Edition du 28-02-2021

Déserts médicaux : l’installation des jeunes médecins facilitée par plusieurs mesures

Publié le jeudi 15 août 2013

Dans un communiqué diffusé mercredi, Marisol Touraine, la ministre des affaires sociales et de la santé, s’est félicitée de la publication au Journal officiel de plusieurs textes relatifs à l’installation de jeunes médecins dans les territoires isolés : la création de contrats de praticiens territoriaux de médecine générale et le renforcement des contrats d’engagement de service public.

Ces mesures incitatives, votées en loi de financement de la sécurité sociale pour 2013, font partie des douze engagements du Pacte territoire santé. « Ce plan, lancé par la ministre fin 2012, est un instrument de lutte contre les déserts médicaux et s’inscrit dans la politique du Gouvernement pour améliorer l’accès aux soins sur l’ensemble du territoire. Il se déploie progressivement sous la conduite des agences régionales de santé », précise le ministère.

Mise en place de praticiens territoriaux de médecine générale (PTMG)

Ce dispositif  permet de faciliter l’installation des jeunes médecins généralistes, non encore installés ou installés depuis moins d’un an, dans les zones qui se caractérisent « par une offre médicale insuffisante ou des difficultés dans l’accès aux soins ».

Il offre en effet à ses bénéficiaires, pendant une durée de deux ans, un complément aux revenus tirés des activités de soins de manière à garantir un revenu net mensuel de 3640 €. De même, des avantages en matière de protection sociale seront consentis aux bénéficiaires : un complément de rémunération forfaitisé sera versé pendant trois mois en cas d’arrêt maladie ou pendant toute la durée d’un congé de maternité, répondant ainsi à une forte attente des professionnels. En contrepartie, les bénéficiaires s’engagent, par contrat, notamment à respecter les tarifs opposables et à participer à la permanence des soins ambulatoires.

Ainsi, en 2013, 200 contrats de PTMG sont proposés, selon une répartition par région fondée sur les caractéristiques de l’offre de soins. Dans chaque agence régionale de santé, le « référent installation », mis en place dans le cadre du Pacte territoire santé, accompagnera les jeunes médecins généralistes dans leur installation.

Un dispositif amélioré pour les étudiants et les internes en médecine, étendu  aux étudiants en odontologie

Le contrat d’engagement de service public (CESP) ouvre droit pour les bénéficiaires à une allocation mensuelle de 1 200€ bruts pendant leurs études. En contrepartie, ces jeunes professionnels en formation s’engagent à exercer dans des territoires identifiés comme fragiles par les agences régionales de santé. « Ce nouveau texte renforce le dispositif existant en laissant aux ARS la plus grande autonomie pour l’identification des territoires éligibles à ce nouveau dispositif. Il garantit ainsi, sur un territoire, l’adéquation entre la réalité des déficits d’offre de soins et l’engagement des jeunes professionnels. », précise le ministère.

De plus, face à l’hétérogénéité de la répartition des dentistes sur le territoire, le dispositif de contrat d’engagement de service public est également élargi aux étudiants en odontologie qui pourront ainsi, en contre partie de l’allocation mensuelle durant leurs études, renforcer l’offre de soins dentaires là où elle est quantitativement insuffisante..

Les étudiants pourront s’appuyer sur les conseils du référent installation des ARS afin de construire dans la durée leur projet professionnel.

Source : Ministère de la Santé








MyPharma Editions

GSK : résultats d’évaluation de l’anticorps monoclonal Otilimab dans le traitement de la COVID-19

Publié le 26 février 2021
GSK : résultats d'évaluation de l'anticorps monoclonal Otilimab dans le traitement de la COVID-19

Le laboratoire GlaxoSmithKline (GSK) a annoncé les résultats de l’étude de phase 2 OSCAR (Otilimab in Severe COVID-19 Related Disease) sur l’otilimab, un anticorps monoclonal anti-facteur de stimulation des colonies de granulocytes et de macrophages (anti GM-CSF).

Pierre Fabre et Puma Biotechnology amendent leur accord de licence NERLYNX® pour y inclure la Chine

Publié le 26 février 2021
Pierre Fabre et Puma Biotechnology amendent leur accord de licence NERLYNX® pour y inclure la Chine

Puma Biotechnology et Pierre Fabre ont convenu d’étendre les termes de l’accord de licence 2019 qui confère à Pierre Fabre les droits exclusifs de développement et de commercialisation de NERLYNX® (nératinib) en Europe, en Turquie, au Moyen-Orient et en Afrique. L’accord modifié étend les droits commerciaux de Pierre Fabre concernant NERLYNX à la Chine, qui comprend la Chine continentale, Taïwan, Hong Kong et Macao.

Median renforce son équipe de management iBiopsy®

Publié le 26 février 2021
Median renforce son équipe de management iBiopsy®

Median Technologies vient d’annoncer la nomination de Thomas Bonnefont au poste nouvellement créé de Chief Operating and Commercial Officer pour la Business Unit iBiopsy®, ainsi que la nomination de Mike Doherty au poste de Sr. Strategy Advisor, Product Development iBiopsy®. Ils rejoignent l’un et l’autre l’équipe de direction de Median. Mike Doherty est basé aux États-Unis.

L’Anses et l’ANSM lancent un projet de rapprochement à Lyon

Publié le 26 février 2021
L’Anses et l’ANSM lancent un projet de rapprochement à Lyon

Afin de rapprocher certaines de leurs activités au bénéfice d’une meilleure protection de la santé, pour l’Homme, les animaux et l’environnement, les deux agences ont décidé de regrouper dans un même bâtiment à Lyon-Gerland le laboratoire lyonnais de l’Anses et une partie de la direction des contrôles de l’ANSM. Au terme du concours d’architecte, le projet du cabinet Pargade Architectes a été retenu à l’unanimité du jury. Le démarrage des travaux est prévu en 2022, pour une livraison en 2024.

COVID-19 : Sanofi va aider Johnson & Johnson à fabriquer son vaccin

Publié le 24 février 2021
COVID-19 : Sanofi va aider Johnson & Johnson à fabriquer son vaccin

Sanofi vient de conclure un accord avec deux entreprises pharmaceutiques Janssen du groupe Johnson & Johnson, aux termes duquel le groupe pharmaceutique français contribuera à la fabrication du vaccin contre la COVID-19 de Janssen afin de remédier à la pandémie et de satisfaire à la demande mondiale de vaccins.

Valbiotis : 1ère visite du 1er patient dans l’étude clinique de Phase II HEART sur TOTUM-070

Publié le 23 février 2021
Valbiotis : 1ère visite du 1er patient dans l’étude clinique de Phase II HEART sur TOTUM-070

Valbiotis, entreprise de Recherche et Développement engagée dans l’innovation scientifique, pour la prévention et la lutte contre les maladies métaboliques, a annoncé la première visite du premier patient dans l’étude clinique de Phase II HEART qui évaluera TOTUM-070, substance active innovante pour la réduction du taux sanguin de LDL cholestérol, facteur de risque des maladies cardiovasculaires.

Daiichi Sankyo : Ken Takeshita, MD, nommé responsable mondial R&D

Publié le 23 février 2021
Daiichi Sankyo : Ken Takeshita, MD, nommé responsable mondial R&D

Daiichi Sankyo a annoncé que Ken Takeshita, MD, sera le nouveau responsable mondial de la recherche et du développement à partir du 1er avril 2021. À cette date, le Dr Junichi Koga prendra officiellement sa retraite, après une brillante et assidue carrière, dont plus de 12 ans passés chez Daiichi Sankyo.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents