septembre 2021
Galapagos : avis positif du CHMP pour Jyseleca® dans la rectocolite hémorragique modérée à sévère chez l'adulte

Galapagos a annoncé que le CHMP (Comité des médicaments à usage humain) de l’Agence Européenne des Médicaments (EMA) a émis un avis positif pour Jyseleca® (filgotinib), un inhibiteur préférentiel de JAK1 administré une fois par jour par voie orale, pour le traitement des patients adultes atteints de Rectocolite Hémorragique (RCH) modérément à sévèrement active

COVID-19 : Valneva poursuit l’expansion des essais cliniques de son candidat vaccin

Publié le 23 septembre 2021
COVID-19 : Valneva poursuit l’expansion des essais cliniques de son candidat vaccin

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a annoncé le début du recrutement des adolescents dans l’essai pivot de Phase 3 (VLA2001-301, “Cov-Compare”) pour son candidat vaccin inactivé contre la COVID-19, VLA2001. Les résultats initiaux de l’essai de Phase 3 « Cov-Compare » sont attendus au début du quatrième trimestre 2021, et Valneva souhaite les utiliser comme pivot pour l’obtention d’une approbation réglementaire de VLA2001 chez les adultes.

GeNeuro : un 1er patient ayant terminé l’étude ProTEct-MS est entré dans l’extension de l’étude

Publié le 23 septembre 2021
GeNeuro : un 1er patient ayant terminé l'étude ProTEct-MS est entré dans l'extension de l’étude

GeNeuro, société biopharmaceutique qui développe de nouveaux traitements contre les maladies neurodégénératives et auto-immunes, notamment la sclérose en plaques (SEP), a annoncé qu’un premier patient ayant terminé l’étude ProTEct-MS au Centre académique spécialisé (ASC) du Karolinska Institutet à Stockholm, qui évalue le temelimab à des doses mensuelles de 18, 36 et 54 mg/kg chez des patients atteints de SEP, est entré dans l’extension de l’étude ProTEct-MS.

Hyloris : Jean-Luc Vandebroek nommé au poste de directeur financier

Publié le 23 septembre 2021
Hyloris : Jean-Luc Vandebroek nommé au poste de directeur financier

Hyloris Pharmaceuticals, une société biopharmaceutique belge engagée à répondre aux besoins médicaux non satisfaits en réinventant les médicaments existants, a annoncé que Jean-Luc Vandebroek rejoindra la société en tant que Directeur Financier.

Nicox : Résultats de l’étude de phase 2b Mississippi sur le NCX 4251 dans la blépharite

Publié le 23 septembre 2021
Nicox : Résultats de l’étude de phase 2b Mississippi sur le NCX 4251 dans la blépharite

Nicox, société internationale spécialisée en ophtalmologie, a annoncé les résultats de l’étude clinique de phase 2b Mississippi sur le NCX 4251. L’étude Mississippi portait sur l’évaluation du NCX 4251, suspension ophtalmique de propionate de fluticasone à 0,1%, administrée une fois par jour, contre placebo, chez des patients présentant des épisodes aigus de blépharite.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents