Edition du 19-02-2018

Accueil » Diabète » Industrie » Produits

Diabète: résultats positifs pour Lyxumia® de Sanofi

Publié le mardi 6 décembre 2011

Le groupe pharmaceutique Sanofi a annoncé aujourd’hui que, dans le cadre de l’étude GetGoal Duo 1 (également appelée EFC10781), Lyxumia® (lixisénatide), son agoniste expérimental du récepteur GLP-1, en association avec Lantus® (insuline glargine), a atteint le critère d’évaluation principal et réduit significativement le taux d’HbA1c, avec une amélioration significative de la glycémie postprandiale.

« Les premiers résultats positifs de GetGoal-Duo-1 démontrent l’efficacité et la tolérance de lixisénatide en association avec de l’insuline glargine chez les patients atteints de diabète de type 2 non contrôlé par des antidiabétiques oraux, et en particulier par la metformine », indique le laboratoire dans un communiqué.

Cette étude randomisée, en double aveugle, contrôlée par placebo comportait une période de préinclusion de 12 semaines par insuline glargine, moyennant titration de la dose jusqu’à ce que la glycémie à jeun atteigne le taux cible de 80-100 mg/dl. La période de pré-inclusion a été suivie d’une période randomisée de 24 semaines dans le cadre de laquelle 446 patients dont le taux d’HbA1c était supérieur à 7 % malgré une glycémie à jeun contrôlée, ont été traités soit par une injection quotidienne de lixisénatide, soit par placebo tout en continuant de prendre de l’insuline glargine et de la metformine. 88% des patients traités par lixisénatide ont atteint et ont conservé la dose de maintien de 20 μg.

Pendant la période de pré-inclusion, le taux d’HbA1c des patients a diminué, passant en moyenne de 8,60 % à 7,60 %. Après la randomisation, l’ajout de lixisénatide a permis d’obtenir une diminution significativement plus importante du taux d’HbA1c par rapport au groupe placebo (p<0,0001). Le taux d’HbA1c a atteint une valeur moyenne de 6,96 % après 24 semaine et un pourcentage significativement supérieur de patients ont atteint un taux d’HbA1c cible inférieur à 7,0 % sous lixisénatide par rapport au placebo (respectivement 56,3 % contre 38,5 %, p=0,0001).

Lixisénatide a également significativement amélioré la glycémie postprandiale à 2 heures avec une différence moyenne de -3,16 mmol/l (p<0,0001) par rapport au placebo. La différence moyenne de poids entre les patients traités par lixisénatide et par placebo s’est pour sa part établie à -0,89 kg (p=0,0012).

Comme pour tout médicament de la classe des agonistes du récepteur GLP-1, les événements indésirables les plus fréquents ont été des nausées et vomissements légers et transitoires. Cinquante (22,4 %) patients traités par lixisénatide et 30 (13,5 %) patients traités par placebo ont rapporté des événements hypoglycémiques symptomatiques conformément à la définition fournie dans le protocole pour la période de traitement.

« Lixisénatide est un nouvel agoniste GLP-1 prometteur doté d’un mécanisme d’action qui complète celui de l’insuline basale, Une injection quotidienne de lixisénatide en association avec une dose optimale de Lantus® permet d’améliorer le taux d’HbA1c en toute sécurité, moyennant des bénéfices supplémentaires sur la glycémie postprandiale et le poids corporel », a indiqué le Dr Matthew Riddle, professeur de médecine et Directeur de la Division Diabète de l’Oregon Health and Science University, à Portland aux États-Unis.

« Ces résultats font franchir une autre étape importante du programme de développement clinique de notre nouvel agoniste GLP-1 », a déclaré Pierre Chancel, Senior Vice-Président, Division Diabète de Sanofi. « Le contrôle de la glycémie et la bonne observance du traitement sont des
enjeux complexes. Ces résultats positifs démontrent qu’une injection par jour de lixisénatide en association avec Lantus® peut être une nouvelle option thérapeutique pour le traitement du diabète de type 2 non contrôlé en agissant positivement sur la physiopathologie de la maladie, notamment le contrôle de la glycémie postprandiale avec un régime pratique, une fois par jour. Ce qui permettrait d’aider ainsi les patients qui n’atteignent pas l’objectif d’ HbA1c malgré le contrôle de la glycémie à jeun. »

L’Agence européenne du médicament (EMA) a accepté le 16 novembre 2011 la demande d’autorisation de mise sur le marché que Sanofi a présentée pour Lyxumia® (lixisénatide). Une demande d’approbation sera déposée aux États-Unis dans le courant du 4e trimestre de 2012.
 Les résultats complets de l’étude GetGoal Duo 1 devraient être présentés dans le cadre d’un futur congrès scientifique.

Source : Sanofi








MyPharma Editions

Bone Therapeutics : recrutement du dernier patient de Phase IIA dans la fusion vertébrale avec ALLOB®

Publié le 19 février 2018
Bone Therapeutics : recrutement du dernier patient de Phase IIA dans la fusion vertébrale avec ALLOB®

Bone Therapeutics, société belge spécialisée dans les thérapies cellulaires osseuses, a annoncé aujourd’hui l’achèvement du recrutement de son étude de Phase IIA dans la fusion vertébrale lombaire avec son produit allogénique de thérapie cellulaire osseuse, ALLOB®. Au regard du calendrier, les données d’efficacité et de sécurité de l’ensemble des 32 patients sont attendues mi-2019, après une période de suivi de 12 mois.

Oncologie : PharmaMar signe un accord de licence avec Seattle Genetics

Publié le 16 février 2018
Oncologie : PharmaMar signe un accord de licence avec Seattle Genetics

PharmaMar a annoncé la signature d’un accord de licence exclusif en vertu duquel l’américain Seattle Genetics va recevoir les droits mondiaux exclusifs à certaines molécules brevetées de la société biopharmaceutique espagnole,pour le développement, la fabrication et la commercialisation de conjugués anticorps-médicament (CAM) et/ou d’autres conjugués de médicaments incorporant des charges utiles PharmaMar.

Semaine nationale du Rein du 3 au 10 mars 2018

Publié le 16 février 2018
Semaine nationale du Rein du 3 au 10 mars 2018

France Rein organise la 13e Semaine nationale du Rein. Cette édition proposera du 3 au 10 mars 2018 des dépistages anonymes et gratuits sur tout le territoire français afin de sensibiliser le plus grand monde à ces pathologies. Un Français sur 10 est concerné par une maladie rénale.

Pictogramme « Grossesse » sur les médicaments : une mesure aux « conséquences incertaines », estime l’Académie de médecine

Publié le 16 février 2018
Pictogramme « Grossesse » sur les médicaments : une mesure aux "conséquences incertaines", estime l'Académie de médecine

Dans un communiqué publié vendredi, l’Académie nationale de médecine considère que l’obligation d’apposer le pictogramme « Grossesse » sur les conditionnements de médicaments est une mesure à « l’intention louable » mais aux « conséquences incertaines » et recommande de redéfinir le périmètre du décret.

Rougeole : la ministre de la Santé appelle à un « rattrapage vaccinal »

Publié le 16 février 2018
Rougeole : la ministre de la Santé appelle à un "rattrapage vaccinal"

Agnès Buzyn, la ministre de la Santé, a appelé, mercredi 14 février sur France Inter, les « personnes qui ne sont pas vaccinées ou qui n’ont pas fait vacciner leurs enfants » contre la rougeole à « faire un rattrapage ». Depuis le 1er novembre 2017, 387 cas de rougeole ayant entraîné 1 décès et 83 hospitalisations, dont 6 en services de réanimation, ont été déclarés en France.

Dispositifs médicaux : Biocorp et Chronicare partenaires sur le marché Nord Américain

Publié le 16 février 2018
Dispositifs médicaux : Biocorp et Chronicare partenaires sur le marché Nord Américain

Biocorp, société française spécialisée dans le développement de dispositifs médicaux et de systèmes d’administration de médicaments injectables, et Chronicare entreprise américaine proposant des solutions connectées aux patients atteints de maladies chroniques, ont annoncé un accord portant sur le développement, la fourniture et la commercialisation d’une solution commune.

Stallergenes Greer : feu vert pour l’indication pédiatrique d’ACTAIR® au Japon

Publié le 16 février 2018
Stallergenes Greer : feu vert pour l’indication pédiatrique d’ACTAIR® au Japon

Stallergenes Greer, société biopharmaceutique spécialisée dans le traitement des allergies respiratoires, a annoncé vendredi que son partenaire local au Japon, Shionogi & Co., a obtenu l’autorisation de l’extension de l’indication d’ACTAIR®, comprimé sublingual d’immunothérapie pour le traitement de la rhinite allergique due aux acariens, aux enfants de moins de 12 ans.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite





MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions