Edition du 21-04-2019

Accueil » Industrie » Médecine » Recherche

Le Consortium PACIFIC entend redéfinir l’insuffisance cardiaque à fraction d’éjection préservée (ICFEP)

Publié le vendredi 25 janvier 2019

Le Consortium PACIFIC entend redéfinir l’insuffisance cardiaque à fraction d’éjection préservée (ICFEP)Sanofi, Servier, Medicen Paris-Région, Bpifrance, le Secrétariat Général Pour l’Investissement, l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris, l’Inserm, Bioserenity, Casis, Fealinx et Firalis ont annoncé le lancement du consortium PACIFIC (Physiopathologie, Classification, Innovation dans l’Insuffisance Cardiaque) pour redéfinir l’insuffisance cardiaque à fraction d’éjection préservée (ICFEP).

Les maladies cardiovasculaires sont de loin la première cause de mortalité dans le monde et parmi ces pathologies, l’insuffisance cardiaque (IC), qui affecte près d’un million de personnes en France1,est en constante augmentation. La moitié des patients en insuffisance cardiaque présente une forme dite à fraction d’éjection préservée (ICFEP), pathologie complexe, méconnue, très hétérogène et souvent associée à de multiples comorbidités.

La maladie est source d’un grand nombre d’hospitalisations, avec des répercussions importantes sur la qualité de vie des patients et un impact significatif sur les dépenses de santé. Le pronostic de cette pathologie reste sombre : un patient sur deux2décède dans les cinq ans qui suivent son apparition.

Le diagnostic de cette maladie est difficile car il n’existe aucun test diagnostic spécifique. A ce jour, aucun traitementdans l’insuffisance cardiaque à fraction d’éjection préservée n’a fait ses preuves sur la réduction de la mortalité ou du nombre d’hospitalisations. L’ICFEP reste le plus grand besoin médical non satisfait en cardiologie.

Une nouvelle approche de la maladie, transdisciplinaire et structurante

La création du consortium PACIFIC a pour ambition de redéfinir l’insuffisance cardiaque à fraction d’éjection préservée (ICFEP), à travers une approche globale qui associe avancées scientifiques et technologies de rupture. L’objectif majeur est d’améliorer la prise en charge des patients et leur permettre de suivre un parcours de soins adapté.

PACIFIC est un Projet de recherche et développement Structurant Pour la Compétitivité (PSPC) de la recherche médicale française qui s’inscrit sur une durée de cinq ans. Opérés par Bpifrance dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir, les PSPC ont pour vocation de structurer les filières industrielles ou d’en faire émerger de nouvelles, grâce à la collaboration de partenaires privés et académiques autour d’un projet ambitieux. PACIFIC a fait l’objet d’un appel à projet en 2017, lancé par les laboratoires Sanofi et Servier, conjointement avec le pôle de compétitivité Medicen Paris Région.

Le projet PACIFIC a pour objectif majeur de redéfinir l’ICFEP afin de :

. Mieux comprendre l’hétérogénéité des profils de patients (phénotypes) en mettant en place une étude clinique prospective pour collecter des données plus exhaustives.
. Pouvoir stratifier la population de patients dans des sous-groupes plus homogènes.
. Appliquer les innovations les plus récentes dans le domaine de l’intelligence artificielle (apprentissage machine non supervisé et supervisé) en santé, pour permettre une analyse approfondie des données et développer une médecine de précision.
. Développer des outils diagnostiques spécifiques.
. Structurer une filière d’innovation en France autour de l’ICFEP.

Un projet au service du parcours de soins du patient
Les avancées scientifiques et technologiques qui seront réalisées dans le cadre du projet PACIFIC, devraient permettre de proposer aux patients souffrant d’insuffisance cardiaque à fraction d’éjection préservée (ICFEP), un diagnostic personnalisé, simple et rapide ainsi qu’un parcours de soins optimisé en vie réelle.

Ces progrès seront possibles grâce au développement et la validation de nouveaux algorithmes permettant la stratification des patients. De plus, la progression des connaissances de l’ICFEP et les expériences acquises tout au long du projet, pourraient ouvrir la voie au développement de futurs traitements personnalisés pour chaque sous-population de patients atteints d’insuffisance cardiaque à fraction d’éjection préservée (ICFEP).

Un projet innovant et unique, réunissant des partenaires clés de la santé en France

Financé par des fonds publics et privés et coordonné par l’AP-HP qui assurera notamment la réalisation en tant que promoteur de l’étude clinique, le projet PACIFIC réunit au sein d’un consortium piloté par Sanofi, l’expertise clinique et de recherche de grands acteurs de la santé en France :

– Sanofi et Servier apporteront leurs compétences en matière de Data management, d’analyses biologiques et biostatistiques en vue de développer à moyen terme de nouvelles solutions thérapeutiques.

– Les cinq centres cardiologiques et d’investigations cliniques experts de l’AP-HP– Hôpital Européen Georges Pompidou (HEGP), Bichat, Henri-Mondor, Lariboisière, Pitié-Salpêtrière recruteront les patients sous la coordination du Pr Jean-Sébastien Hulot, HEGP.

– L’unité 979 / 7587 « Physique des ondes pour la médecine » (unité Inserm – CNRS-ESPCI), l’unité U970 « Paris Centre de Recherche Cardiovasculaire – PARCC » (Unité Inserm – Université Paris-Descartes) et l’unité 1146 « Laboratoire d’imagerie biomédicale – LIB »(unité Inserm – CNRS – Sorbonne Université) apporteront leur expertise dans le domaine des ultrasons biomédicaux et de l’analyse de l’imagerie cardiovasculaire.

– Les quatre PME développeront des technologies et logiciels innovants de mesure et d’analyse : Bioserenity (textiles connectés pour suivi des patients à distance), Casis (logiciels d’analyses d’images par IA), Fealinx (développement d’algorithmes d’IA), et Firalis (biomarqueurs diagnostiques solubles et moléculaires).

Cette collaboration, est possible grâce au soutien de Medicen-Paris-Région, fédérateur de l’ensemble des acteurs d’innovation en santé en Ile-de-France et de l’excellence de l’écosystème scientifique français.

Source : Communiqué de Sanofi, Servier, Medicen Paris-Région, Bpifrance, le Secrétariat Général Pour l’Investissement, l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris, l’Inserm, Bioserenity, Casis, Fealinx et Firalis – 21 janvier 2018








MyPharma Editions

Pfizer : AMM européenne pour Vizimpro® dans le traitement du cancer du poumon

Publié le 19 avril 2019
Pfizer : AMM européenne pour Vizimpro® dans le traitement du cancer du poumon

Pfizer a annoncé que la Commission Européenne a octroyé une AMM à Vizimpro® (dacomitinib) 45 mg en monothérapie pour le traitement de première ligne des patients adultes atteints d’un cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC) localement avancé ou métastatique avec mutations activatrices du récepteur du facteur de croissance épidermique (EGFR). Partager la publication […]

Celyad présentera une mise à jour de ses candidats CYAD-01 et CYAD-101 au 21ème congrès ESMO World GI

Publié le 18 avril 2019
Celyad présentera une mise à jour de ses candidats CYAD-01 et CYAD-101 au 21ème congrès ESMO World GI

Celyad, société biopharmaceutique de stade clinique spécialisée dans le développement de thérapies cellulaires CAR-T, a annoncé que les données cliniques des études de phase 1 SHRINK et alloSHRINK, évaluant la sécurité des candidats CAR-T NKG2D autologues et allogéniques, CYAD-01 et CYAD-101 seront présentées au 21ème congrès mondial sur le cancer gastro-intestinal (WCGIC) de l’ESMO (European Society for Medical Oncology) qui se tiendra à Barcelone, en Espagne, du 3 au 6 juillet 2019.

Vaccins obligatoires : des premiers effets positifs après un an

Publié le 18 avril 2019
Vaccins obligatoires : des premiers effets positifs après un an

La ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, vient de donner le coup d’envoi de la Semaine Européenne de la Vaccination (SEV), qui se déroulera du 24 au 30 avril 2019. A cette occasion, elle a révélé les premiers résultats encourageants de la mise en œuvre des 11 vaccinations obligatoires du petit enfant. La couverture vaccinale des nouveau-nés progresse, de même que les perceptions positives de leurs parents sur la vaccination.

Quantum Genomics : 1ers avis favorables des comités réglementaires pour son étude de Phase IIb QUORUM

Publié le 18 avril 2019
Quantum Genomics : 1ers avis favorables des comités réglementaires pour son étude de Phase IIb QUORUM

Quantum Genomics, société biopharmaceutique spécialisée dans le développement d’une nouvelle classe de médicaments ciblant directement le cerveau, pour traiter l’hypertension artérielle résistante et l’insuffisance cardiaque, a annoncé avoir reçu les premiers avis favorables des comités d’éthique et des autorités réglementaires pour lancer l’étude de Phase IIb QUORUM sur le firibastat dans le cadre du traitement de l’insuffisance cardiaque.

Cellectis : des données sur ses programmes allogéniques innovants présentées à l’ASGCT 2019

Publié le 18 avril 2019

Cellectis, société biopharmaceutique de stade clinique spécialisée dans le développement d’immunothérapies fondées sur des cellules CAR-T allogéniques ingénierées (UCART), a annoncé plusieurs présentations dans le cadre de la conférence annuelle de l’American Society of Gene and Cell Therapy (ASGCT) qui se tiendra du 29 avril au 2 mai 2019 à Washington DC, aux États-Unis. Les détails relatifs à ces présentations se trouvent ci-dessous.

Ipsen finalise l’acquisition de Clementia Pharmaceuticals

Publié le 18 avril 2019
Ipsen finalise l’acquisition de Clementia Pharmaceuticals

Ipsen a annoncé la finalisation de l’acquisition de Clementia Pharmaceuticals à la suite de l’approbation de l’accord par les actionnaires de Clementia et la Cour supérieure du Québec. Le portefeuille de Maladies Rares d’Ipsen s’enrichit du palovarotène, un produit candidat en phase avancée, développé pour le traitement de troubles osseux rares chez l’adulte et l’enfant.

Genfit : elafibranor reçoit la désignation de Breakthrough Therapy de la FDA

Publié le 18 avril 2019
Genfit : elafibranor reçoit la désignation de Breakthrough Therapy de la FDA

Genfit a annoncé aujourd’hui que son candidat-médicament, elafibranor, a reçu de la Food and Drug Administration (FDA) américaine la Breakthrough Therapy Designation pour le traitement de la Cholangite Biliaire Primitive (PBC) chez des patients présentant une réponse inadéquate à l’acide ursodésoxycholique (UDCA).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents