Edition du 17-01-2021

CSIS : Nicolas Sarkozy lance un fonds d’investissement de 140 millions d’euros dans les biotechnologies

Publié le mardi 27 octobre 2009

CSIS : Nicolas Sarkozy lance un fonds d'investissement de 140 millions d'euros dans les biotechnologies Lors de la 4ème réunion du Conseil Stratégique des Industries de Santé, qui se déroulait hier à l’Elysée, Nicolas Sarkozy a annoncé la création d’un fonds d’investissement dans les biotechnologies d’un montant de 140 millions d’euros abondé par le Fonds stratégique d’investissement (FSI) et les principaux laboratoires pharmaceutiques opérant sur le territoire national.

A l’occasion de la table ronde du Conseil Stratégique des Industries de Santé, qui a réuni lundi au Palais de l’Elysée les principaux industriels de santé français et étrangers ainsi que plusieurs ministres du gouvernement, le Chef de l’Etat a annoncé la création d’un fonds de 140 M€ dédié aux biotechnologies, associant neuf industriels français et étrangers et le Fonds d’investissement stratégique.

Concrètement l’Etat, le Fonds Stratégique d’Investissement et les laboratoires pharmaceutiques ont affirmé leur objectif de développer le savoir-faire français dans le domaine des biotechnologies, d’accroître le potentiel de sociétés sur le territoire et d’accélérer la mise sur le marché de leurs produits en mettant en place un fonds d’investissement ciblant des entreprises qui se développent sur le territoire français.

Un dispositif immédiatement opérationnel
L’objectif principal du « Fonds InnoBio » est de réaliser des investissements de l’ordre de « 5 à 10 millions d’euros » directement en fonds propres et quasi-fonds propres au capital de sociétés fournissant des produits et services technologiques innovants dans le domaine de la santé et avec la perspective de générer des plus-values. Le fonds prend la forme d’un fonds commun de placement à risques (FCPR) géré par CDC Entreprises, agréée à cet effet par l’Autorité des Marchés Financiers. Une équipe d’investisseurs, spécialistes du secteur, dirigée par Laurent Arthaud est d’ores et déjà opérationnelle. Elle devrait être en mesure d’annoncer ses premiers investissements d’ici à la fin de l’année.

Nicolas Sarkozy a également salué l’engagement des industriels de doubler d’ici 2012 – pour atteindre plus de 60 M€ – le montant des financements qu’ils consacrent à la recherche partenariale avec l’Alliance des sciences de la vie et de la santé. Le Président de la République a ainsi rappelé que la réforme du crédit impôt recherche en 2008 a doté la France d’un des instruments les plus puissants au monde de soutien à la recherche privée.

Valérie Pécresse, la ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche a souligné le triplement du montant du crédit impôt recherche (CIR). « Aujourd’hui la défiscalisation atteint 30 % de vos dépenses, 50 % la première année. Le CIR atteint même 60% de vos dépenses de R&D lorsque celles-ci sont faites dans le cadre d’un partenariat avec un laboratoire public. Concrètement, vous investissez 100 euros, le fisc français vous en rembourse 60 », a expliqué la ministre aux industriels. Ainsi son remboursement immédiat, décidé dans le cadre du plan de relance, sera maintenu en 2010. Le chef de l’Etat a également indiqué que la réforme de la taxe professionnelle allait entraîner une baisse importante de la cotisation de ce secteur.

« Maintenir l’emploi industriel »
Souhaitant « maintenir l’emploi industriel » en France, Nicolas Sarkozy a également déclaré que la France allait « soutenir les industriels acceptant que les génériques de leurs médicaments soient produits en France quelques semaines avant l’expiration de leur brevet. L’Etat s’est par ailleurs engagé à « conforter » la pratique de prix différents pour les médicaments destinés à l’exportation de ceux pratiqués -et réglementés- pour les produits distribués en France.

Enfin, Nicolas Sarkozy a indiqué par ailleurs que le grand emprunt national pourrait servir à financer certains investissements dans la santé, comme les futurs Instituts hospitalo-universitaires (IHU). Un appel d’offres va être lancé en 2010 pour accorder le label IHU « à cinq centres maximum », ces instituts étant appelés à être « des plates-formes de soins, de recherche et d’enseignement de niveau mondial organisées autour d’un projet scientifique cohérent ».

Source : Elysée, FSI, Ministère l’enseignement supérieur et de la recherche








MyPharma Editions

DBV Technologies : des avancées règlementaires sur Viaskin™ Peanut pour les enfants âgés de 4 à 11 ans

Publié le 15 janvier 2021
DBV Technologies : des avancées règlementaires sur Viaskin™ Peanut pour les enfants âgés de 4 à 11 ans

DBV Technologies a annoncé la réception de réponses écrites de la part de la Food and Drug Administration (FDA) américaine aux questions figurant dans la demande de réunion de type A que la société a présenté en octobre 2020. La demande de réunion de type A a été formulée suite à la réception par la société d’une Lettre de Réponse Complète (CRL) en lien avec sa demande de licence de produits biologiques (BLA) pour Viaskin™ Peanut (DBV712), un patch épicutané expérimental, non invasif, à prise quotidienne unique, visant à traiter l’allergie aux arachides chez les enfants âgés de 4 à 11 ans.

Erytech : recrutement du 1er patient dans une étude de phase 1 conduite par un investigateur avec eryaspase dans le traitement de 1ère ligne du cancer du pancréas

Publié le 15 janvier 2021
Erytech : recrutement du 1er patient dans une étude de phase 1 conduite par un investigateur avec eryaspase dans le traitement de 1ère ligne du cancer du pancréas

Erytech Pharma, société biopharmaceutique de stade clinique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé le recrutement du premier patient dans une étude clinique de phase 1, nommée rESPECT, conduite par un investigateur (IST), avec son produit phare, eryaspase, dans le traitement en première ligne du cancer du pancréas.

Biogen lance une étude en collaboration avec Apple pour développer des biomarqueurs digitaux

Publié le 15 janvier 2021
Biogen lance une étude en collaboration avec Apple pour développer des biomarqueurs digitaux

Biogen, entreprise pionnière en neurosciences, a annoncé une nouvelle étude en ligne, en collaboration avec Apple, pour étudier comment mieux surveiller ses capacités cognitives et dépister tout déclin cognitif, y compris l’apparition de troubles cognitifs légers (TCL), grâce à son Iphone ou son Apple Watch.

Transgene : Gaëlle Stadtler nommée Directrice des Ressources Humaines

Publié le 15 janvier 2021
Transgene : Gaëlle Stadtler nommée Directrice des Ressources Humaines

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies reposant sur des vecteurs viraux contre les cancers, a annoncé la nomination de Gaëlle Stadtler au poste de Directrice des Ressources Humaines. Gaëlle rejoint le Comité de Direction et rapportera directement à Hedi Ben Brahim, Président-Directeur général de Transgene.

Thérapie cellulaire : Bone Therapeutics et Rigenerand signent un partenariat

Publié le 14 janvier 2021
Thérapie cellulaire : Bone Therapeutics et Rigenerand signent un partenariat

Bone Therapeutics, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de thérapies cellulaires innovantes répondant aux besoins médicaux non satisfaits en orthopédie et dans d’autres pathologies graves, et Rigenerand, société de biotech qui développe et fabrique des produits médicinaux pour des applications dans la thérapie cellulaire, principalement en médecine régénérative et en oncologie, ont annoncé la signature d’un premier accord pour un partenariat de développement de processus.

Sanofi investit plus de 60 millions d’euros sur son site de Sisteron

Publié le 14 janvier 2021
Sanofi investit plus de 60 millions d’euros sur son site de Sisteron

Sanofi a annoncé un investissement de plus de 60 millions dans une Unité de Lancement de Petits Volumes (ULPV) sur son site de Sisteron (Alpes-de-Haute-Provence, région Provence-Alpes-Côte d’Azur). Sanofi va ainsi créer un nouveau centre d’Accélération des Lancements et d’Innovation dans le domaine de la chimie destiné à anticiper le lancement des nouveaux principes actifs pharmaceutiques.

COVID-19 : Valneva en discussions avancées avec la Commission Européenne pour fournir jusqu’à 60 millions de doses de son candidat vaccin inactivé

Publié le 13 janvier 2021
COVID-19 : Valneva en discussions avancées avec la Commission Européenne pour fournir jusqu’à 60 millions de doses de son candidat vaccin inactivé

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre les maladies infectieuses générant d’importants besoins médicaux, a annoncé aujourd’hui être en discussions avancées avec la Commission Européenne (EC) pour la fourniture d’un maximum de 60 millions de doses de son candidat vaccin contre la COVID-19, VLA2001. VLA2001 est actuellement le seul candidat vaccin à virus inactivé contre la COVID-19 en développement clinique en Europe.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents