Edition du 23-04-2021

Diabète de type 2: Alizé Pharma lance la 1ère étude de phase I de son analogue de ghréline non acylée

Publié le lundi 15 juillet 2013

Alizé Pharma, spécialisée dans le développement de médicaments pour le traitement de maladies métaboliques et de maladies rares, a annoncé lundi le lancement de la première étude clinique de Phase I pour AZP-531, son analogue de ghréline non acylée, dans le diabète de type 2.

La Medicines and Healthcare Regulatory Agency (MHRA), agence anglaise de régulation des produits de santé et des médicaments, a autorisé le lancement de cette étude qui sera réalisée en Angleterre, sous la forme d’un protocole combiné de Phase Ia et Ib.

Cette étude clinique, qui devrait durer environ 18 mois, permettra d’évaluer l’innocuité, d’établir le profil pharmacocinétique d’AZP-531, et d’obtenir des données préliminaires sur ses effets métaboliques, notamment sur la glycémie. Le protocole de cette étude en double aveugle vs placebo se décompose en trois parties: une étude d’administration unique à des doses croissantes chez des volontaires sains, suivie d’une étude d’administrations répétées sur 14 jours à des doses croissantes chez des sujets en surpoids ou obèses, et d’une étude d’administrations répétées sur 14 jours à des doses croissantes chez des patients diabétiques de type 2. Au total l’étude sera réalisée sur un maximum de 112 patients et volontaires sains.

« Nous sommes très heureux d’avoir atteint ce jalon de développement important pour AZP-531, premier analogue de ghréline non acylée à entrer en clinique, sur la base d’une connaissance approfondie de la biologie de la ghréline, et de son rôle dans le métabolisme et ses pathologies associées », déclare Thierry Abribat, Président d’Alizé Pharma. « Les résultats obtenus au cours de cette première étude clinique nous permettront d’évaluer le potentiel d’AZP-531 dans le traitement du diabète de type 2, et également d’envisager des développements cliniques dans d’autres indications métaboliques telles que le syndrome de Prader Willi, ainsi que dans des indications cardiovasculaires liées à l’ischémie. »

La mise en œuvre de ce programme clinique fait suite à cinq années de collaboration de recherche entre Alizé Pharma et ses partenaires académiques du Erasmus Medical Center à Rotterdam (Pays-Bas) et de l’Université de Turin (Italie), dans le cadre du programme UnAcylated Ghrelin (UAG), qui a abouti a l’identification de la ghréline non acylée comme nouvelle classe thérapeutique et la mise au point d’AZP-531. Grâce à son profil pharmacologique unique, AZP-531 se différencie des antagonistes de la ghréline et de toutes les autres classes thérapeutiques existantes. Les données précliniques et cliniques disponibles suggèrent qu’UAG et ses analogues améliorent le contrôle glycémique et la sensibilité à l’insuline, réduisent l’accumulation de graisse et exercent un effet positif sur le remodelage vasculaire et dans l’ischémie grâce à un effet de protection contre le stress oxydatif.

« AZP-531 est la seconde molécule que nous amenons au stade clinique, après Asparec(R)», ajoute Thierry Abribat. « Il s’agit d’une vraie reconnaissance du savoir-faire d’Alizé Pharma et de son équipe en médecine translationnelle, pour amener l’innovation en clinique et créer de la valeur pour ses actionnaires. »

Source : Alizé Pharma








MyPharma Editions

NovAliX nomme le Dr Jérôme Guillemont à la tête du département de drug discovery, ainsi que deux nouveaux directeurs

Publié le 23 avril 2021
NovAliX nomme le Dr Jérôme Guillemont à la tête du département de drug discovery, ainsi que deux nouveaux directeurs

NovAliX, société de recherche sous contrat (CRO) spécialisée dans la recherche et le développement de médicaments, a annoncé la nomination du Dr Jérôme Guillemont à la tête du département de drug discovery. Il rejoint également le comité exécutif de NovAliX. Afin de renforcer l’équipe, les Dr Laurence Mevellec et Olivier Querolle rejoignent également la société en qualité de directeurs de la chimie médicinale.

Nicox : 50% du recrutement atteint dans l’étude de phase 2b Mississippi pour NCX 4251 dans la blépharite

Publié le 23 avril 2021
Nicox : 50% du recrutement atteint dans l’étude de phase 2b Mississippi pour NCX 4251 dans la blépharite

Nicox, société internationale spécialisée en ophtalmologie, a annoncé que 102 patients sur un objectif de 200 ont été randomisés dans l‘étude clinique de phase 2b Mississippi pour le NCX 4251 dans la blépharite. Les premiers résultats sont actuellement attendus au quatrième trimestre 2021, dans les délais prévus.

Genfit recrute Thomas Baetz en tant que Chief Financial Officer

Publié le 23 avril 2021
Genfit recrute Thomas Baetz en tant que Chief Financial Officer

Genfit, société biopharmaceutique de phase avancée engagée dans l’amélioration de la vie des patients atteints de maladies hépatiques et métaboliques, vient d’annoncer la nomination de Thomas Baetz au poste de Chief Financial Officer. Il rejoint le Comité Exécutif avec Stefanie Magner, Chief Compliance Officer.

Ethypharm établit une présence directe en Italie

Publié le 23 avril 2021
Ethypharm établit une présence directe en Italie

Ethypharm vient d’annoncer l’établissement de sa filiale en Italie, lui permettant d’opérer directement dans le 3ème marché pharmaceutique d’Europe. Placée sous la direction de Bruno Rago, Ethypharm Italy renforcera la présence commerciale du Groupe en Europe, notamment dans son domaine thérapeutique principal, le système nerveux central.

COVID-19 : Valneva initie une étude clinique de Phase 3 pour son candidat vaccin inactivé et adjuvanté

Publié le 22 avril 2021
COVID-19 : Valneva initie une étude clinique de Phase 3 pour son candidat vaccin inactivé et adjuvanté

Valneva, la biotech nantaise spécialisée dans les vaccins contre les maladies infectieuses, vient d’annoncer l’initiation d’une étude pivot de Phase 3 pour son candidat vaccin inactivé et adjuvanté contre la COVID-19, VLA2001. L’étude de Phase 3 « Cov-Compare », (VLA2001-301) va comparer lors d’une étude-pivot d’immunogénicité le candidat vaccin SARS-CoV-2 de Valneva, VLA2001, au vaccin Vaxzevria, qui a déjà reçu une autorisation conditionnelle de mise sur le marché.

COVID-19 : l’essai clinique mené par MedinCell confirme l’innocuité de l’ivermectine

Publié le 22 avril 2021
COVID-19 : l’essai clinique mené par MedinCell confirme l’innocuité de l’ivermectine

MedinCell, société qui développe plusieurs formulations injectables à action prolongée d’ivermectine dont la plus avancée vise à prévenir de l’infection par le Covid-19 et de ses mutants pendant plusieurs mois, a annoncé que son essai clinique valide l’innocuité de l’ivermectine en prise quotidienne sous forme orale, pour simuler la libération continue du principe actif par une injection longue action. Aucun effet indésirable n’a été observé avec les trois doses d’ivermectine testées allant jusqu’à 100 μg/kg.

Erytech sollicite une réunion auprès de la FDA en amont de sa demande de BLA afin d’évaluer une voie d’approbation dans la LAL

Publié le 22 avril 2021
Erytech sollicite une réunion auprès de la FDA en amont de sa demande de BLA afin d’évaluer une voie d’approbation dans la LAL

Erytech Pharma, société biopharmaceutique de stade clinique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé le lancement du processus de demande d’autorisation de mise sur le marché auprès de la FDA américaine pour son produit phare, eryaspase, chez les patients atteints de leucémie aiguë lymphoblastique qui ont développé des réactions d’hypersensibilité à la PEG-asparaginase, sur la base des résultats positifs de l’étude clinique de phase 2 conduite par NOPHO.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents