Edition du 26-04-2018

Accueil » Diabète » Industrie » Produits

Diabète: résultats positifs pour Lyxumia® de Sanofi

Publié le mardi 6 décembre 2011

Le groupe pharmaceutique Sanofi a annoncé aujourd’hui que, dans le cadre de l’étude GetGoal Duo 1 (également appelée EFC10781), Lyxumia® (lixisénatide), son agoniste expérimental du récepteur GLP-1, en association avec Lantus® (insuline glargine), a atteint le critère d’évaluation principal et réduit significativement le taux d’HbA1c, avec une amélioration significative de la glycémie postprandiale.

« Les premiers résultats positifs de GetGoal-Duo-1 démontrent l’efficacité et la tolérance de lixisénatide en association avec de l’insuline glargine chez les patients atteints de diabète de type 2 non contrôlé par des antidiabétiques oraux, et en particulier par la metformine », indique le laboratoire dans un communiqué.

Cette étude randomisée, en double aveugle, contrôlée par placebo comportait une période de préinclusion de 12 semaines par insuline glargine, moyennant titration de la dose jusqu’à ce que la glycémie à jeun atteigne le taux cible de 80-100 mg/dl. La période de pré-inclusion a été suivie d’une période randomisée de 24 semaines dans le cadre de laquelle 446 patients dont le taux d’HbA1c était supérieur à 7 % malgré une glycémie à jeun contrôlée, ont été traités soit par une injection quotidienne de lixisénatide, soit par placebo tout en continuant de prendre de l’insuline glargine et de la metformine. 88% des patients traités par lixisénatide ont atteint et ont conservé la dose de maintien de 20 μg.

Pendant la période de pré-inclusion, le taux d’HbA1c des patients a diminué, passant en moyenne de 8,60 % à 7,60 %. Après la randomisation, l’ajout de lixisénatide a permis d’obtenir une diminution significativement plus importante du taux d’HbA1c par rapport au groupe placebo (p<0,0001). Le taux d’HbA1c a atteint une valeur moyenne de 6,96 % après 24 semaine et un pourcentage significativement supérieur de patients ont atteint un taux d’HbA1c cible inférieur à 7,0 % sous lixisénatide par rapport au placebo (respectivement 56,3 % contre 38,5 %, p=0,0001).

Lixisénatide a également significativement amélioré la glycémie postprandiale à 2 heures avec une différence moyenne de -3,16 mmol/l (p<0,0001) par rapport au placebo. La différence moyenne de poids entre les patients traités par lixisénatide et par placebo s’est pour sa part établie à -0,89 kg (p=0,0012).

Comme pour tout médicament de la classe des agonistes du récepteur GLP-1, les événements indésirables les plus fréquents ont été des nausées et vomissements légers et transitoires. Cinquante (22,4 %) patients traités par lixisénatide et 30 (13,5 %) patients traités par placebo ont rapporté des événements hypoglycémiques symptomatiques conformément à la définition fournie dans le protocole pour la période de traitement.

« Lixisénatide est un nouvel agoniste GLP-1 prometteur doté d’un mécanisme d’action qui complète celui de l’insuline basale, Une injection quotidienne de lixisénatide en association avec une dose optimale de Lantus® permet d’améliorer le taux d’HbA1c en toute sécurité, moyennant des bénéfices supplémentaires sur la glycémie postprandiale et le poids corporel », a indiqué le Dr Matthew Riddle, professeur de médecine et Directeur de la Division Diabète de l’Oregon Health and Science University, à Portland aux États-Unis.

« Ces résultats font franchir une autre étape importante du programme de développement clinique de notre nouvel agoniste GLP-1 », a déclaré Pierre Chancel, Senior Vice-Président, Division Diabète de Sanofi. « Le contrôle de la glycémie et la bonne observance du traitement sont des
enjeux complexes. Ces résultats positifs démontrent qu’une injection par jour de lixisénatide en association avec Lantus® peut être une nouvelle option thérapeutique pour le traitement du diabète de type 2 non contrôlé en agissant positivement sur la physiopathologie de la maladie, notamment le contrôle de la glycémie postprandiale avec un régime pratique, une fois par jour. Ce qui permettrait d’aider ainsi les patients qui n’atteignent pas l’objectif d’ HbA1c malgré le contrôle de la glycémie à jeun. »

L’Agence européenne du médicament (EMA) a accepté le 16 novembre 2011 la demande d’autorisation de mise sur le marché que Sanofi a présentée pour Lyxumia® (lixisénatide). Une demande d’approbation sera déposée aux États-Unis dans le courant du 4e trimestre de 2012.
 Les résultats complets de l’étude GetGoal Duo 1 devraient être présentés dans le cadre d’un futur congrès scientifique.

Source : Sanofi








MyPharma Editions

Bone Therapeutics : nomination de Claudia D’Augusta en tant qu’Administrateur non-exécutif

Publié le 26 avril 2018
Bone Therapeutics : nomination de Claudia D'Augusta en tant qu'Administrateur non-exécutif

Bone Therapeutics, la société de thérapie cellulaire osseuse, vient d’annoncer la nomination de Claudia D’Augusta, PhD, à son Conseil d’Administration en tant qu’administrateur non-exécutif. Claudia D’Augusta est une experte en finance disposant de plus de 15 ans d’expérience en finance d’entreprise, marchés de capitaux et fusions & acquisitions.

Theranexus : 1ère autorisation européenne pour son étude de phase 2 dans la maladie de Parkinson

Publié le 26 avril 2018
Theranexus : 1ère autorisation européenne pour son étude de phase 2 dans la maladie de Parkinson

Theranexus, société spécialisée dans le traitement des maladies du système nerveux central, vient d’annoncer dans un communiqué avoir obtenu l’autorisation de l’agence hongroise du médicament pour l’essai clinique de phase 2 de son candidat médicament THN102 dans ce pays pour les personnes souffrant de Somnolence Diurne Excessive (SDE) associée à la maladie de Parkinson.

Acticor Biotech : l’EMA confirme l’entrée en phase II de son produit ACT017 dans l’AVC

Publié le 25 avril 2018
Acticor Biotech : l'EMA confirme l'entrée en phase II de son produit ACT017 dans l'AVC

Acticor Biotech, société de biotechnologie en développement clinique spécialisée dans la phase aiguë des maladies thrombotiques, y compris l’accident vasculaire cérébral et l’embolie pulmonaire, a présenté à l’Agence Européenne des Médicaments (EMA), le plan de développement de son candidat médicament, ACT017.

Christophe Durand rejoint Celgene France en tant que Président Directeur général

Publié le 25 avril 2018
Christophe Durand rejoint Celgene France en tant que Président Directeur général

Celgene France, une filiale à part entière de Celgene Corporation, a annoncé la nomination de Christophe Durand au poste de Président Directeur général depuis le 12 avril 2018.

Onxeo : démarrage de DRIIV, étude clinique de phase I d’AsiDNA™ dans les tumeurs solides avancées

Publié le 25 avril 2018
Onxeo : démarrage de DRIIV, étude clinique de phase I d’AsiDNA&#x2122; dans les tumeurs solides avancées

Onxeo, société de biotechnologie spécialisée en oncologie, a annoncé avoir démarré l’étude clinique de phase I DRIIV (DNA Repair Inhibitor administered IntraVenously) avec AsiDNA™, son inhibiteur « first-in-class » de la réparation de l’ADN tumoral. Cette étude est destinée à évaluer la tolérance et la dose clinique optimale ainsi qu’à déterminer sa dose active au niveau tumoral, chez des patients atteints d’un cancer solide avancé.

Nicox ouvre un bureau de développement aux Etats-Unis

Publié le 25 avril 2018
Nicox ouvre un bureau de développement aux Etats-Unis

Nicox, la société spécialisée en ophtalmologie, vient d’ouvrir un bureau de développement aux Etats-Unis, à Research Triangle Park (RTP) en Caroline du Nord. La décision de transférer son précédent bureau de développement de Fort Worth (Texas) à RTP et de renforcer sa présence aux Etats-Unis est motivée par l’avancement attendu vers des études cliniques de phase 2 de NCX 470 pour les patients atteints de glaucome et de NCX 4251 pour les patients atteints de blépharite.

Régénération cardiaque cellulaire : CellProthera obtient l’autorisation d’essai clinique à Singapour

Publié le 24 avril 2018
Régénération cardiaque cellulaire : CellProthera obtient l’autorisation d’essai clinique à Singapour

Après avoir qualifié et validé avec succès durant l’année écoulée la méthode de production de son produit thérapeutique dans un centre partenaire de thérapie cellulaire basé à Singapour, la biotech française CellProthera vient d’obtenir les autorisations de la Health Science Authority (HSA) – équivalent singapourien des autorités réglementaires française (ANSM) – pour démarrer son essai clinique “SingXpand”.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite





MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions